Patrick Fournier

  • La responsabilité civile peut être définie au regard de son effet caractéristique : elle engendre l'obligation, pour le responsable, de réparer le dommage qu'il a indûment causé à autrui.
    Tantôt ce dommage résulte de l'inexécution d'une obligation née d'un contrat - on parle alors de la responsabilité civile contractuelle -, tantôt il procède d'un fait juridique, qui peut avoir été commis avec la volonté de causer le dommage ou sans une telle volonté - on parle alors de la responsabilité civile délictuelle, et quasidélictuelle dans le second cas.
    Créé par le doyen Patrick Maistre du Chambon, l'ouvrage expose les règles essentielles de la responsabilité civile délictuelle et dresse une image de l'ensemble de la matière, en tentant d'en faire apparaître la structure et la logique interne. Cette nouvelle édition, augmentée et mise à jour par Stéphanie Fournier, reste guidée par la volonté de limiter le nombre des références, mais s'efforce néanmoins de rendre compte de l'évolution législative et jurisprudentielle la plus récente.
    De façon synthétique, les données essentielles sont présentées, donnant aux étudiants de niveau licence les bases de la responsabilité civile délictuelle et leur permettant de se préparer aux examens.

  • En matière d´hygiène et de santé, la période qui s´étend des années 1770 jusqu´aux lendemains de la Première Guerre mondiale marque une véritable révolution. À côté de « victoires » restées célèbres comme les vaccinations contre la rage et contre la variole, on assiste à une première médicalisation de la société. Partout en Europe, dans un contexte de plus en plus urbain et industriel, un système d´acteurs se met en place. Il inclut des professionnels plus nombreux, mieux formés, les pouvoirs publics ou les initiatives privées et des individus dont le rapport au corps et à la santé se modifie considérablement. Une époque d´indéniables progrès qui ne doit pas empêcher de prendre en compte les limites des combats hygiénistes, grâce à une synthèse inédite de travaux récents menés sur les problèmes de l´eau, des pollutions urbaines ou des maladies professionnelles. Destiné aux étudiants en histoire ou à tous ceux qui s´intéressent à l´histoire de la médecine et des soins, le présent ouvrage combine le récit chronologique avec de nombreuses approches thématiques. Il intègre également la dimension internationale de la circulation des hommes et des pratiques, car elle réside au coeur de la genèse des systèmes de santé modernes.

  • Cet ouvrage apporte un éclairage original à l´enseignement et l´apprentissage de la technologie dans le contexte des programmes du primaire, du secondaire, du collégial et de l´universitaire, qui sont à caractère technologique. Les parents et les curieux, tout autant que les pédagogues, y trouveront plein d´astuces, entre autres, pour «réinventer la roue» au primaire ou pour utiliser des robots à des fins pédagogiques.
    Il constitue en quelque sorte une suite logique à un premier ouvrage sur l´enseignement des sciences intitulé Regards multiples sur l´enseignement des sciences et dans lequel de nombreux acteurs du monde de l´enseignement des sciences avaient aussi accepté de partager leurs points de vue sur cet enjeu crucial.

  • À première vue l'humour et la mort ne présentent pas de points de rencontre. Comment peut-on rire d'un évènement aussi tragique que la disparition de soi ou d'êtres chers? Les modalités complexes du deuil, les affects de tristesse et de chagrin suggèrent qu'un décès s'accompagne d'émotions fortes qui ne laissent que peu de place à la légèreté et à la plaisanterie. À l'inverse, l'humour peut être source de réactions extrêmes pouvant aller jusqu'à la violence et au meurtre. L'exemple des caricatures de Charlie Hebdo, et de la fusillade qui a suivi, que la raillerie, montre que l'ironie et la satire ne sont pas appréciées quand elles s'attaquent à des sujets porteurs de valeurs considérées comme absolues.

    Les relations entre ces deux ordres, mort et humour, n'ont pas encore fait l'objet d'une réflexion critique et empirique et, dans cette perspective, ce numéro de la revue Frontières vise à aborder cette problématique à partir d'un point de vue interdisciplinaire.

    Divers angles sont privilégiés : la place de l'humour et de la dérision :

    1. Dans le champ politique, social et éthique,

    2. Dans la littérature, le cinéma et l'art contemporains,

    3. Dans le cyberespace,

    4. Dans l'intervention auprès des mourants et de leur entourage.

    Cette analyse multidimensionnelle permet de croiser les points de vue et de proposer de nouvelles pistes de recherche et de réflexion dans un domaine qui demande à être défriché de façon plus approfondie et ce, dans un contexte socioculturel où ce questionnement apparait comme essentiel puisqu'il soulève les enjeux entourant la liberté d'expression et ses limites.

  • Dans le numéro printemps-été de la revue Les écrits, laissez-vous transporter dans l'imaginaire et les mots, en vers ou en prose, de Marie-Christine Lévesque, Marie Bélisle, Boris Gamaleya, Vigile Hoareau, Rose Normandin, Christine Palmieri, Carl-Keven Korb, Antonin Mireault-Plante, Jonathan Charette, Pascale Auger, Renaud Longchamps et François Minod. Lisez aussi deux autrices réunionnaises, Ann O'aro et Anne Cheynet. Le numéro présente aussi un portfolio de l'artiste JackBeng-Thi, lui aussi originaire de L'ÎLe de la Réunion.

empty