Bordas (réédition numérique FeniXX)

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le titre de ce petit ouvrage est explicite. Il ne s'agit que d'une introduction à la vie littéraire du XVIIIe siècle. C'est dire qu'il demande plus au lecteur, peut-être, qu'il ne lui donne : un esprit d'initiative, la volonté de revenir sans cesse aux textes, le goût d'y vérifier - ou d'y contester - une idée qui aura été suggérée. On ne trouvera donc ici ni monographies sur tel ou tel auteur particulier, fut-il de la première importance, ni plans de dissertation, ni le traditionnel tableau des écoles et des doctrines littéraires. Mais il compte d'abondantes bibliographies, de multiples références, de nombreuses et parfois longues citations. Les auteurs ont lié l'analyse des genres à l'étude des thèmes majeurs qui ont marqué le siècle des lumières : la crise de la conscience européenne, le passage du libertinage à l'esprit philosophique, les rapports de cet esprit philosophique et de l'esprit religieux, l'invention de la liberté, le mouvement scientifique et encyclopédique, la réhabilitation des passions, l'épanouissement du genre romanesque. Chacun de ces thèmes fait l'objet d'un petit chapitre au fil duquel sont indiqués au lecteur quelques itinéraires qui lui permettront de mieux discerner l'accent particulier du siècle des lumières. Il ne s'agit donc pas de tout dire, mais de proposer un certain nombre de points de vue significatifs qui seraient comme la charpente d'une étude plus approfondie. L'ouvrage propose une manière d'interroger avec rigueur les oeuvres et invite le lecteur à poursuivre seul le dialogue avec les derniers grands noms littéraires de l'Ancien Régime.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La cybernétique date de 1943. Dès ses origines, elle a cherché à représenter les fonctions du cerveau par des circuits électroniques. Elle a conduit à la création des animaux robots, des robots, des cerveaux-mécanismes, des cerveaux électroniques ou ordinateurs, et autres machines à penser. Elle est utilisée actuellement dans de nombreux systèmes, comme l'oeil électronique, le robot programmé, la machine à traduire. Synthèse des recherches en logique, informatique, électronique, neurophysiologie, linguistique, pédagogie... Elle est au carrefour des sciences humaines, et se définit comme une formalisation supérieure des phénomènes de communication au sens large. La connaissance du fonctionnement du cerveau humain - dans ses actes de percevoir ou décoder, mémoriser, réagir, communiquer, s'adapter... - se trouve précisée par les comparaisons avec les développements de la cybernétique proprement dite. Notre représentation actuelle du cerveau - au point de vue physiologique - s'en trouve renouvelée, et l'auteur développe cet aspect par comparaison avec les conceptions historiques des fonctions cérébrales. Mais l'analogie s'arrête à un certain niveau, qui est justement celui du fait de la communication inter-humaine dans son originalité existentielle. Les limites de la cybernétique sont les limites actuelles de toute formalisation en Sciences humaines. L'ouvrage débouche ainsi sur des problèmes épistémologiques, dont la résolution influera sur l'évolution des recherches en Sciences humaines, et sur la compréhension du phénomène humain.

  • La cybernétique date de 1943. Dès ses origines, elle a cherché à représenter les fonctions du cerveau par des circuits électroniques. Elle a conduit à la création des animaux robots, des robots, des cerveaux-mécanismes, des cerveaux électroniques ou ordinateurs, et autres machines à penser. Elle est utilisée actuellement dans de nombreux systèmes, comme l'oeil électronique, le robot programmé, la machine à traduire. Synthèse des recherches en logique, informatique, électronique, neurophysiologie, linguistique, pédagogie... Elle est au carrefour des sciences humaines, et se définit comme une formalisation supérieure des phénomènes de communication au sens large. La connaissance du fonctionnement du cerveau humain - dans ses actes de percevoir ou décoder, mémoriser, réagir, communiquer, s'adapter... - se trouve précisée par les comparaisons avec les développements de la cybernétique proprement dite. Notre représentation actuelle du cerveau - au point de vue physiologique - s'en trouve renouvelée, et l'auteur développe cet aspect par comparaison avec les conceptions historiques des fonctions cérébrales. Mais l'analogie s'arrête à un certain niveau, qui est justement celui du fait de la communication inter-humaine dans son originalité existentielle. Les limites de la cybernétique sont les limites actuelles de toute formalisation en Sciences humaines. L'ouvrage débouche ainsi sur des problèmes épistémologiques, dont la résolution influera sur l'évolution des recherches en Sciences humaines, et sur la compréhension du phénomène humain.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Par le rôle considérable qu'il a joué pendant la guerre civile, l'anarchisme espagnol continue d'être passionnément discuté et fait encore couler beaucoup d'encre. On connaît moins, par contre, sa longue histoire et ses rapports complexes avec les forces politiques et sociales qui ont façonné l'Espagne contemporaine. Cet ouvrage a pour but de décrire, aussi précisément que possible, le processus d'implantation et de développement de l'anarchisme dans une Espagne où, de 1868 à 1939, question nationale et problème social ont été inextricablement mêlés. Il utilise, à cet effet, les acquis les plus récents de la recherche historique et condense notamment, à l'intention du public de langue française, l'apport des spécialistes espagnols (dont les oeuvres les plus marquantes font l'objet d'une bibliographie commentée). Cinq chapitres permettront au lecteur de suivre l'évolution d'un mouvement qui, né du refus de toute compromission politique, finit par lier son destin à celui de l'Espagne républicaine en participant au gouvernement pendant la guerre civile. Une chronologie comparée met en correspondance la vie de l'organisation et les évènements auxquels celle-ci se trouve confrontée. Des textes, tirés de résolutions de Congrès et de manifestes, de souvenirs et de la correspondance de militants, donnent un aperçu de l'idéologie et de la pratique libertaires.

  • Ce livre retrace une phase importante de l'histoire d'Espagne, qui englobe tout le dernier quart du XIXe siècle. Quiconque veut comprendre pleinement la période contemporaine, quiconque s'intéresse aux ressorts profonds de la guerre civile de 1936-1939, est invariablement conduit à l'examen de ce passé encore proche qui détient les clefs du présent. L'auteur a voulu ici dégager les aspects capitaux des deux premiers règnes de la Restauration bourbonienne. Tout en opérant un choix dans la multitude des événements, des idées, des hommes qui ont marqué cette période, il cherche à donner la vision globale la plus complète et la plus exacte possible. À cette fin, il s'appuie sur les travaux anciens et récents les plus sérieux, tant en matière d'information que dans le domaine de l'analyse des faits. Cinq chapitres sont consacrés à l'exposé des thèmes politiques, économiques et sociaux les plus significatifs, qui permettront au lecteur de suivre l'évolution de l'Espagne, depuis l'échec de la révolution libérale de 1868, jusqu'au lendemain de la liquidation des vestiges de son empire colonial, après la défaite à Cuba et aux Philippines en 1898. Un panorama spirituel et culturel fait l'objet du sixième chapitre.

empty