Sciences & Techniques

  • Toute société sécrète un certain type de folie qu'elle se propose parallèlement de combattre. La psychiatrie publique est un des outils de cette lutte tout comme le système d'assistance sociale. Cependant aujourd'hui, peut-on dire que ce modèle qui a fonctionné de manière efficace à un moment donné constitue encore une référence pertinente pour demain ? L'édifice nosographique médical organisé autour de la notion de maladie n'est-il pas mis à mal par les nouvelles formes de souffrances psychiques générées notamment par l'exclusion sociale ? Les dispositifs d'assistance et d'aide sociale qui ont crû tant en nombre qu'en volume financier aident-ils à faire société ou au contraire ne creusent-ils pas la fracture sociale ? A partir de son expérience clinique de trente-cinq années au sein d'un service public de santé mentale, l'auteur replace le soin psychologique dans son contexte historique et son environnement sociologique actuel. Il propose de redéfinir les champs et les missions d'une psychiatrie soucieuse de l'humain mais adaptée à notre temps.

  • En juin 2003, 2000 professionnels de la psychiatrie, tous représentants syndicaux et associatifs, se sont regroupés lors des états généraux de la psychiatrie. L'objectif : réaliser le front uni des soignants face au démantèlement de la psychiatrie, témoigner de la gravité de la situation.Trois ans après, la menace d'une catastrophe sanitaire majeure s'approche : un sursaut éthique est indispensable. La psychiatrie, discipline intrinsèquement reliée au contexte sociopolitique, convoque ses acteurs à un engagement militant plus que jamais nécessaire pour continuer à faire oeuvre collective d'humanité.
    Hervé Bokobza, psychiatre privé (Montpellier), président des états généraux de la psychiatrie.

  • Baliser la souffrance sociale, symptôme d'une société du profit qui ne sait partager, la repérer sous ses diverses déclinaisons, notamment dans le monde du travail et de ses exclus, l'illustrer d'analyses accompagnées de réponses concrètes, tel est le but de l'approche tant sociologique que clinique proposée ici.
    Michel Joubert est professeur de sociologie, Université Paris VIII, chercheur au CESAMES (CNRS-INSERM) ; Claude Louzoun est psychiatre, président du Comité européen : droit, éthique et psychiatrie, vice-président de PROGRES.

empty