Patrick Isabelle

  • Résumé: L'été tire à sa fin et William Walker s'apprête à entamer sa troisième année au collège Anna Caritas. S'il est impatient de retrouver ses amis, et surtout de revoir l'insondable Marianne Roberts, il ne sait pas encore que la rentrée scolaire lui réserve une surprise des plus macabre... Il se passe des choses étranges à Saint-Hector: quelqu'un ou quelque chose met la ville à feu et à sang. Ses amis Anthony et Gabrielle ont beau le supplier de ne pas s'en mêler, William a l'impression d'être au centre de ces événements terrifiants. Mais comment combattre le Mal quand celui-ci semble avoir une longueur d'avance?

  • Résumé: Le retour de Marianne Roberts au prestigieux collège Anna Caritas semble avoir enclenché une série d'événements bizarres dans la petite ville de Saint-Hector. William Walker n'a jamais cru à ce genre de phénomènes. Pourtant, lorsque lui et ses amis décident d'interroger l'au-delà, ils réveillent quelque chose d'étrange dans la maison de Sabrina Viau, et bientôt, cette force surnaturelle semble s'attaquer à eux sans répit. Forcé d'admettre son impuissance face à l'ennemi invisible, William, accompagné de ses fidèles complices Anthony et Gabrielle, n'aura pas d'autre choix que de se tourner vers celle qu'il essayait d'éviter à tout prix: Marianne.

  • Lys est de retour dans toute sa splendeur! En plus, depuis que la vidéo de Coucou Café est devenue virale, ma mère se prend pour une diva. Plus personne ne sait où donner de la tête chez moi. C'est le chaos!

  • Ça me fait drôle de passer du temps avec celui que j'ai toujours considéré comme mon pire ennemi. Élodie avait peut-être raison finalement : O'Neill et moi avons plus de choses en commun que je l'imaginais! Au moins, pendant que nous préparons notre projet, je n'angoisse pas sur ce que Béatrice tient tant à me dire! Si seulement je pouvais en parler avec F.-X. et Léo...

  • Tous mes amis sont sous le choc... La vie est injuste! Si F.-X. ne peut pas venir au bal de finissants, je n'ai pas envie d'y aller non plus. - Il y a peut-être une solution, dit ma mère. Je ne sais pas ce qu'elle a derrière la tête, mais venant d'elle, c'est sûrement le plan le plus farfelu du monde!

  • Je quitte ma feuille mobile des yeux pour lancer un regard vers mes camarades de classe qui m'observent en silence. Ils ont tous l'air sous le choc de mon histoire, à part Élodie, Léo et F.-X. qui sont morts de rire derrière leurs cahiers.

    Note sur l'auteur:
    Patrick Isabelle est né à Montréal en 1980. Deux fois lauréat du Prix Jeunesse des libraires du Québec, il s'impose rapidement en littérature jeunesse grâce à son univers touchant et à des personnages auxquels s'identifient les jeunes. Il fait une excellente sauce rosée.

    On a parlé de nous :
    « Patrick Isabelle a su créer des personnages à l'image des jeunes d'aujourd'hui avec leurs défauts, leurs manies, leurs peurs, leurs rêves et leur langage. Des thématiques d'actualité : familles séparées, nouveaux conjoints, enfants adoptés, familles immigrantes et bien sûr beaucoup d'humour... contribuent à séduire les lecteurs, filles et garçons. »
    Anne-Marie Aubin, Journal Mobiles, juillet 2018

    « Un sympathique roman sur un thème rarement abordé, les premiers émois amoureux chez les garçons. »
    Isabelle Audet, La Presse +, juin 2017

    « Nous avons droit à une galerie de personnages hauts en couleur et à des répliques qui font mouche à chaque fois. Impossible de ne pas succomber au charme d'Henri et de ses amis! »
    Pierre-Alexandre Bonin, Revue Collections, juin 2017

  • - Duuuude, on ne devrait pas être ici. Je rassure F.-X. en lui disant qu'on ne fait rien de mal. Il a quand même un peu raison. Nous n'avons rien à faire au centre communautaire, mais je refuse de croire que Bébitte disparaît deux fois par semaine pour aller voir Élodie en cachette. Je veux en avoir le coeur net. - On ne devrait pas l'espionner comme ça, ce n'est pas correct. - On ne l'espionne pas! Pas vraiment...

  • Elliott n'arrive pas à croire que Mia a accepté d'aller au parc d'attractions avec lui. Tout s'annonce parfaitement bien pour leur premier rendez-vous jusqu'à ce que sa mère insiste pour qu'il traîne Inès avec lui. Catastrophe! Comment faire chavirer le coeur de la fille qu'on aime en présence de sa petite soeur? De quoi Elliott aura-t-il l'air devant la belle Mia? Ce qu'il ne sait pas, c'est que cette journée lui réserve encore bien des surprises. Des hauts et des bas... pires que ceux des montagnes russes.

