Philippe Robert

  • Les psychologues cliniciens travaillent la plupart du temps en groupe et avec le groupe (réunions de synthèse, groupes de parole, entretiens familiaux, régulations institutionnelles, analyses de pratique). Pourtant la formation au groupe des psychologues cliniciens est quasi inexistante.
    Après avoir éclairé les différentes théories du sujet et du groupe, sont analysées les diverses situations de groupes - le groupe familial, le couple et l´institution - afin de comprendre au mieux leur fonctionnement. Une réflexion sur les entretiens familiaux permet de reprendre de façon pratique les différentes notions parcourues : l´évaluation et l´indication, les objectifs, la mise en place du psychologue et ses interventions. Par ailleurs, des pistes de réflexion sont proposées afin d´aider le clinicien à résoudre les difficultés auxquelles il peut être confronté dans sa pratique quotidienne.

  • Jusqu'à la deuxième moitié du XXe siècle, la mesure de la délinquance était prisonnière d'un monopole administratif : on ne disposait que des comptages d'activité des différentes organisations du système de justice pénale (police, parquet, tribunaux, prisons). Depuis se sont développées des mesures alternatives qui découlent d'enquêtes en population générale et donc indépendantes du fonctionnement de la police ou de la justice. Cet ouvrage présente les comparaisons entre enquêtes de victimation et statistiques de polices, menées à bien à un niveau international.

  • Lode Van Outrive est une des figures marquantes de la sociologie criminelle européenne. Une trentaine de spécialistes ont dialogué avec lui sur quelques grands thèmes qui agitent l'étude du crime à l'aube de l'an 2000 : Comment vont évoluer à moyen terme les régulations pénales ? Quelles mutations travaillent la police et son rôle dans les politiques de sécurité ?

  • Pour faire face au développement de la délinquance et de l'insécurité, tous les pays ont durci leur politique répressive et ont proclamé la nécessité d'une politique de prévention.
    Cet ouvrage est en la matière un bilan international : de l'Allemagne au Vénézuela, de la Pologne à l'Ouganda... Une somme de connaissances sur la prévention. Un document de travail pour tous ceux qui responsables, praticiens, scientifiques, s'intéressent aux politiques de prévention.

  • L'évaluation d'une politique revient à mesurer son impact. Sous l'intitulé "politiques de sécurité et de prévention de la délinquance", on trouve des pratiques allant de l'incantation à des techniques hautement sophistiquées. Par ailleurs, la faveur apparente dont l'évaluation est l'objet cache souvent de vraies résistances à sa mise en oeuvre. Cet ouvrage fait le point sur les méthodes de l'évaluation et ses usages européens, en réunissant une gamme de pays où l'expression "évaluation des politiques de sécurité et de prévention de la délinquance" renvoie à des pratiques très divergentes.

  • De tous les pouvoirs publics, c'est la justice qui a le plus changé ces dernières décennies. Est-ce à dire que tous les pays de l'Union européennes ont adopté un même modèle judiciaire ? La comparaison est utile : elle révèle d'indéniables facteurs de rapprochement, mais aussi la puissance des particularismes nationaux. C'est principalement dans une optique de sociologie politique, qu'on compare ici les mutations récentes de la justice en Allemagne, Angleterre, Belgique, Espagne, France et Italie.

  • L'Homme mondialisé transforme les lieux en flux. De plus en plus de personnes vivent au carrefour de plusieurs langues. Mobilités géographiques et bricolages identitaires font le quotidien des managers de multinationales, avocats d'affaire, artistes ou chercheurs. Comment comprendre cet « humain mondialisé » par une vie de travail ? La mobilité est-elle un idéal à suivre ? Ce livre propose une interprétation sociologique de la mobilité des élites dans de très grandes entreprises.

  • Cet ouvrage interroge la souffrance psychique et la créativité des professionnels de l'enseignement, de l'éducation et du soin travaillant dans des services et des institutions médico-sociales, dans le contexte français. Ces praticiens accompagnent des préadolescents et des adolescents présentant des difficultés scolaires et d'apprentissage, des troubles du comportement ou de la pensée ou des fonctionnements autistiques. Ce livre veut transmettre des analyses au plus près des expériences des praticiens. Il souhaite valoriser la réflexion, les recherches sur les pratiques professionnelles, afin d'ouvrir des perspectives de pensée et d'action.

