Armand Colin

  • Ce manuel d'introduction à la science politique présente l'ensemble des grands sujets qui constituent les fondamentaux de la discipline. Quel est le rôle de l'État et du pouvoir politique ? Quels sont les différents régimes politiques ? Qui sont les principaux acteurs politiques d'une démocratie ?  Comment analyser l'action publique ?  Comment a évolué l'action collective ? 
    Illustrés d'exemples, de portraits d'auteurs, ce nouveau manuel proposera en fin de chapitres des QCM, questions de cours ou sujets de dissertation. 

  • Ces dernières années, les domaines d'intervention de l'État ont proliféré. Ce manuel permet de comprendre les dynamiques et les transformations des politiques publiques.Il reprend les principaux concepts et modèles d'analyse  à partir de deux questions fondamentales : Qu'est-ce qu'une politique publique ?  Comment changent les politiques publiques? 
     

  • Les « états limites » ou « borderline » se révèlent dans l'association de traits de personnalité (dépendance, perturbation de la représentation de soi, tendance au passage à l'acte) et de symptômes (dépression, angoisses d'abandon, auto-agression, conduites addictives, impulsivité).  Le présent ouvrage offre la description clinique ainsi que la mise en perspective historique, épistémologique et technique nécessaire à l'appréhension de ce qui apparaît relever en fait d'une véritable « pathologie du narcissisme ».  Cette 3e édition prend en compte les dernières classifications internationales ( DSM-5) et développe le problème des jeunes en grandes difficultés.

  • Mondialisation, construction européenne, décentralisation... autant de mutations qui impactent les politiques publiques. En réponse à ces transformations, l'ouvrage offre une nouvelle approche de l´action publique prenant en compte l'ensemble de ses acteurs. Il associe discussion théorique et nombreux exemples concrets pour éclairer leurs enjeux actuels : protection de l´environnement, lutte contre l´insécurité, temps de travail, réforme de la protection sociale...

  • Histoire des Justes en France 3300 Français ont reçu le titre de Justes, sur près de 24 000 Européens - un sur sept. Le titre, décerné après enquête par l´institut israélien Yad Vashem, récompense ceux qui, n´étant pas juifs, ont sauvé au moins un juif au cours de la Shoah. Qui sont ces hommes et ces femmes ? On les a longtemps tenus pour des héros inconnus, voire anonymes, et la plupart le sont restés. Mais, depuis 2000, le 20 juillet est une journée d´hommage aux Justes de France et, en 2007, ils sont entrés au Panthéon. La France avait longtemps tiré fierté des résistants en armes, avant de réapprendre le poids de l´antisémitisme et de l´égoïsme dans les années 1940 : elle découvre aujourd´hui les Justes, dont la résistance a été civile, pacifique, humanitaire - et, souvent, spirituelle. Ils tiennent dans notre mémoire collective une place qui ne doit pas occulter la tragédie de la Shoah, mais rappelle qu´une autre France, aux côtés de celle de Vichy, a existé, forte de valeurs universalistes. Ce livre propose un portrait collectif des Justes. Certains ont été des héros solitaires, d´autres étaient portés par des milieux et même des lieux à forte personnalité. C´est peut-être la leçon de ce livre : dans la banalité du bien comme du mal, les hommes, au moment du choix, sont à la fois seuls et enserrés dans une multitude de liens. Patrick Cabanel est professeur d´histoire contemporaine à l´Université de Toulouse-Le Mirail et dirige la revue Diasporas. Histoire et sociétés. Il a publié notamment Juifs et protestants en France, les affinités électives XVIe-XXIe siècle (2004), Cévennes. Un jardin d´Israël (2004), Chère Mademoiselle... Alice Ferrières et les enfants de Murat, 1941-1944 (2010), et a codirigé Cévennes, terre de refuge, 1940-1944 (1987).

