Albin Michel

  • L'âge de la guerre

    Patrick Raynal

    Philippe Clerc, septuagénaire niçois, se réveille auprès d'une jeune femme, dans un lit qui n'est pas le sien. La belle, trop belle pour être sa conquête, est morte. Clerc ne se souvient de rien. Emprisonné, il entend ce nom : Masséna, et comprend qu'il a été piégé. Massena... son vieux pote de l'université, son frère d'armes, devenu chef d'une des mafias locales, et six pieds sous terre depuis deux ans. Nous sommes à Nice à l'approche des élections. Mafieux et politiques se confondent dans la guerre sans merci qui oppose les prétendants à la mairie... Mais pourquoi, l'entrainer, lui, Philippe Clerc, dans cette histoire ? Pris dans les rouages d'une machination infernale, au risque de se renier, il enquête pour sauver sa peau. Dans ce polar social au rythme trépidant, truffé d'un cynisme savoureux, Patrick Raynal décortique avec brio la ville de Nice et ses milieux affairistes. Trente ans après Fenêtre sur femmes auquel L'Âge de la guerre emprunte les personnages, la plume de l'auteur n'a rien perdu de son talent poétique et brutal.

  • L'heure du diable

    Patrick Bauwen

    Chris Kovak est médecin, agoraphobe, incapable de sortir de chez lui. Quand un mystérieux patient le contacte, un compte à rebours meurtrier commence.Audrey Valenti est lieutenant de la brigade Évangile, spécialiste des crimes du métro. Lorsque le corps d'une inconnue habillée en sorcière est retrouvé sur les voies ferrées, débute la plus incroyable des enquêtes.Tous deux traquent le diable, un psychopathe monstrueux et insoupçonnable. Mais c'est le diable qui va les trouver.Après Le jour du Chien et La Nuit de l'ogre, Patrick Bauwen achève sa trilogie et révèle l'identité de son tueur hors normes.

  • La « biodiversité », qui recouvre la variété des formes de vie sur terre, est aujourd'hui menacée de toutes parts. Quels sont les enjeux de la protection des espèces et des milieux naturels pour l'avenir de la biosphère et des hommes ? Comment inventorier la richesse en espèces de la planète ? Comment retracer l'histoire biologique mouvementée d'une terre en évolution permanente, dans laquelle l'espèce humaine est devenue un acteur prépondérant ? Comment expliquer les points de vue différents sur ce que devraient être les relations des humains avec la nature ?  Répondant à ces questions cruciales pour l'avenir de notre planète, Patrick Blandin nous livre ses propositions en vue d'élaborer une éthique évolutionniste dans un remarquable et indispensable plaidoyer pour la conservation de la biodiversité.Spécialiste d'entomologie, professeur émérite du Muséum national d'histoire naturelle de Paris, où il a dirigé le laboratoire d'écologie générale et la Grande Galerie de l'Évolution, Patrick Blandin est un expert internationalement reconnu des questions liées à la défense de la nature. Il est membre de l'Ethics Specialist Group de l'Union internationale pour la conservation de la nature.

  • La mort est un art.Vous en êtes le spectateur.Et vous pourriez être sa prochaine victime.Des sous-sols de Paris aux recoins obscurs des facultés de médecine, Chris Kovac, médecin urgentiste, se lance à corps perdu dans une enquête qui ressemble à une nuit sans fin.Après Le Jour du chien, Prix polar 2017, Patrick Bauwen signe un thriller aussi effroyable que maitrisé.

  • Les ténèbres sont mon domaine. Le métro, ma cité des morts. La souffrance de mes victimes, mon plaisir. Je suis le Chien. Inquisiteur ou Guerrier Saint, comme vous voudrez. Dieu est avec moi. Djeen, je croyais l'avoir tuée. C'était il y a trois ans. Déchiquetée par les roues du métro. Et voilà qu'elle me menace... Je dois la retrouver avant que Kovak ne le fasse. Et ce jour-là signera l'apogée du mal. Sur les traces d'un tueur psychopathe, dans un Paris souterrain plus hallucinant que l'Enfer, le nouveau thriller de Patrick Bauwen, un des maîtres du genre depuis L'oeil de Caine.

