Langue française

  • Au tournant du XIXe siècle, Paris est la scène d’une industrialisation qui remet en cause les relations des hommes à leur environnement. Bousculant une société d’Ancien Régime fortement préoccupée de santé publique et de règles de bon voisinage, le développement d’activités polluantes provoque une transformation du droit et des institutions. C’est cette révolution que nous fait découvrir Thomas Le Roux.

    Prenant en compte l’ensemble des acteurs sociaux et politiques, l’État, la Ville, les industriels, les juristes, les scientifiques et l’opinion publique, il décrit le processus complexe qui donna aux fabriques et aux manufactures, notamment dans le secteur de la chimie, la possibilité de s’implanter en ville. À partir de l’étude des pollutions nouvelles dont les Parisiens font alors l’expérience, l’auteur propose une histoire totale de la capitale industrielle, non plus épopée des entrepreneurs, mais lente et difficile adaptation de la ville aux risques de l’industrie et de la technique. Dans cette approche novatrice de la modernité manufacturière, où les nuisances découlent du progrès, Paris est le laboratoire d’une légitimation des pollutions, annonçant la nouvelle alliance de l’État, de la science et de l’industrie dans un projet politique inédit.

  • Autrefois sources de nuisances locales circonscrites, les effets des activités humaines sur l'environnement se sont transformés en pollutions globales. Le climat se réchauffe, les mers s'acidifient, les espèces disparaissent, les corps s'altèrent : en rendre compte d'un point de vue historique permet de ne pas sombrer dans la sidération ni dans le découragement face à un processus qui semble devenu inéluctable. Car le grand mouvement de contamination du monde qui s'ouvre avec l'industrialisation est avant tout un fait social et politique, marqué par des cycles successifs, des rapports de force, des inerties, des transformations culturelles. En embrassant l'histoire des pollutions sur trois cents ans, à l'échelle mondiale, François Jarrige et Thomas Le Roux explorent les conflits et l'organisation des pouvoirs à l'âge industriel, mais aussi les dynamiques qui ont modelé la modernité capitaliste et ses imaginaires du progrès.
    François Jarrige est maître de conférences à l'université de Bourgogne. Il a notamment publié Technocritiques. Du refus des machines à la contestation des technosciences (La Découverte, 2014).
    Thomas Le Roux est chargé de recherches au CNRS (CRH-EHESS). Il est notamment l'auteur de Le Laboratoire des pollutions industrielles, Paris, 1770-1830 (Albin Michel, 2011).


  • La collection  J'assure aux concours  a été conçue pour permettre aux élèves de  :Comprendre et retenir l'essentiel du cours,Maîtriser les méthodes de travail,Etre à l'aise face aux exercices et problèmes,Réussir les épreuves des concours.Cet ouvrage couvre le programme de chimie de PCSI. Chaque chapitre comporte :
    L'essentiel du cours et les méthodes à maîtriserLes notions du programme indispensables à connaître,Les principales difficultés et erreurs mises en avant,Les méthodes présentées étape par étape.Un entraînement complet dans chaque chapitreDes interros de cours pour valider ses connaissances,Des exercices d'entraînement pour appliquer le coursDes exercices d'approfondissement et des extraits de sujets pour préparer les concoursTous les corrigés détaillés et expliqués.

empty