Biographie / Témoignage littéraire

  • Liens transgénérationnels, secrets de famille, syndrome d'anniversaire, transmissions des traumatismes et pratique du génosociogramme. Anne Ancelin Schützenberger livre dans cet ouvrage, à travers son analyse clinique et sa pratique professionnelle de près d'une vingtaine d'années, une « thérapie transgénérationnelle psychogénéalogique contextuelle ». En langage courant, ceci signifie que nous sommes un maillon dans la chaîne des générations et que nous avons parfois, curieusement, à « payer les dettes » du passé de nos aïeux. C'est une sorte de « loyauté invisible » qui nous pousse à répéter,que nous le voulions ou non, que nous le sachions ou pas, des situations agréables ou des événements douloureux. Nous sommes moins libres que nous le croyons, mais nous avons la possibilité de reconquérir notre liberté et de sortir du destin répétitif de notre histoire, en comprenant les liens complexes qui se sont tissés dans notre famille. Ce livre passionnant et truffé d'exemples s'inscrit parmi les toutes récentes recherches en psychothérapie intégrative. Il met particulièrement en évidence les liens transgénérationnels, le syndrome d'anniversaire, le non-dit-secret et sa transformation en un « impensé dévastateur ».

  • Saisissable ou insaisissable Marie Noël ? Telle est la question qui a partie liée avec l'énigmatique invitation de l'écrivaine : « Connais-moi. » Cet essai propose de rencontrer Marie Rouget dans sa simplicité, mais aussi dans sa complexité, avec ou sans le masque de son pseudonyme. Conçu comme un album, il met une photographie et un texte en miroir. Se reflètent alors les différentes facettes d'une femme de génie qui laisse affleurer ses pensées et ses sentiments secrets dans sa traversée mouvementée des temps modernes.
    Chrystelle Claude de Boissieu est professeure et docteure en Littératures comparées. Elle a édité en 2011 chez Desclée de Brouwer un livre inédit de Marie Noël, Almanach pour une jeune fille triste. Elle est par ailleurs membre de la Commission historique constituée dans le cadre de son procès en béatification, initié par l'archevêque de Sens.

  • Réflexion sur le temps du vieillir.
    Mêlant gravité, humour et poésie, l'auteur évoque les moments de la vie quotidienne : l'escalier et le rapport à la marche, un séjour à l'hôpital, la relation à la faiblesse, les rapports avec les autres, enfants et petits-enfants, etc.

  • En mai 2016, se sachant condamné par la maladie et manquant de force pour écrire, Malek Chebel avait souhaité se faire aider afin de continuer son oeuvre malgré tout, et de consigner une partie, au moins, de ce qu'il avait encore à dire... C'est Fawzia Zouari qui endossa ce rôle de scribe, recueillant les mots et les idées de l'anthropologue, disparu le 12 novembre 2016.Le présent ouvrage est le fruit de ces échanges. On y découvre, derrière l'historien et le philosophe, chantre d'un « islam des Lumières » et traducteur du Coran, le cheminement d'un Chebel intime : ses souvenirs d'enfance, ses passions secrètes, ses opinions sur la politique, l'amitié ou la musique... Bref, la chronique d'un destin personnel chevillé aux inquiétudes et aux espoirs de notre époque.Ces entretiens sont enrichis par trois textes inédits, rédigés comme dans un dernier souffle, intense et mélodieux, qui révèlent cette fois, au-delà du penseur, l'écrivain et le poète qu'était aussi Malek Chebel.Fawzia Zouari est romancière, essayiste et journaliste tunisienne.

  • Comment rester en bonne santé, physique et mentale, le plus longtemps possible ? Est-il possible d'éviter d'aller dans une maison de retraite ? Quel sens donner à sa vie, aux relations aux autres et à soi-même ? Comment vivre au mieux une situation de dépendance ? Comment se préparer à l'ultime étape, le passage de la mort ?Comment avancer en âge et tirer pleinement profit de toute la richesse des diverses périodes de notre vie terrestre ?C'est tout l'objet de ce nouveau livre de Marie-Françoise Salamin. À la fois pratique par ses conseils, humaniste dans ses témoignages et ses réflexions, chrétien par son éclairage de foi, il aidera aussi celles et ceux qui accompagnent leurs parents âgés et setrouvent ainsi confrontés à des situations nouvelles et à des décisions à prendre.