  • Cet ouvrage explore de nouvelles pratiques interculturelles dans le champ du travail et propose des retours d'expérience utiles. Le management interculturel est né de la critique d'un modèle universel de gestion qui serait partout efficace. Mais les ancrages culturels et identitaires trouvent de nouvelles ressources et formes d'expression qu'il s'agit partout de repérer pour agir.

  • Les états de tension qui précèdent ou accompagnent de nombreuses maladies somatiques sont le plus souvent infra-cliniques, asymptomatiques, et donc difficilement repérables à partir de l'investigation médicale classique. Pourtant leur diagnostic est capital, car ils sont les derniers témoins d'un combat intérieur intense qui mobilise les instincts et pulsions de vie avant l'apparition ou l'aggravation de la maladie. Les défenses somatiques qui les génèrent, constituent des solutions de dernier recours suppléant la faiblesse de la réactivité psychique et comportementale face aux vécus traumatiques existentiels. Le décryptage de ces états de tension, leur évaluation, la compréhension des processus psychopathotogiques qui les sous-tendent, la mobilisation de l'énergie vitale qui les nourrit, constituent un temps d'investigation et de traitement préventif et curatif fondamental. Ce livre, extrait d'une partie de l'enseignement de l'Ecole de Médecine Psychosomatique et du Diplôme Universitaire Psychosomatique des maladies de l'adaptation, s'adresse à des soignants : médecins, psychologues, paramédicaux. Il décrit les différents mécanismes de lutte qui conduisent d'un état apparemment normal à la pathologie. Il s'attarde plus particulièrement sur deux phénomènes fondamentaux : la répression, mécanisme psychique puissant, coûteux et pathogène, et l'angoisse, état clinique tout autant répandu, que mal connu, dans ses causes et ses effets. Cet ouvrage propose au lecteur des représentations nouvelles, claires et opérantes, concernant la compréhension de ces deux processus morbides, ainsi que des outils d'investigation psychosomatique utilisables dans la plupart des pathologies courantes.

  • L'auteur, chroniqueur, commissaire général de la langue française, conseiller culturel et scientifique, témoigne de rencontres d'hommes et d'oeuvres qui nous dévoilent, en de Gaulle, un philosophe et littéraire.

  • Un sujet (le ralentissement de la croissance démographique et le vieillissement de la population) en prise directe sur notre époque, lié à des problèmes concrets qui concernent tout un chacun (santé, retraites, nouvelles politiques familiale et démographique, etc.).

  • Le seul mort français de la guerre en Libye : Pierre Marziali. Le 11 mai 2011, lors d´un banal contrôle d´identité, ce patron d´une société militaire privée, Secopex, est abattu à Benghazi par un milicien anti-Kadhafi au visage cagoulé. A-t-il été victime d´une bavure ? Selon Robert Dulas, associé et meilleur ami de la victime, Pierre Marziali a été froidement exécuté.
    Mais pourquoi et par qui ?
    Au nom de la raison d´État ?
    Dans Mort pour la Françafrique, Bob Dulas avoue pour la première fois que Secopex servait de paravent à un vaste réseau d´espionnage des groupes islamistes radicaux. Alors Pierre Marziali et lui, escortés par les Touaregs au nord du Mali, accueillis en VIP à Tripoli, snobés par les services spéciaux français mais reçus à l´Élysée, seraient-ils allés trop loin ?
    Complété par une contre-enquête rigoureuse à base de documents exclusifs et de témoignages inédits, le récit de Robert Dulas est digne d´un thriller de John Le Carré : sauf qu´ici, tout est vrai !

  • « La clinique psychanalytique contemporaine est en partie tributaire des mutations profondes survenues dans le cadre social et culturel des sociétés hypermodernes. Nous vivons des crises complexes dont nous ne connaissons pas ou peu l´envergure, les enjeux et les voies de dépassement.
    Nous sommes dépositaires d´héritages collectifs impensés, de souffrances psychiques innommables dont une des sources se trouve dans les grandes mutations des cultures, des techniques, de l´économie et des sociétés, dans les violences meurtrières perpétrées au cours des guerres et des génocides du siècle dernier. Les socles de la vie psychique en sont ébranlés, tout comme les liens sans lesquels nous ne pouvons pas constituer notre subjectivité. Dans ces crises multipolaires, nous nous découvrons à la fois sujets de la culture et sujets de l´inconscient.
    Face aux formes du malêtre psychique dans les sociétés hypermodernes, le travail psychanalytique de groupe, et plus généralement les dispositifs qui réunissent dans une même situation plusieurs sujets (un couple, une famille, une équipe soignante) ouvrent de nouvelles perspectives à l´analyse et au traitement de ce que Freud nommait les « souffrances psychiques d´origine sociale ». Ils donnent accès à l´impensé de ces souffrances, ils en soutiennent l´élaboration. Ils permettent de penser autrement la construction de la subjectivité et les ressources créatives que libèrent les crises de cette ampleur. »