  • Le tourisme, premier secteur d'activité en France, s'est profondément professionnalisé et structuré, jusqu'à s'élever au rang d'industrie.
    Cette 4e édition expose l'ensemble des techniques marketing et e-marketing appliquées à la conception et à la commercialisation des produits touristiques :
    o l'environnement et les tendances ;
    o le processus de choix du consommateur ;
    o le marketing expérientiel ;
    o le marketing relationnel et les réseaux sociaux ;
    o les stratégies marketing avec un approfondissement sur la tarification (revenue/yield management) ;
    o les notions d'image et de communication.
    Résolument concret, nourri de cas d'entreprises, ce livre de référence s'adresse à tous les acteurs privés et publics intervenant dans la production de prestations touristiques ou dans la gestion de destinations, ainsi qu'aux étudiants qui pourront appréhender l'étendue des outils et des techniques à leur disposition.
     

  • Tuerie de Charlie Hebdo, prise d'otages à l'Hyper Cacher, attentats au Stade de France, au Bataclan et dans les rues de Paris en 2015, course meurtrière d'un camion à Nice le 14 juillet 2016, assassinat du père Hamel... Depuis deux ans, la France vit un traumatisme collectif : nous sommes tous choqués. Face à ces tragédies, les mêmes questions reviennent. Comment se réparer ? Pourquoi réagissons-nous différemment aux événements ? Quels sont les soins adaptés et les maladresses à éviter ? Comment fonctionne la résilience individuelle et collective ? Pourquoi le débriefing avec un thérapeute est-il important ? Les commémorations sont-elles souhaitables ? Que sont les blessures invisibles ? Que nous apprennent les neurosciences ? Au fil des témoignages de rescapés des attentats, d'otages de zones de guerre, de combattants d'Afghanistan ou d'Algérie, ce livre redonne espoir à tous ceux qui vivent une blessure psychique. Le professeur Patrick Clervoy, spécialiste du choc post-traumatique, donne les clés pour aider les victimes et leurs proches, les professionnels mais aussi les voisins et simples spectateurs des attentats. Il pose des mots réparateurs sur ces expériences indicibles pour nous aider à continuer de vivre et à prendre soin de nous.

  • Cet ouvrage présente en 20 fiches de 4 à 8 pages, l'essentiel de ce qu'un technicien doit connaître sur les risques professionnels, la sécurité et les règles à appliquer sur sites industriels. Chaque fiche est composée d'un rappel de cours et  d'une application ou d'une étude de cas.

  • La particularité du marketing des services est qu'il doit nécessairement valoriser une offre mais également réussir à faire participer le client, sans lequel la réalisation de l'offre ne peut bien souvent avoir lieu. La stratégie marketing dans le secteur des services se porte alors sur deux éléments très différents :
    - l'offre de services, comment proposer une offre optimisée ? comment intégrer les options tarifaires ?   - l'importance de la participation du client, comment rendre l'offre attractive ? comment faire participer le client ?
    Illustré de nombreux exemples (hôtellerie, tourisme, transport, banque...), cet ouvrage présente l'ensemble de la politique marketing associée aux services: de la conception d'une promesse de valeur, jusqu'à sa réalisation par l'usager.

  • This updated edition provides clinicians from various backgrounds and levels of training the information needed to optimally diagnose and manage neurologic complications of the nervous system.  Organized into seven sections, this comprehensive volume begins with an overview of diagnostic studies for neurologic complications involving the nervous system.  That is followed by sections on metastatic and non-metastatic complications of cancer involving the nervous system, and the interpretation, diagnosis, and management of common neuro-oncologic symptoms.  The next section reviews the neurologic complications of cancer therapy, including corticosteroids, radiation therapy, chemotherapy, targeted molecular therapies, immunotherapies, hematopoietic stem cell transplantation, and infections involving the nervous system.  The final section focuses on the most important neurologic complications in cancers arising from specific organs.  In addition to capturing the latest advancements in the rapidly evolving fields of oncology and cancer neurology, the goal of this resource is to lead clinicians toward prompt diagnosis and intervention in order to improve patient quality of life. "This textbook is a valuable resource for medical oncologists and radiation oncologists, as well as neurologists and neuro-oncologists dealing with these patients. ... Overall, the chapters are well organized, clearly written, fairly balanced, and reasonably up to date. ... I would recommend it as a learning tool to physicians in training (medical students, residents, and fellows) and for more experienced physicians as both a review/ update and a way to gain more in-depth knowledge and insight into the neurologic problems of cancer patients." (John C. Flickinger, International Journal of Radiation Oncology Biology Physics, Vol. 73 (2), 2009) "The general organization of the book is logical and facilitates its practical and everyday use. ... Overall this textbook is very comprehensive and encompasses main neuro-oncological challenges. ... Schiff, Kesari and Wen have edited a very elegant and highly practical textbook, written by recognized authorities in their respective fields, which will be used by a wide range of medical and surgical specialists who are confronted on a daily basis with neurological manifestations of cancer in their practice." (I. Radovanovic and G. Zadeh, British Journal of Cancer, Vol. 100 (6), 2009)

  • Une sacoche volée.
    Un message envoyé trop vite.
    Des réminiscences du secondaire.
    Deux vieux ennemis réunis.
    Une panne d'électricité d'apparence anodine.
    Un frère et une soeur en cavale.
    Un bal des finissants raté.

