Rene Zaragüeta I Bagils

  • Les arbres évolutifs, ou phylogénies, racontent une histoire, l'histoire des êtres vivants, de leur morphologie et de leurs gènes, mais aussi, l'histoire des langues, des textes, des faits culturels ou même des idées. Ces arbres sont avant tout des hypothèses sur les liens de parentés qui exigent réflexions à la fois sur les faits et sur les méthodes. Ce livre définit les concepts fondamentaux de la reconstruction phylogénétique. Il explique la nature et la diversité des approches pratiquées depuis leurs balbutiements au XIXe siècle jusqu'à nos jours. Il insiste, de manière pédagogique et aussi objectivement que possible, sur leurs performances et leurs limites, en fonction de la nature des données étudiées.
    Cet ouvrage constitue une version largement augmentée de La Reconstruction phylogénétique. Concepts et méthodes publié en 1993 dans la collection « Biologique théorique » des éditions Masson. Il tient donc compte des méthodes et débats qui ont marqué l'évolution rapide de la discipline ces vingt-cinq dernières années.
    Il s'adresse aux étudiants des 1er, 2e et 3e cycles et aux chercheurs non spécialistes de phylogénie mais désireux de connaître l'état actuel de la question.

  • Au début du XIXe siècle, eut lieu une des découvertes fondamentales des sciences de la vie et de la Terre. Il s'agit de la découverte d'une nouvelle géographie, différente de la géographie physique et de la géographie politique. Ce fut au début une géographie botanique qui devint par la suite biotique : la biogéographie. La biogéographie est l'étude de la distribution des êtres vivants sur la surface terrestre. Cette enquête scientifique occupe les chercheurs depuis plus de deux siècles. Néanmoins, force est de constater qu'il n'existe presque aucun laboratoire ou département de recherche spécialisé dans la seule biogéographie et que pratiquement aucun chercheur ne se définit uniquement comme biogéographe. La biogéographie semble s'intégrer à un grand nombre de recherches sur la biodiversité tout en se diluant quelque peu dans cette tâche. Les auteurs ont choisi le parti pris de la défense d'une vision particulière de la biogéographie : celle de l'approche historique de la classification des aires d'endémisme. L'histoire des diverses traditions en biogéographie historique ainsi que la théorie de cette discipline sont traitées d'une façon originale. Les fondements empiriques et théoriques qui contribuent à la richesse de cette discipline sont traités en essayant de rester à un niveau accessible. Les principaux processus et mécanismes à l'oeuvre dans la modification du vivant et de la surface terrestre sont décrits. Les moyens de découverte des motifs récurrents qui ont permis de redéfinir l'évolution comme un changement du vivant mais aussi de la géographie sont exposés. Le livre donne les clés pour comprendre que la Terre et la vie évoluent ensemble. S'agissant d'une discipline historique, les auteurs se concentrent sur les enseignements du passé : les recherches en paléontologie, en géosciences et en reconstruction phylogénétique constituent les fondements sur lesquels se dresse le riche édifice paléobiogéographique. Cet édifice étant toujours en construction, les problèmes et les perspectives sont également abordés. Ce livre s'adresse aux étudiants de niveau master et supérieur ainsi qu'aux enseignants et aux chercheurs qui souhaitent aborder des aspects biogéographiques dans leurs études de la biodiversité actuelle et passée.

empty