Langue française

  • Les Francs-Maçons en 100 questions Nouv.

    D'où vient la franc-maçonnerie ? Pourquoi et comment devient-on franc-maçon ? La franc-maçonnerie est-elle à l'origine de la Révolution française ? Y a-t-il des femmes dans la franc-maçonnerie ? Quels « secrets » les maçons s'engagent-ils à protéger par serment ? Quelles sont les relations de la franc-maçonnerie avec l'Église ? La franc-maçonnerie a-t-elle un avenir ?

    Depuis leur apparition au début du XVIIIe siècle en Angleterre, les francs-maçons, et leur part d'ombre bien préservée, n'ont cessé de susciter passions,mystères et préjugés.

    Institution publique, intimement mêlée à l'histoire intellectuelle, politique, sociale et religieuse de l'Europe, mais aussi monde peuplé de mythes et de légendes, la franc-maçonnerie s'expose régulièrement aux critiques et moqueries de ses ennemis.

    De ses lointaines origines médiévales aux clubs services - organisations philanthropiques - les plus récents, Roger Dachez, familier des loges maçonniques, offre une vision de l'intérieur d'un monde souvent méconnu, parfois déroutant quand il est envisagé de l'extérieur.

    Voici 100 questions riches et passionnantes qui lèvent le voile, sans jugements ni complaisance, sur plus de trois siècles d'histoire, de pratiques, et autant de secrets.

  • Hiram et ses frères

    Roger Dachez

    • Véga
    • 15 Juillet 2014

    La légende d'Hiram est " Le " mythe fondateur de la franc-maçonnerie ; elle symbolise la mort et la renaissance de l'adepte, le transformant en " Maître " maçon. Pourtant, il n'en a pas toujours été ainsi. A l'origine, la maçonnerie ne comportait que deux grades : apprenti et compagnon. Au cours de la lente élaboration des rituels de la franc-maçonnerie, il a fallu des dizaines d'années pour que ce mythe et sa représentation dans le grade de maître s'imposent. C'est cette histoire, majeure et signifiante dans l'histoire de la franc-maçonnerie, que décrit l'auteur, dans un style à la fois simple et érudit. Cet ouvrage de vulgarisation est important pour tous ceux qui, faisant la part entre le mythe et l'histoire, souhaitent accéder à des sources historiographiques certaines.

  • Longtemps, dans l'esprit des maçons eux-mêmes et du public, histoire, légendes et mythes ont été confondus, concernant les origines de l'une des plus anciennes sociétés initiatiques de l'Occident.Démêlant le vrai et le faux, le mythe et l'histoire, les certitudes et les suppositions, cet ouvrage de référence, fruit de vingt ans de recherches dont il est la synthèse, met en perspective la genèse de la franc-maçonnerie spéculative et, avec clarté et précision, montre comment et pourquoi s'est constitué, à l'époque des Lumières, l'Ordre maçonnique.Ainsi clarifiée et vivifiée, l'histoire vraie des origines de la franc-maçonnerie révèle une aventure humaine et intellectuelle plus riche que celle des légendes, ramenant celles-ci à leur fonction première de « mythe fondateur ».Loin de ne concerner que les adeptes de la franc-maçonnerie, cet ouvrage apporte une pierre essentielle à l'histoire des idées, éclaire avec lucidité et érudition la création de cette « mystérieuse » société de pensée et signe ainsi la fin des légendes dans ce domaine.

  • Société de pensée, ordre initiatique, association philosophique, communauté fraternelle ou simple réseau politique, la franc-maçonnerie demeure, pour beaucoup, environnée d'ombres, de secrets et de fantasmes.
    Née au début du XVIIIe siècle, d'une fondation britannique dont elle s'est affranchie très vite, la maçonnerie a su développer, en France, une identité originale et multiple. « Religion avortée » selon la formule du mathématicien Lagrange, attachée à des rites et des symboles plongeant dans un ésotérisme parfois déroutant, elle a aussi, et dans un même mouvement, fait place à l'esprit des Lumières en pratiquant les vertus du discours et de la raison critique.
    C'est pourquoi certains ont voulu y voir l'une des sources intellectuelles de la Révolution française. Au XIXe siècle, elle s'est résolument impliquée dans la vie sociale du pays, ce qui l'a conduite à exprimer des conceptions civiques et parfois politiques pour devenir, entre 1870 et 1940, une véritable « Église de la République ».
    Au détour de la Seconde Guerre mondiale, après la terrible persécution subie sous l'Occupation, la franc-maçonnerie française, perdant peu à peu de son influence sur les lieux de pouvoir, s'est enfin définie jusqu'à nos jours comme une puissance morale, défendant la laïcité, la tolérance, la dignité humaine, la liberté de l'esprit.
    Première étude d'ensemble publiée sur ce sujet depuis une quarantaine d'années, ce livre va à la rencontre de ses pionniers, de ses héros comme de ses adeptes obscurs, en découvrant ses hauts faits comme ses petites misères, ses fulgurances comme ses moments les plus faibles, ses rêves inachevés comme ses accomplissements. C'est en effet de cette mosaïque inimaginable qu'est composée son histoire presque trois fois séculaire.

empty