    Sept autrices et auteurs, sept nouvelles, une idée: Oups! Mauvaise fenêtre.

  • Pendant plus de cinq siècles, l'objet qu'est le livre imprimé a conditionné notre manière de recevoir les textes et de penser la littérature. Les concepts de texte, d'oeuvre et de livre constituent une série qui pouvait dans la « galaxie Gutenberg » souvent être lue comme une suite de parfaits synonymes. Toutefois, force est de constater qu'à l'ère du numérique, ils ne sont plus des équivalents exacts, à moins de décider, au mépris de la réalité actuelle, que tout texte est nécessairement fixé et fermé en une oeuvre et que livre a pris comme sens premier son emploi par métonymie, qui lui permet de glisser de son sens concret à un sens intellectuel et abstrait. Plusieurs décennies d'études médiatiques depuis Marshall McLuhan nous ont familiarisés avec l'idée que « le medium est le message ». Le support manuscrit de la littérature médiévale est, dès les fondements de la discipline, ressenti comme un élément saillant du champ d'études qui s'est d'abord construit méthodologiquement avec l'histoire littéraire mais, plus particulièrement, grâce à la philologie. Peut-être les pratiques numériques et les mutations des habitudes de lecture qu'elles entraînent nous ont-elles rendus plus sensibles à la spécificité du livre imprimé et à l'historicité de ce format : il est en tout cas incontestable que les dernières décennies de la recherche médiéviste ont été caractérisées par un regain d'intérêt pour la matérialité du codex médiéval et les spécificités de la textualité qui en découlent.

  • Pour clore l'année, la revue L'Inconvénient propose un dossier thématique sur le néoconformisme. Personne ne veut faire partie du « troupeau ». On se targue d'être libre, mais à ne pas vouloir entrer dans un moule, à « s'anticonformer », on finit parfois tout de même par se fondre dans une masse. Être anticonformiste, aujourd'hui, ne prend-il pas l'allure d'un autre conformisme ? Faudrait-il alors être anti-anticonformiste ? Collaboratrices et collaborateurs se penchent sur la question. Aux lectrices et lecteurs, ce numéro propose aussi Cioran en bande dessinée, la troisième partie de Jazz et condition noire aux États-Unis par Stanley Péan, un portrait de la peintre Judith Berry, un de l'oeuvre postréférendaire du cinéaste Denys Arcand, un regard sur les héroïnes des séries Sharp Objects et Killing Eve, un texte de fiction, de la poésie et les chroniques de Patrick Nicol, Geneviève Letarte, Olivier Maillart, pour la dernière fois, et Vincent Lambert, pour la première.

  • La crise de la zone euro a provoqué une chute sans précédent de l´activité et de l´emploi dans beaucoup de pays : Espagne, Portugal, Grèce, Irlande ; elle menace désormais l´Italie et la France. Elle implique les États, les banques, les entreprises et les ménages, les investisseurs institutionnels. Elle inquiète les États- Unis, la Chine. Comment en sommes-nous arrivés là ? Et quelles solutions durables peut-on envisager ?  La crise - et cela est mal connu - est avant tout une crise des déficits extérieurs et des dettes extérieures liées à l´hétérogénéité croissante de la zone euro. Certains pays, qui se sont fortement désindustrialisés, n´ont plus la capacité d´équilibrer leurs comptes extérieurs et n´arrivent plus à se financer. Loin de corriger ces déséquilibres, les gouvernements et les autorités européennes ont commis des erreurs d´appréciation et adopté des remèdes inadaptés. L´obsession de la rigueur a conduit à de graves crises politiques et sociales. Pour sortir durablement de la crise, la zone euro a besoin de nouvelles institutions. Sans fédéralisme, l´hétérogénéité reste insupportable, car elle ne peut être corrigée que par un profond appauvrissement des pays en difficulté. Le retour inévitable des crises de liquidité nécessite aussi la création d´un mécanisme de soutien fondé sur la création monétaire.
    L´Europe est à un tournant de son histoire ; mais les débats présents montrent que ces évolutions institutionnelles ne sont pas acceptées de tous.  Patrick ARTUS est Directeur des études économiques et de la recherche de Natixis, Professeur associé à l´Université Paris 1 Panthéon - Sorbonne, membre du Conseil d´analyse économique auprès du Premier ministre et du Cercle des économistes. Il est l´auteur de nombreux livres, dont récemment La France sans ses usines (avec M.-P. Virard) aux éditions Fayard.  Isabelle GRAVET est Professeure de Sciences économiques et sociales à l´Institution des Chartreux à Lyon, chargée de cours à l´Université de Lyon II.

empty