Patrick Pion

  • A Newbury Port, gare centrale des navettes spatiales, une jeune femme souhaite aller à Arkham Beta, une planète voisine sur laquelle vit une partie de sa famille. A défaut de pouvoir se payer un billet direct et intriguée par la description que lui en fait le guichetier, elle opte pour « la barge », un vaisseau low cost qui fait escale à Innsmouth, planète qui a connu ses heures de gloire grâce à l'exploitation de l'or qui depuis périclite et souffre d'une mauvaise réputation (maisons abandonnées, ville désoeuvrée, créatures mutantes...). La plupart des habitants d'Innsmouth ont une morphologie étrange, quasi-batracienne. Un culte païen, l'Ordre ésotérique de Dagon, a remplacé la religion chrétienne. Alors qu'elle ne devait être de passage qu'une journée, la voilà contrainte d'y rester une nuit et de séjourner dans l'unique hôtel, le Gilman. Convaincue que quelque chose d'anormal se passe dans cette ville, sa nuit commence par un cauchemar. Très vite, elle entend quelqu'un, quelque chose qui tente de s'introduire dans sa chambre. Terrorisée, elle réusssit à échapper à d'étranges créatures visqueuses, mi-poissons/mi-humains appelées « les Profonds », à quitter Innsmouth et à rejoindre l'orbite. Les autorités refuseront qu'elle rentre sur Terre en découvrant ses liens du sang avec les Profonds.

  • Le héros de cette histoire est un étudiant en mathématiques, qui vit dans une chambre de bonne d'un quartier similaire au quartier latin parisien. Les rumeurs disent que sa mansarde fut occupée, deux siècles plus tôt, par une vieille femme jugée sorcière par ses contemporains, capable de voyager dans différentes dimensions du réel, et dont l'esprit n'aurait pas tout à fait quitté les lieux. Notre narrateur, à l'esprit aiguisé et fatigué par ses études poussées, fait des rêves de plus en plus étranges. Perd-il totalement pied ou a-t-il trouvé le chemin, guidé par cette sorcière, vers la contrée des rêves ?

  • L'ambition de cet ouvrage est d'étoffer le débat sur l'apprentissage, au-delà du cercle des spécialistes, en mêlant à la polyphonie disciplinaire des études dans le champ de la transmission des savoirs la voix singulière de l'archéologie, qui étudie la matérialité et la temporalité du passé à travers les traces des activités humaines.
    À l'instar de l'anthropologie, de l'histoire et de la sociologie, l'archéologie impose de ne pas restreindre les savoirs aux seuls territoires lettrés et aux cultures de l'écrit. Elle replace les connaissances et apprentissages humains dans une perspective de très longue durée, soit près de trois millions d'années au cours desquelles apparaît et se développe le langage articulé, principal vecteur de la transmission. À travers l'étude de la matérialité des supports, des dispositifs d'apprentissage et des lieux de savoir, cette discipline apporte également un éclairage original sur les phénomènes de transmission et de socialisation des connaissances dans les sociétés humaines passées et présentes, que ce soit lors d'activités quotidiennes informelles ou dans des cadres professionnels et intergénérationnels plus structurés.

  • Porte de Brazenac (la)La Porte de Brazenac est un one shot signé Leo, Rodolphe et Patrick Pion qui nous entraînent dans un récit proche de certains contes fantastiques de Lovecraft...

    L'histoire de La Porte de Brazenac se déroule pendant l'hiver 1771. André de Beltoise, précepteur du jeune prince de Condé, est pris dans une violente tempête. Il trouve refuge dans un château habité par un homme malade, un certain baron de Brazenac, qui se révèle très cultivé. Beltoise repart le lendemain avant que son hôte ne puisse lui faire part d'un phénomène bien étrange... Son cheval a disparu sous ses yeux, comme s'il avait peu à peu franchi une frontière invisible. Intrigué et curieux, le baron a alors lui-même tenté cette expérience fantastique pour découvrir, de l'autre côté de cette « porte », un monde inconnu... Cette porte serait-elle l'entrée vers l'Enfer ou, tout simplement, une porte temporelle ?

    La Porte de Brazenac est une histoire complète ; une BD historique dans laquelle le fantastique s'invite de façon inattendue.

  • Deux enfants, Kay et Gerda, sont amis depuis toujours. Leur vie va pourtant basculer le jour où la reine de glace apparaît dans leur ville, enlevant Kay avec elle ! Gerda décide de partir à sa recherche : un long et étrange périple débute... Elle rencontre des ogres qui menacent de la manger, se retrouve emprisonnée en compagnie d'animaux, trouve abri chez une vieille dame qui cultive de curieux légumes, pénètre dans un château où elle aura une révélation avant de retrouver enfin son ami Kay... Jusqu'à l'ultime rebondissement !

empty