Patrick Legros

  • La loi du 11 février 2005 pour « l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » vise à faciliter l'insertion des personnes handicapées. Elle prévoit des compensations favorables à leur autonomie, dans les domaines domestique et professionnel. Alors même que ces objectifs initiaux n'ont pas encore été atteints, on constate que la loi crée de nouvelles discriminations.

    Les auteurs de cet ouvrage exposent les principes discriminatoires « inédits » des politiques du handicap. Ils s'interrogent sur les effets de définition et de catégorisation des personnes handicapées et sur les rapports entre l'intégration et l'inclusion. Ils abordent un aspect encore peu exploité dans le registre du handicap : l'intégration des personnes en situation de handicap dans le milieu de l'éducation, en France et à l'étranger.
    Ont également participé à cet ouvrage : Alain Blanc, Annie Bretagnolle, Laetitia Debray, Manon Dumas, Serge Ebersold, Éric Plaisance, Denis Poizat, Zineb Rachedi-Nasri, Joël Zaffran.

  • Le Retour de l'Irrationnel n'a pas eu lieu ! Il a toujours été...
    La maladie de l'Irrationnel, secrète, orgiaque, cette lèpre de la raison, pourrit le corps de la réalité depuis la nuit des temps... Mais quelle est véritablement la part prise par les superstitions dans la vie quotidienne ? Paradoxalement dénoncée et attirante, confinée dans l'absolue nécessité pour l'homme de la décrier, de la dénigrer, comment survit-elle ? Qui sont ces vampires qui surgissent à la fin du XVIlle siècle, que sont ces apparitions fantomatiques qui hantent toute l'histoire de France, qu'est-ce que le diable fait au-dessus des tables tournantes ? L'esprit n'est jamais las d'assécher le rêve de ces fantaisies en l'extirpant de la réalité quotidienne et de puiser dans son parfum magique ses plus grands espoirs.
    Cet ouvrage cherche à éclaircir les eaux troubles de cette source inépuisable de satisfaction poétique, existentialiste, onirique, qu'évoquent les superstitions, de jadis à aujourd'hui.

  • Les imaginaires sociaux : de quoi s'agit-il au juste ? Comment se constituent-ils, comment fonctionnent-ils ?
    Les « pères fondateurs » de la sociologie (Marx, Durkheim, Weber, Simmel,...) ont tous reconnu et pensé l'importance de la question.
    Dans nos sociétés où la représentation commande largement l'action et où se bousculent l'imaginaire « fabriqué » par les industries du spectacle et les médias, les représentations propres aux divers groupes et le « petit cinéma » personnel de chacun, c'est un terrain de recherches aussi foisonnantes que nécessaires.
    D'où l'importance de cet ouvrage à plusieurs voix, première synthèse sur le sujet. Trois parties le structurent, consacrées dans l'ordre à l'examen minutieux de l'emploi de la notion d'imaginaire dans la littérature sociologique, à l'approfondissement des questions épistémologiques et méthodologiques que pose l'utilisation de cette notion, et enfin à la présentation des travaux et lignes de recherche spécifiques sur le thème.
    Illustré par de nombreux exemples (rumeur, rêve, religion, surnaturel, etc.), ce manuel servira de référence à tous ceux qui s'intéressent aux champs du quotidien, du sacré, de la création, du fantastique, et apportera une contribution importante aux réflexions sur les modalités d'évolution de notre société.

    Patrick LEGROS est maître de conférences en sociologie à l'Université de Tours, Frédéric MONNEYRON professeur de littérature générale et comparée à l'Université de Perpignan, et Jean-Bruno RENARD et Patrick TACUSSEL sont professeurs de sociologie à l'Université de Montpellier III.
    L'imaginaire dans la tradition sociologique. L'imaginaire chez les fondateurs de la sociologie. Les fondateurs de la sociologie de l'imaginaire. Épistémologie et méthodologie de l'imaginaire. Interprétations de l'imaginaire. Méthodes (la création des imaginaires sociaux ; techniques d'analyse de contenu ; techniques d'analyse projective). Les champs de recherche. Imaginaire et vie quotidienne. Imaginaire et conceptions du monde. Fiction et imaginaire.

  • Analyser dans un cadre théorique unique les questions qui se posent quand il faut décider de l'organisation d'un système de retraite (choix entre capitalisation et répartition, liens avec la démographie, prise en compte des risques, des effets sur les comportements d'activité...), tel est l'objet de cet ouvrage.

empty