  • Maladie véritable ou mutation de l'être, la maladie d'Alzheimer pose une douloureuse énigme. Tout, ici, est une question de point de vue : médical, anthropologique, sociologique. affectif ! Il n'en reste pas moins que ces personnes recèlent en elles des trésors de tendresse que nul ne saurait contester, même si s'occuper d'un proche Alzheimer reste un véritable parcours du combattant. Un voyage long, difficile, épuisant.  Cet ouvrage, fourmillant d'exemples pratiques, est destiné à faciliter la vie de ces personnes et de leur entourage familial et professionnel. Montrant bien les causes d'échec des prises en charge classiques, les auteurs abordent le sujet sous un angle positif.  Ils mettent l'accent sur les bénéfices et le bien-être qu'apporte un environnement de vie approprié, sans entrave ni contention. Il ne s'agit plus de traiter, mais de prendre soin. Un changement global d'attitude est dès lors nécessaire pour apaiser la personne, réduire son traitement, lui permettre d'accéder à une autre dimension du bonheur, maladie contagieuse comme chacun sait. Proches familiaux et professionnels trouveront ici de précieux conseils de vie et d'accompagnement à la maison et en institution.

  • Les imaginaires sociaux : de quoi s'agit-il au juste ? Comment se constituent-ils, comment fonctionnent-ils ?
    Les « pères fondateurs » de la sociologie (Marx, Durkheim, Weber, Simmel,...) ont tous reconnu et pensé l'importance de la question.
    Dans nos sociétés où la représentation commande largement l'action et où se bousculent l'imaginaire « fabriqué » par les industries du spectacle et les médias, les représentations propres aux divers groupes et le « petit cinéma » personnel de chacun, c'est un terrain de recherches aussi foisonnantes que nécessaires.
    D'où l'importance de cet ouvrage à plusieurs voix, première synthèse sur le sujet. Trois parties le structurent, consacrées dans l'ordre à l'examen minutieux de l'emploi de la notion d'imaginaire dans la littérature sociologique, à l'approfondissement des questions épistémologiques et méthodologiques que pose l'utilisation de cette notion, et enfin à la présentation des travaux et lignes de recherche spécifiques sur le thème.
    Illustré par de nombreux exemples (rumeur, rêve, religion, surnaturel, etc.), ce manuel servira de référence à tous ceux qui s'intéressent aux champs du quotidien, du sacré, de la création, du fantastique, et apportera une contribution importante aux réflexions sur les modalités d'évolution de notre société.

    Patrick LEGROS est maître de conférences en sociologie à l'Université de Tours, Frédéric MONNEYRON professeur de littérature générale et comparée à l'Université de Perpignan, et Jean-Bruno RENARD et Patrick TACUSSEL sont professeurs de sociologie à l'Université de Montpellier III.
    L'imaginaire dans la tradition sociologique. L'imaginaire chez les fondateurs de la sociologie. Les fondateurs de la sociologie de l'imaginaire. Épistémologie et méthodologie de l'imaginaire. Interprétations de l'imaginaire. Méthodes (la création des imaginaires sociaux ; techniques d'analyse de contenu ; techniques d'analyse projective). Les champs de recherche. Imaginaire et vie quotidienne. Imaginaire et conceptions du monde. Fiction et imaginaire.

  • Notre rapport au temps s´est métamorphosé. Un temps de formation étiré, une espérance de vie allongée, de plus nombreuses périodes d´inactivités ont considérablement accru le temps « libre ». Et pourtant, la civilisation des loisirs, annoncée dans les années 60, n´est pas advenue. Le temps soustrait au travail, au lieu d´être reposant, paraît contaminé par les contraintes et les pressions. Accaparé par ses multiples activités, étourdi par sa propre frénésie, l´individu moderne semble aspiré par un nouveau temps, distendu, éclaté, fractionné.  La multiactivité caractérise ce nouveau style de vie. Patrick Cingolani nous montre à quel point ce fait social transforme aujourd´hui l´individu. Il passe au crible trois figures contemporaines, virtuoses du temps - l´étudiant, le parent et le retraité - qui jonglent à leurs manières avec des temporalités enchevêtrées et plurielles. À côté de la dégradation des conditions de travail et de la précarité, il perçoit un usage des intermittences, des loisirs, de la culture qui s´affirme et qui montre que nous pouvons nous réapproprier le temps pour en faire un moyen d´affranchissement et de réalisation.  Plus largement, cet essai plaide pour que le temps redevienne une question politique et sociale et pour que les sociétés puissent se concevoir et s´émanciper au-delà de l´emploi.  Patrick Cingolani enseigne la sociologie à l´université Paris Ouest Nanterre.

