Sylvie Rayna

  • Les actions culturelles dans le domaine de la petite enfance peuvent-elles constituer une forme de prévention précoce de l'inadaptation scolaire et de lutte contre les exclusions ? Telle est la question centrale posée dans ce livre. Un ouvrage qui intéressera chercheurs, formateurs, praticiens de la petite enfance et de la culture.

  • Cet ouvrage, issu du séminaire « Éducation de la petite enfance » (IFE/ENS de Lyon - EXPERICE - Université Paris 13), se penche sur la notion de care, dans ses aspects corporels, psychiques et culturels et ce, dans une perspective comparatiste. Le point de départ réside dans trois recherches : une étude franco-japonaise des pratiques de soin en crèche, le projet Children crossing borders sur le préscolaire dans cinq cultures et une analyse conjointe des lieux d'accueil enfants-parents dans quatre pays. Les dix chapitres de l'ouvrage visent l'approfondissement des relations entre le care (soin/accueil) et le jeu, les premiers apprentis sages, la socialisation, la diversité et l'environnement grâce aux contributions de ces recherches et d'autres, effectuées en France et dans d'autres pays, qui ont privilégié, depuis différentes disciplines, des approches post-structurales pour questionner, dans le champ préscolaire, ce prendre soin de soi, des autres et du monde.

  • Cet ouvrage éclaire une pluralité de petites enfances, migrations et diversités, en questionnant l'accueil des enfants dans diverses cultures préscolaires (crèche parentale, école maternelle, Kindergarten, escuola infantil) et en croisant les regards et les voix d'enfants, de parents et de professionnelles de différents pays (Allemagne, Espagne, France, Italie, USA). Il interroge les politiques et pratiques mono-, bi- et multilingues, et les modalités de participation et diversités sociales, culturelles, ethniques, territoriales.

  • À la suite du colloque international Petite enfance, transitions et socialisation, ce livre rend compte de l'importance des transitions au cours de la petite enfance. Il montre toute la diversité des espace-temps transitionnels avant la scolarité obligatoire : entre la famille et des modes d'accueil familial ou collectif, et entre différents lieux institutionnels, comme la crèche et l'école maternelle. Il s'intéresse aussi à des micro-transitions dans la journée des enfants dans un même lieu d'accueil. Entre continuités et ruptures, il porte également sur des espaces institutionnels dont la vocation est précisément de faire transition entre la famille et l'école.
    La pluralité des contextes nationaux de l'éducation des jeunes enfants est mise en relief, avec des contributions venant de Belgique, d'Écosse, de France, du Québec, de Suède et de Suisse. Dans ces différents contextes, les recherches montrent que l'éducation préscolaire est un lieu de tensions entre des systèmes de normes institutionnelles et culturelles différentes : les uns tournés vers le monde scolaire et les autres vers la sphère familiale. Penser les transitions permet d'en éclairer les définitions respectives en croisant les points de vue des professionnels et des parents, en lien avec les expériences vécues par les enfants. C'est aussi montrer les défis que représentent ces tournants décisifs de leur vie.

  • Au coeur de l'ouvrage se trouvent le processus de participation de tous, enfants, parents, professionnels, comme sujets des expériences culturelles partagées autour des livres, et la notion d'apprentissage informel, permettant de concilier lectures-plaisir et acquisitions chez tous les protagonistes. Dans un contexte de montée de la pauvreté et de l'exclusion, les enjeux des lectures avec les tout-petits sont cruciaux. Il s'agit ici d'interroger les conditions favorables à ces actions, notamment le travail en réseau, ainsi que la valeur et la signification des albums jeunesse en croisant les points de vue de différents spécialistes et des enfants eux-mêmes. Sylvie Rayna est maître de conférences à l'INRP et à l'université Paris 13 où elle est responsable du programme de recherches « petite enfance » du laboratoire EXPERICE. Elle a publié et dirigé de nombreux ouvrages dans ce domaine, chez érès, L'Harmattan, aux PUF, et à l'INRP. Olga Baudelot est psychologue de la petite enfance. Elle a publié de nombreux travaux sur l'accueil des jeunes enfants en crèche et à l'école maternelle, dans le cadre des travaux du CRESAS, à l'INRP, relatifs à la prévention de l'échec scolaire et des marginalisations. Avec Sylvie Rayna, elle dirigé, entre autres, Les bébés et la culture. Éveil culturel et lutte contre les exclusions (INRP-L'Harmattan).

