Littérature générale

  • Une emprise

    Elsa Andry

    • Blanche
    • 7 Janvier 2021

    Jusqu'où peut-on aller sous l'emprise psychologique et sexuelle d'un homme ? Une emprise, c'est l'histoire d'une jeune femme comme on en connaît tous, enjouée, curieuse et sexy, aux yeux qui brillent à en faire pâlir la lune.
    Ces jeunes créatures portent en elles l'infini des possibles. Mais cela ne va pas sans provoquer chez certains hommes des pulsions terribles. Ceux-là sont prêts à tout pour s'accaparer un peu de leur magie. C'est ainsi que, sous couvert de désirs, de sentiments et de manipulation, ils vont impunément abuser d'elles, les piller et les avaler. Et lorsqu'ils sont bien certains d'en avoir bu toute la sève et d'en être repu, ils se débarrassent de leur cadavre, sans autre forme de procès.
    C'est à cette passion destructrice et sans issue que nous convie Elsa Andry, en analysant avec lucidité et honnêteté cette forme de schizophrénie entre plaisirs et destruction, acceptation et révolte, haine et amour...
    Un témoignage d'une grande lucidité qui éclaire sur les mécanismes qui se mettent en jeu dans une emprise amoureuse.

  • Lorsque Christian Léveillé rencontre Lili pour la première fois, il en tombe follement amoureux. Sans hésiter, il la marie, même s'ils sont tous les deux dans la jeune vingtaine. Malgré l'amour qu'il porte à sa femme, Christian se laisse emporter par son tempérament quelque peu volage et insouciant, jusqu'à mettre son couple en péril. Pour éviter de perdre celle qu'il sait être l'amour de sa vie et las des valeurs bourgeoises, il convainc sa femme de le suivre à la campagne où il déniche une maison aux commodités rudimentaires.

    Une nuit de pleine lune, Christian Léveillé sent le besoin de sortir et marcher dans la nature. Sans s'y en attendre, il vit alors une expérience spirituelle intense et transformatrice. Lui qui ne s'était jamais intéressé aux questions spirituelles, il entreprend une quête incessante, préoccupé par l'idée de Dieu, tout en doutant de son existence. Des lectures successives, des promenades dans les bois, des heures en méditation silencieuse mènent graduellement Christian sur le chemin du sens de la vie. Si Lili est parfois déroutée par l'attitude monastique de son mari, elle lui fait confiance et l'appuie sur ce parcours, sans nécessairement partager ses convictions.

    Lorsque le couple revient s'installer en ville, après un certain temps, Christian Léveillé n'est plus le même. Et graduellement, tout autour de lui se transforme aussi. Soudainement, il semble se dégager de Christian une énergie particulière, à laquelle certains attribuent même leur guérison, à la stupéfaction de Christian et de sa femme. Sans le vouloir, Christian Léveillé dérange et suscite la passion, la suspicion et les menaces. Jusqu'où tout cela ira-t-il ?

    Auteurs :

    Après avoir obtenu une maîtrise en finances de l'Université de Sherbrooke, Richard Giguère devient un homme d'affaires prospère et fait carrière comme associé dans différents commerces d'automobiles de la ville de Québec. Ayant lui-même vécu une expérience spirituelle marquante, il fonde avec son frère Robert, en 1977, la Fondation Giguère qui se dédie à l'inspiration spirituelle et à la diffusion de valeurs profondes, ainsi qu'au soulagement de la pauvreté. Aujourd'hui retraité, il vit en banlieue de Québec, en nature, et se consacre à sa fondation qui compte plus de 750 000 abonnés sur Facebook.

    Après avoir obtenu une maîtrise en littérature française de l'Université Laval, Michel René a évolué dans différentes sphères professionnelles avant de lancer son propre journal, L'Écho de la Rive-Sud, pour lequel il a écrit, durant 17 ans, de nombreux articles et réalisé plusieurs entrevues et reportages. Il est aujourd'hui propriétaire de la firme Michel René Communication pour laquelle il agit également comme rédacteur et concepteur publicitaire. Il est toujours aussi passionné par l'écriture et la littérature. Il habite à Lévis.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Sale histoire

