Perrin


  • Une histoire vivante, dynamique et positive de la Belgique, pour redécouvrir la qualité du savoir vivre ensemble des Belges, au-delà des qclivages linguistiques.

    La Belgique actuelle est le résultat d'une longue histoire, faite de conquêtes et de revers, depuis l'occupation romaine jusqu'à la Belgique autrichienne, en passant par les duchés et les dynasties qui se succédèrent avant la Belgique espagnole du siècle d'or. En 1830, la nation indépendante est née d'une révolution aux accents romantiques. Elle n'en finit pas de vivre le traumatisme d'un interminable divorce, entrecoupé de quelques retours de flamme et de sursauts belgicains. Mais si la Belgique connaît aujourd'hui la situation de nombreux états européens en proie aux poussées séparatistes, elle concentre les défis que l'Europe rencontre aujourd'hui : comment respecter les identités locales dans un ensemble supranational ? Quelle place pour l'ancien état nation, coincé entre des revendications régionales et des aspirations européennes ? Autant de questions pour lesquels l'auteur rétablit avant tout des faits tout en déroulant un récit enlevé et très accessible.

  • Des premiers recueils de recettes du Moyen Age aux discours des grands gastronomes qui font et défont les réputations, ce livre retrace la lente sophistication de la cuisine française. Il explique comment, grâce à la maîtrise progressive des techniques de cuisson, grâce aussi à la rationalisation de l'espace où officiaient les cuisiniers, les grands chefs ont su moderniser les traditions.

    Patrick Rambourg évoque les différentes modes : la « nouvelle cuisine » au siècle des Lumières, qui se veut plus délicate, plus savante que celle du Grand Siècle avec ses nombreuses garnitures et sauces au beurre ; la « cuisine décorative » de Carême ou encore la « cuisine des palaces » d'Escoffier. Cette dernière provoquera, par réaction, l'essor des cuisines régionales, qui, selon l'auteur, constituent aujourd'hui une des plus grandes forces de notre patrimoine gastronomique.

    Mêlant pratique, histoire et théorie, Patrick Rambourg nous entraîne avec passion dans l'aventure de la cuisine française et nous montre comment elle a acquis une renommée internationale tout en devenant une spécificité culturelle reconnue par tous.


  • L'exorcisme dans l'histoire pour dire et expliquer pourquoi il ne s'est jamais aussi bien porté qu'aujourd'hui.

    Ce livre apporte les clarifications nécessaires sur la pratique des exorcismes à travers l'histoire dans le monde catholique, mais aussi dans le judaïsme et l'islam. Notre monde hypertechnologique, soucieux de refouler le religieux loin du domaine public, n'a jamais autant parlé autant du diable et des exorcismes. Depuis 1973 - année où sort le célèbre film L'Exorciste de William Friedkin - le " prince des ténèbres " a fait l'objet de centaines de livres dans la plupart des langues européennes. À défaut de faire vraiment peur, Satan participe désormais aux succès des salles obscures et de best-sellers le mettant en scène dans la vie quotidienne. L'irrationnel ressurgit en pleine modernité. Le mal reste un thème porteur. Depuis la seconde moitié du XIXe siècle, littérature, psychiatrie naissante puis psychanalyse ont fait du démon un thème de recherche permanent. De nos jours, les références implicites au démoniaque et le nombre de groupes explicitement constitués autour du satanisme n'ont jamais été aussi pléthoriques. À tel point que l'Église catholique est revenu à ses pratiques passées : désormais, chaque diocèse possède son exorciste officiel. Mais qu'est-ce qu'un exorcisme ? Cet ouvrage retrace son évolution et met en perspective les théories des experts du " surnaturel d'en bas ". Il essaye de montrer comment l'exorcisme est objet juridique (canonique) à partir du XVIIe siècle : un acte communautaire codifié, réglementé, engageant la responsabilité des autorités ecclésiastiques. L'auteur distingue trois catégories de démons, objets de l'attention des exorcistes comme des historiens : la figure des théologies, celle des folklores (liée de près à celle du possédé) et celles des médecins, bouc émissaire structurel conçu dans le désordre et la souffrance d'esprits perturbés, jusqu'à la coupure du réel.
    Comment envisager la continuité historique des exorcismes ? Psychologie et possession entretiennent-elles un rapport étroit ? Pourquoi les papes contemporains exorcisent-ils eux-mêmes ? Sommes-nous revenus à une époque " médiévale " ? Pourquoi les communautés nouvelles parlent-elles tant d'exorcisme et de délivrance ? Les " fumées de Satan " (Paul VI) emplissent-elles le ciel d'aujourd'hui ? Autant de questions auxquelles ce livre original apporte des réponses pertinentes et toujours passionnantes.

