Langue française

  • Spinoza

    Ariel Suhamy

    Plus que jamais, le philosophe excommunié par la Synagogue est actuel. Il fallait le plus grand spécialiste de Spinoza pour nous faire comprendre en quoi cet hérétique est notre frère et notre contemporain. Un fondamental.
    On a souvent voulu expliquer les oeuvres par la vie de leur auteur. Ariel Suhamy fait l'inverse : il raconte ce qu'on sait de la vie de Spinoza à la lumière de sa doctrine.
    Son objet, c'est donc la vie humaine, la " vie véritable ", celle qui ne se définit pas par la simple circulation du sang et la durée de l'existence, mais par l'intelligence de Dieu, du monde et de soi, et par les actes qui en découlent. Alors, comment l'auteur de l'
    /> Éthique a-t-il vécu ? Comment a-t-il mis en application sa pensée ? Les mythes qui entourent cet homme, ce que l'Histoire peut reconstituer de sa vie, ne dériventils pas aussi de cette pensée et de sa réception ?
    Un livre novateur pour redécouvrir Spinoza.

  • Pour éprouver les sentiments de celui que son père lui destine, Silvia échange sa place avec sa servante Lisette. Mais ce qu'elle ignore, c'est que Dorante, son prétendant, a eu la même idée et qu'il se présente à elle sous les traits de son valet Arlequin !...
    Dans cette comédie amoureuse, où les obstacles ne sont pas le fait d'un père autoritaire, de l'argent ou du milieu social, mais des coeurs mêmes, Marivaux explore les méandres du coeur humain et nous donne à entendre une voix féminine qui, par le jeu, veut éprouver l'amour en refusant le hasard.Bibliolycée propose :
    O le texte intégral annoté, o un questionnaire bilan de première lecture, o des questionnaires d'analyse de l'oeuvre, o sept corpus accompagnés de questions d'observation, de travaux d'écriture et de lectures d'images, o une présentation de Marivaux et de son époque, o un aperçu du genre de l'oeuvre et de sa place dans l'histoire littéraire.

  • Alors que les petits-fils de Charlemagne se disputent l'Europe, un moine errant perturbe l'ordre politique et religieux. À travers la vie et la pensée du saxon Godescalc revit une période méconnue d'intenses débats. Issu d'une grande famille saxonne, Godescalc se révolte contre son propre destin. Il refuse de se soumettre à la loi paternelle, qu'elle soit celle de sa famille ou de son ordre religieux. Il élabore une doctrine paradoxale de la prédestination : puisque Dieu seul est le maître du destin de l'homme aucun pouvoir humain ne saurait s'imposer à nous et nous dicter notre conduite. Quittant son monastère pour une vie de prédicateur errant, Godescalc porte à vif les tensions dans l'Empire carolingien et l'Église d'Occident. Ariel Suhamy campe ce monde de bruit et de fureurs, tout en faisant revivre l'audace et la sophistication du débat intellectuel et religieux - nécessairement politique. La prédestination selon Godescalc resurgit avec une virulence intacte lors de la Réforme et de la crise janséniste. Et c'est Spinoza qui, par-delà les siècles, lui répond de manière fascinante.

empty