    Agathe Catherine

    • Blanche
    • 19 Mars 2020



    Jusqu'où peut-on aller pour survivre
    ?
    Parce que la faim lui tenaille le ventre, la narratrice de Sale histoire va travailler dans un bar à hôtesses de Montpellier.
    Cette histoire est le témoignage d'une jeune étudiante solitaire et affamée qui découvre un univers qui lui était totalement inconnu : le milieu de la nuit et du sexe déguisé.
    L'histoire débute le jour de son recrutement et se termine quelques jours après son départ.
    Le récit est à la première personne afin de rendre compte de l'état d'esprit dans lequel se trouve le personnage qui oscille constamment entre curiosité, fascination, mépris et dégoût.
    Le ton est volontairement acerbe et cherche à traduire les émotions contradictoires qui traversent la narratrice de dix-neuf ans confrontée à une situation nouvelle et pathétique.
    Les événements dérangeants vont se succéder à travers les chapitres et le malaise ressenti va s'intensifier jusqu'à provoquer le départ précipité de la narratrice.
    Le livre n'est pas à proprement parler un récit " érotique " puisqu'il ne cherche pas à susciter le désir. Cependant, le sexe y trouve une place de plus en plus prégnante et participe de l' expérience initiatique de la jeune femme.

  • Ombres

    Angel Arekin

    Les humains se sont retranchés dans des bases souterraines pour fuir les Ombres qui se nourissent de leur vitalité...
    Le sang est une arme.
    Celle des Ombres.
    Ces créatures sans visage qui détruisent les Hommes.
    Quel lien les unit à Kira ? Le seul et unique soldat capable de les anéantir afin de protéger l'espèce humaine, cloîtrée sous terre, régie par la terreur.
    Seulement voilà, tout pouvoir demande des sacrifices. Et Ellis, jeune recrue, est désignée pour devenir sa nouvelle Source, celle dans laquelle il plongera sans hésitation pour se nourrir de l'énergie nécessaire pour alimenter son pouvoir... même si pour cela, il doit lui voler sa vie.
    Découvrez un univers post-apocalyptique sombre qui interroge l'humanité et son intemporelle hiérarchisation des pouvoirs !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    L'univers de Angel Arekin est très très sombre, sanglant, et tellement vaste. On y trouve une réflexion sur l'humanité plutôt pertinente et glaçante. L'écriture est fluide, imagée, détaillée, très visuelle. Certaines scènes m'ont vraiment marquée tant j'ai eu l'impression de les vivre, comme l'entraînement course poursuite dans les souts. Kira et Ellis sont des personnages qui prennent une place monstre, entre leur charisme, leur répartie et leur côté mauvais garçon/fille. Leur relation est aussi nuancée que l'est l'univers des Ombres. - Clem_YCR, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Angel Arekin - Rédactrice depuis 3 ans dans une agence de communication, elle écrit depuis plus de 10 ans. Le Porteur de Mort, qui initie un nouveau cycle fantasy, est son premier roman.

  • Club privé

    Gil Debrisac

    • Blanche
    • 23 Octobre 2014

    Xavier, 28 ans, célibataire et héritier d'une belle fortune lui permettant de réaliser ses caprices a pour seule famille, son oncle Grégoire et sa seconde épouse, Claire, dont Xavier est secrètement amoureux. Il faut dire qu'elle est superbe, Claire. Trente-deux ans, blonde, un corps de rêve hyper-sexy et qui a tout deviné des désirs de son neveu à son encontre, tout comme Grégoire d'ailleurs. Ce désir secret sera exacerbé le jour où Xavier surprendra sa jolie tante nue jouir à grands cris dans le divan sous les assauts de Grégoire.
    Doté d'une imagination perverse débordante mais aussi d'un machiavélisme diabolique, Xavier ouvre un Club Privé très select, seulement fréquenté par de hauts fonctionnaires, ministres, députés, PDG... Lors de l'inauguration, les deux serveuses, que l'on pourrait prendre pour des jumelles, sont habillées en Bunny Girls. Gwendoline et Sonia sont excitantes dans leur tenue et sourient largement quand les mains de ces messieurs glissent quelques billets dans leur décolleté ravageur.
    Gwendoline n'est autre que Claire, la tante de Xavier, devenu donc son patron. La nuit de l'inauguration du Club Privé, elle devient même sa maîtresse. Par jeu, mais surtout par goût pour les aventures sexuelles hors-norme, elle se soumet à tous les désirs, même les plus pervers, de son neveu. À peine trois semaines plus tard, elle et Sonia serviront seins nus, portant seulement un string transparent, un porte-jarretelles et des bas noirs à coutures ou résilles. Le tout sous le regard de Grégoire, invité d'honneur, excité de voir sa femme servir de riches invités dans pareille tenue et sous les ordres pervers de son neveu.
    Tout cela n'est qu'un début bien sage. Laissez-vous entraîner dans ce Club Privé très select, où règnent confidentialité et secrets d'alcôve, à vivre cette fameuse nuit orgiaque avec des invités triés sur le volet. Une nuit extraordinaire dans son originalité, sortie tout droit de l'imagination de Xavier, sur le mode des festivités organisées par Louis XV et dont la superbe Gwendoline sera bien sûr la vedette. Quant à la fin de l'histoire, elle est... Et bien, venez la découvrir. Vous serez bluffé !

