FeniXX réédition numérique (La Manufacture)

  • Le défi, ce n'est pas seulement celui des deux évènements majeurs du 1992 espagnol : Exposition universelle à Séville et jeux Olympiques à Barcelone. C'est, aussi, l'occasion de réconcilier l'Andalousie avec la modernité, de retrouver pour le pays son rôle de nation créatrice, enfin de savoir s'il a réellement dominé son histoire depuis la mort du général Franco.

  • « De ce livre, je dirais qu'il s'achève là où commencent la plupart des histoires du vin de Champagne, sur la figure de dom Pérignon, au tournant du XVIIe et du XVIIIe siècle. Au siècle dernier, Charles Müntz a pu écrire que les vignes de Champagne poussaient leurs racines "dans un sol artificiel formé d'apports incessants", un sol né du labeur de la soixantaine de générations de vignerons qui ont peiné à "terrer" ces coteaux de la Rivière de Marne et de la Montagne de Reims. L'image me plaît infiniment, car elle évoque la solidarité profonde qui unit entre eux cette chaîne d'hommes et de femmes, dont les descendants oeuvrent encore sur un sol que tous ont nourri. Une chaîne d'hommes et de femmes qu'une tradition historiographique tenace avait brisée, au profit d'une légende où le champagne naissait des tours de main et des secrets d'un moine bénédictin de génie. » En ancrant son propos dans la Champagne rémoise, l'auteur nous permet de saisir les mécanismes de la viticulture médiévale. La mise en place des conditions qui en ont permis l'essor et son aboutissement dans « l'invention » du champagne. Nourri d'un incessant retour aux sources et aux textes anciens, ce livre, d'une grande érudition, apporte une contribution nouvelle à l'histoire de la viticulture, sans jamais se départir d'un souci de la narration et de la clarté du style. Il devrait intéresser non seulement le public champenois mais aussi les historiens et les spécialistes, professionnels ou amateurs, de la vigne et du vin.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La naissance de l'administration antique, les clercs du Moyen Age, les préfets de la République..., mais aussi, l'administration parallèle des sociétés jacobines pendant la Révolution. Un colloque organisé à l'occasion du bicentenaire de la réunion de l'assemblée provinciale de Champagne.

  • Une personnalité complexe, un parcours familial, intellectuel et politique troublé ont conduit J.-M. Tjibaou à un engagement de toute une vie pour l'indépendance canaque. L'auteur retrace l'histoire de la Nouvelle-Calédonie et la complexité du drame calédonien.

  • Large choix de textes du directeur de l'IFRI, écrits entre 1976 et 1989, qui analysent la politique sous trois approches : politique internationale, économie politique et philosophie politique.

  • Tiers monde, puissances et conflits depuis 1945 : golfe Persique, Afghanistan, Liban, Tchad, Liberia, Panama, Viêt Nam, Corée... Le monde connaît des bouleversements inouïs. À peine le communisme était-il effondré, l'Allemagne réunifiée, les Soviétiques devenus respectueux du droit des gens, qu'un Saddam Hussein, retourné à l'âge de pierre des relations entre États, annexait un voisin pacifique et procédait à la plus grande prise d'otages de l'époque. En décidant sans délai de contraindre le président irakien à rendre gorge, comme, huit mois plus tôt, en envahissant le Panama, les États-Unis ont déclaré la guerre aux véritables adversaires : tous ceux, et ils sont légion, qui moquent la démocratie, ridiculisent la règle internationale, piétinent la liberté des autres ; des adversaires - la nuance est de taille - qui ne sont plus forcément communistes. À la fois historique et, on l'espère, prospectif, cet essai a pour objet d'apporter sa pierre, celle des guerres régionales, au grand débat politique et stratégique où, jusqu'à présent, en France du moins, on les avait peu vues.

  • Charles Zorgbibe, dans Terres trop promises, retrace en historien les grands conflits du Proche-Orient au XXe siècle. En seize chapitres, l'auteur propose une large étude chronologique des changements politiques et des modifications de l'équilibre des forces entre deux mouvements puissants juif et arabe, intégrant les conséquences de la récente guerre du Golfe. Le lecteur trouvera dans cette synthèse tous les éléments : mouvement sioniste, réveil arabe, les accords Sykes-Picot sur le Grand Liban, Balfour et le mandat britannique sur la Palestine, les Grandes Guerres israélo-arabes qui suivent la Seconde Guerre mondiale. De ce drame, Negib Azoury, fondateur de la Ligue de la patrie arabe, écrivait dès 1905, dans Le Réveil de la nation arabe : « Ces deux mouvements sont destinés à se combattre continuellement [...]. Du résultat final de cette lutte entre ces deux peuples représentant deux principes contraires, dépendra le sort du monde entier. » En 1988-1989, le monde et le Proche-Orient assistèrent à des transformations politiques qui contribuent à l'apparition d'un nouvel équilibre des forces. Témoin vigilant de ces évolutions, Charles Zorgbibe s'interroge sur l'espoir d'un règlement pacifique au Proche-Orient dont, dit-il, « la question demeure comme une plaie ouverte... au flanc de la société internationale ».

empty