Patrick A

  • De mars à août 2020, Chappatte a tenu un journal dessiné de l'épidémie de Covid-19. Urgentistes, épidémiologistes, personnel soignant et personnel de service en sont les principaux protagonistes.
    Le dessinateur porte un regard sincère et poignant sur ces « combattants » de l'ombre.
    Si l'histoire se déroule à Genève, sa portée humaine est universelle. C'est aussi un hommage aux malades et à leurs proches.
    Les dessins de presse de Chappatte parus pendant la crise complètent avec humour le récit. Au coeur de la vague nous fait revivre une période inouïe de notre histoire.

  • Pouvoirs paranormaux, trahison, commandos, Terence Trolley pensait
    avoir tout vu. Il se trompait ! Aux grands maux, les grands remèdes !
    À la fin du précédent épisode, Terence Trolley annonçait vouloir en
    finir avec la Panaklay. Celle-ci cherchait à récupérer deux enfants
    aux pouvoirs supranormaux que l'oncle de Terence lui avait confiés
    juste avant de mourir assassiné. Afin de contraindre notre héros, la
    Panaklay vient d'enlever la famille de Greg, son associé. Dans son
    combat contre la multinationale, Terence va trouver l'aide inattendue
    d'un loup et de son petit maître, mais il va aussi devoir faire face
    à l'arme secrète de la Panaklay, un très jeune cobaye dont le pouvoir
    quasi-divin risque de renverser la face du monde.

  • Je veux des pouvoirs magiques ! Nouv.

    S'il avait des pouvoirs magiques,
    Blaise changerait le monde !
    Enfin, ce qui ne va pas :

    Plus besoin d'argent
    Plus de méchants affreux
    Plus de travail
    Et plus d'école bien sûr

    La vie serait drôlement mieux et bien plus facile :

    Nos habits se mettraient tout seul
    On parlerait avec les animaux
    On ne serait jamais fatigués...
    À part d'avoir trop joué !

    LE RÊVE, NON ?

  • Des enfants aux potentiels extraordinaires : tout le monde veut les
    contrôler. La Panaklay, une multinationale, avait financé il y a une
    douzaine d'années, un laboratoire de recherches afin d'explorer les
    perceptions extrasensorielles de très jeunes enfants avant que leur
    fontanelle, la « fenêtre sur le cerveau », ne se referme. Norton,
    l'un des responsables du projet, révolté par l'exploitation de ces
    petits cobayes, avait saboté le laboratoire avant de s'enfuir avec
    deux des enfants les plus prometteurs. Dix ans plus tard, la
    Panaklay vient de retrouver la trace de Norton. Celui-ci fait appel à
    son neveu, Terence Trolley, pour qu'il veille sur ses protégés. Tous
    ignorent que les étranges pouvoirs des enfants sont en train de se
    réveiller et qu'ils vont tout faire basculer. Ce sera un voyage sans
    retour au bout de la peur.

  • Dans un format pratique et prix cadeau, un recueil de citations sur le courage en politique, dans la lignée de Vous n'aurez pas le dernier mot ! (115 000 exemplaires vendus GfK).
    " Le vrai courage, c'est celui de trois heures du matin ", disait Napoléon Bonaparte. Sans attendre une heure si matinale, Patrick Wajsman et Jean Veil présentent, dans leur contexte historique, 200 citations, tantôt pour nous inspirer bravoure et témérité, tantôt, a contrario, pour nous défendre de la cupidité ou de la lâcheté. Florilège :
    " Quand le courage empiète sur la raison, il ronge le glaive avec lequel il combat. " (Shakespeare)
    " Qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu'il craint. " (Montaigne)
    " Où serait le mérite si les héros n'avaient pas peur ? " (Alphonse Daudet)
    " À mesure que l'on s'avance dans la vie, on s'aperçoit que le courage le plus rare est celui de penser. " (Anatole France)
    " Il faut savoir ce que l'on veut. Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire. Quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire. " (Georges Clemenceau)
    " Le courage est une chose qui s'organise, qui vit et qui meurt, qu'il faut entretenir comme les fusils. " (André Malraux)
    " L'impossible, nous ne l'atteignons pas mais il sert de lanterne. " (René Char)