  • La cage dorée

    Blanche Monah

    • Blanche
    • 14 Février 2019

    Une écriture précise et entêtante pour explorer la lutte sans merci entre interdit et plaisir.
    Le plaisir est-il compatible avec l'interdit ?
    La cage dorée c'est le combat d'une jeune femme pour s'émanciper de son bourreau. Entre dépendance affective et désir de liberté, deux amours s'affrontent.
    L'un destructeur, malsain et illégitime. L'autre rédempteur. Lequel des deux gagnera ?
    Tout semble réussir à Heather : elle est belle, riche, et mène de brillantes études de photographie.
    Pour un homme comme Phénix, qui a grandi dans une cité défavorisée et a dû se battre pour réaliser ses rêves, c'est prodigieusement exaspérant. Il prend tout de suite en grippe cette jeune stagiaire trop parfaite. Jusqu'à ce qu'il découvre que, malheureusement pour eux, ils ont bien plus en commun qu'il ne l'aurait cru.
    Entre la princesse et le boxeur, une étrange amitié mêlée de désirs va se nouer. Phénix pressent un secret caché derrière Heather ; parviendra-t-il à le percer et faire fondre les barreaux de la cage de Heather ?
    Dans cette dark romance haletante, Blanche Monah explore de façon novatrice un sujet tabou ; un page-turner bouleversant qui vous fera passer par des montagnes russes émotionnelles. Un roman qui bouscule et qui dérange.
    "
    Que de livres fades il nous faut lire avant de trouver LA pépite.
    Heather est une belle princesse douce et tendre sacrifiée sur l'autel de la cruauté. Ni tout blanche ni tout noire. Elle ne peut qu'aimer son bourreau n'ayant connu que lui mais sera finalement sauvée par la force de l'amour, le vrai sans concession, sans jugement, sans arrière-pensée.
    Un livre profond que l'on n'oublie pas" - Dévoreuse - Amazon
    "Un livre qui va vous bouleverser, vous émouvoir mais aussi vous montrez que l'espoir existe. L'histoire nous emporte et à aucun moment on a l'impression d'une fiction, mais plutôt celle d'assister au témoignage de cette héroïne sensible et forte. Une écriture fluide et agréable qui nous fait enchaîner les pages en apnée sans fermer le livre malgré les sujets tabous qu'il aborde." Victoria - Amazon

  • Une jeune héroïne découvre qu'il existe autre chose que le Royaume de Shilla sur lequel règne le Chef Suprême.
    Le Chef Suprême sait tout.
    Le Chef Suprême voit tout.
    Paulownia et sa famille vivent dans le Royaume de Shilla.
    Eux, comme tous les habitants, consacrent leur vie à ce Chef Suprême sans qui, ils en sont convaincus, rien ne pourrait exister.
    Seulement, quand Paulownia et sa jeune soeur Yon tombent dans un puits à sec, leur destin dérape, leur avenir s'ouvre sur un horizon nouveau, car souffle au milieu des cendres, la promesse d'une liberté jamais rêvée...
    Découvrez le premier tome d'une saga de fantasy aux parfums dystopiques.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Après une brillante uchronie en plusieurs tomes (Lebenstunnel), Oxanna Hope livre ici une dystopie résolument sombre et dense. [...] La grande force d'Oxanna Hope dans ses romans est de parvenir à créer des histoires qui vous happent, portées par une écriture solide et des personnages fouillés. - Mamy_Poppins, Babelio
    Ce premier tome est tout simplement addictif...si vous avez aimé Divergente ou Hunger Games. Lisez absolument ce livre. - valouboubou, Babelio

  • Après avoir écrit la série Marilyn, en trois tomes, Marilyn Montplaisir (connue aussi sous le nom de Marilyn Veillette) entreprend une nouvelle série de romans d'inspiration Le Journal d'un Ange, dans lequel son attachant personnage revient, plus mature que jamais.

