Patrick Tacussel

  • L'attraction sociale décrit le rêve imparfait de toutes les époques. L'auteur s'interroge sur cette puissance par où la volonté de chacun rencontre le destin des autres au sein d'une aventure collective. Parce qu'il indique les frontières de nos souhaits, sans couvrir les risques conjugués du hasard et de l'Histoire, l'idéal politique du Progrès allume de ses feux incertains l'obscure mobilisation des masses humaines en lutte pour le dépassement de leur permanente étrangeté. L'ouvrage souligne ainsi comment les sociétés tendent à réduire leur horizon culturel sur l'autel de la rationalité solitaire de l'utile et de l'efficace. Toutefois, la gestion technique de la mémoire sociale ou le contrôle étatique de la vie quotidienne n'ont jamais interdit aux émotions d'irriguer discrètement une sensation lyrique de la socialité. À travers les avant-gardes littéraires et artistiques de ce siècle (expressionnisme allemand, surréalisme, Internationale situationniste...), P. Tacussel croit deviner l'affirmation d'un espace dans lequel la subjectivité et les désirs seraient enfin délivrés de la violence de l'inexorable fuite du temps. Le poétique désignerait dès lors une éthique sans projet.

  • Les imaginaires sociaux : de quoi s'agit-il au juste ? Comment se constituent-ils, comment fonctionnent-ils ?
    Les « pères fondateurs » de la sociologie (Marx, Durkheim, Weber, Simmel,...) ont tous reconnu et pensé l'importance de la question.
    Dans nos sociétés où la représentation commande largement l'action et où se bousculent l'imaginaire « fabriqué » par les industries du spectacle et les médias, les représentations propres aux divers groupes et le « petit cinéma » personnel de chacun, c'est un terrain de recherches aussi foisonnantes que nécessaires.
    D'où l'importance de cet ouvrage à plusieurs voix, première synthèse sur le sujet. Trois parties le structurent, consacrées dans l'ordre à l'examen minutieux de l'emploi de la notion d'imaginaire dans la littérature sociologique, à l'approfondissement des questions épistémologiques et méthodologiques que pose l'utilisation de cette notion, et enfin à la présentation des travaux et lignes de recherche spécifiques sur le thème.
    Illustré par de nombreux exemples (rumeur, rêve, religion, surnaturel, etc.), ce manuel servira de référence à tous ceux qui s'intéressent aux champs du quotidien, du sacré, de la création, du fantastique, et apportera une contribution importante aux réflexions sur les modalités d'évolution de notre société.

    Patrick LEGROS est maître de conférences en sociologie à l'Université de Tours, Frédéric MONNEYRON professeur de littérature générale et comparée à l'Université de Perpignan, et Jean-Bruno RENARD et Patrick TACUSSEL sont professeurs de sociologie à l'Université de Montpellier III.
    L'imaginaire dans la tradition sociologique. L'imaginaire chez les fondateurs de la sociologie. Les fondateurs de la sociologie de l'imaginaire. Épistémologie et méthodologie de l'imaginaire. Interprétations de l'imaginaire. Méthodes (la création des imaginaires sociaux ; techniques d'analyse de contenu ; techniques d'analyse projective). Les champs de recherche. Imaginaire et vie quotidienne. Imaginaire et conceptions du monde. Fiction et imaginaire.

empty