  • Plongez au coeur de l'Apeupréhistoire ! Pas tout à fait dinosaure ni
    vraiment homme, Nabuchodinosaure, Nab pour les intimes, est doué de
    parole, d'un solide sens de l'humour et, du moins en est-il persuadé,
    d'une intelligence exceptionnelle qui lui permet de supporter les
    désagréments de son époque située un peu avant ou un peu après J.-C.
    (on ne sait pas trop). Et des désagréments, il y en a dans
    l'Apeupréhistoire : dinosaures stupides, volcans terrifiants, plantes
    carnivores et autres catastrophes à poil et à plume.

  • Délirant et sans limites, Happy Hour à Mossoul est entièrement basé sur des faits réels. Après avoir rempli (et choqué !) tous les Zéniths de France avec son One Man Show " vends 2 pièces à Beyrouth ", Jérémy Ferrari repart au front avec son livre Happy Hour à Mossoul. Bientôt, vous saurez pourquoi les généraux allemands surnommaient Charles De Gaulle : " Notre grand collègue " alors que Churchill le comparait à " un lama femelle surpris dans son bain. ". Vous découvrirez les miracles de la colonisation, qui donnèrent aux français la chance d'approcher dans les zoos des girafes et des africains. Vous lirez aussi l'histoire d'Onoda, ce soldat japonais qui continua la seconde guerre mondiale tout seul pendant 30 ans. Vous honorerez les terroristes ratés qui n'ont pas marqué l'histoire. Vous chanterez l'invasion de la Pologne avec Claude François et voyagerez en Indochine avec l'empereur jaune qui voulait devenir rouge. Et quand vous saurez qu'un pigeon a été mieux décoré que les tirailleurs sénégalais, cela achèvera de vous convaincre qu'à Paris comme à Pyongyang, la guerre : " c'est décidément trop chouette ! "

  • Au début des années 80, Kushi, une jeune rebelle mongole entre en lutte contre un bandit qui tente d'exploiter à outrance les richesses de la steppe.

  • Ayant survécu à l'explosion du site archéologique dans lequel Bold les avait séquestrés, Kushi et Tilik découvrent qu'ils sont pris au piège d'un palaissouterrain pétrifié depuis des siècles. Au village, malgré le drame, les villageois, sous la pression de Bold maintiennent les jeux du Naadam, pour ne pas déplaire au chef du district. Chen, découragé par le manque de mansuétude des villageois, part à la recherche des deux enfants...

  • Kushi est en fugue, traquée par le grand méchant Bold et ses hommes. À l'aide de Khulan et d'une meute de loup, elle va se débarrasser de ses poursuivants. Pendant ce temps, au village, tout le monde s'agite et prépare la grande fête du Naadam. Tilik, trop malheureux sans son amie, va rejoindre Kushi et les deux enfants vont découvrir le secret de Bold... mais c'est se jeter dans la gueule du loup, car leur ennemi est impitoyable...

  • Yaya est enfin de retour chez elle à Shanghai. Ce grand voyage où s'est mêlé espoir et désillusions, s'achève enfin. Mais la grande maison où elle s'attendait à retrouver sa famille est déserte. Heureusement, Tuduo et son petit frère vont remonter le moral de la fillette, et lui redonner espoir. Car il se pourrait bien que ses parents ne soient pas si loin. Mais dans l'ombre reste tapi l'ennemi de toujours, qui paraît plus que jamais indestructible.