    Dans son style unique et vif, Marilyn Montplaisir poursuit sa quête d'identité là où la vie la mène, que ce soit le Costa Rica où elle habite maintenant ou le Québec, terre de ses racines. Elle nous raconte son parcours avec authenticité et humour, souhaitant ainsi inspirer à son tour les nombreux lecteurs qui la suivent.

    Ce premier tome nous parle de la renaissance de Marilyn qui s'apprête à prendre son envol.

    « Désormais consciente de qui je suis, il est devenu impossible de faire semblant... Je me dois de m'accepter véritablement, d'accepter mon essence. D'honorer ma mission. De prendre ma place sur la planète pour inspirer l'humanité. J'apprivoise mes connaissances pour les partager et ma lumière pour éclairer la route des âmes égarées. Voici le récit de ma mission. »

    Une nouvelle série qui captivera les lecteurs précédents et saura combler également un autre lectorat.

  • L'inspiration d'une femme hors du commun !

    A l'âge de 5ans, Sandra Houle est diagnostiquée souffrant du syndrome de Morquio. Extrêmement rare, cette maladie touche actuellement environ 75 personnes au Québec. Elle affecte principalement le développement osseux, de sorte que les personnes atteintes ne grandissent pas normalement et souffrent de déformations parfois sévères. Les articulations, entre autres, sont particulièrement douloureuses.

    A l'annonce du diagnostic, les médecins avisent la mère de Sandra que celle-ci ne vivra pas plus loin que ses 18 ans et qu'elle sera en fauteuil roulant avant longtemps. Sous le choc, sa mère entrevoit un avenir incertain pour sa fille.

    Aujourd'hui, Sandra aura bientôt 40 ans. Et sur la liste qu'elle avait rédigée à ses 18 ans, tous ses rêves sont réalisés, ou sur le point de l'être : un mariage, une maison, un chien, un travail, un enfant... Et d'autres s'ajoutent, comme celui d'écrire un livre et de devenir conférencière. Sa détermination, sa passion et sa persévérance font d'elle une femme tellement plus grande que nature.

    Alors que rien n'est facile et qu'elle doit affronter quotidiennement le regard des gens, Sandra nous démontre qu'il est possible de connaître une vie épanouissante malgré des conditions difficiles. Dans le récit de son parcours, elle nous dévoile non seulement sa vie, ses épreuves et ses réussites, mais aussi les outils qu'elle a utilisés pour se créer une vie à la hauteur... non pas de sa taille, mais de ses rêves. Un livre inspirant et touchant !

    Sandra Houle souffre du syndrome de Morquio. Elle ne mesure pas plus de 1m28, et son corps est quelque peu déformé et souffrant. Sa vie fut une longue acceptation d'elle-même et une suite de combats pour affronter le regard des gens. Malgré tout, elle réalise ses rêves un à un et ne cesse d'en poursuivre de nouveaux. En publiant ce livre, elle entame un tournant dans sa vie et sa carrière. Elle se lance dans l'industrie des conférenciers et des motivateurs. Elle vit sur la rive sud de Québec.

  • Ce recueil présente huit nouvelles inédites de l'écrivain allemand Klaus Mann, publiées entre 1924 et 1932. Il s'agit d'oeuvres de jeunesse, inscrites dans le chaos provoqué par la défaite de 1918 et l'instauration de la République de Weimar.
    L'auteur, qui a entre 18 et 26 ans, décrit une jeunesse confrontée à une profonde crise sociale et politique. Le jeune écrivain présente la réaction de sa génération comme une recherche désespérée d'une nouvelle voie, d'un nouveau sens à la vie.

