Alire

  • Les Grandes Marées ont déjà considérablement rongé la falaise ; ce n'était d'ailleurs déjà à leur époque qu'un promontoire oblique de quelques centaines de mètres de long, une résurgence de la montagne dont l'échine érodée par l'âge, mais artificiellement consolidée, constitue l'assise de Baïblanca un peu plus au sud. Ils y venaient souvent dans leur enfance, Narval et elle. C'est là qu'il a fait construire sa villa...
    À la pointe d'un Sud, au bord d'une mer, dans un monde posé entre mort et renaissance, se dresse Baïblanca, ville hantée par la montée des eaux, où se côtoient humains métamorphosés, oeuvres d'art vivantes et autres créatures énigmatiques.
    Or, est-ce bien une ville ? Ou plusieurs ? Ou alors le point nodal de différents univers, l'attracteur étrange qui leur permet peut-être de communiquer ?
    Sept nouvelles d'hier et d'aujourd'hui, sept voyages dans l'espace-temps infiniment flexible d'Élisabeth Vonarburg.

  • Sang de pierre

    Elisabeth Vonarburg

    Le ciel gris moutonnant de nuages, la mer maussade et houleuse, Manuelle étendue inconsciente et pâle sur la petite plage près du quai, dégoulinante, son ventre nu et proéminent bien en évidence, et les trois sirènes auprès d'elle, avec celle qui me fait

  • « Il a ouvert les yeux en entendant le bruit de l'aile qui se déployait. Très bleus, les yeux. Ça aussi, un atavisme. Avec des mouvements désordonnés, la surprise, il a coulé un peu en avalant de l'eau, le réflexe lui a fait saisir les plumes les plus proches, je l'ai tiré vers le parapet. Mais il s'est repris, m'a lâchée et s'est mis à nager à toute allure vers l'autre bord du canal, d'une efficace brasse coulée. Il avait l'habitude, de toute évidence. Un Périm. Qui savait nager. Dans un canal. À Baïblanca... » À sa première rencontre avec Cara, Kristan, douze ans, lui a confié son rêve : apprendre à voler comme elle. Deux décennies ont passé depuis - un instant pour la Djénie, mais une éternité pour le Périm !
    À Cyblande, les fondateurs ont voulu surpasser la nature. C'est donc à l'aide des formidables modules cybernétiques qui remplacent ses sens que Nathany, sept ans, explore son univers. Mais que resterait-il si elle les fermait tous ?...
    De tout temps, le Multiple a protégé le peuple de Tennara, et de tout temps, ce dernier lui a dédié ses Visions de l'avenir. Mais quand Libélisha, sa soeur jumelle, transgresse la Loi, les yeux de Tennara s'ouvrent pour la toute première fois...
    Huit nouvelles comme autant de voyages fabuleux et initiatiques, huit plongées inoubliables dans l'espace-temps infiniment flexible d'Élisabeth Vonarburg.

  • Valyr fixa le soleil, ses cornées s'adaptant aussitôt en s'obscurcissant. Il n'y avait pas un nuage pour voiler l'éclat intense de Donnez-Lui-Un-Nom. La mer, mitraillée par les rayons du soleil, était rouge comme du vieux sang, ensanglantée par une soupe

  • Les habitants du Centre sont nombreux, les aspirants-Voyageurs aussi. Et les Voyageurs... Tout à coup vous pensez aux Voyageurs. Peut-être y en a-t-il qui sont revenus cette nuit, ou tout à l'heure. Vous réalisez alors que vous êtes au Centre, au Centre,

  • On dit que le Vaisseau est si immense qu'un enfant pourrait marcher toute sa vie le long de la nef vers le choeur, sans jamais l'atteindre ; que ce seraient ses petits-enfants qui atteindraient finalement les murs de la Cité de Contrôle, et qui tambourineraient sur les vantaux d'uranium, dans le vain espoir d'être admis à l'intérieur...

    Dans ce Vaisseau, c'est au champ de rêves que les jeunes filles deviennent femmes. Catherine, elle, espère y rencontrer un Ange qui l'amènera à Contrôle...

    Jorn est un Homme-Écaille. Il vit sur Léviathan, qui parcourt inlassablement l'océan. Or, depuis quelque temps, les pensées de Léviathan l'envahissent telle une vague monstrueuse...

    Les Soldates ont capturé un vieux Bourdon. Il affirme s'appeler Dolte Makresh et prétend être un émissaire de la Terre. Pire, il veut rencontrer la Reine des Ruches pour qu'elle lui cède un Essaim...

    Merre, c'est la planète d'origine, et rien n'y est semblable à ce que l'on trouve dans l'ensemble des Mondes Assoupis. C'est pourquoi le Prince veut s'y rendre... mais le choc des cultures sera terrible !

