ESF Sciences Humaines

  • Counseling and Psychotherapy est en 1942 le premier ouvrage où Carl Rogers définit et illustre sa conception de l'aide psychologique. Il crée en quelque sorte le modèle du psychologue thérapeute qu'il nomme « l'aidant », c'est-à-dire celui qui sait apporter sa spontanéité créatrice au projet d'autonomisation de son client. Cette nouvelle orientation de pensée abandonne tout a priori de jugement, de soutien et de contrôle. La non-directivité comporte une attitude de compréhension foncière laissant au client le choix de son itinéraire, de son langage et de ses décisions. La relation d'aide se fonde sur l'optimisme et la confiance dans les capacités évolutives de chaque individu, malgré la souffrance psychique. Ce livre, à l'étape initiale d'une grande découverte, apporte une ligne claire à l'action thérapeutique, dans le chaos des techniques et la confusion des idées contemporaines.

  • Le mythe est un rêve : celui d'un groupe, d'une famille, d'un couple, d'une institution... Robert Neuburger nous montre à quel point ce rêve fonde, agit et façonne l'individu, les familles, la société et toute relation d'aide. Dès lors, comment repérer et utiliser ces mythes comme levier thérapeutique au service du changement ?
    C'est ce que propose cet ouvrage, qui nous montre l'utilisation en thérapie de cette dimension mythique à travers de nombreuses présentations de cas : couples confrontés à des violences, à des problèmes sexuels et psychosomatiques, à des difficultés liées à la recomposition ; familles face à des problèmes complexes : psychose, adoption, violence dans la fratrie, suicides ; institutions en crises ou confrontées à des problèmes de chronicité...
    Ce livre, devenu un grand classique, concerne les thérapeutes, les intervenants psychiatriques et socio-éducatifs, mais aussi les curieux que ce regard peut intéresser.

  • Fritz Perls est considéré comme le fondateur de la Gestalt-thérapie et comme l'un des pré-curseurs du grand mouvement de libération de l'être à la fin des années 1960.
    Cet ouvrage est la traduction de son oeuvre maîtresse, The Gestalt Approach, véritable « testament professionnel » qui rassemble de façon particulièrement claire et accessible les idées centrales de Perls. Il propose au lecteur un nouvel éclairage sur le comportement humain, dans sa réalité factuelle comme dans ses potentialités virtuelles. L'auteur a la conviction que l'homme pourrait mener une existence plus dense, plus riche, plus complète.
    Et qu'il n'a découvert qu'une infime portion de toute l'énergie et l'enthousiasme qu'il possède en lui. Il s'agit bien là d'une approche optimiste, recherchant le potentiel latent, les forces sous-jacentes de la personne, et non ses faiblesses et ses manques.
    Fritz Perls présente ici les derniers développements de sa théorie et les applique à la gestion des problèmes de la vie quotidienne et aux techniques de la psychothérapie.
    La traduction de Jean-Pierre Denis, à la fois traducteur professionnel et praticien de la Gestalt-thérapie, permet une lecture agréable, adaptée à notre culture francophone, tout en restant fidèle à l'esprit de l'auteur.

  • Nos enfants sont des « mutants ». Comment vivre et travailler avec eux ? Aujourd'hui, les adultes sont confrontés à une question cruciale : comprendre ce qui se passe dans la tête des enfants. Or, l'ensemble des repères sur lesquels ils croyaient pouvoir compter a perdu sa pertinence.
    Nous observons l'émergence d'une nouvelle normalité très différente de celle à laquelle nous sommes habitués, et nous assistons au façonnement d'un psychisme radicalement différent du nôtre. Jean-Paul Gaillard nous propose ici une description point par point de ces différences, sources de grande perplexité pour les adultes. Il explique comment cette perplexité produit un climat de violence dont les adultes croient être les victimes, alors que la méconnaissance dans laquelle ils sont de la mutation psychosociétale en cours les conduit à en être les acteurs aveugles.
    Parents, enseignants et éducateurs trouveront dans cet ouvrage les clés pour renouer le contact et le dialogue avec ces enfants et adolescents en « mutation ».

  • Le but de cet ouvrage est de synthétiser et présenter les théories de Carl Rogers basées sur ses pratiques thérapeutiques. Sa conception d'une psychologie humaniste, qui s'est développée dans les années 1950, représente véritablement la troisième force de la psychothérapie, aux côtés de la psychanalyse et des thérapies comportementales.