  • Rozenn

    Laëtitia Danae

    Comment la liberté s'acquiert-elle pour un peuple qui a toujours connu l'esclavage ?
    Rozenn Kaplang est une djinn.
    Durant de longues années, son peuple a souffert de la domination des dagnirs, mais si l'esclavage est officiellement aboli, la liberté, elle, garde un goût amer.
    Et si une union entre princes et princesses de ces différentes tribus permettait de tirer un trait sur un douloureux passé ?
    Les tribus pourront-elles enfin trouver la paix et s'unir ? Un roman fantasy passionnant à découvrir rapidement !
    EXTRAIT
    Je n'ai jamais demandé à naître djinn.
    Être comme moi, c'est l'assurance de mener une vie d'incertitudes mêlée à des craintes et un ressentiment féroce. La discrétion est devenue une seconde nature pour mon peuple. Et pour quoi ? Échapper à des êtres vicieux, avides de ce qu'ils ne peuvent obtenir autrement que par la force. Rien d'autre.
    Les gens comme moi sont pacifiques et mènent une existence simple sur les Terres Libres depuis des siècles. Pour certains d'entre nous, il n'est pas prudent de s'établir trop longtemps quelque part, mais j'ai eu la chance de vivre à l'abri du besoin et de la menace représentée par les dagnirs. Issue d'une Caste sédentaire, aucun véritable danger ne pèse sur moi et mes congénères tant que nous ne nous éloignons pas de la Bulle, cet arbre gigantesque et protecteur qui étend ses ramures haut dans le ciel. Ouvrir les yeux le matin sans avoir à me demander où je me trouve, avoir un pied-à-terre, un refuge digne de ce nom, déambuler dans la Bulle sans craindre que quelqu'un ne m'espionne ou ne manigance un plan pour m'enlever. La voilà, la vie que je mène.
    Hélas, tout le monde n'a pas ma chance...
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Rozenn est donc un immense coup de coeur pour moi. J'ai été littéralement subjuguée. Un vent d'Orient se lève et bruisse entre les pages, nous charmant et nous envoûtant par la force évocatrice des mots. - Blog Les rêveries d'Isis
    La fin du roman est juste explosive, nous apportant quelques réponses au passage, gommant certains personnages de l'action à venir et ne nous laissant que le choix d'attendre les précommandes avec impatience ! Un magnifique premier tome, aussi bien du point de vue de l'histoire et des personnages que de l'objet livre lui-même. - Blog You can read
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Née un certain vingt avril, Laëtitia Danae a grandi en France, bien qu'originaire de cinq pays différents. Sa famille travaillant en majorité dans le milieu médical, c'est tout naturellement qu'elle s'est lancée dans le domaine hospitalier, en intégrant une école de soins infirmiers. Mais son grand amour est et a toujours été l'écriture. Sa plus grande peur ? Les limites de son imagination.
    Attirée par l'odeur entêtante des livres vers l'âge de dix ans, elle n'a saisi la plume qu'une fois adolescente. Avant cela, elle se contentait de ses poupées et d'histoires rocambolesques déclamées à voix haute.
    Un ordinateur qui plante et plusieurs fictions de perdues plus tard, Pierre de Lune voit le jour, suivi de Rozenn. De modestes projets au premier abord, qui ont fini par envahir son quotidien et ses songes pour ne plus jamais s'en aller. Depuis, elle ne sort jamais de chez elle sans un livre et un bloc-note au fond de son sac, car Moira, Rozenn et les autres s'invitent dans ses pensées à toute heure du jour et de la nuit.

  • Romance, romance paranormale, fantastiqueOn ne prévoit jamais la date de sa mort. On peut y penser, souvent, on peut en avoir peur, parfois, mais personne ne sait quand elle viendra nous chercher. Ambre, une jeune étudiante de 21 ans, plonge dans un long coma à la suite d'un terrible accident, ...

  • Divisé en seize chapitres, de la rencontre à la fin d'un amour, en passant par l'argent, la sexualité, la santé, la parentalité, le coming out, la vie à deux... le Guide pratique du couple gay répond de manière claire et simple à toutes les questions que l'on se pose que l'on soit homosexuel ou hétérosexuel. Et bien évidemment un chapitre spécial est consacré au mariage homosexuel.


    Pour réaliser ce guide, Erwan Chuberre-Saunier s'est appuyé sur de nombreux témoignages apportant des exemples concrets et des conseils très pratiques.

  • Dans le train qui la ramène chez elle après un séjour chez sa grand-mère à Genève, une jeune fille est contrainte à se livrer à plusieurs hommes dans un compartiment du train. Malgré la peur qui l'étreint, elle prend plaisir à cette violence qui se déchaîne sur elle.
    Dans ce court roman érotique, Jeanne Sialelli aborde sans tabou et avec un grand talent d'écrivain la délicate question du viol et de son fantasme chez les femmes.Ce roman est destiné à entrer dans la bibliothèque des grands textes du genre.

  • À vingt-six ans, Valentine est bien décidée à atteindre ses objectifs : devenir écrivain, faire partager sa soif de connaissance à ses élèves, séduire le professeur dont elle était amoureuse quand elle avait vingt ans, bref : être heureuse.
    De son côté, Vincent devrait se sentir comblé : il se débrouille pour vivre de sa passion pour la musique, collectionne les jolies filles et va bientôt fouler les planches d'une salle de concert prestigieuse.

