Pierre Botton

  • Le témoignage de cet homme d'affaires, gendre du maire de Lyon, Michel Noir, aujourd'hui et depuis 1992 au centre d'un des procès politiques et financiers parmi les plus médiatiques. Ce témoignage rend compte des étranges moeurs de ministres en exercice ayant utilisé leurs fonctions pour réduire au silence ceux qui les gênaient.

  • Je n'ai jamais été un faux cul : la justice m'a condamné et je méritais d'aller en prison. Mieux, elle a sauvé ma vie, m'ouvrant les yeux sur ce qui est abusif ou pas. Mais cette période de détention n'a pas préservé mes liens familiaux, et notamment ceux avec mes enfants.
    Aussi, en 2010, j'ai pensé que mon expérience pourrait servir à réformer l'incarcération des primo-délinquants. J'ai proposé l'instauration de mesures améliorant le choc subi par ceux qui entrent en prison pour la première fois, ainsi que la création d'établissements différents... « Construire des prisons nouvelles préservant les liens avec les proches, donc luttant contre la récidive », telle était mon utopie.
    Avec le soutien du président de la République, des gardes des Sceaux, des médias, de certains surveillants, de différentes associations, de tous les partis politiques, d'icônes comme Robert Badinter, Simone Veil, mais aussi de quinze patrons des plus grandes sociétés françaises, de vedettes emblématiques de la musique ou du sport, allais-je pour autant parvenir à faire évoluer les mentalités et les conditions de détention des 65 500 détenus enfermés dans les prisons de la République ?
    C'est cette aventure humaine, mouvementée et passionnante ? douloureuse, aussi ?, que je vous livre dans ces pages.

  • Ce livre puissant et sensible bouscule les idées reçues sur l'anorexie et donne la parole à ceux qu'on entend rarement.
    On connaît Pierre Botton, l'homme engagé pour la lutte contre la récidive et l'amélioration
    des conditions carcérales après sa condamnation et son mea culpa dans une affaire politique
    et juridique qui défraya la chronique au début des années 1990. Mais on connaît moins le
    père de famille. Un père qui, aujourd'hui, dans cet ouvrage poignant et intime avec deux de
    ses filles, sans tabou ni langue de bois, dévoile le combat que tous les membres d'une famille
    doivent mener lorsque l'anorexie mentale survient. Car cette maladie, qui touche plus de 230
    000 femmes en France, ne fragilise pas seulement les malades, elle meurtrit aussi tous ceux
    qui les entourent.
    Marie-Sophie et Marie-Anne coécrivent ce texte, l'une comme actrice engagée pour sauver
    sa soeur, l'autre en décrivant les scènes horribles des symptômes du mal qui l'a atteinte. Un
    parcours du combattant partagé par leur père, qui dévoile de son côté les doutes, les colères,
    les peurs, les réactions incrédules que tout parent connaît, qui révèle l'inefficacité de certains
    membres du monde médical face au désarroi et à la souffrance des familles. Ce livre puissant
    et sensible bouscule les idées reçues et donne la parole à ceux qu'on entend rarement.

empty