  • Dans les quarante années qui ont suivi la libération, notre pays a connu une révolution en psychiatrie. Pour la première fois, on a considéré les malades mentaux comme des êtres humains et l'on a inventé une nouvelle psychiatrie que l'on a qualifiée de « désaliéniste » car elle entendait en finir avec l'asile et l'enfermement. La vie professionnelle de Pierre Delion se confond avec cette révolution dont il a été l'un des principaux acteurs. Son récit nous guide dans cette période créatrice et nous permet de découvrir, de l'intérieur, que cette psychiatrie humaine constitue en fait la psychiatrie, une discipline scientifique située au carrefour de la biologie, des neurosciences et des sciences humaines. Il nous révèle, d'une façon parfois saisissante, ce qu'est une pratique désaliéniste, dans la vie quotidienne, et nous enseigne que le soin, c'est la relation avec le patient, et que celle-ci ne se construit que si l'on est ouvert sur le monde. Aujourd'hui, cette psychiatrie est menacée de disparition au profit de pratiques inhumaines d'abandon et d'enfermement que l'on croyait révolues. C'est pourquoi il est urgent de la défendre.

  • Perché à 1000 mètres d'altitude, non loin du bourg du Chambon-sur-Lignon en Haute-Loire le Coteau Fleuri était avant-guerre une vaste maison de villégiature.  Mais en mai 1942, la Cimade, jeune association protestante d'aide aux réfugiés, loue ces trois bâtiments à une toute autre fin : il s'agit d'accueillir des hommes, femmes et enfants sortis, légalement, des camps d'internement de Vichy. Quelques Espagnols et surtout des juifs allemands quittent Gurs, Rivesaltes, Le Récébédou, Les Milles, pour le refuge sur la montagne. Patrick Cabanel fait partager le quotidien de ces quelque 180 reclus qui réapprennent à vivre, libres mais menacés, et dont beaucoup seront ensuite exfilrés. Il raconte les espoirs, les défaites, les peurs et les rencontres. Une histoire d'héroïsme tranquille et de résistance spirituelle qui n'est pas exempte d'ambiguïtés voire de frictions entre des personnalités et des croyances diverses, mais que le Coteau fleuri va unir à jamais.

  • Les fantômes d'Eden

    Patrick Bauwen

    Il était une fois en Floride, cinq ados partis à l'aventure.
    Ils vous feront rire. Pleurer. Frissonner.
    Mais ce qu'ils affronteront les changera à jamais.
    Et l'un d'eux sera assassiné.C'est sur ce crime que j'enquête.
    ... parce que le mort, c'est moi.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • « à la fois sereine et exaltée, la poésie des grands classiques chinois nous traverse d'un souffle vertigineux. On la découvre une fois : on ne s'en remet pas. Il y a en elle une exigence d'impossible, une façon de nous dérouter pour nous ramener infailliblement au juste chemin : la poésie comme flux vital, entrée en collision, découverte du coeur inconnu. » Zeno Bianu, auteur d'une riche oeuvre poétique et théâtrale, et Patrick Carré, traducteur orientaliste de renom, nous ont offert il y a trente ans une superbe anthologie, La Montagne vide. Avec cette nouvelle collaboration, ils nous emmènent à la découverte des plus grands poètes chinois : un parcours onirique à travers près d'un millénaire (IIIe-IXe) qui constitue une authentique initiation à la vision taoïste du monde et à son potentiel révolutionnaire.

  • "Je sais ce qui est arrivé à Nathan.
    Voulez-vous jouer avec moi ? Signé : Le Troyen."

    Un message mystérieux sur Facebook et le passé de Marion resurgit. Meurtres, coups de théâtre, faux-semblants et, au bout d’un jeu de piste infernal, la plus incroyable des révélations : le secret de Nathan Chess, l’homme que Marion n’a jamais pu oublier…

    Recherches médicales de pointe, argent sale, nouvelles technologies : une intrigue à couper le souffle où s’entrelacent amour et suspense, signé Patrick Bauwen, l’auteur de L’Œil de Caine et Monster.

  • Haute-pierre

    Patrick Cauvin

    Un homme, une femme et un enfant surdoué s'installent pour quatre saisons qui s'annoncent reposantes et joyeuses dans un vieux manoir, Haute-Pierre.Après un été splendide, l'automne se referme sur Haute-Pierre où d'étranges phénomènes se produisent soudain. Mais aujourd'hui qui peut encore croire aux maisons hantées ?Vous serez envoûtés par le nouveau Patrick Cauvin, qui conjugue romantisme et humour avec un fantastique sens du suspense. Un vrai Cauvin. Vous n'en devinerez jamais la fin avant d y être parvenu sans même vous en rendre compte.