  • L'histoire de la Belgique racontée à travers la vie de ses rois, de Léopold I er à Albert II.
    Le succès de l'année 2007 dans les librairies belges.
    Présente trente-cinq semaines d'affilée dans la liste des best-sellers, La Spectaculaire Histoire des rois des Belges est proposée ici dans une version revue et actualisée.
    " Ce livre se lit comme un véritable roman-feuilleton. "
    SEPTENTRION
    " Ah, qu'on eût aimé avoir un prof d'histoire qui nous eût raconté l'histoire de Belgique comme le fait Patrick Roegiers ! "
    LA LIBRE BELGIQUE
    " Ce livre a tout pour plaire à un très large public. Il y a le style, l'amoureux de la langue, des formules à l'emporte-pièce. On sourit à chaque page, un régal. "
    LA REVUE GÉNÉRALE
    " Une thèse terriblement convaincante et d'une actualité brûlante au fil d'un récit enlevé. "
    TÉLÉRAMA
    " Un succès inouï. "
    LE FIGARO LITTÉRAIRE
    " Une sorte d'épopée fl amboyante. "
    DERNIÈRE HEURE
    Auteur entre autres de neuf romans, Patrick Roegiers prolonge ici sa réfl exion sur son pays d'origine, inaugurée avec Le Mal du pays, autobiographie de la Belgique (Seuil) et La Belgique, le roman d'un pays (Gallimard).

  • L'incarnation de l'Europe monarchique ! Qu'il s'agisse du roi Léopold Ier des Belges, de la reine Victoria d'Angleterre ou du tsar Boris II de Bulgarie, tous descendent de la même lignée : les Saxe-Cobourg. Au fil du temps, ils ont essaimé d'innombrables unions dynastiques, du duché de Cobourg au Portugal, et sont aujourd'hui encore installés sur le trône au Royaume-Uni et en Belgique. Ils sont, après les Habsbourg, les Romanov et les Bourbon, la dernière famille royale à avoir façonné le visage de l'Europe monarchique. Depuis la fin du XIXe siècle, les Saxe-Cobourg ont incarné le renouveau de la monarchie dans un temps de révolutions. Mariages, trahisons, héritages et coups de génie, Patrick Weber raconte l'histoire de ces hommes et femmes contrastés et brillants, offrant un nouveau regard sur l'Europe dynastique.

  • Le Mont-Saint-Michel revisité par un amoureux des lieux, qui déroule la chronique de 1300 ans d'histoire.

    Incomparable monument de culture, de spiritualité, d'art et de civilisation, le Mont-Saint-Michel attire plus de 3 millions de visiteurs par an. À la fois espace sacré et curiosité touristique, lieu de pèlerinage et ancienne place militaire, domaine de prière et d'érudition, la " Merveille de l'Occident " - objet d'une dévotion incomparable - a pourtant subi les vicissitudes de l'histoire. Sa renaissance commence à partir de 1872, lorsque les Monuments historiques entreprennent une vaste restauration du chef-d'oeuvre. Classé au Patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, il jouit aujourd'hui d'un prestige culturel exceptionnel.

  • La cause du peuple

    Patrick Buisson

    • Perrin
    • 29 Septembre 2016

    La comédie du pouvoir, la tragédie de la France. Pourquoi, depuis quarante ans, la France traverse-t-elle une crise politique, sociale et morale sans précédent ? Comment sont advenus le règne de l'idéologie, le déni du réel, la trahison du peuple par les élites ? Et nous faut-il nous résigner au déclin ? Pour répondre à ces questions cardinales et découvrir le pouvoir de l'intérieur, voici le livre tant attendu de Patrick Buisson, le conseiller privilégié et controversé de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République. Une chronique riche en révélations parfois cruelles et souvent cocasses sur les coulisses de l'Elysée. Une analyse aiguë, puisant dans l'histoire, chez Saint-Simon et Tocqueville comme chez Péguy et Bernanos, des contresens et des dérives de la classe dirigeante actuelle. Un appel fort, enfin, à une grande politique conservatrice de droite renouant avec le catholicisme social. Témoignage capital sur la déliquescence du pouvoir et contribution majeure au débat public, ce livre, où fond et forme se conjuguent, ne laissera personne indifférent.