  • Qui s'aime bien se chamaille bien : une enquête ne montre-t-elle pas que les conjoints qui savent se disputer vivent plus vieux, et que leurs unions sont plus durables ?  On dit bien : qui savent se disputer. Car tout couple vit sous la menace de ces flambées de colère qui consument des années d'attachement. Et aussi sous la menace de la haine qui naît, parfois, des reproches informulés.  Patrick Lemoine nous aide avec profondeur et humour à éviter ces deux obstacles. Et à affronter tout l'éventail des situations ingérables : la énième fois où il aura laissé un poil collé au savon, la énième fois où elle aura critiqué sa maman, et bien des choses pires encore.  Vivre l'émotion nécessaire de la scène sans être dépassé par son stress : un art délicieux et utile, qui s'apprend ! 

  • Restituant les analyses les plus récentes et s'appuyant sur la totalité des sources disponibles, l'auteur propose une vision globale de l'espace géographique, politique et culturel : les rites funéraires, l'économie, l'organisation des campagnes et des travaux agricoles, les monnaies et leur circulation.

  • Traitant de l'enseignement de l'histoire en France de ses premières ébauches jusqu'à nos jours, ce livre soulève des questions majeures. Celle de la place et de l'identité de l'histoire enseignée. Quand et comment s'implante-t-elle dans les établissements secondaires puis à l'école primaire ? Comment y acquiert-elle son autonomie disciplinaire par rapport à l'instruction religieuse et à l'étude des « humanités » ? Quels horaires, quels coefficients et, plus généralement, quelle considération lui sont accordés ? Celle des finalités qu'on lui assigne. L'histoire est une discipline dont le caractère politique est particulièrement net, tant par les sujets qu'elle aborde que par la relation intime et complexe qu'elle entretient avec la mémoire nationale. Comment se décline, au fil du temps, cette finalité politique ? Quels autres objectifs l'enseignement de l'histoire se voit-il fixer ? Celle des programmes. Qui les rédige ? Comment sont-ils construits ? Quelles périodes, quels territoires, quels aspects de la vie des hommes du passé privilégient-ils ? Quelles instructions sont données pour leur mise en oeuvre ? Celle des rapports que l'histoire scolaire entretient avec l'histoire universitaire. Dans quelle mesure les problématiques, les méthodes et les avancées historiographiques de la recherche se diffusent-elles dans les programmes, instructions, manuels scolaires et dans les pratiques des enseignants ?  Celle, enfin, de ce qui se passe en cours d'histoire et de l'impact de ces cours sur les élèves. À travers ces questions, c'est bien de l'élaboration d'une identité culturelle collective qu'on verra à l'oeuvre, et les débats politiques et intellectuels qui l'accompagnent. Patrick Garcia est maître de conférences en histoire à l'IUFM de Versailles. Il est, notamment, l'auteur de : Le Bicentenaire de la Révolution française. Pratiques sociales d'une commémoration (CNRS-éditions, 2000) et, en collaboration avec Christian Delacroix et François Dosse, Les courants historiques en France XIXe-XXe siècles (Armand Colin, 1999). Jean Leduc est ancien professeur d'histoire en classes préparatoires à Toulouse. Il est, notamment, l'auteur de : L'enracinement de la République, (Hachette, 1991) et Les historiens et le temps, (Points-Seuil, 1999).