  • " Tout a commencé le soir de sa mort. Elle a attendu le dernier instant pour me révéler son secret et me confier une mission : la venger. J'ai accepté car l'on ne refuse rien à une mère mourante. Et j'ai plongé dans un passé effroyable...
    ".Une enfance, une adolescence à huis clos dans l'ombre étouffante d'une mère rescapée de la déportation et qui ressasse inlassablement ses souvenirs : la dénonciation, l'horreur des camps de concentration, la disparition de son époux... Un suspense surprenant où Cauvin jongle brillamment avec le pire, jusqu'au dénouement inattendu, inexorable.


    " L'habileté de Patrick Cauvin fait à nouveau des miracles. [.] Une intrigue magistrale, dont le suspense peut en remontrer à bien des thrillers psychologiques. Le dénouement est à l'avenant, sidérant. " Delphine Peras, L'Express.

    " Il n'y a que Patrick Cauvin pour écrire des histoires aussi parfaites [.]. Un moment d'horreur dans une ambiance de velours. " André Rollin, Le Canard enchaîné.

    " Patrick Cauvin distille au fil des pages une ambiance entre Simenon et Modiano [.]. Une puissante réflexion romanesque sur les arcanes du mal absolu.
    " Jean-Rémi Barland, Lire.

  • Rue des bons enfants

    Patrick Cauvin

    En cet été 1922, le soleil ruisselle sur Marseille. La ville, prospère et joyeuse, se précipite vers les palais hindous de l'Exposition.C'est là que se rencontrent pour la première fois Pascal et Séraphine ;ils ont 8 ans.Les deux gosses grandissent, s'aiment, se détestent, se quittent, se retrouvent... La guerre surgit, brisant l âge d'or. Collaboration, trafics, résistance, bombardements...Un monde s'achève, un autre commence mais il reste au couple le refuge de toujours, la vieille rue au centre de la cité meurtrie : la rue des Bons-Enfants.L'histoire d'une ville, d'un amour exceptionnel. Le grand retour de Patrick Cauvin.

  • Françoise Dolto défendait la cause des enfants et la cause des adolescents, mais cela n'allait pas sans défendre la cause des parents. À la relecture de ses textes les plus concrets, Elisabeth Brami et Patrick Delaroche, tous deux spécialistes de terrain, ont voulu la situer dans la lignée des grands penseurs de l'éducation et montrer combien elle insista sur le retour au bon sens, sur le respect mutuel, la confiance et l'apprentissage précoce des limites en matière d'éducation.Ils abordent ici les problèmes quotidiens en vue de soutenir dans leur tâche délicate les adultes trop souvent démunis. Car, contrairement aux idées reçues, on ne trouve dans les principes de Françoise Dolto ni laxisme, ni laisser-aller, ni culpabilisation des parents, mais des règles de vie fondatrices qui s'opposent au dressage à l'ancienne. Humaniser le petit d'homme - personne à part entière en devenir - c'est le nourrir au « lait du langage », écouter son désir, sa souffrance, lui signifier la loi et doser sa frustration avec autorité mais sans autoritarisme. « Médecin d'éducation », Françoise Dolto souhaitait inculquer aux parents l'art d'« éduquer avec des mots ».Réentendre sa voix est toujours une occasion pour chacun de repenser son rôle, de reprendre sa place respective (et respectueuse) au fil des générations. Et de le faire en confiance.

  • Quelques lingots d’or, une arme à feu, et une lettre envoyée de Lettonie : c’est le curieux héritage que Maxence découvre à la mort de sa mère, Mathilde, dans son appartement de la rue des Hortensias rouges à Bègles. Héritage d’autant plus singulier que Maxence, abandonné peu après sa naissance, ne connaît rien du passé de Mathilde. Intrigué, il part pour Riga et découvre, bouleversé, ce destin qui a basculé un matin de 1936, lorsque par amour, sa mère quitte Toulouse et sa vie bourgeoise pour suivre un militant trotskyste en Espagne aux côtés des républicains…

    Après Le Destin de Marthe Rivière et L’Auberge des myrtilles, Georges-Patrick Gleize retrace, de l’Ariège à l’Espagne, une folle passion sous le signe de l’Histoire et du front populaire.

  • Belange

    Patrick Cauvin

    Adrien décrocha une lourde pertuisane et entreprit de monter l'escalier de pierre sur la pointe des pieds. Il se sentit ridicule. Il y avait de quoi : être un grand éditeur parisien et se retrouver dans sa vieille demeure ancestrale avec, à la main, une arme du XVIe siècle dont il ne savait pas se servir, était risible. Il ignorait alors que commençait pour lui une histoire qui bouleverserait sa vie... Il allait découvrir le secret de Belange.