    La pensée de Rogers est plus que jamais dans l'air du temps puisqu'on s'aperçoit, en fat, que nombreuses pratiques ou techniques d'aujourd'hui sont issues de ses travaux (CNV, coaching, cellules de crise prychologique, questionnaires d'enquêtes...). La notion rogérienne de l'écoute a influencé et précédé de plusieurs décennies les récentes découvertes de la psychologie dans ce domaine.

    Le lecteur trouvera dans ce livre d'une part, les aspects théoriques de l'approche de la thérapie de Carl Rogers, thérapie centrée sur la personne (appelée également non directive). D'autre part, sont aussi présentées dans cet ouvrage les bases de la pensée de l'auteur se fondant sur une théorie de la personnalité et de la dynamique du comportement humain, ainsi qu'une vision des relations humaines et ses réflexions sur un fonctionnement optimal de la personnalité.

  • L'éducation spécialisée est confrontée à une révolution : plus de 80 % des enfants et des adolescents pris en charge relèvent d'un diagnostic de syndrome de stress polytraumatique.
    Les travaux de Jean-Paul Gaillard, inspirés notamment d'expériences réussies dans de nombreux établissements, sont appuyés par les récentes découvertes en épigénétique. Ces dernières mettent en évidence chez les enfants et adolescents concernés un processus inhibiteur des gènes régulateurs du stress.
    La méconnaissance de ce trouble grave conduit trop souvent les professionnels de l'éducation spécialisée à persister dans des rituels « éducatifs » qui aggravent les difficultés de ces jeunes. Le modèle construit par l'auteur, qu'il a baptisé Sociothérapie, permet d'inverser ce processus grâce à une forme particulière d'accompagnement.
    Cet ouvrage fonde un nouveau modèle d'éducation spécialisée, qui impose une véritable refonte des modèles de la psychologie du développement et de la rééducation, ainsi que de la prise en charge pédopsychiatrique.

  • Quelle est lorigine des psychoses ? Quel est le rapport complexe entre maladies mentales et les problèmes qui touchent les familles ? Transformer un cabinet de consultation en centre de recherche : telle est lentreprise courageuse dont leffort va répondre à de telles interrogations.

    À cette fin, Mara Selvini Palazzoli a pratiqué des thérapies familiales dans un contexte très spécialisé : longue durée des séances (demi-journée), présence dune équipe de thérapeutes provenant dhorizons divers, supervision directe (grâce à lutilisation du miroir sans tain) et réflexion cas par cas sur les effets de la thérapie, basée sur lenregistrement écrit et audiovisuel de toutes les séances.

    En suivant cette ligne, Mara Selvini Palazzoli et ses collaborateurs ont innové dans la recherche en psychothérapie. En huit ans, une série invariable de prescriptions a été administrée à 149 familles avec des enfants gravement perturbés. De cette façon, les thérapies elles-mêmes sont utilisées comme un test puissant, permettant un travail complexe de comparaison, impossible avec les pratiques thérapeutiques habituelles.
    À travers lexpérience thérapeutique, le groupe des auteurs est parvenu à modéliser des processus interactifs familiaux appelés métaphoriquement jeux, conduisant un enfant vers la psychose. Certains lecteurs retrouveront, dans les histoires des familles décrites ici, déventuels aspects de leur propre histoire dramatique.

  • L'approche stratégique, dans le domaine de la psychothérapie, est directement issue de la pratique de Milton H. Erickson. Elle a ensuite été essentiellement développée par Jay Haley et Cloé Madanes.
    Cette approche se caractérise par le pragmatisme des prises de position du thérapeute et l'anticipation, par ce dernier, des réactions du patient. Son principal outil de travail est constitué par les prescriptions. Celles-ci visent aussi bien à mobiliser les ressources du patient, à inclure son entourage dans la thérapie et à utiliser la résistance au changement inhérente à toute demande d'aide. Il s'agit, en quelque sorte, d'une approche aussi globale que possible des situations de souffrance.
    L'orientation stratégique permet aux thérapeutes d'appliquer l'approche systémique aussi bien avec des individus qu'avec des couples ou des familles. Par de nombreux exemples, Jacques Antoine Malarewicz illustre dans son livre l'inventivité dont peut et dont doit faire part un thérapeute face à la complexité des situations cliniques.