  • Written as the recollection of a 110-year-old woman, "Miss Jane", The Autobiography of Miss Jane Pittman is the narrative of African-American history from the Declaration of Emancipation to the Civil Rights movement of the 1960s. Gaines's masterpiece is meant to represent the interpretation of the events of a century through the central character's uneducated but streetwise vision. Carefully built on a historical structure, the book relies on a well-mastered stylistic technique that mixes several literary genres, providing the reader with a deep insight into the African American experience. Inevitably, such central issues as ""black pride"", human dignity, ethics or the nature of freedom are raised and the reader finds himself actively involved in the re-construction of a black subject whom "history" had relegated in the footnotes of a "Manifest Destiny" written by revisionist ideologues. Patrick BADONNEL, former chair of the ""grégation", is full professor of American literature at the Sorbonne Nouvelle University (Paris III), where he teaches seminars on the African American subject and on psychoanalytical criticism. He is the author of several books on American contemporary writers (with Professor C. Maisonnat) and has written extensively on William Styron's work. Also interested in the short story he is the author (with C. Maisonnat) of La Nouvelle Anglo-saxonne. Initiation à une lecture psychanalytique (Hachette Supérieur, 1998). Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions Armand Colin et le Centre National d'Enseignement à Distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier. Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les Francs avant la France mérovingienne : tel est le thème de ce premier volume. Les auteurs ont voulu retrouver ces Germains qui, bien avant Clovis, harcelaient la frontière rhénane de l'Empire romain, en même temps que certains de leurs contingents se mettaient au service de cet Empire et devenaient, paradoxalement, ses défenseurs. Des envahisseurs de la Gaule romaine, les Francs n'ont été ni les plus puissants, ni les plus nombreux ; c'est à eux pourtant que la Gaule a dû de changer son nom pour devenir la « Francia », au terme des conquêtes de Clovis qui sont ici reconstituées avec les guerriers qui les ont faites. Complétant ou soulignant les données des textes, les apports de l'archéologie sont sans cesse utilisés pour fonder notre connaissance sur le terrain.

  • Du magazine "de charme" à la revue porno ou la vidéo hard, Patrick Baudry propose une lecture des produits contemporains de la pornographie et de leur consommation. Partant du constat que la pornographie propose une imagerie, des pratiques et des mises en scène radicalement distinctes de la sexualité vécue, il montre que cette différence tient à l'écart qu'il y a entre regarder, voir et visionner, entre sexe et sexualité, entre la ritualité sexuelle et le spectacle pornographique. Il était urgent de s'interroger sur cette dimension à la fois dérobée et très visible des sociétés contemporaines : loin de se laisser circonscrire à un outil de satisfaction des pulsions, la pornographie est devenue un monde, profondément révélateur, à l'âge des mass médias, d'un nouveau rapport de l'individu à soi, à l'autre et au monde.

  • Du magazine "de charme" à la revue porno ou la vidéo hard, Patrick Baudry propose une lecture des produits contemporains de la pornographie et de leur consommation. Partant du constat que la pornographie propose une imagerie, des pratiques et des mises en scène radicalement distinctes de la sexualité vécue, il montre que cette différence tient à l'écart qu'il y a entre regarder, voir et visionner, entre sexe et sexualité, entre la ritualité sexuelle et le spectacle pornographique. Il était urgent de s'interroger sur cette dimension à la fois dérobée et très visible des sociétés contemporaines : loin de se laisser circonscrire à un outil de satisfaction des pulsions, la pornographie est devenue un monde, profondément révélateur, à l'âge des mass médias, d'un nouveau rapport de l'individu à soi, à l'autre et au monde.

