Éditions Payot

  • Les femmes ? Elles sont depuis le début le moteur de la psychanalyse : elles ont fait son histoire aussi bien en étant étudiées par elle qu'en tant que théoriciennes, créatrices, penseuses ; fougueuses, parfois excessives, pleines de feu, elles ont refusé de se couler dans la norme et les assignations liées à leur sexe. Tel est le fil rouge de ce livre qui raconte, en une cinquantaine de courts chapitres, la relation de la psychanalyse au sexe et à l'amour. En quoi la vie de Lou Andreas-Salomé nous indique-t-elle ce qu'est une femme libre ? Peut-on désirer sans dominer, contrairement à ce que fit Jung avec Sabina Spielrein ? Pourquoi certains, comme Victor Tausk, se suicident-ils au moment où l'amour entre dans leur vie ? Comment en venons-nous à haïr notre conjoint, comme Winnicott avec sa femme ? Que faire quand, comme la Lol V. Stein de Duras relue par Lacan, la jalousie nous crucifie ? Pourquoi acceptons-nous parfois que la personne qu'on aime en aime une autre sans cesser pourtant de nous aimer, comme le firent Virginia Wool, Keynes et les membres du groupe de Bloomsbury ? Peut-on rester l'analysant(e) de la personne avec qui l'on vit une grande histoire d'amour, comme Catherine Millot et Lacan ? Et plus largement, la psychanalyse peut-elle encore nous aider, aujourd'hui, dans notre vie amoureuse et sexuelle ?

  • Nous avons tous une part d'ombre, un autre que soi contre lequel il faut lutter. Mais de qui ou de quoi avons-nous vraiment peur ? Deux essais classiques de l'un des pionniers de la psychanalyse, au croisement de la psychanalyse et de la littérature, sur la peur de la mort et la croyance en l'immortalité, le sentiment de culpabilité et la crainte de soi. "Le Double" (1914) étudie à partir de la littérature le dédoublement de la personnalité, le mythe du jumeau, la croyance en l'immortalité du moi. "Don Juan" (1922) analyse, à partir de réflexions sur le Don Giovanni de Mozart, la série de ses incarnations artistiques.

  • Psychologie des foules et analyse du moi de Sigmund Freud Suivi de Psychologie des foules, de Gustave Le Bon Traduit de l´allemand par Pierre Cotet, André Bourguignon, Janine Altounian, Odile Bourguignon et Alain Rauzy Préface de Christophe Dejours Éditions Payot Pourquoi l´individu change-t-il dès qu´il entre dans un groupe ? Qu´est-ce qu´un leader et comment la foule se laisse-t-elle diriger ? Publié en 1921, ce texte fondamental, qui scelle la rencontre de la psychanalyse et de la psychologie sociale, est à l´origine, avec Au-delà du principe de plaisir (1920) et Le Moi et le Ça (1923), d´une manière radicalement nouvelle de penser le fonctionnement du psychisme humain. Les principaux thèmes en sont le narcissisme et l´identification, la pulsion grégaire et l´hypnose, l´idéalisation et l´état amoureux. Il est suivi pour la présente édition de Psychologie des foules (1895), célèbre essai de Gustave Le Bon sur lequel Freud s´appuie pour bâtir sa théorie.

  • L´homme aux loups. D´une histoire de névrose infantile de Sigmund Freud Traduit de l´allemand par Olivier Mannoni Préface de Frédérique Debout Traduction inédite Éditions Payot En février 1910, un jeune Russe de vingt-trois ans, Sergueï Pankejeff, vient consulter Freud. Il souffre d'une « névrose » extrêmement grave qui le handicape jusque dans les gestes les plus simples de la vie quotidienne. Sa cure, qui va durer plusieurs années, déchaînera la passion des psychanalystes et rendra ce patient immédiatement célèbre sous le nom de « l'homme aux loups ». Écrit alors que Freud est en pleine rivalité avec Jung, ce livre est surtout l'analyse d'un des rêves les plus importants de l'histoire de la psychanalyse, qui débouche sur la thématique de la castration et sur la reconstitution magistrale d'une scène - réelle ou non - à laquelle Pankejeff, alors âgé de dix-huit mois, aurait assisté et que Freud nommera plus tard « scène primitive » : le coït de ses parents, événement incompréhensible sur le moment et source après coup d'une terreur archaïque...

empty