Presses de Sciences Po

  • L'école a toujours été au cur du débat politique français. L'enseignement qu'elle diffuse, le contenu des manuels scolaires qu'elle utilise, le statut de la morale qu'elle inculque sont quelques-uns des thèmes qui divisent partisans et adversaires de l'enseignement public. En faisant de l'institution scolaire laïque un véritable enjeu de fondation de la citoyenneté, les républicains en feront aussi le lieu où s'inscrivent prioritairement les oppositions et les résistances que provoque l'affirmation de ce mode de domination politique. En analysant les manuels de morale et d'instruction civique en usage dans les écoles publiques et catholiques, ainsi que des mobilisations collectives (mises l'Idex, autodafés, etc.) qui accompagnent leur diffusion, Yves Déloye a construit un modèle qui rend compte de la fracture culturelle qui divise durablement la France en deux.

  • Ce livre se veut une invitation à redécouvrir les savoirs et les pratiques qui façonnent notre expérience du vote. N'en déplaise aux commentateurs de nos soirées électorales, l'élection n'est pas seulement le moyen de faire valoir une opinion, c'est aussi un rituel social, une mise en scène codifiée en fonction de multiples enjeux.
    Bulletin, scanner optique, carte électorale, urne, machine à voter : notre rapport aux instruments de la vie électorale se métamorphose. De nouvelles interrogations sur la façon d'élire et de se faire élire émergent, et l'histoire matérielle de la démocratie représentative ouvre a la réflexion de stimulantes pistes. Cet ouvrage de synthèse sur la dimension matérielle et socio-historique des opérations électorales rassemble les résultats de plusieurs enquêtes menées depuis une quinzaine d'années. Une histoire qui révèle les défis de l'acte de vote, entre technique et politique, mises en scène et mobilisation, archaisme et modernité.

empty