  • Ce livre parle de communication hypnotique.
    Les auteurs, Jacques-Antoine Malarewicz et Jean Godin, montrent comment Milton H. Erickson a démythifié l'hypnose et l'a utilisée comme fondement d'une redéfinition de nombreuses entreprises psychothérapiques.

    Ayant utilisé l'hypnose pendant toute une vie de psychiatre psychothérapeute, Milton H. Erickson, longtemps président de la Société américaine d'hypnose thérapeutique, se refusant à construire une théorie, a fondé une nouvelle pratique marquée par l'obstination, la générosité, le sens inventif que lui ont appris ses propres handicaps et, en particulier, par un humour plus parlant que toute technicité.
    Pour ses patients, ses amis, ses élèves, M. H. Erickson a ouvert de nouveaux horizons.

    Grâce à son génie de la communication simultanée avec le conscient et l'inconscient d'autrui, il a créé des actes thérapeutiques originaux et efficaces. Les exemples cliniques de cet ouvrage font percevoir, à la fois, l'habileté du psychothérapeute créateur d'un champ relationnel approprié à chaque cas et l'ouverture offerte aux capacités latentes de solutions apportées par le patient à sa propre cure.

    Dans ces voies nouvelles, les auteurs figurent parmi les premiers en France à pouvoir nous transmettre cette pratique de l'hypnose moderne.

  • À tous ceux qui s'intéressent à l'évolution moderne de l'hypnose, la première traduction française d'une uvre de Milton H. Erickson, présentée par J. A. Malarewicz, apporte un excellent contact avec le rénovateur contemporain de l'emploi, clinique et thérapeutique, de la plus ancienne méthode psychothérapique.

    Parvenant à utiliser et à conceptualiser les mystères et les incertitudes de la relation hypnothérapique, Milton H. Erickson domine cette renaissance technique de toute son expérience originale. Les nombreux cas qu'il a décrits et les conférences accompagnées de démonstration publique de ses méthodes ont fait l'objet de plusieurs ouvrages. Ceux-ci sont largement connus dans les pays anglophones.

    Dans les conférences retranscrites et commentées ici, on verra que la situation hypnotique, loin d'être confinée à la résolution spectaculaire de la conversion hystérique, est devenue une possibilité d'aborder des problèmes émotionnels extrêmement variés. Les exemples abondent dans ces pages.

    On verra aussi comment Erickson, par la facilité avec laquelle il accepte les prises de position du patient, par le caractère paradoxal de ses prescriptions, par la façon dont il prend en compte le contexte et surtout par l'invention permanente qu'il oppose aux situations de souffrance, a pu être à l'origine déjà de bien des concepts utilisés en thérapie familiale. En contact étroit avec Gregory Bateson, Jay Haley et J. H.Weakland, il fut en effet aux origines de la théorie moderne de la communication.

  • L'art de la psychothérapie comme l'art cinématographique permettent au sujet de renouer avec la force de son imaginaire et de sa créativité par le jeu des identi cations et de l'alliance thérapeutique. C'est de ce lien aussi fort qu'original dont il est question dans l'ouvrage d'Arthur Leroy.
    Sous la forme d'un triptyque dynamique : fonctionnement psychique-psychothérapie-
    cinéma, il nous invite à un parcours initiatique aux con ns de l'univers interne et relationnel humain, à travers le prisme du succès planétaire de la saga Star Wars.
    Les mythes antiques formant une inspiration commune à la psychanalyse et à George Lucas, l'auteur illustre les théories freudiennes par les images des épisodes de Star Wars. Les aventures d'Anakin Skywalker, de Luke et de ses amis vont ainsi permettre d'éclairer la crise d'adolescence et même des pathologies telles que les menaces de la psychose ou de la névrose.
    Des récits psychothérapeutiques ponctuent harmonieusement le lien entre ce géant des étoiles et l'épistémologie psychanalytique pour montrer comment la référence à l'oeuvre de George Lucas peut constituer un matériel clinique précieux au sein de la relation d'aide.
    Ce livre s'adresse aux professionnels du monde médico-psycho-social, comme aux fans de la saga intrigués de découvrir ou redécouvrir les films de George Lucas dans une perspective freudienne.

    Cette nouvelle édition s'enrichit d'un chapitre sur le dernier volet de la saga, Le Réveil de la Force.

empty