Bandes dessinées / Comics / Mangas

  • Un EHPAD, de l'amour, du rire, des fesses et des rides ! Après 40 ans
    dans le même logement, Yvonne, 80 ans, intègre un EHPAD. Pour une
    femme rebelle, indépendante et qui a encore toute sa tête, le
    changement est difficile. Elle a du mal à s'acclimater à cette
    nouvelle vie, qui la rapproche douloureusement de la mort. Contre
    toute attente, elle se lie d'amitié avec un groupe de résidents,
    aussi drôles et lucides qu'elle, et tombe même amoureuse. Mais
    rapidement, la vieillesse la rattrape : la parole commence à lui
    échapper et son esprit se brouille. Prise dans le tourbillon
    inéluctable de la vie, l'octogénaire décide de s'offrir une dernière
    parenthèse enchantée. Elle embarque sa bande dans une fugue, une
    balade... comme un dernier plongeon dans l'eau fraîche. Un conte
    ordinaire empreint d'amour et de nostalgie avec une pointe d'humour.

  • Catherine Dolto nous ouvre les archives de sa mère et, avec son statut d'assistante de l'époque, nous livre un témoignage précis de cette dernière année d'émission qui changea totalement l'image de Françoise Dolto auprès du public ainsi que sa pratique du métier de thérapeute. On retrouve ici son approche révolutionnaire pour l'époque comme le traitement de sujet tel l'obéissance, la sexualité ou la garde partagée.

  • En 1976, « Lorsque l'enfant paraît » devient une émission culte, et Françoise Dolto, pédiatre et psychanalyste, la référence majeure en France sur les questions de l'enfance, transformant le regard des adultes sur les enfants. Après avoir été aussi un immense succès de librairie, ses réponses aux parents sont mises en scène en bd, témoignant de la définitive modernité de cette exceptionnelle éducatrice.

  • Une maison familiale en bord de mer. Le récit suit ses habitants, à trois périodes différentes (de nos jours, en 1968 et en 1960). Des liens forts et sensibles existent entre eux, traces laissées par les uns s'imprimant dans les vies des autres.
    Julie, une trentenaire parisienne, revient avec sa cousine Coline dans la maison de famille, en Loire-Atlantique. Elle a perdu son compagnon quelques mois auparavant. Elle est enceinte de sept mois et demi. Julie et Coline attendent le reste de la famille. Tout le monde se réunit dans la maison de la plage parce que l'oncle Albert souhaite la vendre pour récupérer sa part. Du récit, se dégage une atmosphère de vacances avec ses grandes tablées familiales, ponctuées de blagues, de discussions teintées de nostalgie puisque tous croient passer leur dernier été à la maison de la plage. Julie a une relation assez particulière avec cette maison. Sa chambre est repeinte en jaune, à l'exception d'un petit carré caché derrière un miroir, où l'ancien papier peint des années 60 a été conservé. Elle se souvient que sa grand-mère, Lucette, aujourd'hui décédée, lui avait fait promettre, si elle voulait un jour repeindre la chambre  ; de ne surtout jamais toucher à ce petit carré derrière le miroir. Cette promesse est la clé de ce récit familial et intimiste...

empty