  • Tu as changé de visage.Tu n'es pas Jean.Où est Jean ?Où il est parti ?Jean ! Jean !Dans cet ouvrage, l'auteur décrit les six dernières années de son épouse, malade d'Alzheimer, qu'il n'a cessé de regarder comme une personne.Tout en décrivant avec délicatesse et réalisme l'évolution de la maladie, l'auteur raconte surtout une profonde histoire d'amour, cet amour qui le conduit à faire de cette maladie une véritable «lecture spirituelle», mêlant récit de vie et texte de l'Écriture.«Entre les lignes, sans jamais peser, À l'écoute de ton visage offre au lecteur, grâce, justement, au langage poétique du récit, un itinéraire spirituel hors sentiers battus, qui ne pourra qu'aider celles et ceux qui sont confrontés à une maladie aussi bouleversante.»Gabriel RingletJean Witt, ancien dominicain, a écrit en contemplant le visage de son épouse, malade d'Alzheimer pendant dix-huit ans... À l'écoute de sa parole, il avait déjà évoqué les débuts et la découverte de cette maladie dans La plume du silence (Presses de la Renaissance, 2007).

  • Face à la multiplication des profanations de tombes, une mission parlementaire a été diligentée en mai 2008. Pointés du doigt, les satanistes sont-ils les responsables ? Pourquoi Satan intéresse-t-il la jeunesse ? Et qu'est-ce que le satanisme ? Le sociologue Nicolas Walzer a mené l'enquête. Son constat est déroutant... Car les clichés à sensation des médias n'ont rien à voir avec la réalité. Aujourd'hui, on ne croit plus au diable : il est devenu un symbole de puissance d'une pratique soit culturelle, soit religieuse. Superstar de notre société, il est présent partout : du Demoniak Burger des fast-food aux musiques metal/gothic des jeunes... Mais justement, quelle est cette jeunesse surprenante qui se confronte à Satan et à laquelle s'intéressent de plus en plus de prêtres ? N'a-t-elle pas paradoxalement quelque chose à nous apprendre en terme de spiritualité ? Peut-il exister une " spiritualité satanique " ?

  • Ça y est, la durée du visa est écoulée. Me voilà sans papiers et ma réserve d'argent est épuisée. je n'achète plus que du riz... Le patron de ma nouvelle épicerie n'est en réalité qu'un gérant. Il finit son contrat à la fin de l'année et je suis obligé de partir en même temps que lui. Pas de chance, cette fois il n'y a pas de place ailleurs. Sans papiers et sans travail. Aïe ! " Un incident de plus ou la fin du difficile parcours imposé par la quête du pays des Droits de l'homme ? Brahim Charifi raconte son quotidien avec ses mots et son humour. Ou comment survivre en France, pays du droit et de la liberté...".

  • La vieillesse est un sujet d'actualité : nous n'avons jamais vécu aussi longtemps, promis à une vieillesse plus longue que l'enfance, gagnant un an de vie tous les trois ans. Mais sur ce chemin des années, plusieurs moments critiques jalonnent troisième et quatrième âge et bientôt cinquième âge. Le grand vieillissement lance un défi à la fois économique, social et politique, mais aussi psychologique. A partir d'un colloque qui a eu lieu en juin 2010, ce livre propose de nombreuses pistes pour accompagner les pics de turbulence émotionnelle de la crise existentielle de la sénescence, crise induite par le contexte du temps qui reste, par un rapport tout nouveau au corps et par un environnement institutionnel ou familial très souvent pathogène. Face au véritable racisme anti-âge qui sévit aujourd'hui, il est urgent de regarder autrement la vieillesse, de faire tomber bon nombre de tabous notamment sur la sexualité des aînés et sur la mort. Comment guider les aidants familiaux et professionnels qui ont en charge un parent ou un patient âgé en grande difficulté ? Que peut apporter la rencontre avec un psychanalyste après 70 ans, à l'aube de la sénescence, en temps de vieillesse plus confirmée, voire en fin de vie ? Des psychanalystes d'écoles différentes, des médecins et autres soignants nous proposent d'unir leur compétence pour envisager de vieillir autrement... et mieux.

