Robert Laffont (réédition numérique FeniXX)

  • Les ouvrages d'archéologie mystérieuse foisonnent. Si leurs auteurs ont bien l'intuition d'un passé fabuleux, ils s'y prennent souvent maladroitement pour en convaincre le lecteur. Il est essentiel, croyons-nous, d'établir avant tout une sorte de catalogue signalétique des grandes énigmes. Ainsi, pour essayer de comprendre le fait mégalithique, il est bon, d'abord, d'analyser au maximum les caractéristiques remarquables de certains sites, comme Stonehenge ou les alignements hollandais. Pour comprendre les pyramides d'Égypte, il faudrait aussi s'enquérir de la personnalité des pharaons, des caractéristiques de leurs règnes, des problèmes de chronologie, et retenir les mesures réelles aux dépens des élucubrations. Et pour situer les pièces à conviction que sont la mécanique d'Anticythère, les piles de Bagdad, les disques pî ou ceux de Bayan-Khara Uula, il faut d'abord rassembler tout ce que nous en savons au juste. Cela a paru en son temps, mais dispersé au hasard des publications -pas toujours en rapport avec l'archéologie d'ailleurs-, et souvent sans retenir l'attention. Le travail du groupe de recherche KADATH est précisément de retourner aux sources. L'archéologie mystérieuse ne risque rien ; plus on la déblaie de ses scories, plus apparaît le véritable fantastique, celui de la réalité : connaissances astronomiques venues on ne sait d'où, traditions faisant état d'événements impossibles pour l'époque, constructions cyclopéennes. Après lecture de cette anthologie-loin d'être exhaustive-mais après seulement, on est en droit de rêver sur ces dieux qui laissèrent partout leur empreinte sur des populations médusées.

  • Les ouvrages d'archéologie mystérieuse foisonnent. Si leurs auteurs ont bien l'intuition d'un passé fabuleux, ils s'y prennent souvent maladroitement pour en convaincre le lecteur. Il est essentiel, croyons-nous, d'établir avant tout une sorte de catalogue signalétique des grandes énigmes. Ainsi, pour essayer de comprendre le fait mégalithique, il est bon, d'abord, d'analyser au maximum les caractéristiques remarquables de certains sites, comme Stonehenge ou les alignements hollandais. Pour comprendre les pyramides d'Égypte, il faudrait aussi s'enquérir de la personnalité des pharaons, des caractéristiques de leurs règnes, des problèmes de chronologie, et retenir les mesures réelles aux dépens des élucubrations. Et pour situer les pièces à conviction que sont la mécanique d'Anticythère, les piles de Bagdad, les disques pî ou ceux de Bayan-Khara Uula, il faut d'abord rassembler tout ce que nous en savons au juste. Cela a paru en son temps, mais dispersé au hasard des publications -pas toujours en rapport avec l'archéologie d'ailleurs-, et souvent sans retenir l'attention. Le travail du groupe de recherche KADATH est précisément de retourner aux sources. L'archéologie mystérieuse ne risque rien ; plus on la déblaie de ses scories, plus apparaît le véritable fantastique, celui de la réalité : connaissances astronomiques venues on ne sait d'où, traditions faisant état d'événements impossibles pour l'époque, constructions cyclopéennes. Après lecture de cette anthologie-loin d'être exhaustive-mais après seulement, on est en droit de rêver sur ces dieux qui laissèrent partout leur empreinte sur des populations médusées.

  • Elle signait : « Satan qui vous aime beaucoup ». Satan, une gosse de dix-huit ans qui s'appelle aussi Mireille. Son amie Pascale a vingt et un ans. Elles sont peut-être vos filles. De Marseille à Istanbul, d'Athènes à Téhéran, l'aventure est étrange : trafiquants, policiers, milliardaires fous ou beatniks, cette route est dangereuse. Au terme du voyage, il y a aussi la prison. Et l'ultime rencontre qui peut tout changer... Mais il n'est pas facile de revenir du voyage.

