P.I.E-Peter Lang S.A., Éditions Scientifiques Internationales

  • Pratique constante et rPratique constante et récurrente de la création littéraire et, plus généralement, culturelle, la réécriture a, paradoxalement, été peu étudiée en tant que phénomène autonome. Gérard Genette, avec Palimpsestes (1982), est l'un des rares théoriciens contemporains à s'être spécifiquement penché sur les variétés et les fonctionnements des relations transtextuelles que peut entretenir un texte. Cet ouvrage se propose de cerner les enjeux critiques suscités par les oeuvres littéraires dès lors qu'elles s'élaborent comme de nouvelles versions d'oeuvres, de mythes ou de discours préexistants. Une perspective ouverte, élargie à une diversité d'auteurs francophones, d'époques variées, offre une contribution significative et novatrice au champ des études littéraires actuelles, tout en faisant le lien entre les théories genettiennes, d'autres méthodologies et les oeuvres des écrivains. C'est donc sous l'appellation de « réécrivains » que ce livre propose de réunir un certain nombre d'auteurs francophones chez qui la pratique de la réécriture joue, momentanément ou itérativement, un rôle décisif qu'il est instructif d'élucider.

  • L'objectif de la recherche rapportée par cet ouvrage est de décrire de manière approfondie les modèles d'enseignement maghrébin à travers des situations observées, en visant à élargir le panorama des connaissances actuelles sur les dispositifs et approches multilingues, dans les institutions d'enseignement de la région en tenant compte des spécificités de chacun des trois pays (Algérie, Maroc, Tunisie).
    L'ouvrage part de l'analyse d'études récentes de chercheurs experts de cet espace et propose de revisiter le contexte politique et culturel ainsi que la nature du multilinguisme dans la société maghrébine. Ces éléments de réflexion théoriques et méthodologiques permettent de renouveler la discussion et par la même un approfondissement concret de la connaissance des impacts didactiques et pédagogiques du plurilinguisme scolaire dans l'ancrage régional. La visée repose sur l'hypothèse que cette pluralité linguistique peut devenir le moteur de la croissance et de l'essor d'un capital plurilingue de l'élève et non un vecteur supplémentaire de son échec scolaire devenu une préoccupation majeure au Maghreb. Les contributeurs montrent comment la prise en compte du bi-plurilinguisme et bi-pluriculturalisme des élèves, combinée à une formation adaptée des enseignants, peut devenir un facteur majeur pour une nouvelle École de la réussite. Les observations et les analyses apportent également des conseils aux décideurs politiques pour la mise en oeuvre d'actions réfléchies adaptées, avec les moyens humains et matériels nécessaires pour accompagner cette nouvelle École.

  • L'analyse de la nature et de la diffusion du discours colonial éclaire l'état d'esprit qui régnait en Suisse au sujet des Africains. De multiples sources sont sollicitées dans cette étude pour illustrer la force de l'imprégnation d'une mentalité coloniale au coeur d'un pays a priori peu concerné par l'impérialisme, faute de posséder des colonies. Or, affirmer que « la Suisse est coloniale » ne se mesure pas seulement à l'aide des mouvements migratoires, de l'analyse des flux économiques et de la recherche des traces laissées par de nombreux Suisses dans les pays colonisés. Cet ouvrage prend le contre-pied de l'histoire économique et politique traditionnelle en inscrivant le concept de colonialité de la Suisse dans le champ de l'histoire culturelle.

empty