  • Découvrez les chapitres oubliés de l'histoire ! La Seconde Guerre mondiale regorge de personnages et d'événements qui échappent souvent à la grande Histoire. Ainsi, connaissez-vous le destin incroyable des quatre soeurs Mitford ? Savez-vous qui est Janusz Korczak, fondateur de la " République des enfants "? Traîtres, héros, aventuriers, savants, génies, bourreaux ou victimes... tous ont vécu une aventure insoupçonnée, extraordinaire, que seule la guerre pouvait susciter. Pourquoi Churchill a-t-il sciemment sacrifié plus de 4000 hommes à Dieppe en août 1642 ? Comment Mussolini a-t-il réussi à s'évader du Gran Sasso ? Autant de questions qui trouveront des réponses grâce à cet ouvrage, qui nous livre les destins extraordinaires d'individus pris dans la tourmente de l'Histoire.

  • Les assertions gratuites ou contradictoires sur l'importance et l'évolution de la délinquance polluent un débat nourri de statistiques que chacun manie à sa guise et où l'État détient le monopole des sources et du traitement.
    Voici un ouvrage qui apporte une perspective scientifique dans la mesure de la délinquance. Après une histoire des méthodes de mesure et de leurs mutations contemporaines, les auteurs font apparaître les grandes évolutions de la délinquance : augmentation du vol de masse avec l'essor de la consommation depuis les années 1960 ; augmentation du vol avec violence et montée d'une petite violence expressive à partir du milieu des années 1980 - années de fracture sociale ; flambée, depuis les années 2000, d'une répression davantage concentrée sur la défense de l'ordre public (trafic de produits prohibés, immigration irrégulière) que sur la sécurité du citoyen.
    Il plaide enfin pour trois évolutions majeures : une mesure de la délinquance analysée sur le temps long ; une mesure qui ne soit plus le monopole du pouvoir et qui combine différents types de données ; une relance urgente de la mesure de la délinquance financière et de celle des élites.
    Un diagnostic indispensable pour comprendre la situation actuelle de la délinquance.

  • Les pages jaunies de la Seconde Guerre mondiale, ces petites histoires oubliées qui ont participé de la Grande !

    Toutes les guerres ont leurs pages glorieuses et dramatiques, leurs actions méconnues et leurs histoires insolites. Ces dernières sont celles qui n'ont pas trouvé leur place dans les pages de la grande Histoire, volontairement oubliées ou involontairement perdues.

    Les auteurs de ce document proposent de (re)découvrir quelques-unes de ces « photos jaunies » de la Seconde Guerre mondiale, avec force détails et rebondissements. Leur ambition ? Partir à la découverte de personnages ou d'événements qui nous avaient échappé, mais qui ont contribué à écrire la grande Histoire.

    Dans cette assemblée se trouvent des héros, des traîtres, des savants, des aventuriers, des bourreaux, des victimes, des pacifistes et des chefs de guerre. Leur seul point commun c'est d'avoir, entre 1939 et 1945, vécu une aventure extraordinaire que seule la guerre pouvait susciter.

    Parmi les questions traitées :Comment les Alliés ont-ils gagné la bataille de l'eau lourde en évacuant le programme nucléaire français au nez et à la barbe des Allemands en juin 1940 ? Qui a délivré le chef de l'Armée secrète, le général Delestraint, en 1943 ? Comment les Alliés ont-ils pu localiser les bases de V1 et V2 allemands, et peut-être changer le cours de l'Histoire ? Des années après, qu'est devenu le Trésor des Républicains espagnols, dissimulé en France ? Que recouvrent exactement les genêts, les ronces et la bruyère dans la maquis de Wodli au Puy en Velay ?