    Pourtant, Vincent et Valentine se retrouvent confrontés à une douloureuse prise de conscience : réaliser leurs rêves ne leur apporte pas la vie facile et agréable qu'ils imaginaient. Leurs destins qui s'entrecroisent nous entraînent dans une succession de rencontres sensuelles où se mêlent humour et tendresse, situations inattendues et émotions intenses. Au milieu de ces errances, lorsque le hasard amènera leur chemin à croiser celui de l'âme soeur, sauront-ils la reconnaître ?
    Deuxième volet de la trilogie sur le sentiment amoureux entamée avec La rééducation sentimentale dont on retrouve ici les principaux personnages, L'éveil des sentiments est l'histoire d'une quête : celle de l'autre mais d'abord celle de soi-même.

  • Sylvie Veilleux-Deschênes mène une vie parfaite et comblée. Mariée, mère de deux magnifiques filles, détentrice d'un diplôme universitaire et occupant un bon emploi, sa vie se déroule comme il se doit. Jusqu'en 2008. Cette année-là, sa fille cadette de 13 ans, Marie-Pier, reçoit un diagnostic de cancer. Une tumeur a envahi son cerveau. Débute alors un combat de tous les instants, tant pour elle que pour sa fille et leur entourage, afin de faire échec au cancer et de déjouer ce qui semble un mauvais coup du destin. Un long cheminement s'effectue tout doucement, parsemé de pleurs, de peurs et de tristesse, mais aussi d'espoirs, de moments heureux et de lâcher-prise. Dix mois plus tard, le jour de son quatorzième anniversaire, Marie-Pier rend l'âme. Rien ne sera plus jamais pareil pour sa mère. Une transformation est amorcée, une quête est entreprise.

  • Ludivine et son fils, Joseph, ont un don : celui d'aider les âmes à passer dans la lumière. Joseph voit les morts, tandis que Ludivine les ressent et reçoit des messages. Ils forment une équipe dont le lien est infiniment fort.
    Mais Ludivine aide les gens plus qu'elle ne s'aide elle-même. Malgré ses nombreuses pirouettes quotidiennes, malgré ses efforts pour plaire à chacun et maintenir sa vie en place, tout semble se briser en mille morceaux. Après avoir à maintes reprises tenté d'ignorer les appels de son âme pour renouer avec elle-même et apprendre à s'aimer enfin, elle sera invitée à faire confiance à l'Univers, au lieu de tenter de tout contrôler pour ne pas souffrir.
    C'est par un chemin inattendu que la Vie l'amènera à guérir une blessure d'âme qu'elle porte en elle. Provenant d'une vie antérieure, cette blessure remettra Ludivine face à une grande histoire d'amour qui dépasse l'existence terrestre.
    Un grand roman qui nous plonge dans l'univers de la découverte de soi, des blessures de l'âme, des vies antérieures et du monde spirituel. Une invitation pour chacun de nous à renouer avec notre être profond. Une histoire qui se vit!

    Depuis toujours, Mélanie Fortin est passionnée par la vie, les livres et les histoires. Écrire, partager, écouter son coeur et guider les autres à le faire aussi, c'est ce qui inspire sa joie de vivre et sa mission d'âme. Après des études en comptabilité, elle laisse libre cours à sa passion pour l'écriture et publie un recueil de poésie en 2001, La caresse des mots. Elle débute ensuite l'écriture d'un premier roman, Elle danse avec la folie, publié en 2011 aux Éditions JCL. Son deuxième roman, Dans de beaux draps en Italie, est publié en 2013, toujours aux Éditions JCL. Ces deux ouvrages connaissent un grand succès et lui attirent de nombreux lecteurs qui découvrent une auteure à la plume alerte, poétique et animée d'une grande authenticité. Elle publie à l'automne 2018 un livre pour enfants, illustré par Philippe Béha, Léonard, le mouton qui ne voulait pas être tricoté. Le coeur entre mer et ciel est son troisième roman.

  • Sunny, un homme de 32 ans, père de deux jeunes enfants, est sur le point de décéder des suites d'un cancer généralisé. Dans la tourmente de son agonie, il réalise qu'il entretient encore énormément de regrets, de peurs et de doutes face à sa courte vie, mais aussi vis-à-vis sa mort imminente. Malheureusement pour lui, lorsqu'il en arrive à cette désolante constatation, la faucheuse se tient déjà debout, à ses côtés, prête à l'accueillir à bras ouverts.
    Mais la vie lui offrira une ultime chance de se libérer de ses souffrances éternelles : elle mettra sur son chemin Camila, une préposée du centre hospitalier où il séjourne, qui lui expliquera comment faire son deuil de son ancienne vie, tout en lui indiquant la marche à suivre pour prendre son envol vers ce nouveau monde qui semble désormais l'attendre impatiemment. Et surtout, elle le rassure: tout ira bien, peu importe ce qui arrivera...