  • L'histoire vivante, souvent haute en couleur, d'un corps d'élite. La Légion étrangère, cette troupe d'élite mythique composée de soldats étrangers commandés par des officiers français est admirée par toutes les nations du monde. Depuis 1831, date de sa création, elle s'est distinguée sur nombre de champs de bataille. Du Mexique à l'Espagne, de l'Afrique du Nord à l'Indochine, des Emirats au Pacifique. Sans oublier la France, en 1870, puis pendant les deux guerres mondiales. Ce livre raconte l'histoire officielle mais aussi officieuse de ceux qui se sont fait appeler les " képis blancs ", depuis l'origine du corps jusqu'à nos jours. Reconnaissables aujourd'hui à leurs bérets verts, ces soldats combattent pour la liberté dans le cadre des opérations extérieures et, face à la menace terroriste, assurent la sécurité dans plusieurs villes de France. Fruit de nombreuses années de recherches, cet ouvrage présente la Légion étrangère dans sa globalité, à travers les archives et les récits dont beaucoup sont inédits ou peu exploités : une saga qui honore à juste titre ces " Français par le sang versé " dont les portraits émaillent cet ouvrage écrit d'une plume enlevée.

  • Le monde économique a changé. Les risques aussi: délocalisations, excès de liquidités mondiales, variation forte du prix des actifs, voire déflation.
    Pourtant les banques centrales restent obnubilées par le retour éventuel de l'inflation. Comme si leurs modes de pensée, leurs organisations institutionnelles en étaient toujours restés aux années 80-90 et aux chocs pétroliers.
    Tolérer ce déphasage, parfois combiné avec une absence de transparence et de responsabilité, c'est croire qu'on peut se contenter de beaux discours quand un incendie planétaire risque d'éclater à tout moment.
    Patrick Artus, professeur à la Sorbonne et à Polytechnique, membre du Cercle des économistes et du Conseil d'analyse économique, est directeur des études économiques de Natixis. Ses livres - notamment Comment nous avons ruiné nos enfants - lui attirent un public nombreux et fidèle parce qu'il est un des rares experts qui sache combiner analyse savante et pédagogie.

    Prix Turgot 2008 du meilleur livre d'économie financière Presse:

    "[...] un ouvrage très critique sur les banques centrales, en particulier la banque centrale européenne et son équivalente européenne, la Réserve fédérale. Ce livre-événement, qui tombe à point nommé, sera publié le 13 septembre..." Pierre-Henri de Menthon, Challenges, 30 Août 07 "Les banques centrales sont-elles complétement à côté de la plaque? C'est la thèse, à charge et solidement documentée, que défend l'économiste et professeur Patrick Artus dans un petit livre. [...] En 160 denses, Artus convit qu'il est temps de changer d'époque et, pourquoi pas,de s'inspirer du passé, pour s'inventer le pilotage économique de demain." Christophe Alix, Libération, 07 Septembre 07 " Il est rare que l'évenement suive d'aussi près l'avertissement qui l'annonce: l'"incendie" financier évoqué par le titre de ce livre s'est déclaré cet été, précisement entre l'écriture de l'ouvrage et sa publication. Les incendiaires que dénonce Patrick Artus, directeur des études économiques de Natixis, ce sont les banques centrales. Mais le procès qui leur est intenté ne porte pas seulement sur leur responsabilité dans l'éclatement des crises: c'est la mise en cause radicale de leur rôle et de leur doctrine." Gérard Moatti, Les Echos, 13 Septembre 07 "[...] Patrick Artus possède le don rare d'apporter des réponses claires à des questions que l'homme de la rue a des difficultés à formuler[...] Le livre, qui n'est pas tendre avec la Fed, mais aussi avec la BCE et son président, ravira tous ceux qui en France font de la gestion de l'euro le bouc émissaire de nos difficultés. Son propos est toutefois bien plus ambitieux que les récriminations communément adressées en France à la BCE, qui se caractérisent trop souvent par un provincialisme étroit et une mauvaise foi confondante." Jean-Pierre Robin, Le Figaro, 26 Septembre 07 "Lorsqu'il a commencé à rédiger son essai, Patrick Artus n'imaginait pas que celui-ci serait publié en plaine tourmente financière. et c'est d'abord ce qui fait la qualité de ce texte: il tombe à pic [...] L'autre mérite du livre, c'est de ne pas être un simple brûlot..." Romain Gubert, Le Point, 11 Octobre 07 " Jamais le rôle et l'efficacité des banques centrales n'ont été aussi contestées. L'économiste de Natixis alimente le débat. Avec férocité." Jean-Louis Chambon, Président du prix Turgot, La Tribune, 12/13 Octobre 07

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty