René Laurentin

  • Ce récit de l'enfance de Bernadette et des Apparitions de Lourdes se lit comme un roman. On y suit la marche de l'événement religieux le plus extraordinaire peut-être du XIXe siècle, à travers la personne de Bernadette : les surprises, les réactions des témoins, leurs oppositions, leurs conversions aussi. On assiste à la naissance de Lourdes par un reportage auquel rien n'échappe... Ce récit limpide est le fruit d'un travail scientifique de plus de quinze années, accompli à la demande de l'évêque de Lourdes, Monseigneur Théas. L'Abbé René Laurentin a dépouillé tous les fonds d'archives, découvert des milliers de documents inconnus, les a soumis à l'analyse. Il a édité sept volumes de Documents authentiques, et publié une Histoire authentique des Apparitions en six volumes : travaux qui font autorité. Le présent ouvrage livre le résultat de cette recherche au grand public sous forme d'un récit dont chaque détail a été rigoureusement établi dans les volumes antérieurs. Il manifeste, en conclusion, le sens évangélique de Lourdes, pour les pèlerins, pour les malades, pour tous ceux qui s'interrogent sur cet événement exceptionnel.

  • Le chant d'action de grâce de Marie, en réponse à la salutation d'Élisabeth, sa cousine, rapporté par l'évangile de Luc, est le plus beau des cantiques bibliques. Déjà en usage dans la communauté primitive de Jérusalem, il y a deux mille ans, il fut longtemps un des chants les plus populaires de la liturgie chrétienne. Pourtant, la majorité des exégètes ne l'attribuent plus à Marie aujourd'hui... Dans une étude passionnante, Mgr Laurentin revient sur les raisons très sérieuses d'attribuer ces mots à la mère de Jésus elle-même. C'est Marie qui les transmit à la communauté primitive. L'auteur propose aussi une lecture contemplative du texte, afin d'en saisir la beauté et la cohérence. Son livre explique les mots, les phrases, l'élan, la structure harmonieuse de ce cantique, son insondable richesse spirituelle. Il montre l'universalité et l'originalité du Magnificat : le renversement des hiérarchies humaines et des structures d'injustices pour nous faire entrer dans la révolution de l'amour de Dieu. En ce sens, Marie est bien le premier évangéliste.

  • Le diable a envahi la presse et l'édition, mais en surface et par les à-côtés. L'abbé Leurentin, ancien expert du concile, membre de l'Académie théologique pontificale de Rome, apporte ici _ de bonne source _ des réponses essentielles: surprenantes, mais fondées sur l'Ecriture, la tradition et l'expérience bimillénaire de l'Eglise.

    Passionnant itinéraire. On voit Satan émerger des folklores de l'antiquité à la lumière de la Révélation. Puis, c'est l'enseignement du Christ et son combat d'exorciste qui tient une place de premier plan dans son ministère, mais aussi le combat du démon contre lui: du désert à la Croix, où l'adversaire remporte sur Lui une victoire à la Pyrrhus.

    Le livre manifeste ensuite la tradition et l'expérience de l'Eglise: son enseignement et son combat millénaire, par les armes ordinaires de la prière et l'arme extraordinaire de l'exorcisme.

    On apprendra pourquoi tant de chrétiens, y compris théologiens et exorcistes, ne croient plus au démon. On décèlera l'enjeu de la réforme en cours des exorcismes.

    On comprendra aussi les questions concrètes: qu'est-ce que la possession? Qui est possédé et pourquoi? Qu'est-ce que les exorcismes? En quoi vont-ils être réformés? Comment échapper à l'emprise du prince de ce monde dont la plus grande habileté est de faire croire qu'il n'existe pas?

    L'abbé Laurentin est en relation avec plus de cinquante exorcistes de divers pays et les médecins qui travaillent avec eux. Il a été le théologien et chairman de leurs discrètes réunions internationales. Il a participé à de nombreux exorcismes. Il est bien placé pour en parler expérimentalement, au-delà des idéologies et des mythes.

    L'abbé Laurentin a participé aux rédactions de Vatican II. Professeur à l'Université catholique de l'Ouest, il est visiting professor dans plusieurs universités d'Amérique et d'Italie.

