Philippe Cohen

  • Deux contradictions entravent gravement le fonctionnement de la démocratie française. D'abord les grands problèmes de l'heure - l'Europe, l'économie, la place de l'État - divisent l'opinion selon des lignes de partage qui ne correspondent plus à celles des partis traditionnels. Un sentiment d'irréalité décourageante affecte donc la vie politique. Plus grave encore : sitôt élues, les nouvelles majorités s'empressent d'oublier leurs promesses de campagne en invoquant des « contraintes », notamment européennes, auxquelles elles seraient tenues d'obéir. Ce fut le cas de la gauche au début des années 80, puis celui de Jacques Chirac en 1995 ; ce sera - peut-être - celui du gouvernement Jospin. Bref, chacun professe les idées de la République pour gagner les élections, et les oublie dès qu'il s'agit de les traduire en actes. Ce « bluff républicain », qui domine la vie politique depuis le début des années 90, explique pourquoi les majorités élues jugent « impossibles à satisfaire » les demandes constantes et inlassables du corps électoral. C'est cette crise sans précédent de la représentation démocratique que Philippe Cohen analyse et raconte dans ce livre. Comment est-elle vécue par les grands partis, à droite comme à gauche ? Comment les deux camps, saisis par le même vertige, confrontés aux mêmes impératifs de l'Europe et de la mondialisation, tentent-ils de redéfinir leur identité ? Loin des langues de bois et des discours convenus, voici une passionnante radiographie de ce nouveau mal français.

  • La modernité a pu proclamer la mort de Dieu, mais il n'y aurait pas de philosophie contemporaine sans les apports juifs et chrétiens. Sur un siècle d'histoire de la pensée, cette somme sans précédent révèle l'inconscient refoulé de l'Occident.
    La relation entre les deux traditions du judaïsme et du christianisme a fait l'objet, depuis le début du xxe siècle, d'approches philosophiques fondamentales que le présent ouvrage s'efforce de réunir et de ressaisir. De Rosenzweig à Levinas, de Bergson à Maritain, de Péguy à Sartre et de Simone Weil à Ricoeur, c'est une constellation théorique singulièrement contrastée qui s'y manifeste, mettant en lumière une histoire philosophique inspiratrice de notre espace religieux et politique. Il ne s'agit cependant pas ici de rejouer philosophiquement les antagonismes historiques. Les textes rassemblés dans ce volume posent en effet de manière irréductible la question : qui est l'autre ? À quels types d'altérations et de complémentarités la pensée est-elle ici confrontée ? Il ne saurait donc être question d'autre chose que de trouver une orientation et une signification là où les déterminations historiques ont parfois recouvert ce qu'il est permis d'appeler l'exception judéo-chrétienne.

  • Économiques 2 continue à défricher les nouveaux territoires de l´économie politique. Autour de Philippe Askenazy et de Daniel Cohen se sont rassemblés des auteurs qui partagent leur approche concrète et pragmatique des faits.
    Cette nouvelle édition de questions d´économie contemporaine s´appuie, comme la précédente, sur les travaux de recherche du Cepremap, le Centre pour la recherche économique et ses applications.
    Trois thèmes principaux ont été retenus. Le premier traite de la crise financière, qui reste entourée d´une certaine opacité sur les mécanismes qui l´ont produite. Le second traite porte sur ce qu´on appelle depuis longtemps le "mal français". Quelles sont la nature, l´origine et les solutions éventuelles à apporter à ce phénomène ? Le troisième thème développe les menaces qui pèsent de plus en plus sur l´État-providence. Une refonte majeure de notre système de protection sociale permettrait-elle de le pérenniser tout en le rendant plus efficace ? Ce volume est la suite de la magistrale entreprise commencée avec Économiques 1.

  • La France est traversée par un doute d'ordre existentiel sur son modèle social. La promesse d'une société assurant à chacun le droit au bonheur s'éloigne, et les remèdes proposés semblent souvent pires que le mal qu'ils veulent combattre. Tableau d'une société qui s'interroge sur son avenir, ce livre a pour ambition de proposer un diagnostic et d'explorer des pistes de réformes à travers les propositions des plus éminents chercheurs en économie, réunis sous la houlette de Philippe Askenazy, Daniel Cohen et Claudia Senik. Analysant les différentes facettes de la question sociale, l'ouvrage traite des principaux thèmes qui préoccupent l'opinion : les inégalités hommes-femmes, le combat contre les discriminations à l'embauche, la lutte contre l'obésité ou encore la réflexion sur le lien entre libéralisation et croissance ou la réforme de l'État-providence.

  • Aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en France, le début du millénaire a vu se multiplier des discours épurés de toute référence à la catégorie de « race ». La tolérance et la diversité sont désormais les registres dominants que l'on emploie pour parler de questions relevant auparavant de cette dernière. Ainsi, aux États-Unis, l'élection de Barack Obama a donné un puissant élan à ce que Thomas Sugrue nomme le « grand récit de la réconciliation raciale », en dépit de la racialisation évidente des inégalités sociales. De part et d'autre de l'Atlantique, la notion de color-blindness gagne en influence. Elle dissimule une forme de racisme culturel, ou de racisme différentialiste, qui se diffuse dans la sphère publique, et que revendiquent même parfois certains responsables politiques. Cette évolution intervient dans un contexte de remise en cause des modèles nationaux d'intégration et de déclarations catégoriques sur le prétendu échec du multiculturalisme : prises de position dont l'objet est de critiquer des politiques jugées trop différentialistes, tout en pointant du doigt certaines catégories de la population dont l'intégration s'avérerait problématique. Ce volume se propose de mieux comprendre les logiques sociales de racialisation, et leur rapport au politique, dans une perspective comparative et en recourant à différentes disciplines. Il pratique une forme d'« histoire du présent », à la fois empirique et théorisée. Celle-ci est de salubrité publique à l'approche d'échéances électorales cruciales, en Europe comme en Amérique, alors que les problématiques identitaires conservatrices, sinon réactionnaires, effectuent un retour en force dans le débat politique et l'exercice du pouvoir. James Cohen est professeur à l'Institut du monde anglophone, université Paris 3 (Sorbonne-Nouvelle). Andrew J. Diamond est maître de conférences en histoire et civilisation américaines à l'université Charles-de-Gaulle - Lille 3 et chercheur associé au CERI. Philippe Vervaecke est maître de conférences en civilisation britannique à l'université Charles-de-Gaulle - Lille 3. Ont également contribué à cet ouvrage: Michael B. Katz ; Thomas J. Sugrue ; Paul A. Silverstein ; Olivier Esteves ; Agnès Tachin ; Romain Garbaye ; Erik Bleich ; Milena Doytcheva ; Emmanuelle Le Texier ; Vincent Latour ; Yen Le Espiritu ; Audrey Célestine

  • Quand la Chine s´éveillera, le monde tremblera, avait averti Peyrefitte... La Chine s´est levée, et elle a endormi le reste du monde. Elle a pris un essor phénoménal en quelques années, assumant sans complexe une expansion internationale qui en fait un prédateur irrésistible. Aux mains du PCC, le pays de Confucius ne se contente plus d´être l´atelier du monde, ni même son laboratoire. Il est devenu le Vampire du Milieu. La Chine aspire à elle toutes les richesses, non seulement le travail et les sociétés à fort potentiel technologique, mais aussi les ressources énergétiques, les matières premières et même les terres agricoles. Pour succéder bientôt aux États-Unis à la tête de la planète, sa diplomatie est avant tout économique. La Chine entend vaincre sans combattre. Ses armes ? Ce ne sont pas forcément des fusées et des missiles, mais d´abord une main-d´oeuvre sous-payée, une monnaie dévaluée, le doux commerce de ses produits low cost ; des centaines d´instituts Confucius, des médias sous influence ; et une diaspora de dizaines de millions de Chinois d´origine, très encadrée, qui défend ses intérêts sur tous les continents. Cerise sur le gâteau, elle peut compter sur la couardise des idiots utiles qui, à Paris, à Londres ou à Washington, s´agenouillent devant le nouveau maître du monde. Pour la première fois, le grand puzzle de l´ambition chinoise est reconstitué. Exemples et chiffres à l´appui, Philippe Cohen et Luc Richard racontent comment le régime chinois nous dicte sa loi.

  • Un nouveau miracle chinois fascine les médias. La Chine est célébrée à la fois comme le tout prochain leader des nations, l'atelier du monde et son plus grand marché. À travers des reportages et des témoignages saisissants, les auteurs démontent l'imposture de cette nouvelle mythologie. L'expansion chinoise détruit l'emploi dans le monde, mais aussi en Chine où le chômage touche des dizaines de millions de personnes. La compétitivité du pays repose sur la surexploitation de 200 millions de travailleurs migrants, les mingong, et sur l'absence de tout droit stable en matière de travail, mais aussi de commerce et d'environnement. Nous fermons nos usines au profit exclusif d'une caste de bureaucrates corrompus. Ce libéral-communisme, maladie sénile ou stade suprême du capitalisme, s'accompagne ainsi d'une explosion des inégalités et de l'appauvrissement des campagnes encore habitées par deux Chinois sur trois. Il expose le pays et le monde à des catastrophes écologiques et sanitaires, surtout si les dirigeants occidentaux persistent à s'applatir devant ce nouveau dragon.

  • Les auteurs dressent un constat sans concession de l´état de leur métier de journaliste et de son devenir. Sur la forme le métier semble en crise, partagé entre une élite qui truste les places disponibles à la télévision et la grande majorité qui tente de percer ou de se maintenir dans le métier. Sur le fond les auteurs s´interrogent sur la fonction de leur profession au sein de la société et sur son évolution par rapport à la formidable croissance des médias et des contenus qu´ils véhiculent. Doit-on continuer à privilégier l´émotion au détriment de l´information ? Le journaliste est-il toujours au service de l´information et de ses auditeurs ou se sert-il de sa fonction pour s´assurer une position sociale bien en vue ?

    Autant de questions qui soulèvent les difficultés de la mutation du métier de journaliste face à la croissance du « média-monde ».

  • The focus of the present volume is stochastic optimization of dynamical systems in discrete time where - by concentrating on the role of information regarding optimization problems - it discusses the related discretization issues. There is a growing need to tackle uncertainty in applications of optimization. For example the massive introduction of renewable energies in power systems challenges traditional ways to manage them. This book lays out basic and advanced tools to handle and numerically solve such problems and thereby is building a bridge between Stochastic Programming and Stochastic Control. It is intended for graduates readers and scholars in optimization or stochastic control, as well as engineers with a background in applied mathematics.

  • « Pour enrayer la spirale du déclin, il faut un nouveau modèle de croissance. Un modèle de croissance par l'innovation où de nouvelles entreprises et activités viennent sans cesse concurrencer et remplacer les activités existantes. Un modèle de croissance "inclusive" qui ne laisse personne sur le bord de la route et qui intègre les générations futures en rééquilibrant nos finances publiques et en incitant à l'innovation verte. Un modèle de croissance résolument progressiste parce que s'attaquant aux inégalités sociales à la racine en réactivant la mécanique de la mobilité sociale. Mais comment changer de modèle économique quand il n'y a consensus ni sur le diagnostic, ni sur les solutions, ni sur les outils ? Comment réformer en rompant avec les idées reçues ? Ce livre montre pourquoi et comment il faut changer nos modes de pensée pour changer de modèle économique et assurer une prospérité durable à nos concitoyens. » P. A., G. C., É. C. Un livre majeur, qui conjugue l'analyse approfondie des pays qui réussissent et des propositions novatrices adaptées à la France d'aujourd'hui. Philippe Aghion est professeur à l'Université Harvard (États-Unis), spécialiste des théories de la croissance et de l'innovation. Gilbert Cette est professeur d'économie associé à l'université d'Aix-Marseille, expert des questions de productivité et de marché du travail. Élie Cohen est directeur de recherche au CNRS (FNSP), expert en institutions et politiques économiques, en particulier industrielles. 

  • Dans l´esprit des précédents ouvrages de cette collection, les études coordonnées par Philippe Askenazy et Daniel Cohen analysent ici, d´une façon souvent inattendue, les cinq crises majeures auxquelles nous sommes confrontés, toutes caractéristiques du désarroi du monde contemporain. Crise des élites, de la culture, de la finance, de la société et du climat : les chercheurs du Cepremap se livrent à un décryptage approfondi de thèmes dont les causes et les remèdes tissent des liens étroits. Du cumul des mandats au prix unique du livre, des banques centrales à l´économie politique du néolibéralisme en passant par l´évolution comparée des revenus des patrons et des ménages, ce livre passionnant esquisse au-delà de l´approche strictement économique un tableau de la société à la fois érudit et accessible qui aide à mieux comprendre la crise. Et les moyens d´en sortir.

  • Philippe Cohen et Pierre Pean se sont assignés l´objectif de retracer, sans complaisance mais sans a priori, le parcours trépidant, et plus sinueux qu´on ne l´imagine, du fondateur du Front national.

    Si les principales étapes de cet incroyable itinéraire sont généralement connues, on en ignorait jusqu´alors les mécanismes secrets. Pourquoi Le Pen, parti de rien, est-il devenu l´un des hommes politiques français les plus riches du pays ? Comment et pourquoi, concrètement, a-t-il bénéficié de la courte échelle de François Mitterrand ? Comment SOS Racisme a-t-il été instrumentalisé pour empêcher toute alliance de la droite et du FN ? Comment Bernard Tapie a-t-il pris le relais pour poursuivre ce travail de diabolisation du lepénisme, dans l´espoir d´en tirer un nouveau bénéfice électoral pour la gauche ? Comment et pourquoi Le Pen et sa fille Marine entretiennent de longue date des relations passionnelles qui ont compliqué la succession ?
    À travers cette première biographie politique exhaustive, c´est toute une histoire française qui se dévoile peu à peu au lecteur.

    L´enquête de Philippe Cohen et Pierre Péan se fonde sur de nombreux documents inédits et quantité de témoignages d´acteurs connus ou méconnus de l´aventure lepéniste. Le leader du Front national a lui-même accepté de répondre, au cours de plusieurs entretiens qu´il leur a accordés, aux questions des auteurs. Une première, s´agissant d´un livre qui lui est consacré.

  • Comment revenir quand on vous a congédié ? Depuis que Nicolas Sarkozy a rendu les clés de l'Élysée, pas une semaine n'est passée sans que cette question ne l'obsède. L'ex-omni-Président a beau avoir juré qu'il tournerait la page du pouvoir, sa défaite "miraculeuse" à plus de 48%, l'effondrement de François Hollande et la médiocrité, à ses yeux, des caciques UMPistes "l'obligent" à se représenter.
    Loin d'affaiblir sa détermination, les affaires judiciaires ne font que renforcer sa volonté. En coulisses, les stratèges d'hier et de demain s'activent pour fabriquer un nouveau Sarkozy, et préparer la revanche victorieuse.
    Depuis l'automne 2012, Philippe Cohen et Laureline Dupont ont rencontré à plusieurs reprises les conseillers, collaborateurs, plumes, amis et ministres de l'ancien chef de l'État. Tous ont, pour la première fois, accepté d'ouvrir le capot de la machine Sarkozy version 2017.
    Philippe Cohen, disparu en 2013, était journaliste. Il est l'auteur de Protéger ou disparaître (Gallimard, 2000), La Face cachée du Monde (avec Pierre Péan, Mille et Une Nuits, 2003), BHL, une biographie (Fayard, 2005), Le Pen. Une histoire française (Robert Laffont, 2012).Laureline Dupont est journaliste politique au Point.

  • Usage de faux

    Philippe Cohen-Grillet

    • Ecriture
    • 1 Septembre 2014

    Victor Goupille est un faussaire, talentueux sinon génial. Pour se distraire et (bien) gagner sa vie, il façonne des lettres et manuscrits plus vrais que nature. Sous sa plume naissent des documents autographes de Céline, Georges Perec, Romain Gary, Françoise Sagan, Jean-Edern Hallier, Antoine Bondin : des « trésors de papier » qu´il écoule aux enchères avec la complicité d´un expert.
    À la faveur d´une petite annonce, il rencontre Camille, une mystérieuse femme brune à la main brisée. Coup de foudre ? Réciproque ? Pas si sûr. Car la belle aime jouer et dissimule aussi un secret. Alors que son manège attise les soupçons de la police, Victor doit mentir à Camille pour mieux l´aimer.
    Entre intrigues, éclats de rire et sensualité, l´aventure continue. Mais à leurs risques et périls ! Car bien souvent, tel est pris qui croyait prendre...

empty