  • Franck Carvale est devenu une star des fonds d'investissement. Il est engagé par les autorités américaines pour mettre à mal les investissements chinois sur l'or. En manipulant la presse, il va s'ingénier à décrédibiliser le SGEI, l'organisme chinois qui garantit la qualité de l'or qu'ils ont en réserve. Mais on ne s'attaque pas impunément à l'Empire du Milieu...

  • Rouen 1949. L'armateur Julien de Trichère achète un vieux cargo américain, l'Olav II, qu'il rebaptise la Belle Hélène - sa fille s'appelle Hélène et il l'adore. Yann Calec, jeune commandant sans bateau ni équipage, fait des pieds et des mains auprès d'Ester, la secrétaire de l'armateur, pour se faire engager. Non seulement il y arrive un peu trop facilement, mais on lui donne pour second un certain René Floss, qui traîne derrière lui un passé extrêmement louche. Décidément, Calec se méfie : quelque chose se trame sur ce rafiot pourri dont on refait à neuf les cabines et sanitaires, sans s'intéresser le moins du monde à l'état calamiteux de ses chaudières.

    Amour dévorant d'un père condamné pour sa fille infirme, escroquerie à l'assurance, complicité d'un nazi parti cultiver sa nostalgie au Vénézuéla - Calec est effectivement tombé dans un piège, dont la première victime est Ester, qu'il aimait et qu'il a, sans le vouloir, envoyée à l'abattoir. Et c'est l'âme en peine qu'un jour de brouillard, il quitte Rouen sur la Belle Hélène. Sortira-t-il vivant du piège ? Vous le saurez dans le prochain épisode, le Bateau assassiné.

    Poésie des ports, grisaille des docks et froideur des âmes, personnages attachants ou inquiétants - Kraehn et Jussaume font passer, à travers l'élégance du dessin et la solidité discrète du scénario, un parfum de roman noir grand cru.

  • À bord de son cargo, Yann Calec longe les côtes de l'Afrique orientale. Mais le liberty-ship, pris dans une tempête, est malmené. Yann descend vérifier l'état des soutes et découvre alors que son propre navire transporte des caisses d'armes. Il comprend qu'un trafic de contrebande s'est organisé à son insu, mais avec la complicité d'un membre de son équipage et d'un inquiétant passager. Pris au piège, il décide de dissimuler les caisses sur une île avant d'accoster à Djibouti. Mais les trafiquants enlèvent sa fille et le font chanter ; Yann se résout à demander de l'aide, mais il ne se doute pas du prix qu'il aura à payer en retour...
    Un épisode de Tramp après 5 ans d'absence, cap sur l'aventure !

  • Franck Carvale est devenu une star des fonds d'investissement à la fois éthiques et performants. Ses succès attirent l'attention d'une riche héritière qui souhaite investir dans le développement d'un pays africain. Frank s'engage avec enthousiasme dans la mission. Mais l'enfer est pavé de bonnes intentions...

  • Hedge Fund raconte l'ascension de Franck Carvale, petit courtier en assurance, jusqu'au plus haut niveau de la finance internationale. De Hong Kong à New York, piloté à son insu par un mentor en quête de vengeance, sera-t-il l'instrument de la chute planifiée de l'économie mondiale ?

  • Cargo maudit (le)Ce tome 10 de Tramp est un épisode complet qui se lit comme un polar...
    Rentré d'Indochine, Yann Calec profite de l'argent de son héritage pour acheter un vieux cargo et se mettre à son compte. Mais ce retour en Normandie ne se fait pas sans heurts : entre la méfiance des armateurs qui voient arriver un concurrent et les manoeuvres des syndicats, Yann découvre les « joies » de son indépendance... Tout bascule avec la découverte d'un cadavre dans les soutes de son navire : et si le cargo était maudit ?
    Tramp, la série de Kraehn et Jusseaume, est un thriller maritime où scénario, dessin et mise en couleurs sont parfaitement maîtrisés.