    Huit nouvelles qui explorent les mythes du futur, huit stupéfiantes plongées dans l'imaginaire foisonnant, poétique et à nul autre pareil d'Yves Meynard.

  • Que feriez-vous si vous saviez qu'il y a un cadavre dans le congélateur, mais que, parce que vous êtes une vieille dame acariâtre en fauteuil roulant, personne ne vous croit ?
    Comment réagiriez-vous si, au casino, un individu vous proposait une façon sûre et infaillible de vous emparer du jackpot ?
    Et comment prouveriez-vous votre innocence si, alors que vous n'avez aucun alibi sous la main, tous les indices s'accordaient pour faire de vous l'auteur du sordide assassinat d'une jeune fille ?
    Depuis 1988, le jury du prix Arthur-Ellis détermine et récompense chaque année la meilleure nouvelle policière, noire ou mystérieuse publiée par un auteur canadien anglophone. Peter Sellers, ancien président de la Canadian Crime Writers Association et créateur de Cold Blood, la célèbre série d'anthologies policières canadiennes anglaises, a réuni les lauréats du siècle dernier dans ce premier tome qui ne peut qu'être... gagnant !

  • Un homme se promenait. Un homme ordinaire avec un couteau ordinaire planté dans la poitrine. Le couteau était planté jusqu'à la garde et ça n'avait pas l'air de le déranger. Il semblait seu­lement fatigué.
    Très fatigué...
          Tout d'abord, il y a les personnages : un chirurgien qui n'arrête plus de saigner, un enfant qui colle aux gens qu'il touche, un autre dont la peau se transforme en billets de banque... Il y a aussi cet homme qui voit son ombre se détacher de lui, cet autre au corps blessé par l'impact des mots, sans oublier celui dont la gorge crie du papier...
    Et puis il y a cette voix, celle d'un narrateur qui ai­merait simplement être là, parler en son propre nom, mais qui décroche sans cesse, qui s'échappe malgré lui dans l'imaginaire, qui trouve toujours plus facile de raconter des histoires que de parler de soi.
    L'Assassiné de l'intérieur : vingt nouvelles envoûtantes, fantastiques, mysté­rieuses ou surréalistes...    ... autant d'appels déchirants d'une voix narrative qui, ma­nifestement, ne veut pas crier - ou plutôt écrire ! - dans le désert.

  • Imaginez que de minuscules dieux capricieux règnent sur un monde de femmes, ou que des zombies élèvent du bétail humain...    Imaginez que le fils de Hochelaga, le super-héros qui veille sur la ville de Montréal, doive choisir entre son héritage et sa religion, ou que, amoureux fou des araignées, un jeune homme timide rencontre un couple fabuleux qui vénère la grande divinité araignée primitive...
    Imaginez Cléo, une artiste peintre qui angoisse parce qu'elle a donné sans le savoir le nom d'un dieu éléphant à sa fille, un dieu qui lui annonce dans ses rêves son retour apocalyptique, ou encore Romain, au sommet du mont Royal alors que la lune ronde se lève, qui espère devenir cette nuit l'avatar du Loup, celui qui mène la Chasse aux chimères monstrueuses qui sillonnent l'île dévastée...    Imaginez un pêcheur à la retraite pris au coeur d'un conflit entre des dieux et des super-héros, imaginez des adolescents qui luttent pour leur survie après la venue d'une ère glaciaire surréaliste, imaginez...      ... Odyssées chimériques, un recueil de douze nouvelles à nulle autre pareilles, illustré par Rupert Bottenberg et préfacé par James Morrow.

  • Un ancien soldat d'élite apprend par son médecin traitant que, en raison de sa leucémie, il n'a plus que quelques mois à vivre. Puis le spécialiste lui fait une étrange proposition : pourquoi ne profiterait-il pas de ses derniers instants pour éliminer un trafiquant de drogues notoire que la justice n'arrive pas à coincer ?  C'est votre dernier jour de travail comme convoyeur d'argent pour les casinos de Las Vegas et votre dossier professionnel est sans tache depuis vingt-deux ans. Mais voilà que votre fourgon blindé a disparu avec à son bord plusieurs millions de dollars...  Comme policier, il vous est difficile de prendre au sérieux le vol d'une peinture qui vaut tout au plus quinze dollars. Mais la jeune artiste d'à peine onze ans est très tenace, et puis vous vous demandez : pourquoi diable subtiliser une telle oeuvre ?  Peter Sellers, ancien président de la Canadian Crime Writers Association et créateur de Cold Blood, la célèbre série d'anthologies policières ca­nadiennes anglaises, a réuni dans ce deuxième volume les onze nouvelles lauréates du prix Arthur-Ellis depuis 2000, une sélection qui ne peut qu'être... gagnante !

empty