  • Les Francs avant la France mérovingienne : tel est le thème de ce premier volume. Les auteurs ont voulu retrouver ces Germains qui, bien avant Clovis, harcelaient la frontière rhénane de l'Empire romain, en même temps que certains de leurs contingents se mettaient au service de cet Empire et devenaient, paradoxalement, ses défenseurs. Des envahisseurs de la Gaule romaine, les Francs n'ont été ni les plus puissants, ni les plus nombreux ; c'est à eux pourtant que la Gaule a dû de changer son nom pour devenir la « Francia », au terme des conquêtes de Clovis qui sont ici reconstituées avec les guerriers qui les ont faites. Complétant ou soulignant les données des textes, les apports de l'archéologie sont sans cesse utilisés pour fonder notre connaissance sur le terrain.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La crise de la zone euro a provoqué une chute sans précédent de l´activité et de l´emploi dans beaucoup de pays : Espagne, Portugal, Grèce, Irlande ; elle menace désormais l´Italie et la France. Elle implique les États, les banques, les entreprises et les ménages, les investisseurs institutionnels. Elle inquiète les États- Unis, la Chine. Comment en sommes-nous arrivés là ? Et quelles solutions durables peut-on envisager ?  La crise - et cela est mal connu - est avant tout une crise des déficits extérieurs et des dettes extérieures liées à l´hétérogénéité croissante de la zone euro. Certains pays, qui se sont fortement désindustrialisés, n´ont plus la capacité d´équilibrer leurs comptes extérieurs et n´arrivent plus à se financer. Loin de corriger ces déséquilibres, les gouvernements et les autorités européennes ont commis des erreurs d´appréciation et adopté des remèdes inadaptés. L´obsession de la rigueur a conduit à de graves crises politiques et sociales. Pour sortir durablement de la crise, la zone euro a besoin de nouvelles institutions. Sans fédéralisme, l´hétérogénéité reste insupportable, car elle ne peut être corrigée que par un profond appauvrissement des pays en difficulté. Le retour inévitable des crises de liquidité nécessite aussi la création d´un mécanisme de soutien fondé sur la création monétaire.
    L´Europe est à un tournant de son histoire ; mais les débats présents montrent que ces évolutions institutionnelles ne sont pas acceptées de tous.  Patrick ARTUS est Directeur des études économiques et de la recherche de Natixis, Professeur associé à l´Université Paris 1 Panthéon - Sorbonne, membre du Conseil d´analyse économique auprès du Premier ministre et du Cercle des économistes. Il est l´auteur de nombreux livres, dont récemment La France sans ses usines (avec M.-P. Virard) aux éditions Fayard.  Isabelle GRAVET est Professeure de Sciences économiques et sociales à l´Institution des Chartreux à Lyon, chargée de cours à l´Université de Lyon II.

  • « Il n'y a pas à guérir la crise d'adolescence, ni à la raccourcir, mais plutôt à l'accompagner et, si on savait comment, à l'exploiter pour que le sujet en tire ce qu'il peut de mieux » (Octave Mannoni, 1984). Tel est le défi que relève ici Patrick Delaroche, avec la conviction que l'approche analytique de l'adolescence recèle un potentiel encore insuffisamment exploité.Il y a un grand risque, trop facilement encouru par les temps qui courent, à oublier que tout un processus inconscient se joue dans la « charnière » adolescente. Conclusion des promesses oedipiennes, révélation de la vérité de la sexuation symbolique, déplacement de l'amour pour les parents sur des figures extérieures idéalisées, puis sur un objet d'élection : autant de tâches psychiques qui remettent en cause le narcissisme vital.Les avatars sont nombreux : conduite à risques, bouffée délirante, phobies, TOC et autres syndromes dont la psychiatrisation fréquente se révèle parfois franchement antinomique avec une reprise en main de son destin par le sujet. Une écoute authentiquement analytique, quitte à ce qu'elle emprunte des formes peu « classiques » (jeu de rôle, entretien isolé, psychodrame individuel, face-à-face...), offre dans bien des cas une alternative ou un appoint précieux.Ce livre teinté d'optimisme ouvre des perspectives qui, au-delà des milieux analytiques, retiendront l'attention de tous ceux qui, dans leurs études ou leur pratique, sont confrontés aux énigmes de l'adolescence et à ses souffrances.Patrick DELAROCHE, psychanalyste et pédopsychiatre, est médecin-directeur de l'hôpital de jour pour adolescents de Ville-d'Avray depuis plus de trente ans ; il est l'auteur en matière d'adolescence d'une oeuvre abondante qui fait référence et a trouvé un écho considérable dans le grand public.
    La naissance de la psychanalyse de l'adolescent en France : une histoire en trois temps. Processus d'adolescence, processus analytique. De la psychiatrie à la psychanalyse. Comment le transfert peut-il devenir thérapeutique ? Adolescence et père idéal. L'adolescent et l'institution.