  • Yvonne Beauvais a 20 ans. Son enfance (tome 1) avait été une longue nuit spirituelle. Et soudain, en juin 1922, Dieu se dévoile et son essor mystique commence. Elle reçoit une mission paradoxale pour renouveler un couvent fervent mais piégé par des rivalités internes. Elle est favorisée de charismes multiples et exceptionnels, donc discutés. Quelques années plus tard, ils feront de la première fondatrice d'une Fédération de monastères selon un modèle adopté par Pie XII, une héroïne nationale, décorée par de Gaulle. Cette période, qui va du 17 mars 1922 au 17 mars 1927, est la plus dramatique et la plus mouvementée de sa vie. Elle est aussi la mieux connue, car les témoins, étonnés, notaient au jour le jour, et elle-même reçut de ses directeurs, soucieux d'y voir clair, l'ordre de tout noter. C'est l'histoire extrême d'un amour vertigineux traversé d'épreuves mystiques inouïes, allant jusqu'aux sévices démoniaques, physiques et moraux. Satan avait-il discerné en elle un adversaire redoutable ? Dieu ne ménage pas plus ses amis qu'Il ne s'est ménagé et n'a ménagé Sa mère. Vivant le pire sans regret, elle rayonnait la joie, et poursuivait une suractivité créative extraordinairement variée, malgré une santé désastreuse. En 1960, le Cardinal Ottaviani arrêta définitivement la cause de béatification d'Yvonne-Aimée, pour des raisons de prudence (peu après celle de la polonaise Soeur Faustine). Après 25 années de silence, le Cardinal Seper invita l'abbé Laurentin à discerner cette vie. Le Cardinal Ratzinger, leur successeur, confirma l'autorisation de continuer l'étude, sous sa seule responsabilité pour ne pas engager l'Eglise. Le travail est poursuivi par une équipe interdisciplinaire. Après les monographies sur les Prédictions, Stigmates, Bilocations, Charisme pour les pauvres et la Direction spirituelle, le tome 2 de la biographie paraît, avec le soutien d'un éminent comité de patronage.

  • " Ce livre est mon testament théologique, dit l'auteur, car cette étude ardue et redoutée m'a apportée la lumière sur toute la théologie, toute la philosophie, les sciences et surtout l'homme : la famille, la société, le genre humain. " Après un ouvrage très fouillé paru l'année dernière, le père Laurentin sort une étude plus accessible et synthétique sur la Trinité. Le premier établissait les fondements. Celui-ci reprend par la racine, élague, simplifie et prolonge la même évidence, plus brièvement et plus simplement. Quatre parties :
    1. Les flashes méconnus de la Révélation.
    2. L'histoire bimillénaire du dogme.
    3. Une évocation contemplative qui décante tout.
    4. Comment en vivre (et l'exemple révélateur de Marie).
    Dieu est Amour. Et l'Amour révèle finalement le sens et la cohérence de tout le reste. C'est d'actualité, c'est l'avenir de la théologie. Sait-on ce que c'est que l'Amour ?
    Cette théologie est aussi une théologie de la Relation. Les sciences ont abandonné la substance et ne pensent plus que relation au risque du relativisme et de l'agnosticisme. À sa rencontre, la théologie n'a cessé de donner une place croissante à la relation à partir du dernier mot de l'Écriture : " Dieu est Amour. " Donc Dieu est relation : modèle, principe et terme de toute relation. Il en résulte une lumière qui unifie toute connaissance. Elle réunit théologie et sciences, ses soeurs ennemies, par ce concept commun à deux niveaux complémentaires. Elle exorcise ainsi le relativisme qui menace notre culture. Tout est relation y compris Dieu-Amour.
    Ce livre a le caractère d'un testament mais aussi d'un projet d'avenir. Il s'inscrit dans le projet de Jean Paul II pour le Jubilé : le Pape a consacré à la Trinité non seulement l'an 2000 mais tout le millénaire.

    René Laurentin, docteur ès lettres, professeur en plusieurs universités françaises et étrangères, a été expert du concile Vatican II puis membre du conseil de rédaction de la revue théologique internationale Concilium. Couronné de 12 prix internationaux, il a écrit une centaine d'ouvrages et autant d'articles dans des revues de recherche. Sur les trois Personnes de la Trinité, il a déjà publié La Vie authentique de Jésus Christ (2 vol., Fayard, 1996), L'Esprit Saint, cet inconnu et L'Esprit Saint, source de vie (Fayard, 19971998), Dieu, notre Père (Fayard, 1998) et une somme : La Trinité, mystère et lumière (Fayard, 1999).

  • Marie a vécu en famille pendant trente ans avec Jésus qui partit ensuite parmi les disciples de Jean-Baptiste. Dès lors, il passa deux ans et près de six mois, jour et nuit, avec ses douze apôtres qui reçurent tous ses messages et fondèrent l'Eglise. A partir de l'Ascension et de la Pentecôte, ils vécurent en communauté avec Marie jusqu'à l'an 44, où la persécution d'Hérode provoqua leur dispersion. C'est dans ce cadre où étaient ainsi réunies leurs connaissances profondément différentes et complémentaires, que Marie, nourrie de la Bible chaque shabbat à la synagogue de Nazareth, transmit aux apôtres, en héritière privilégiée de la fille de Sion, le dernier écrit hébreu du Nouveau Testament. Luc avait commencé à rassembler les récits des témoins oculaires de son évangile qui commençait alors au chapitre 3. Passant à Jérusalem avec Paul, vers 51, il y recueillit le témoignage antérieur de Marie, Mère du Seigneur, qui en constitue les deux premiers chapitres. Bonne nouvelle pour tous ceux qui souffrent d'une division entre l'exégèse scientifique et la foi, ce livre, à contre-courant des préjugés dominants, est l'aboutissement de cinquante ans de travaux. Il sera écarté et tenu pour nul et non avenu, mais les preuves sont là. Elles méritent examen.