  • Le "Belle-Hélène" taille sa route le long de la côte africaine, et chaque jour qui passe le rapproche de sa fin. En effet, l'armateur Julien de Trichère n'a acheté ce vieux cargo pourri que pour le faire naufrager et toucher l'assurance. Le futur naufrageur est un ancien nazi parti cultiver sa nostalgie au Vénézuela. Le jeune commandant, Yann Calec, se doute de quelque chose, mais n'arrive pas encore à rassembler toutes les pièces du puzzle. Le second, René Floss, est dans la combine.

    Calec a déjà perdu sa petite amie dans l'aventure, mais il ne sait pas encore que c'est Floss qui l'a assassinée, ni que son cargo va être torpillé. Jusqu'au moment où une jeune passagère clandestine, qui a écouté aux portes, le lui apprend. C'est alors que commence, entre Yann Calec, Floss et un courtier vénézuelien pour le moins douteux, un bras de fer qui va très mal tourner pour le jeune commandant : à la fin de l'épisode, il est mis hors-course pour dix-neuf ans, et le titre du troisième volet, le Bateau assassiné n'incite guère à l'optimisme.

    C'est donc avec impatience que nous attendons la suite de cette aventure qui, à la clarté expressive du dessin et à l'efficacité discrète du scénario, ajoute les charmes du roman noir, les beautés de la mer, des bourlingueurs, de l'Afrique et, entre

  • Années 50. Yann Calec et Rosanna sont installés à Rouen en compagnie de leur fille, Inès. Pour Yann, l'urgence est de dénicher le commandement d'un "tramp". A force d'obstination, il trouvera finalement un poste en... Indochine. Problème: c'est la guerre en Indochine.

    Une sale guerre, même, mais la compagnie est prête à confier à Yann le commandement d'un navire basée à Saïgon. Le salaire confortable fait réfléchir Yann, conscient des dangers encourus. Seulement Rosanna ne semble pas convaincue et se méfie de cette destination "exotique". La guerre coloniale qui fait rage là-bas ne l'incite guère à faire ce voyage mais Yann finit par accepter.
    Arrivé sur place, il découvre Saïgon et un environnement pour le moins agité où les combines sont monnaie courante, y compris à bord de son propre navire. Yann s'adapte peu à peu et découvrira surtout que son propre père a laissé là-bas des traces de son passage. Un retour vers le passé débute alors.

  • Deuxième mille

    Patrick Varetz

    Au flot des mots, à
    la pâte, tu opposes le flux des
    poèmes, leur transparence. Simplicité vide de la
    pensée et de la forme, pâleur de la colère, répétitions,
    tout cela comme inscrit là en creux, presque
    noyé, dans le bref cours des jours.

  • Yann Calec est un officier de la marine, considéré comme forte tête, à qui un armateur véreux offre le commandement du Belle-Hélène. Mais ce cadeau se révélera vite empoisonné, le paquebot étant condamné par avance pour une sombre histoire d'assurance. la secrétaire de l'armateur, devenue la petite amie de Calec, n'aura guère le temps de le prévenir du danger qu'il encourt. Le second du Belle-Hélène, un certain René Floss, est à l'affût, prêt à éliminer les témoins gênants...

  • Cochinchine, années 50. Après avoir retrouvé la tombe de son père, Yann Calec découvre que celui-ci a décidément laissé derrière lui un passé agité. Militaire aventurier plutôt en marge des autorités, il a été impliqué dans une sombre histoire d'or détourné. Calec, déterminé à découvrir la vérité, découvre alors l'ancienne maîtresse, une congaï, de son père ainsi que son... demi-frère ! Les révélations abondent pour ce troisième album qui conclut le cycle asiatique de cette formidable série d'aventure signée Kraehn et Jusseaume.

  • Résumé des épisodes précédents :

    L'armateur Julien de Trichère a racheté la Belle-Hélène, un vieux cargo pourri, pour le naufrager et toucher l'assurance. Yann Calec, le jeune capitaine du cargo, est prévenu de la magouille par Rasanna, une passagère clandestine. Mais arrivé en Colombie, piégé par Escalona, complice de l'armateur, il est accusé de trafic de drogue et condamné à 19 ans de bagne - d'où il s'évade avec l'aide du Pr Condé, père de Rosanna.