    Mélanie Bergeron est passionnée de littérature depuis sa tendre enfance. Douée, pour elle, tout est prétexte à l'écriture: la joie comme la peine, l'angoisse comme l'épanouissement, la légèreté comme la réflexion profonde. En plus d'être une véritable addict des mots, elle est aussi la mère de deux adolescents en constante ébullition ainsi que la fondatrice du blogue Fille en quarantaine qu'elle alimente constamment de ses textes. Originaire de Granby, elle vit maintenant à Québec.

  • Après avoir écrit la série Marilyn, en trois tomes, Marilyn Montplaisir (connue aussi sous le nom de Marilyn Veillette) poursuit une nouvelle série de romans d'inspiration Le journal d'un ange, dans lequel son attachant personnage revient, plus mature que jamais.
    Dans son style unique et vif, Marilyn Montplaisir, poursuit sa quête d'identité là où la vie la mène, que ce soit le Costa Rica où elle habite maintenant ou le Québec, terre de ses racines. Elle nous raconte son parcours avec authenticité et humour, souhaitant ainsi inspirer à son tour les nombreux lecteurs qui la suivent.
    Ce second tome nous amène dans l'univers de l'amour inconditionnel que Marilyn découvre et expérimente, alors qu'elle se retrouve seule sur un ranch au Costa Rica.
    Une série captivante pour les lecteurs qui suivent déjà l'auteure et pour ceux qui la découvrent.

    Après avoir obtenu son baccalauréat en arts à l'Université de Montréal, Marilyn Veillette Montplaisir devient journaliste pour différents journaux hebdomadaires sur la Rive-Sud de Montréal, d'où elle est originaire. En 2008, elle entame sa carrière dans le monde du magazine artistique, où elle gravit les échelons jusqu'à devenir rédactrice en chef artistique au magazine La Semaine. À 33 ans, elle quitte le Québec et s'établit au Costa Rica où elle habite encore aujourd'hui. Elle a publié auparavant la populaire série Marilyn.

  • Irène Nyirawizeye est née au Rwanda dans un petit village où les maisons en terre cuite n'avaient ni électricité, ni toilette, ni eau courante. Alors qu'elle n'a que 8 ans, elle vit un drame d'une dimension inhumaine. Le génocide rwandais de 1994 frappe de plein fouet sa communauté, son village, sa famille. Comme des milliers d'autres personnes, son père, sa mère, l'une de ses soeurs et l'un de ses frères sont massacrés et tués sauvagement à coup de machettes, parfois devant ses yeux. Elle réussit à sauver son jeune frère de trois ans et à s'enfuir à la course. Pendant des jours et des jours, portant son frère sur son dos, elle parcourt kilomètre après kilomètre sur des routes jonchées de cadavres, dormant dans les champs pour éviter d'être repérée.

    Rescapée par un oncle à la fin du génocide, elle est finalement envoyée au Canada à l'âge de 12 ans pour sa sécurité. Courageuse, elle entreprend des études en techniques infirmières et tente tant bien que mal de survivre en travaillant et en étudiant. Mais l'argent gagne n'est pas suffisant et la nourriture manque parfois. Épuisée par un parcours parsemé d'embûches et accablée de dettes, elle souhaite en finir avec cette vie traumatisante. Mais un autre destin l'attend. Elle fait la rencontre d'une femme, membre d'une famille riche et reconnue pour sa philanthropie, qui la prend sous son aile et qui, finalement, se prend d'affection pour elle.

    Après des heures de rencontres et d'entrevues avec Irène, Sonia Reid nous raconte l'histoire incroyable de cette petite Rwandaise qui marchait pieds nus et allait puiser de l'eau à la rivière, maintenant devenue une femme affirmée et confiante.

    L'auteure :
    Originaire de Québec et diplômée de l'Université Laval en génie mécanique, Sonia Reid a réalisé de nombreux projets et oeuvré à divers postes stratégiques au sein d'une grande entreprise dans le milieu des pâtes et papiers jusqu'au décès accidentel de son mari. Depuis, elle se consacre particulièrement aux arts, notamment la peinture, et à différents projets d'envergure humaine et sociale. Elle est l'auteure des livres Et la vie continue... et Ashton Leblond : Juste du vrai!

