Éditions Prise de parole

  • Un jour, une enfant m'a demandé si c'était vrai qu'en mourant on touche le bleu du ciel, et c'est resté pour moi la plus belle définition de la mort que l'on m'ait jamais proposée. La nostalgie s'inscrit dans ce registre-là, puisqu'elle établit toujours un flirt avec la mort.

    NostalgieS est le sixième d'une série de douze ouvrages intitulée Autoportrait, publiés au rythme d'un par mois en 2014. Chaque ouvrage répond à une consigne singulière et son titre débute par une lettre du prénom de l'auteur.

    De ce projet inusité, l'auteur dit «[...] l'armature du texte était de prendre mon nom, qui a douze lettres, de le décomposer sur douze mois. Douze, c'est un chiffre mystique aussi [...].»

  • « Ce premier recueil de Michel Dallaire est dune discrétion infinie : il nous présente une poésie intimiste, touchante, qui explore lunivers doux et feutré de la nuit, du silence ; une poésie qui illustre " ces visions dun envol qui se bouleversent dans le grenier de mes rêves ". Comment peut-on aborder ces " Regards dans leau " avec une distance critique ? Ces paroles fragiles, timides doivent être explorées avec douceur, avec amour; elles sont lamorce dune conversation nocturne, dun " colloque sentimental ", dun long dialogue avec soi se poursuivant durant ces longues nuits blanches passées parfois dans les noirceurs de lesprit. » (« Nos Livres », décembre 1981, no 481.)

  • « "À perce-poche", comment lexpliquer? Cest le rythme dune poésie qui tente de faire vibrer le coeur de son lecteur, qui tente de réveiller lhumanisme de chacun de nous. Danielle Martin, tout simplement, fait vivre en quelques pages : lenfance, la vieillesse, la solitude, le quotidien, la mort. Cest douceur, cest rage, cest le coeur dune poétesse. » (La Rotonde, 1980.) « À perce-poche » est le premier ouvrage de la collection « Les Perce-Neige ».

empty