    Alors qu'ils s'embarquent tous les trois sur la Belle-Hélène, que Calec espère encore pouvoir sauver du naufrage, l'Allemand Kortmann, payé par de Trichère, a justement prévu de couler le bateau pendant la traversée.

    La Belle-Hélène, torpillée en pleine mer, coule à pic, tandis que les rescapés sont impitoyablement mitraillés. Calec, qui flotte au milieu des morceaux d'épave, se croit le seul survivant jusqu'au moment où il découvre Rosanna en train de dériver sur le radeau. Les retrouvailles sont très chaudes, mais pendant ce temps, Kortmann, qui ne peut pas se permettre de laisser vivant un seul témoin du faux naufrage, commence à organiser les recherches et à tendre son piège aux rescapés.

    Calec et Rosanna ne sont pas au bout de leurs peines - ni de leurs joies puisqu'ils vont passer cinq mois sur une île déserte, ce qui aura pour effet d'arrondir considérablement le ventre de Rosanna...

    Finalement, après bien des rebondissements et quelques actions sanglantes, justice sera faite et le lecteur arrivera à la fin du premier cycle de ce thriller haletant - mi-polar, mi aventure maritime - servi par un dessin aussi solide qu'expressif. Mais pour que les fans ne sombrent pas dans la déprime, une bonne nouvelle : Yann Calec reviendra !

  • Résumé du dernier épisode : sorti du piège de la Belle-Hélène (et du premier cycle de ses aventures), Yann Calec se retrouve second sur le Ouessant, dont le commandant, Avron, est assassiné.

    La police arrête rapidement le coupable idéal, un docker noir, mais Calec juge cette conclusion un peu hâtive. Tout le monde pouvait tuer Avron, car tout le monde à bord le détestait, et deux détails restent obscurs. Le bref passage à bord de soeur Marie-Madeleine de la Rédemption, et la disparition du chat du mousse la nuit du meurtre !

    Promu commandant intérimaire du Ouessant, Calec reprend la mer. A la première escale, une Africaine lui apporte un paquet contenant des diamants. Le paquet étant destiné à Avron, Calec fouille sa cabine pour en savoir plus, et y trouve une photo de mariage représentant Avron et soeur Marie-Madeleine. Décidément, ça sent l'embrouille !

    Calec aimerait bien dire deux mots à cette fausse bonne soeur qui, le jour du meurtre, a quitté le cargo pour soi-disant se rendre dans une mission catholique, la mission de Kibangou. Peu après, Calec reçoit un autre paquet, plus macabre ? il contient un doigt de son lieutenant subitement disparu, et une lettre menaçant de lui expédier le reste par petits bouts s'il ne rend pas les diamants. Calec ne peut plus rendre les diamants qu'il avait cachés et qui lui ont été volés.

    Il se résout donc à aller voir la police locale, qui, une fois de plus, boucle l'affaire un peu vite en concluant à un règlement de comptes entre trafiquants. Calec n'y croit pas. Quelques diamants dans un paquet de clopes vide ne constituent pas à ses yeux un vrai trafic, il continue l'enquête.

    Il découvrira la vérité à Kibangou, vérité dans laquelle... le chat avait un rôle. Dans la nuit des ports, sous le soleil du Congo, une aventure torride ? avec ce qu'il faut de danger, de suspense, d'humour et de sales types ? servie par un dessin lumineux et expressif.

    Calec, réembarqué sur le Ouessant et très désireux de revoir Rosana et Iñès, leur petite fille, vient de tracer sur la carte "la route de Rouen".

    Une suite aura donc bien lieu, en l'occurrence avec un cycle qui se déroulera en Asie.

empty