  • Premières formes de littérature ou objets hybrides, les albums de comptines rapprochent les générations et les cultures. Ils participent à la nidation culturelle, au travail d'enracinement, dont le besoin est immense dans un monde où rapidité, mobilité, migrations sont la norme.

    Les différentes contributions à cet ouvrage soulignent, dans différentes situations données à voir et à entendre, cette bulle d'intimité et de tendresse créée autour de ces albums d'un genre nouveau, où adultes et enfants se voient offrir de parvenir ensemble à un lieu originaire et profond, tant en eux-mêmes que dans la relation qui les unit. Cette « enveloppe », proposée à la découverte du beau, du drôle, de l'inattendu, de l'émouvant..., contribue, en tant qu'espace de créativité, à une alternative culturelle, éthique et politique aux injonctions consuméristes, utilitaires et normatives de la société.

    En cohérence avec les missions de LIRE à Paris, cet ouvrage rend compte de nouvelles pratiques de lire-chanter avec les tout-petits - dans les bibliothèques, les lieux d'accueil, les PMI... - destinées  à éveiller chez tous, et en particulier ceux et celles qui sont éloignés du livre et de la lecture, le désir du livre, le désir de « lire avec », dans une optique d'ouverture culturelle et de plaisir.

    Mise en vente le 17 septembre 2015.

  • Ce livre porte sur la question du genre dans l'éducation des tout-petits. Inscrit dans une perspective internationale, il offre un ensemble de ressources théoriques et pratiques actualisées destinées à soutenir la réflexion et l'action pour davantage d'égalité fille-garçon. Un nombre de plus en plus important de travaux montre que les enfants, filles et garçons, construisent leur identité à partir de modèles inégalitaires les amenant à intérioriser des limitations et des places assignées injustement, en dépit de leurs droits énoncés dans la convention internationale des droits de l'enfant, et des principes et valeurs affichées par notre République. Comment transformer cette situation, où les filles mais aussi les garçons y perdent beaucoup ? Les auteurs contribuent à nourrir la réflexion et l'action du côté de la petite enfance, pensée comme levier incontournable pour favoriser l'égalité des sexes.

  • Ce livre éclaire la notion et la valeur centrales de participation dans le monde de la petite enfance. Il interroge, au regard de la qualité, de l'équité et de la diversité dans l'accueil et l'éducation des jeunes enfants, la participation des professionnels, des parents et des enfants. La participation est une composante essentielle d'une approche démocratique de l'éducation pour les jeunes enfants. La mise en œuvre des procédures de participation par les professionnels, les parents et la communauté est tout à la fois garantie et indicateur de qualité dans les services de la petite enfance. Des chercheurs, des professionnels, des formateurs, des responsables, des parents, des partenaires, impliqués dans le champ de la petite enfance (accueil collectif, familial, école maternelle, etc.) font part de leurs réflexions et de leurs expériences.

  • "Les auteurs, praticiens, chercheurs, responsables, élus, explorent ici les voies possibles pour améliorer la qualité de l'accueil due aux jeunes enfants et à leurs parents.

    L'ouvrage vise à donner du corps et du sens au terme « curriculum », désignant l'ensemble d'objectifs, de valeurs, de normes qui sous-tendent et encadrent les pratiques d'accueil, à l'échelle nationale ou locale. Des praticiens, chercheurs, responsables apportent leurs analyses et leur expérience sur les ingrédients constitutifs d'un tel cadre et les modalités démocratiques de son élaboration."

