Équinoxe (réédition numérique FeniXX)

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Lorsque je décidais de travailler pour Lawrence Durrell, je compris que dans mon entourage il n'avait pas que des amis. Certains qui ne soupçonnaient pas l'auteur qu'il était, le connaissaient de réputation... « - Il va vous passer à la moulinette à légumes... » me dit son frère Gérald. Il n'y eut ni colère ni moulinette à légumes. Les jours passant, je trouvais dans son soit-disant cynisme, beaucoup de drôleries et de gaieté. Je décidais donc d'ouvrir ce carnet, afin de révéler une autre facette de la personnalité de ce cher Lawrence Durrell. Il se prit au jeu de cette écriture et se mit à inventer des facéties, des répliques... Mais ce n'est pas ce genre d'humour que j'ai retranscrit. Les « fabriqués », n'étaient pas Larry. J'ai montré cet humour de la vieille Angleterre qu'il disait aimer si peu, mais dont il était tout imprégné. Lorsqu'on parlait de sa nationalité ; il empruntait un air définitif et humble pour répondre qu'il était seulement Irlandais.

  • Marcel Béalu (1908-1993) est originaire du Loir-et-Cher. Après une enfance à Saumur, il vient à Paris à l'âge de seize ans, puis s'installe à Montargis. Autodidacte, il exerce de nombreux métiers avant de devenir, en 1951, libraire à Paris. Sa rencontre avec Max Jacob, en 1937, sera décisive pour sa vocation de poète qu'il avait depuis l'âge de dix ans. Béalu excelle dans le conte bref, sorte de poème en prose où le réalisme fantastique, le mystère, l'imperceptible captivent insidieusement le lecteur. On peut voir en lui l'héritier d'un Aloysius Bertrand, d'un Baudelaire ou des Romantiques allemands. La critique a évoqué, à son propos, une certaine « docilité au mystère ». Il a réuni ses poèmes en deux tomes : 1936-1960 et 1960-1980. Parmi ses oeuvres en prose, citons Les Mémoires de l'ombre, L'Araignée d'eau et L'Expérience de la nuit (chez Phébus), ainsi que des mémoires en trois volumes, sous le titre Le Chapeau magique. Il aimait la Provence et le Luberon et leur a consacré cet avant-images qui est un de ses derniers textes. Jean-Claude Bernys né le 12 juin 1930 à Mende (Lozère). Études supérieures littéraires et juridiques. Carrière professionnelle dans le transport et le conseil. Cours de dessin à l'atelier de la Grande Chaumière à Paris. Cours de gravure aux Ateliers de Belleville (King/Mada) et de la place des Vosges (Forgas/Combes) de la Ville de Paris. OEuvres exposées à la galerie Cance-Manguin à Ménerbes (Vaucluse). Gravure au Cabinet des estampes. Participation au concours Trace. Gravure (burin, eau forte, aquatinte), dessin, aquarelle, pastel. Vit à Paris et en Provence.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • À l'époque de la guerre d'Algérie, Merric retourne à Marseille. Le voici à la croisée de trois histoires : celle des hôtes de la pension l'Orientale, celle d'une famille que le Sud calcine et celle d'un enfant entre gendarmes et rebelles. Mais toutes le ramènent à une place publique, la Plaine, lieu d'une énigme à déchiffrer, s'il veut en sortir vivant.

empty