  • Ce livre limpide et profond n'a qu'un seul souci: manifester la lumière du Credo, la lumière de Dieu même, si méconnue, si obscurcie. Ce condensé bimillénaire est source de vie: la vraie vie en Dieu, celle qui commence ici-bas et durera éternellement.
    Au-delà des confusions et faux-semblants qui masquent la vérité du Credo, l'abbé Laurentin dévoile ces mots trop denses: leur lumière et leur énergie nucléaire. Dans cette perspective contemplative, les "articles de foi" - apparemment singuliers, comme la descente aux enfers et la vie éternelle - révèlent leur sens bouleversant. Dieu est Amour et nous appelle à l'amour, au-delà des oeillères de notre rationalisme. Les lecteurs de Chrétiens Magazine, qui ont eu la primeur de ces articles sur le Credo, les ont suivis comme un feuilleton. Ils en ont souhaité l'édition pour eux et leurs amis. Ce fut pour beaucoup une révélation, une jouvence, une libération de la foi.

    L'abbé Laurentin a participé aux rédactions de Vatican II. Professeur à l'Université catholique de l'Ouest, il est visiting professor dans plusieurs universités d'Amérique et d'Italie. Il est membre de trois académies pontificales, dont l'Académie théologique.

  • Jésus est une figure majeure de l'humanité. Il a changé la face du monde. Mis à mort et rejeté siècle après siècle, il inquiète encore la conscience culturelle des hommes. Il attire et il fait peur. On souhaite à la fois le connaître et s'en débarrasser. Le succès de tant de best-sellers qui réduisent ou caricaturent Jésus s'explique ainsi. Ils gagnent sur les deux versants de cette inquiétude latente: ils " font connaître " (!) Jésus... et nous en débarrassent. Eternel problème depuis 2 000 ans.
    Inutile de polémiquer, dit l'abbé Laurentin. Cela ne fait qu'augmenter leur publicité. Il s'agit moins de défendre Jésus que de le manifester. Il s'agit moins de démontrer que le montrer. D'où cette Vie de Jésus pas comme les autres: non pas des discussions, des dissertations, des jugements sur Jésus, mais Jésus tel qu'en lui-même. Cette vie fera lire intégralement les quatre Evangiles: textes merveilleux qui restent le best-seller numéro un, depuis l'invention de l'imprimerie, vendu à des dizaines de millions d'exemplaires par an.
    Cette Vie authentique de Jésus est un récit suivi, dans l'ordre chronologique, éclairé pas à pas par les données archéologiques, topographiques, sociales, culturelles, politiques, théologiques aussi, qui précisent le corps du récit avec un éclairage intérieur qui fait pénétrer l'intimité de Dieu fait homme.
    Justifications et preuves sont rassemblées dans un deuxième volume à paraître.Cette vie se veut authentique selon l'histoire et selon l'intégrité de Jésus dont on s'acharne à escamoter la quatrième dimension. C'est pourquoi le titre n'est pas Jésus (un autre Jésus parmi tant de Jésus de comédie fabriqués par les hommes), mais Jésus Christ. Jésus est " VRAI Homme et VRAI Dieu ", répète la tradition chrétienne. Une lecture bien éclairée des Evangiles permet de saisir cliniquement la psychologie humaine et la dimension transcendante plus discrète, mais essentielle de Jésus Sauveur.
    Ce volume, d'une conception entièrement nouvelle, révolutionnaire, sera discuté, attaqué. " Impossible d'écrire une vie de Jésus ", prétend le courant réducteur. Si Jésus revenait, il serait sans doute recrucifié. L'auteur, exégète, théologien, historien, mais aussi journaliste qui a l'expérience du difficile passage de la réalité au texte qui la raconte, était destiné à rétablir la vérité sur Jésus Christ dans l'opinion. Ancien expert du concile, il est membre de trois Académies pontificales de Rome, dont l'Académie théologique.

  • Ce volume livre les preuves et fondements de la Vie de Jésus dont le récit (tome I) a éliminé toute complication. Mais les options prises pour établir ce récit peuvent poser des questions au lecteur. Il importait donc d'en justifier pour l'essentiel les raisons, mais aussi les limites, car l'histoire doit rester consciente de sa relativité, inhérente à la durée et même à la condition humaine: cela n'abolit pas l'absolu mais nous invite à le concevoir comme relation au Créateur.

    On trouvera donc dans ce tome II (avec l'analyse des raisons culturelles qui désintègrent Jésus) de solides informations historiques, notamment:

    _ La virginité de Marie, systématiquement éliminée aujourd'hui.
    _ Les femmes disciples du Christ.
    _ La chronologie: de la naissance à la mort.
    _ L'arrière-plan historico-culturel de cette vie.

    Pour chaque chapitre, ce livre explique les problèmes que le récit a dû résoudre, en qualifiant les raisons, la certitude ou la probabilité raisonnable de ces choix.

    En un temps où tout se ligue pour nous faire perdre nos repères, beaucoup d'esprits objectifs et de chrétiens souhaitent trouver les fondements sur lesquels repose l'incontournable Vérité de Jésus, entière et toujours vivante, malgré les assauts de deux millénaires.

    L'auteur, exégète, théologien, historien, mais aussi journaliste qui a l'expérience du difficile passage de la réalité au texte qui la raconte, était destiné à rétablir la vérité sur Jésus Christ dans l'opinion. Ancien expert du concile, il est membre de trois Académies pontificales de Rome, dont l'Académie théologique.

  • Depuis près de 2000 ans, Marie est la femme la plus représentée, la plus sculptée, la plus présente au coeur des hommes. Mais la voilà aujourd'hui méconnue, réduite à un mythe. Pourtant, elle est au centre de l'histoire du Salut. Elle a donné naissance à Dieu dans le monde. Elle est ainsi la plus proche de Dieu et la plus proche des hommes, qu'elle aime du même amour maternel. Cette femme pauvre est la créature qui a le mieux accompli l'humanité.
    Nouvelle Eve, " plus jeune que le péché ", elle a été choisie pour recréer, sans paternalisme, les liens familiaux avec le Créateur. Elle est l'antidote d'une théologie masculine, car le Salut ne pouvait être seulement masculin (homosexuel, au sens étymologique du mot). Elle révèle l'anthropologie des femmes, comme l'a perçu le féminisme russe.
    Le Mouvement marial d'avant le concile irritait par ses outrances. La réaction postconciliaire, qui a resitué Marie dans l'Eglise, dans l'humanité, dans l'humilité, l'a souvent dévaluée. Ce livre réconcilie les deux perspectives en manifestant le spécifique de Marie: à la fois ordinaire et extraordinaire de simplicité, " infiniment grande parce qu'aussi elle est infiniment petite ", disait Péguy. En cela, elle est un pur reflet du Créateur: dimension zéro parce qu'Il est esprit, mais suprême et présent à toutes choses. Ce livre révèle le Mystère en trois temps: Les quatre étapes de Marie, essentielles à l'histoire du Salut. Comment elle est un modèle suprême et dynamique en tout domaine: foi, sainteté, virginité et maternité, prophétisme, communication, centuple, royauté, eschatologie. En quel sens l'antique antienne la dit " victorieuse de toutes les hérésies ".

    René Laurentin, expert du concile, a participé aux rédactions de Vatican II sur la Vierge Marie. Professeur à l'Université catholique de l'Ouest, il est visiting professor dans plusieurs universités d'Amérique et d'Italie. Il livre ici la dernière étape de sa théologie contemplative émerveillée sur la Mère du Seigneur.

  • Cet ouvrage couronne la grande trilogie consacrée aux trois Personnes de Sainte Trinité par l'abbé Laurentin selon le plan de Jean Paul II pour la préparation du grand jubilé de l'an 2000 : la première Personne en dernier, en 1999. Pour le Christ, son Père était tout. Il l'appelait "Abba" (l'équivalent familier de papa) et nous invite à faire de même. Ce livre révèle la source bouleversante de toute paternité. Et cela en pleine actualité car, après "la mort de père" qui a dominé notre civilisation moderne de la Révolution française à Freud, nous assistons tout récemment à un spectacle "retour du père" qui défraie la chronique psychologique, sociale, et même politique.C'est le moment de redécouvrir Dieu le Père, plus méconnu encore que l'Esprit Saint. Ce livre nous le fait connaître : c'est un retour à la source. L'auteur nous propose trois étapes : La révélation telle qu'elle irrigue l'histoire des hommes de l'Ecriture à la surprenante vague mystique de notre siècle, en passant par la tradition et les Pères de l'Eglise. Le mystère et le secret du Père. Comment établir une relation vivante avec lui.

    A travers ces pages le lecteur recontre enfin. Celui que nombre de thèses réductrices éloignent, évacuent ou subtilisent. Alors, il peut balbutier avec tant de saints et mystiques, avec Jésus lui-même : "Abba". Le père se révèle comme le Tout proche et non comme le Tout autre.


    René Laurentin exégète, théologien, expert du concile Vatican II, est membre de trois Académies pontificales de Rome, dont l'Académie théologique. Il enseigne chaque année à l'université de Dayton (Ohio, Etats-Unis). Depuis quinze ans, il a concentré son activité d'universitaire et de prêtre sur l'expérience spirituelle et la mystique vécue.

  • L'Esprit Saint n'est pas un mythe. Il est mystérieusement omniprésent. " Il remplit la face de la terre ", dit l'Ecriture, ce que confirme l'expérience chrétienne et la théologie. Avec L'Esprit Saint, cet inconnu, (Fayard 1997), le père Laurentin a offert aux lecteurs une somme révélatrice sur cette Personne trop méconnue. " Cette lecture a fait naître en moi un désir intense de le posséder ou plutôt de me faire posséder par lui. Quand on termine ce livre, on n'a qu'une envie, c'est de partager sa vie ", écrit Jacques Lauzier (L'Informateur, Montréal, 18 janvier 1998).

    Ce nouveau volume, L'Esprit Saint, source de vie, propose un florilège révélateur des plus beaux textes de quatre millénaires. On y trouve chronologiquement les textes de la Révélation _ Ancien et Nouveau Testament _, les textes du Magistère qui ont cadré cette révélation suggestive contre les déviances et les hérésies, les témoignages les plus pertinents et les plus pénétrants des Pères de l'Eglise, des théologiens, des saints, des spirituels, et des mystiques, enfin, les prières consacrées à l'Esprit Saint à travers les âges.

    Ce recueil est indispensable pour qui veut compléter, affiner, actualiser la découverte vivante du Saint-Esprit. Les lecteurs du premier volume se trouveront de plain-pied pour méditer ces textes variés qui nourriront et inspireront leur prière durant cette année que le Pape invite à consacrer à la deuxième personne de la Trinité. On peut cependant commencer par ce florilège pour une découverte plus contemplative et intuitive de l'Esprit.

    René Laurentin, exégète, théologien, expert du concile Vatican II, est membre de trois Académies pontificales de Rome, dont l'Académie théologique. Il enseigne chaque année à l'Université de Dayton (Ohio, Etats-Unis). Depuis quinze ans, il a concentré son activité d'universitaire et de prêtre sur l'expérience spirituelle et la mystique vécue. Il conclut: " L'étude de l'Esprit Saint m'a fait découvrir de nouvelles clés pour ceux qui me consultent et pour ma propre vie. Si complexe que soit le dossier, il débouche sur la simplicité, pourvu qu'on y pénètre. "

  • L'abbé Laurentin suit le plan génial du pape Jean Paul II pour célébrer le bimillénaire de la naissance du Christ ; après Un Avent avec Marie vers l'an 2OOO (1987-1996), il a déjà fait connaître les trois Personnes de la Trinité : La Vie authentique de Jésus Christ en 1997, L'Esprit Saint, cet inconnu en 1998, Dieu notre Père en 1999.
    "J'ai eu un moment de panique en abordant le dernier point du programme : la Trinité pour l'an 2000, confie l'auteur. N'allais-je pas me répéter ? Faire une pâle et abstraite synthèse des trois volumes précédents ?" Ce mystère, réputé abstrait, abscons, contradictoire selon les juifs et les musulmans, s'éclaire grâce à la formule ultime et fondamentale du Nouveau Testament : "Dieu est Amour" ; autrement dit, Il est Relation. "Tout est relation ; et cela seul est absolu", disait le mathématicien Henri Poincaré. Cette formule prend tout son sens en Dieu : en Lui, tout est relation, et cette relation d'amour est absolue. Ainsi, tout est relation dans le monde, à l'image relative de sa Relation absolue.

    L'ouvrage éclaire d'une lumière nouvelle le Mystère en quatre étapes : Les progrès de la Révélation de Moïse à Jésus Christ. Les progrès de la théologie, des Pères de l'Église au personnalisme moderne. Synthèse doctrinale.Comment vivre de la Trinité.

    Un épilogue concerne la Vierge Marie : la créature humaine qui est entrée le plus profondément dans la société des trois Personnes. Et cela éclaire notre destinée même selon ces deux paroles du Christ : " Le Père et moi nous sommes Un. " " Que tous soient un comme nous sommes Un. " René Laurentin, exégète, théologien, expert du concile Vatican II, est membre de trois Académies pontificales de Rome, dont l'Académie théologique. Il enseigne chaque année à l'université de Dayton (Ohio, États-Unis). Depuis quinze ans, il a concentré son activité d'Universitaire et de prêtre sur l'expérience spirituelle et la mystique vécue.

  • Les quatre Evangiles en un seul : c'est ainsi que le premier historien de l'Eglise, Eusèbe de Césarée (IVe siècle), traduisait le mot Diatessaron, titre de l'oeuvre-pilote de Tatien au IIe siècle (Tatien lui-même traduisait plus prudemment : Harmonie des quatre Evangiles).

    Le Nouveau Diatessaron a pour objet de rassembler toute l'information des quatre Evangiles. Il fait la preuve de leur cohérence historique, spirituelle et même stylistique, selon le style de la prédication. C'est un projet de synthèse plus que d'analyse, pour sonder l'inépuisable richesse de " l'Evangile ", mot que les évangélistes eux-mêmes et l'Eglise emploient régulièrement au singulier. Le " tétramorphe " de la couverture du présent livre est un hommage aux quatre évangélistes inspirés et à la personnalité de leurs auteurs symbolisés par quatre figures selon la tradition prophétique d'Ezéchiel (1, 5- 14) et de l'Apocalypse (6, 6-8) qui décrivent quatre hypostases proches de Dieu et ayant respectivement le visage d'un homme, d'un lion, d'un taureau et d'un aigle. Cette quadruple figuration symbolise l'unité de l'Evangile par l'harmonie des quatre évangélistes, qui évoquent le même Christ dans la lumière du même Esprit.

  • Le centre du monde se déplace vers l'Asie, qui compte plus de la moitié des habitants du monde. Paul VI s'y est rendu. La Chine entrouvre ses portes. Elle a libéré Mgr Walsh. Signes des temps. René Laurentin a été faire enquête au Japon, à Hong-Kong, et en ces points chauds que sont le Viet-Nam et le Cambodge. Il a suivi le cardinal Marella dans ses voyages aux temples bouddhistes et shintoïstes ; il a exploré les milieux Zen en chrétiens et non-chrétiens, etc. Ce livre est destiné à sensibiliser aux problèmes méconnus d'un autre monde dont l'importance va se révéler de jour en jour. Quelle figure fait l'Église dans ce monde-là ? Quels y sont les chances et les handicaps du christianisme ? Quelle leçon culturelle l'Occident doit-il recevoir de l'Orient ? Qu'est-ce qui naît aujourd'hui en cette Asie où toutes les religions sont nées, où le Christ lui-même est né ? Cela n'a-t-il pas des conséquences bouleversantes pour la vie d'un Européen qui considère encore le méridien de Paris comme l'axe du monde ? Telles sont les questions que René Laurentin, d'abord théologien, ensuite journaliste, a tenté de saisir au cours de son enquête. Dix chapitres dans ce livre : 1. Où est la Méditerranée ? 2. Messe sur le Pacifique. 3. Comment peut-on être Japonais ? 4. Quelle Église au Japon ? 5. Sur les voies du Zen. 6. Un cardinal parmi les bonzes. 7. Hong-Kong, aux portes de la Chine. 8. Cambodge : une Église décimée. 9. Viet-Nam : Une Église prospère sur un volcan. 10. Conclusion.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le centre du monde se déplace vers l'Asie, qui compte plus de la moitié des habitants du monde. Paul VI s'y est rendu. La Chine entrouvre ses portes. Elle a libéré Mgr Walsh. Signes des temps. René Laurentin a été faire enquête au Japon, à Hong-Kong, et en ces points chauds que sont le Viet-Nam et le Cambodge. Il a suivi le cardinal Marella dans ses voyages aux temples bouddhistes et shintoïstes ; il a exploré les milieux Zen en chrétiens et non-chrétiens, etc. Ce livre est destiné à sensibiliser aux problèmes méconnus d'un autre monde dont l'importance va se révéler de jour en jour. Quelle figure fait l'Église dans ce monde-là ? Quels y sont les chances et les handicaps du christianisme ? Quelle leçon culturelle l'Occident doit-il recevoir de l'Orient ? Qu'est-ce qui naît aujourd'hui en cette Asie où toutes les religions sont nées, où le Christ lui-même est né ? Cela n'a-t-il pas des conséquences bouleversantes pour la vie d'un Européen qui considère encore le méridien de Paris comme l'axe du monde ? Telles sont les questions que René Laurentin, d'abord théologien, ensuite journaliste, a tenté de saisir au cours de son enquête. Dix chapitres dans ce livre : 1. Où est la Méditerranée ? 2. Messe sur le Pacifique. 3. Comment peut-on être Japonais ? 4. Quelle Église au Japon ? 5. Sur les voies du Zen. 6. Un cardinal parmi les bonzes. 7. Hong-Kong, aux portes de la Chine. 8. Cambodge : une Église décimée. 9. Viet-Nam : Une Église prospère sur un volcan. 10. Conclusion.

  • La Vierge Marie a été la grande oubliée, après le Concile. L'éclipse de sa présence créait un malaise. Les efforts improvisés pour la retrouver ont oscillé entre un symbolisme irréel et un retour ambigu aux excès que le Concile avait délibérément rectifiés.
    Pour beaucoup, Marie était devenue un mythe. Ils dévaluaient son historicité. Cette dissociation entre symbole et réalité, largement répandue, a miné notre connaissance et notre amour de Marie. Comme Jeanne d'Arc, Marie est un symbole parce qu'elle est d'abord une réalité: historique et actuelle. Il fallait rétablir cette vérité intégrale. Le Pape Jean-Paul II y a invité en programmant " Une année avec Marie " (15 juin 1987-15 août 1988), puis " Un Avent avec Marie " qui s'achève par les 3 années 1997-1999, préparatoires au Jubilé de l'an 2000, dans une large perspective catholique et oecuménique.
    Ce livre a été écrit au service de cette cause et de ce projet de Jean-Paul II. Il en dégage le sens, à une heure grave de notre monde.
    Il restaure notre connaissance de Marie, si méconnue sur trois plans indispensables: Sa vérité historique, livrée par l'Evangile. Sa vérité dans le projet de Dieu qui la fit choisir pour Mère de Dieu fait homme et de tous les hommes qu'il est venu sauver. La vérité féconde de sa présence dans nos vies. Comment vivre cette présence, et instaurer notre consécration à Dieu, notre divinisation. Elle en est le modèle. Elle nous y dispose. Nous pouvons la rencontrer. Elle est proche. Elle nous guide sur la route du troisième millénaire. Ce livre s'achève par un commentaire de l'inépuisable Encyclique de Jean-Paul II sur la Vierge Marie, suivi de quelques extraits.

    L'Abbé René Laurentin, expert du Concile, a collaboré à la rédaction du texte de Vatican II. Professeur en de nombreuses universités, en France et à l'étranger, il a consacré à la Vierge Marie ses thèses de doctorat ès-lettres et de doctorat en théologie. Il suit régulièrement tout ce qui paraît sur Elle dans ses bulletins de la Revue des Sciences philosophiques et théologiques. Ses études sur Lourdes et les apparitions, qui ont fait des best-sellers, sont la partie connue d'une oeuvre de recherche en profondeur sur la Vierge Marie dont il donne ici la quintessence.

  • Parmi les nombreux charismes extraordinaires dont fut favorisée Mère Yvonne-Aimée, l'un des plus attestés a été celui de la bilocation. " Biloquer " c'est agir et se manifester à distance, le corps organique restant là où il est. Les bilocations sont choses rares, leur possibilité même a été discutée. Pourtant, elles sont signalées assez sérieusement chez quelques dizaines de saints, de saint Ambroise à don Bosco. Ce fut aussi le cas de Padre Pio, de Marthe Robin, et de plusieurs contemporains que l'abbé Laurentin a pu rencontrer. L'âme immortelle qui survit au corps et le transcende aurait-elle la capacité de le déborder, de s'en évader, d'agir au loin ? Pour expliquer des faits insolites, faut-il parler de corps spirituel avec saint Paul, ou éthérique avec la parapsychologie ? Comment situer le naturel et le surnaturel ? Comment éviter les illusions dangereuses en ce domaine ? René Laurentin et le docteur Patrick Maheo tentent d'élucider ce dossier insolite. Quand ce charisme a-t-il commencé chez Yvonne Beauvais ? A-t-il cessé ? Les témoignages sont-ils recevables ? Yvonne aurait-elle secourue des prisonniers, des naufragés ? Serait-elle intervenue pour empêcher des profanations eucharistiques ? Aurait-elle échappé elle-même aux prisons de la Gestapo ? Comment expliquer les faits allégués ?