  • Povchéri

    Patrick Cauvin

    « J'avais onze ans dans l'été 43. C'était la, guerre. J'en ai donc soixante et onze en cet hiver 2003 et c'est encore la guerre. Pas la même ; la Troisième mondiale. Petit bonhomme en galoches soumis aux restrictions ou vieillard déambulant dans un couloir d'hôpital, c'est quand même toujours moi, Povchéri. Ceci est mon journal de début et de fin. Malgré tout, et dans l'ensemble, ce fut parfois rigolo de vivre. »

  • « II écrit.Ah ça, pour écrire, il écrit, ce sacré Joseph ! Tout le temps et partout.A onze ans, il a déjà noirci une montagne de pages : il écrit à sa mère, à son pote Dugontier, à sa correspondante anglaise, il fait des poèmes pour Yasmine, des lettres de protestation à son prof de français, il écrit à tous, aux vivants, aux morts, à ceux qu'il aime bien, à ceux qu'il n'aime pas...C'est un écriveur-né, à tel point qu'il s'écrit à lui-même.Et tout ce qu'il a écrit durant l'année 1993, eh bien le voici. »

  • Après les enfants « hyperactifs », ce sont maintenant les adultes stressés, distraits, débordés ou débordant d'activités qui souffriraient de TDAH : « trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité ». Or ce trouble est considéré comme un problème important de santé publique par les uns, comme une fausse épidémie par d'autres - et comme une catastrophe par ceux qui s'élèvent contre la prescription associée de dérivés d'amphétamine dont on ignore les effets à long terme.Président d'Initiative pour une clinique du sujet, Stop DSM, membre d'Espace analytique, le Dr Patrick Landman, psychiatre et psychanalyste, interroge la place des experts et des classifications, le rôle des médicaments et leur mésusage. Mais aussi, au coeur des débats entre les nouveaux acteurs du diagnostic, l'influence du discours des neurosciences sur les politiques publiques.Pour voir clair dans une polémique qui intéresse les professionnels de l'enfance, les parents, les associations d'usagers les acteurs de la santé mentale et tous les citoyens, puisque le TDAH concerne désormais enfants et adultes.

  • Villa vanille

    Patrick Cauvin

    Ils étaient fiers, arrogants, passionnés. Ils étaient les maîtres de Madagascar, l île rouge. Villa Vanille ou Palembang, leurs domaines, s'étendaient sur des milliers d'hectares au pied de l'Ankaratra. La tourmente de la Deuxième Guerre mondiale les avait épargnés. Ils pensaient que rien ne changerait dans ce paradis. Et pourtant, un matin de printemps 1947, dans les rayons d'un soleil qui ne reviendrait plus, les premiers feux de la révolte éclataient. Leur univers allait basculer. À jamais.Une fresque flamboyante et sensuelle où, dans la fournaise d'une violence longtemps cachée par l Histoire, se joue le destin d'hommes et de femmes aux passions tumultueuses.Dans ce climat exacerbé de haines sourdes, de peurs, de chaleurs tropicales, Patrick Cauvin nous offre l Autant en emporte le vent des colonies françaises. Un roman de chair, de sang, de fièvre, une tourmente furieuse au coeur d'un cyclone dévastateur.

  • Belles galères

    Patrick Cauvin

    Qu'est-ce qui pousse ce flâneur solitaire et richissime à boire du rhum, la nuit, en compagnie d'un biologiste centenaire, dans un immeuble désert de la Plaine Monceau ? Qu'est-ce qui amène cet écrivain farouchement sédentaire à quitter son passage des Panoramas pour se rendre au fin fond de l'Italie ? Quel lien unit ces deux univers ? Plongez dans le double mystère de Belles Galères et embarquez-vous pour la plus étrange des traversées. Tenez bon le cap, vous n'êtes pas au bout du voyage.

  • Un conte où la lutte pour l'amour prend des allures de haine, où la pureté des sentiments parvient à percer les ténèbres.

  • L'irrésolu

    Patrick Poivre D'Arvor

    Il n'avait peur de personne, ne s'en trouvait guère de mérite, n'ayant rien à quoi il tînt suffisamment pour trembler de le perdre. Il avait la tranquille inertie du fil de l'eau. C'était même cette faiblesse - son irrésolution - qui l'aidait à survivre.

empty