  • Face aux défis et aux menaces que représentent le changement climatique, la raréfaction des ressources naturelles, les atteintes à la biodiversité..., tous les secteurs d´activité doivent évoluer et s´engager sur la route de l´éco-économie. Une évolution parfaitement compatible avec la rentabilité économique, alors que l´inaction constitue un risque véritable pour la survie de très nombreuses entreprises.
    Pour réussir cette mutation, l´entreprise doit avoir une vision claire de ses objectifs, parfois repenser sa raison d´être et sa finalité, et surtout mettre en place une démarche globale à laquelle tous ses acteurs doivent adhérer.
    Illustré par de nombreux exemples concrets de stratégies de changement réussi, cet ouvrage s´adresse aux acteurs de l´entreprise et, plus généralement, à tous ceux qui souhaitent faire évoluer les règles et les valeurs de l´activité économique. Ils y trouveront les outils pour relever le défi d´une économie intégrant les enjeux d´un développement plus durable.

    Ouvrage collectif issu des travaux du Think Tank Centralien, et animé par B. de Guillebon et P. Nollet.

  • Pour initier l'étudiant, quel que soit son niveau, à une épreuve qui demande à la fois connaissances et technique, l'ouvrage se décompose en 3 parties : - une partie théorique indiquant les règles et la méthode de la dissertation générale et de la dissertation comparée - une série d'exercices de difficulté progressive du DEUG à l'Agrégation - des corrigés développés sur des thèmes donnés récemment aux concours.
    Prolégomènes. Pas à pas. Quelques gammes. Quinze dissertations.

  • Développée par Festinger en 1957, la dissonance cognitive est maintenant reconnue dans l´ensemble des sciences humaines. Elle est fondée sur une idée simple : quand nous ressentons un malaise émotionnel suite à une contradiction interne, nous cherchons à réduire ce malaise.Bien souvent, c´est une contradiction entre un comportement et ce que nous pensons qui provoque une dissonance. Une des façons de réduire ce malaise est alors de justifier notre comportement, en modifiant après-coup nos idées dans le sens de cet acte : « Puisque j´ai agi ainsi, c´est donc que je suis en accord avec ce que j´ai fait. »Et pourtant, nous pensons que nous sommes des êtres rationnels qui réfléchissent avant d´agir. La théorie de la dissonance montre que, souvent, c´est la situation qui détermine nos comportements et que c´est après-coup que nous justifions nos actes, à nos propres yeux et à ceux des autres.À partir de ces idées de base, de nombreux travaux ont développé la théorie. Le présent ouvrage associe au rappel de ces bases un panorama des travaux les plus récents : les nouveaux paradigmes, l´importance des émotions, les nouveaux modes de réduction. Sont présentés aussi les facteurs de la dissonance : l´engagement, le Soi et l´identité sociale, le temps, les différences entre les individus.

  • Nouvelle présentationLa notion d'adolescence a été théorisée par Freud dès 1905 comme un moment clé du développement psychique de l'individu. Mais c'est dans les années 1960 que Pierre Mâle a opéré l'articulation entre l'expérience clinique des adolescents et la théorisation de celle-ci.
    L'auteur clarifie cette articulation. Il récapitule tout d'abord les fondements théoriques en dégageant l'idée d'un processus inconscient qui réactive le complexe d'oedipe et le stade du miroir. Il évoque ensuite - en développant de très nombreux cas - les avatars et les tentatives de rupture de ce processus qui en dessinent la pathologie. Il prend en compte à la fois les manifestations normales de la « crise d'adolescence » et les troubles particuliers à cette période qui s'étend aujourd'hui souvent de la puberté à la trentaine. Il fait enfin le point sur l'ensemble des traitements proposés face à cette crise, du simple entretien à la pschanalyse en passant par le soutien psychologique et la guidance des parents.

empty