  • Le centenaire de Thérèse a vu éclater un certain nombre de différends sur sa vie et ses écrits. J.-F. Six et R. Laurentin s'étaient opposés publiquement dans Paris-Match et ailleurs. Ils n'ont pas voulu en rester là.
    Hommes de dialogue, persuadés qu'une confrontation vaut mieux que la polémique et que la lumière de Thérèse porte en elle les chances de toutes les conciliations, les deux auteurs se sont rencontrés devant un magnétophone les 4-6 juillet et le 24 août 1973. Ils ont confronté leurs perspectives sur les questions controversées : le père et la mère de Thérèse, son milieu, le substrat psychanalytique, l'édition des Derniers Entretiens, la nuit de la foi de Thérèse, son actualité, etc. Ils ont tenté de faire converger leurs lumières sans faire cadrer leurs perspectives, d'élargir le débat plutôt que de l'étriquer. Le résultat est extraordinairement positif. La physionomie de Thérèse prend un nouveau relief.
    Ce dialogue est un bilan des travaux du centenaire et une prospective des recherches en cours : ce qui reste de documents à dévoiler, à éditer ; ce que l'éclairage interdisciplinaire des diverses méthodes scientifiques peut encore apporter ; l'actualité de Thérèse et ce que réserve encore son mystère. Les questions disputées se trouvent réglées parce qu'elles sont éclairées et situées. En terminant, J.-F. Six et R. Laurentin ont pu se poser mutuellement la question : Pour vous, comme homme de foi, qui est Thérèse ? Que représente-t-elle ?
    Ce livre tonique est à la fois un bilan et un programme au plan de la recherche et de la vie personnelle. Il atteste la fécondité des conflits bien surmontés, et surtout les dimensions méconnues de Thérèse de Lisieux qui reste une source pour notre temps.
    Jean-François Six Responsable national du Service Incroyance/Foi, consulteur, à Rome, au Secrétariat pour les non-croyants, docteur ès lettres et docteur en théologie, professeur à l'Institut catholique de Paris.
    S'est attaché à étudier d'un côté l'athéisme contemporain et de l'autre les mystiques contemporains : Charles de Foucauld, Antoine Chevrier, par exemple. C'est dans ce projet d'ensemble que se place son étude en deux volumes sur La véritable enfance de Thérèse de Lisieux et Thérèse de Lisieux au Carmel (Seuil, 1972 et 1973) ; J.-F. Six s'est attaché à montrer quelle révolution spirituelle radicale Thérèse de Lisieux accomplit par rapport à la mystique de son époque et à quel point cette sainte a saisi par avance, avec un sens prophétique extraordinaire, ce que Paul VI a appelé le problème le plus grave de notre époque : l'incroyance.
    René Laurentin Professeur à l'Université catholique d'Angers. Auteur de Thérèse de Lisieux. Mythes et réalité (Beauchesne).
    Sa thèse de doctorat ès lettres et ses travaux d'avant le Concile ont élargi les horizons de la « mariologie » préconciliaire, pour faire resurgir le vrai visage de la Vierge Marie, à sa place dans l'histoire du Salut et dans la Communion des saints. A étendu le champ de ses travaux, à l'occasion du Concile, où il fut consulteur des Commissions préparatoires, puis expert de Vatican II. A mené de front ce travail dans l'actualité de l'Église, comme théologien et journaliste, avec des travaux de fond, notamment sur Lourdes et Bernadette (22 volumes, dont 12 au plan scientifique). Thérèse de Lisieux, qui était depuis longtemps dans sa vie une référence de premier plan, est restée présente à l'horizon de ses travaux. Ceux-ci n'ont cessé de confirmer sa conviction que l'Esprit a fait resurgir en Bernadette et Thérèse un modèle de sainteté purement évangélique, nécessaire aux temps nouveaux.

  • La littérature sur les apparitions de la Vierge Marie prolifère, mais aucun ouvrage d´ensemble n´existait jusqu´à présent sur ce sujet. Plus de 2400 apparitions (toutes celles qui ont laissé une trace dans l´histoire) sont ici racontées et analysées. Véritable encyclopédie rédigée avec le concours de spécialistes qualifiés, ce dictionnaire précise l´objet, la méthode, les promesses et l´apport d´une quinzaine de disciplines, de la médecine à la sociologie, de la psychanalyse à l´histoire, de la mystique au droit canon. Phénomène beaucoup plus ancien qu´on ne le croit souvent, les apparitions sont un signe de contradiction entre ceux qui les tiennent pour une pathologie ou un effet de la subjectivité et de multiples voyants qui les prennent comme des messages du ciel. Pour leur part, l´Église et sa hiérarchie les regardent avec une infinie méfiance et considèrent qu´elles ne relèvent ni de la norme ni du dogme. Ce qui est peut-être un excès de prudence les conduit à dissuader voire à réprimer l´adhésion des fidèles, et la multiplication des apparitions au XXe siècle les ont encore raidis sur leurs positions : en deux siècles, quatorze (dont cinq récentes) apparitions seulement ont été formellement reconnues. Certaines, très célèbres - comme celle de la « rue du Bac » avec la Médaille miraculeuse. S´adressant à la fois à ceux qui sont opposés aux apparitions et à ceux qui y sont favorables, ce dictionnaire livre une abondante information objective, factuelle et phénoménologique, et promeut de nouveaux questionnements scientifiques. Ses articles très documentés évaluent le positif et le négatif et font progresser les moyens de discernement : une apparition peut-elle être une communication ? et quelles approches nouvelles permettront de le savoir ?

empty