Éditions Prise de parole

  • Qu'est devenue la poésie au Canada français depuis le début des années 1990 ?

    Comment les poètes - aussi bien les « jeunes » que ceux des générations précédentes - ont-ils renouvelé les manières et les matières de la (leur) poésie ?

    Qu'il s'agisse de

  • De 1986 à 1996, le développement des services de santé et des services sociaux en français, en Ontario, a été rendu possible grâce à un contexte politique et législatif favorable et à une alliance entre acteurs politiques et fonctionnaires francophones engagés envers leur milieu.

    Ces Chroniques d'une vie politique mouvementée proposent un portrait de la vitalité politique de l'Ontario francophone et de la capacité de ses acteurs en milieu communautaire à participer au changement social.

    Les lecteurs trouveront dans ce livre, matière à réfléchir sur l'avenir des services de santé et des services sociaux en français, en Ontario.

  • Si la critique littéraire a longtemps perçu la littérature franco-ontarienne comme homogène autant à cause de sa prédilection pour certains thèmes - l'identité, la marginalité, l'espace franco-ontarien - que de sa préférence pour certains genres, notamment le théâtre et la poésie, ou encore de son attrait pour une langue familière, il lui est désormais impossible de réduire la production littéraire à ces éléments.

    Il ne fait aucun doute que l'arrivée de nouvelles voix sur la scène littéraire a largement contribué à une diversification des pratiques d'écriture. D'abord, la prise de parole d'une nouvelle génération d'écrivains, plus jeunes (et même moins jeunes), a modifié la thématique des oeuvres. Les préoccupations de jeunes écrivains et leur expérience de vie ne sont pas nécessairement les mêmes que celles de leurs prédécesseurs. Aussi les thèmes liés à la survie collective tels que l'assimilation et la marginalisation ont-ils cédé la place, dans une large mesure, à des questions plus individuelles.

    P

empty