  • L'ouvrage vise à donner du corps et du sens au terme curriculum, peu usité dans le contexte français alors qu'il est largement employé dans les échanges internationaux ; il désigne l'ensemble des objectifs, valeurs, normes qui sous-tendent et encadrent les pratiques d'accueil. Les services d'accueil ont un rôle à jouer pour promouvoir une autre pensée sur la petite enfance. Car la qualité de l'accueil des jeunes enfants ne se réduit pas à la définition de normes quantifiables (espaces, encadrement, notamment). La qualité est plutôt un concept pluraliste, un processus participatif et démocratique. Mais un socle minimal commun de valeurs et de principes pédagogiques est incontournable. C'est dans le sens de la définition ? jamais définitive, toujours contextualisée ? de ce socle commun, qui ne peut être dénué d'éthique, que souhaite avancer cet ouvrage dans lequel une diversité de voix sont venues s'exprimer en dialogue. Sylvie Rayna, maître de conférences, psychologue de l'éducation ; Catherine Bouve, docteur en sciences de l'éducation, responsable du Service petite enfance de Fontenay-sous-Bois, et formatrice ;Pierre Moisset, sociologue consultant spécialisé sur les politiques d'accueil de la petite enfance

  • Largement employé dans le champ de la petite enfance et au-delà, la notion de coéducation recouvre des réalités multiples. Souvent associée au terme, non exempt d'ambiguïté, de soutien à la parentalité, elle se rapporte aux relations parents-professionnels qui président à l'éducation des enfants. Alors qu'on assiste à une disqualification des compétences parentales et que sont interrogées les compétences professionnelles, elle est ici mise en question. Regards cliniques, approches critiques se croisent autour de « l'éduquer ensemble, avec, ou côte à côte » à partir d'analyses effectuées dans des contextes différents (crèche, école maternelle, lieu d'accueil enfants-parents de France, d'Italie, de Belgique et du Japon) et de points de vue théoriques divers (psychologique, psychanalytique, sociologique, politique). Sylvie Rayna est maître de conférences en sciences de l'éducation à l'université Paris 13-INPR, spécialiste de la petite enfance, expert auprès de l' OCDE et de l'Unesco. Marie-Nicole Rubio est directrice de la revue Le Furet et coéditrice de la revue Enfants d'Europe, Henriette Scheu est psychologue clinicienne, chargée de mission au Furet, accueillante à Chemin Faisant.

  • Cet ouvrage donne une vue panoramique des orientations et des enjeux actuels de la politique petite enfance, des exemples concrets de dispositifs variés et innovants mis en place dans des contextes extrêmement divers, et des résultats de recherches menées en France et à l'étranger. Cet outil, qui traite avec rigueur et profondeur de réalités complexes, offre dans un langage accessible à tous, du décideur à l'acteur de terrain, au formateur ou à l'étudiant, un ensemble d'informations nouvelles, croisant politiques et pratiques, les situant dans des contextes urbains et ruraux en pleine évolution, dans le cadre d'un nouveau regard porté sur les jeunes enfants, la parentalité et la professionnalisation des personnels de la petite enfance.

  • L'implication et la participation des parents sont prescrites dans les textes officiels qui encadrent les structures d'accueil de la petite enfance et l'école maternelle. Mais sur le terrain, les équipes se trouvent bien démunies pour traduire ces injonctions en actions.

    Depuis des années, les crèches de Seine-Saint-Denis font preuve de créativité pour agir avec les parents en vue d'améliorer l'accueil des jeunes enfants et de leur famille. Dans une société marquée par la montée de la pauvreté, de la désaffiliation sociale, des éclatements familiaux, etc., les projets mis en oeuvre indiquent la voie de ce qu'il est possible d'engager pour un mieux vivre ensemble.

    12 des 55 crèches départementales du 93 présentent et analysent leurs avancées en direction des familles qu'elles accueillent. Professionnelles, responsables départementaux, partenaires associatifs du monde des arts et de la culture exposent la genèse, le déroulement et les impacts d'un ensemble de projets innovants qui témoignent d'un changement paradigmatique : le passage d'actions pour les parents à des actions partagées avec les parents.

    Ces expérimentations heureuses apportent savoirs, savoir faire et savoir être, sur lesquels d'autres acteurs de la petite enfance pourront s'appuyer pour oser ouvrir davantage les portes de leurs structures et s'engager dans un processus de coéducation plus constructif.

    Les coauteurs sont des responsables du service des Crèches et du service de la Culture du département de la Seine-Saint-Denis, des professionnelles de 12 crèches départementales, des artistes et personnels de la culture, intervenants associatifs en Seine-Saint-Denis.

empty