Roy Jonathan

  • Jonathan Roy revient en force avec un second recueil de poésie qui se déploie autour de l'image de la savèche (mot acadien désignant un papillon de nuit) pour transporter le lecteur dans l'univers contestable du Web. Il y remet en question le sens donné à la génération Y tout en construisant de poème en poème une prosodie qui lui est unique. Jonathan Roy compte sans aucun doute parmi les jeunes poètes les plus marquants de la production courante.

  • Voici le premier recueil d'un poète dans la vingtaine dont le contenu ludique est parfois facétieux ou ironique. Un livre prometteur solidement structuré et d'une écriture maitrisée.

  • Dans un épique voyage à vélo de 18 000 km dans 27 pays, Jonathan B. Roy a vécu d'innombrables aventures et mésaventures. Il n'y a pas de doute, toutes ces expériences ont de quoi produire les meilleures histoires. Dans cet ouvrage, il les raconte avec délectation, un brin d'humour et de magnifiques images. Son récit, qui trace un portrait de gens simples et de paysages grandioses, vous donnera certainement l'envie de partir.

  • Pour son numéro d'été, 24 images va à la rencontre de l'art contemporain. Dans son éditorial, le rédacteur en chef Bruno Dequen plaide pour « un cinéma ouvert au monde, nourri de multiples formes d'expressions artistiques qui se le réapproprient tour à tour ». Intitulée « Le cinéma en partage », la publication donne la parole à de nombreux artistes : photographes, concepteurs d'installations, sculpteurs et performeurs. Charles Guilbert, Geneviève Cadieux, Raymonde April ou encore Martha Towsend prennent la plume pour expliciter les liens entre le cinéma, les autres arts et leurs pratiques personnelles. Outre ce grand dossier, le numéro propose également un article de fond sur l'oeuvre du controversé danois Nicolas Winding Refn ainsi que des entretiens avec le réalisateur indépendant américain Whit Stillman à propos de son oeuvre et de son plus récent opus Love & Friendship et avec le vidéaste Mathieu Jacques, membre du duo son-image Organ Mood.

empty