  • Depuis 1958 et la publication de son Itinéraire spirituel de Charles de Foucauld, Jean-François Six n'a cessé de scruter la vie et les écrits de ce prophète pour aujourd'hui qu'est le père de Foucauld. Cent cinquante ans après la mort de celui-ci, il ose ce livre choc qui étonnera tant il rompt avec les interprétations habituelles de son message. Jean-François Six affine ici le profil de l'homme : une enfance en résilience, une jeunesse passionnante, une vocation d'explorateur puis la nouvelle étape de la conversion. Ordonné prêtre, Foucauld va devenir simplement, au Sahara, en vrai mystique, compagnon quotidien de Jésus de Nazareth, et frère de chacun de ceux qu'il rencontre dans le désert, un frère plein de joie qui a retrouvé et épanoui son extraordinaire sens des autres. Une joie au coeur de son message spirituel, jusqu'à ce jour de 1916 où il sera abattu.

  • Etonnant personnage que celui de Mgr Rault, évêque de Laghouat au Sahara ! Ses fidèles, une poignée de chrétiens en terre musulmane ! Son diocèse, une vaste étendue de désert, de sable et de cailloux, qu'il sillonne en voiture ! La figure qui le marque, Charles de Foucauld, qui a fini ses jours ici, à Tamanarasset. " Mon intention est de porter un regard sur ce qu'a vécu et vit encore aujourd'hui notre Église d'Algérie, écrit Mgr Rault, au fil de l'histoire de ce pays, tout en y dévoilant ma propre trajectoire. Ce sera donc le tissage de plusieurs histoires entrelacées. " Dans ce témoignage, Mgr Rault évoque en particulier sa relation avec l'islam, les hommes et les femmes d'Algérie. Il raconte son expérience du travail comme dinandier, dans la fabrication artisanale des plateaux de cuivre. Il relit l'Évangile pour mieux mettre en valeur Jésus, comme figure centrale de la rencontre et du dialogue, au coeur du désert.

  • Une vie de quinze ans, c'est le récit par l'écrivain Michel Séonnet du combat d'Ambroise, jeune adolescent, contre un cancer qui va le conduire à la mort. Combat face à la maladie, mais surtout itinéraire spirituel, proximité avec Dieu d'un jeune complètement d'aujourd'hui, fan de foot et de musique, soucieux de sa famille et des copains, habité par une vrai soif de vie et d'authenticité... La première fois que j'ai vu Ambroise en photo, il portait fièrement le maillot bleu frappé du coq de l'équipe de France de football. Le regard haut, les mains dans le dos, concentré à la mesure de l'événement qui s'annonce et de la lutte qu'il va falloir mener, il avait pris la pose que l'on voit justement aux footballeurs au moment de l'hymne national. La photo avait été prise au mois d'aout 2008 entre deux séquences de chimiothérapie, court moment de répit à refaire les forces laminées par le traitement, et il allait devoir y retourner, continuer le match, oui, un combat au résultat incertain auquel il consacrait toutes ses forces, son souffle, son énergie... "".

  • Vingt ans sous l'emprise du Temple Solaire... Charles Dauvergne sait de quoi il parle, lui qui a été dignitaire de la secte dont la fin tragique en Suisse, puis dans le Vercors, demeure dans toutes les mémoires. Et il raconte : initiation, événements-clés, rituels mystérieux... Il n'oublie aucun des mécanismes qui ont dévoyé un idéal initial en folie et en meurtres. Survivant à cet enfer, ce témoin exceptionnel est revenu peu à peu à la réalité grâce à l'écriture et la thérapie. Aujourd'hui, il cherche à comprendre. Comment entre-t-on dans une secte ? Comment croit-on de manière inconditionnelle à ce qui n'est que supercherie ou illusion ? Comment peut-on échapper autant au monde réel ? Un récit qui fait frémir autant qu'il interroge.

empty