  • À travers un récit dynamique et des personnages attachants, ce livre propose des réflexions étonnantes et peut-être, pour certains, dérangeantes à propos de notions fondamentales dans la vie humaines, comme le libre-arbitre, la puissance de la pensée, la réalité, le temps, les valeurs...
    Nous suivons l'histoire de Lucas et de Michaël, deux jeunes hommes à la recherche de réponses à des questionnements intérieurs profonds. La rencontre avec un mystérieux et sage personnage stimulera leur quête et les amènera à faire la connaissance de différentes personnes. Tour à tour, que ce soit la dame du temps, la championne olympique en fauteuil roulant ou le portier mexicain, ces personnes aiguillonnent la vision de la vie de Lucas et Michaël, favorisant ainsi leur cheminement intérieur.

    Même les mouches suivent les saisons s'avère un livre inspirant et stimulant qui nous fait prendre conscience du pouvoir de changer notre vie que nous possédons tous.

    L'auteur :
    Après une prolifique carrière d'entrepreneur où il a connu beaucoup de succès, Marc Ducasse vit une débâcle totale dans laquelle il perd tout (maison, entreprise, famille, etc.) et qui le mène à la dépression pendant deux ans. Après avoir reconstruit sa vie, autant professionnelle que relationnelle, il décide, à 60 ans, de partager ses découvertes et ses compréhensions de la vie. Il s'accorde un temps sabbatique de 18 mois et, à 61 ans, il écrit un livre, Même les mouches suivent les saisons, afin d'aider les lecteurs à prendre conscience de leur capacité à créer la vie qu'ils souhaitent. Deux ans après, il suit une formation en reprogrammation du subconscient qui l'amène à oeuvrer auprès des gens cherchant leur propre chemin vers le bonheur.

  • Dans la philosophie antique, la vertu est un ensemble de quatre valeurs principales : le courage, la justice, la tempérance et la sagesse. En mettant face à face deux personnages, l'un chrétien, l'autre musulman, Antonio de Villegas démontre que tous deux possèdent ces qualités. (...) Puisant dans la pensée antique, Villegas tente d'établir un nouvel ordre, en dehors du champ religieux. (...) Dans cette optique, L'Abencérage (1565) est un texte subversif cas les valeurs qu'il promeut s'opposent de façon radicale au processus d'unification religieuse qui élimine la liberté de conscience. (isabelle Taillandier)
    Ce délicieux récit, érigé en parangon du meilleur humanisme propose, au travers de la fiction, un exemple de relation entre individus professant des fois différentes mais qui, grâce au dialogue, posent sur l'échiquier un système de valeurs de portée universelle, basé sur une vertu permettant de maîtriser tout type d'affrontements, le tout dans un très grand respect de la liberté de l'autre. C'est seulement en suivant ce chemin, par le biais de la parole et de l'exemple personnel, qu'il est possible de restaurer l'harmonie entre les hommes, sans modifier violemment ou de quelque façon que ce soit leurs caractéristiques identitaires. C'est donc un texte idéaliste mais complètement engagé dans la réalité de son temps, un texte dans lequel on montre comment changer ce monde de dissensions et de différences à travers le seul chemin vraiment possible et durable : celui qui passe par la transformation du coeur de l'homme. (Eduardo Torres Corominas)
    Illustrations de Louise Heugel

  • Dans cette nouvelle fantastique de 1832, un lorgnon est tellement bien fait qu'il permet de lire les pensées de ceux que l'on regarde. On appréciera la subtilité et la richesse de ce vaudeville traitant de la grande affaire du mariage dans la société du XIXe siècle : amour, intérêt, considérations mondaines. L'intrigue se noue de méprises, de fausses confidences, d'erreurs de jugement, de digressions parfois centrales (...) avant un dénouement inévitablement heureux.

  • Soupirs est un recueil de treize textes qui mettent le doigt sur le moment décisif où un être arrive au point de parfaite compréhension et d'acceptation de son destin, puis présentent l'ouverture éventuelle qui en découle. Une première partie évoque des personnages mythiques et des personnes réelles. Une seconde partie propose une réflexion sur différents états amoureux. L'ensemble de ces textes relèvent le défi de textes courts, cette brièveté permettant une approche poétique de la prose.

empty