  • Elle signait : « Satan qui vous aime beaucoup ». Satan, une gosse de dix-huit ans qui s'appelle aussi Mireille. Son amie Pascale a vingt et un ans. Elles sont peut-être vos filles. De Marseille à Istanbul, d'Athènes à Téhéran, l'aventure est étrange : trafiquants, policiers, milliardaires fous ou beatniks, cette route est dangereuse. Au terme du voyage, il y a aussi la prison. Et l'ultime rencontre qui peut tout changer... Mais il n'est pas facile de revenir du voyage.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Des amants pris dans un engrenage mortel. Au coeur de la plus formidable manipulation clandestine de la fin du siècle. Ils vont lutter, à deux contre tous, pour sauver leur vie et leur amour. Dans ce monde sans pitié, ils sont Amants de guerre.

  • Un roman au coeur de la violence d'aujourd'hui. Un thriller d'une actualité brûlante après l'abolition de la peine capitale. Une histoire qui a peut-être déjà commencé...

  • L'auteur a su restituer l'admirable beauté et l'atmosphère de religiosité de ce pays, l'extraordinaire richesse culturelle, artistique et religieuse d'une nation de 36 millions d'habitants.

  • Des amants pris dans un engrenage mortel. Au coeur de la plus formidable manipulation clandestine de la fin du siècle. Ils vont lutter, à deux contre tous, pour sauver leur vie et leur amour. Dans ce monde sans pitié, ils sont Amants de guerre.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La vie d'Antonio Vivaldi ne nous est guère connue qu'à travers la chronologie de ses fonctions, tournées, créations, concerts, et sa biographie officielle laisse bien des zones d'ombre, bien des mystères. Que de thèmes romanesques y sont pourtant inscrits en filigrane ! Aucune forme de fiction, mieux que les mémoires apocryphes, ne pouvait restituer la sensibilité du compositeur génial. Le lecteur, en quelque sorte complice, va ainsi revivre les temps forts de la vie paradoxale du prêtre roux qui fut aussi habile courtisan, voyeur libertin et témoin mystique, confident des vierges et confesseur des grandes pécheresses... Sous la poussée de Patrick de Rosbo, les Mémoires de Vivaldi font éclater le genre biographique et renaître la Venise baroque du début du XVIIIe siècle. L'abbé Vivaldi s'y révèle dans toute la complexité d'une nature violente et contradictoire, blessée par un amour impossible, voué à une princesse aux moeurs scandaleuses, qui le compromit. Un livre brillant, qui allie avec bonheur la technique de l'autoportrait à celle de la fresque, et la cruauté de la satire saint-simonienne à la démesure fellinienne.

  • À la veille de la Révolution française, 40 000 juifs vivent en France. Minées de l'intérieur, en proie à de graves dissensions internes, ces communautés sont confrontées au double défi posé par la diffusion de l'idéologie des Lumières et la politique d'uniformisation de leur statut mise en oeuvre par le pouvoir royal. Loin d'être un acquis de la Révolution, ou une conséquence de la proclamation de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, l'octroi des droits civils aux juifs, est l'aboutissement d'un long processus, entamé et en partie mené à bien, par l'Ancien Régime. À bien des égards, la chute de l'Ancien Régime eut des conséquences funestes pour les juifs de Bordeaux et de Bayonne, dont les droits furent repris puis confirmés par un décret du 28 janvier 1790. Moins heureux, les juifs de l'Est durent attendre le 27 septembre 1791 pour que les promesses qui leur avaient été faites par Necker soient tenues. Redevenus citoyens, les juifs ne furent pas épargnés par la campagne antireligieuse et la Terreur. Plusieurs d'entre eux périrent sur l'échafaud, victimes de leurs opinions politiques. Rabbins et chantres abjurèrent et célébrèrent le culte de la Raison. Prenant le contrepied de bien des idées reçues, le livre de Patrick Girard dérangera tous ceux qui s'en tiennent à une vision figée de la Révolution française. Au-delà du rappel des faits, il pose la question de l'aptitude des sociétés révolutionnaires à prendre en compte la spécificité d'une communauté aux contours singuliers et complexes.

empty