  • La Seconde Guerre mondiale regorge de personnages et d´événements qui échappent souvent à la grande Histoire. Ainsi, connaissez-vous le destin incroyable des quatre soeurs Mitford ? Savez-vous qui est Janusz Korczak, fondateur de la « République des enfants »? Avez-vous conscience que le dernier vol de Rudolf Hess faillit changer le sort de la guerre ? Traîtres, héros, aventuriers, savants, génies, bourreaux ou victimes... tous ont vécu une aventure insoupçonnée, extraordinaire, que seule la guerre pouvait susciter.
    Dans le premier tome, vous découvriez par exemple la bataille secrète de l´eau lourde qui, en pleine défaite de 1940 était le départ de la grande aventure nucléaire. Lumière était faite sur Guingouin, qui organisait la Résistance dans le Limousin malgré l´opposition du régime de Vichy et le scepticisme du parti communiste auquel il appartenait. Les évasions péripéties et l´horreur qui accompagnèrent le dernier train fantôme pour Dachau vous étaient révélées. Et tant d´autres histoires... Préparez-vous à une nouvelle série de découvertes avec ce deuxième tome consacréà de nouveaux chapitres oubliés de la Seconde Guerre mondiale. Pourquoi Churchill a-t-il sciemment sacrifié plus de 4000 hommes à Dieppe en août 1642 ? Que Mgr Gerlier, archevêque de Lyon, savait-il dès 1942 de la Solution finale ? Comment Mussolini a-t-il réussi à s´évader du Gran Sasso ? Autant de questions qui trouveront des réponses grâce à cet ouvrage, qui nous livre les destins extraordinaires d´individus pris dans la tourmente de l´Histoire.

  • Pour son numéro d'automne, l'équipe de 24 images nous présente 100 cinéastes qui, selon leur point de vue, renouvellent et font évoluer le cinéma d'aujourd'hui. Une liste qui ne se targue pas d'être exhaustive - et encore moins consensuelle! - mais qui souhaite plutôt attirer l'attention sur certains réalisateurs qui font du cinéma un art toujours vivant. Ainsi, cinéastes québécois et réalisateurs internationaux se côtoient dans une sélection incluant aussi bien les documentaristes que les cinéastes expérimentaux et d'animation. Des choix fait selon les affinités des collaborateurs de la revue avec les cinéastes afin de partager non seulement leur enthousiasme, mais aussi de susciter la réflexion et les débats.

  • Cinquante ans après l'avènement du cinéma direct et 50 ans après l'émergence du jeune cinéma québécois de fiction, 24 images a jugé bon de poser un regard d'ensemble sur la cinématographie québécoise pour proposer aux lecteurs une sorte de guide ludique, qui prend la forme d'une liste de 200 films québécois qu'il faut avoir vus. Cette liste est divisée en cinq catégories: documentaires, fictions, courts métrages, animation, art et expérimentation. La nomenclature des films retenus dans chacune d'elles respecte l'ordre chronologique et est précédée de textes de présentation. On pourra considérer cette liste comme une introduction au cinéma québécois, un outil permettant d'accéder à une connaissance de base pour les cinéphiles.

  • L'art vidéo célébrait ses 50 ans cette année. 24 images fait le point sur cet art toujours aussi vivant et en mouvement, demeurant « un geste artistique, poétique et politique exécuté dans un désir de libérer le langage, et de se libérer par le langage, d'un ordre établi » (Marie-Claude Loiselle). Au sommaire, un entretien avec Marc Mercier, directeur artistique des Instants vidéo de Marseille, les années 70 au Québec ainsi qu'une présentation des oeuvres du DVD 24 images qui parcourent l'art vidéo québécois de 1972 à 2013. Hors dossier, un hommage à Aldo Tambellini, un retour sur l'oeuvre de Xavier Dolan à l'aube de la sortie prochaine de Tom à la ferme ainsi qu'un pavé dans la mare jeté par Nicolas Klotz à propos de La vie d'Adèle.

  • Selon la rédaction de 24 images, l'année cinéma 2016 est celle des figures de résistance. Première figure : celle d'Ines, la businesswoman sauvée par l'amour paternel dans le fabuleux film de Maren Ade Toni Erdmann, dont le chignon blond orne la couverture de la revue. Deuxième figure : celle du réalisateur Andrzej Wajda, âme créative de la Pologne, qui a tiré sa révérence en octobre dernier après soixante-dix ans de carrière. Troisièmes figures : ceux que Philippe Gajan nomme « les nouveaux alchimistes du cinéma québécois », de jeunes réalisateurs qui refusent ou réinventent les contraintes de la fiction narrative. Quatrième figure : la radicalisation politique extrême, vue par Bertrand Bonello ou Simon Lavoie et Mathieu Denis. Cinquième figure : celle du documentariste belge Pierre-Yves Vandeweerd. Sans parler de toutes les découvertes offertes par le septième art au sein des festivals de l'année... du cinéma toujours engagé, dans l'histoire, dans la société, dans l'émotion, dans la forme.

empty