Torres Felix

  • René Ravaud

    Félix Torres

    • First
    • 11 Juin 2020

    La première biographie d'un ingénieur général de l'Armement qui joua un rôle de premier plan dans la modernisation de l'industrie française d'après-guerre.
    Hors du groupe Safran et du monde aéronautique, le nom de René Ravaud (1920-1986) ne dit pas grand-chose. Il a cependant été l'un des grands industriels français de la deuxième moitié du XXe siècle. A la tête de Snecma de 1971 à 1982, il a contribué de manière décisive à la percée du CFM56, le moteur d'avion le plus vendu de l'histoire de l'aviation civile. Aujourd'hui encore chez Safran - le groupe issu de la fusion entre Snecma et Sagem -, René Ravaud reste une figure tutélaire sinon mythique, à laquelle le groupe doit sa place parmi les quatre premiers motoristes mondiaux.
    Le parcours de René Ravaud est exceptionnel. Après avoir perdu son bras droit dans les bombardements de Brest en 1944 - ce qui lui vaut la Croix de Guerre et la Légion d'honneur -, il travaille dans l'Aéronavale à Toulon et sur le porte-avion Arromanches, révolutionne dans les années 1950 la mission d'Achats d'armement de l'ambassade de France à Washington, une " catapulte américaine " qui attire l'attention des nouveaux responsables de la Ve République et lui permet de devenir l'un des directeurs de la nouvelle Délégation ministérielle pour l'Armement. A ce poste, ses idées et son action originales préparent la réussite des années Snecma : renaissance d'une industrie française des moteurs d'avion - souhaitée par le général de Gaulle -, modernité des méthodes de gestion, alliance à contre-courant avec un partenaire américain dans le but d'acquérir une dimension mondiale...
    Cette biographie extrêmement documentée nous éclaire également sur l'ensemble des acteurs de la modernisation de l'industrie française d'après-guerre et nous donne les clés pour mieux comprendre les enjeux actuels. A tous égards, la vie et l'action de René Ravaud gagnent à être mieux connus !

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • 17 octobre 1975. Un nouvel hebdomadaire sort en kiosque. Son nom : De Particulier à Particulier... Budget de lancement : 20 000 F. Vingt-cinq ans plus tard, le petit journal de 12 pages a donné naissance au premier groupe de presse immobilier français : 200 millions de chiffre d'affaires, 200 personnes, 300 000 annonces traitées par an, une dizaine de titres, une trentaine de guides et de contrats afin de mieux vivre le « réflexe logement ». De Particulier à Particulier, une réussite comme bien d'autres ? Pas tout à fait. De Particulier à Particulier, ce n'est pas seulement l'histoire d'un journal et d'un groupe de presse. C'est aussi l'histoire d'une idée qui a fait avancer la société et qui s'est transformée en aventure industrielle. Catherine Néressis et Patrick Jolly, les deux fondateurs, ont bien voulu raconté à Diane Saunier et à Félix Torres leur étonnant parcours. Au travers de ces pages, on revit au fil des jours cette aventure ; on y découvre une entreprise forte d'un esprit original qui place la gentillesse, l'initiative, la confiance au coeur du service au particulier. De Particulier à Particulier, c'est enfin une formidable leçon destinée aux générations futures.

  • L'histoire d'une société de service d'ingénierie informatique, la Générale de Service Informatique (GSI) créée en 1971 par Jacques Raiman, qui s'est distinguée par ses présidents prestigieux, de Georges Besse à Edouard Balladur, le rachat de l'entreprise par ses salariés et une philosophie des ressources humaines originale reposant sur une autonomie des hommes et des structures.

empty