FeniXX réédition numérique (Le Courrier du Livre)

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les Chinois ne considèrent pas leurs symboles comme la représentation d'un monde spirituel accessible seulement à quelques initiés, mais comme une langue vivante dont la lecture leur permet d'acquérir une connaissance du monde et des hommes utile pour la direction de leur vie. Grâce au très fameux « Yin et Yang » qui est la plus importante représentation symbolique de leur conception philosophique de l'alternance spatio-temporelle de l'Univers, ils ont en mains une clef qui leur ouvre la porte du jardin de la psychanalyse. Ce livre nous fait pénétrer dans le monde touffu du symbolisme de la Chine : le « Tao », les Nombres, Les Religions, la Philosophie, les Sociétés secrètes, les Cinq Éléments, les Superstitions, etc. Le propos de l'auteur est d'essayer de nous rendre accessible sinon l'âme chinoise du moins les articulations de son comportement.

  • Le Père Déchanet nous livre ici un cheminement, son cheminement : celui de son âme et de son corps, tous les deux, conjointement, se regardant et se soutenant l'un l'autre, réunissant dans une même unité ces deux serviteurs de notre sainteté qu'ils sont. La méditation silencieuse du yogui qui concentre tant de données spirituelles où le corps s'éblouit et se spiritualise, conduit l'homme jusqu'à un affrontement mystique. La recherche de l'absolu dans une liturgie minutieuse du geste où l'âme et le coeur glissent leur mystère, fait accéder l'homme tout entier à la vraie vie. L'auteur a dépassé les données intellectuelles de la théologie et au travers de ses propres talents, dans la liberté que lui donne son amour, il en arrive à la béatitude sereine où facilement le coeur accepte le dialogue avec Dieu, trouvé et saisi comme un Maître à penser. C'est une grâce et une pacification par le dedans. L'Orient et l'Occident sont confondus dans un été, gonflés l'un de l'autre, prêts à jeter leur semence. (Extrait de la préface de P. Mazué).

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Dans nos sociétés occidentales, les femmes mènent une vie apparemment libre et semblent les égales des hommes : elles circulent librement, conduisent des voitures, travaillent dans les bureaux, les ateliers, etc. Elles sont électrices et éligibles ; en principe presque toutes les carrières leur sont ouvertes. L'égalité intellectuelle des garçons et des filles est reconnue puisqu'ils font les mêmes études, sanctionnées par les mêmes examens. Cependant cette apparente égalité cache une inégalité de fait ; le sexe masculin reste, de loin, le sexe dominant. Partout les hommes tiennent en mains les rênes du gouvernement ; ce sont eux qui décident des questions capitales pour le sort de l'humanité ; ils décident des dépenses d'armement, de la paix, de la guerre, de l'éducation des jeunes, du progrès social, etc. Ce sont eux qui dirigent la vie économique de la nation. La libération de la femme, l'égalité réelle des deux sexes, ne sont encore que de vains mots, et la révolution qui devrait libérer le sexe dit faible n'est encore accomplie ni dans les esprits ni dans les faits. Il existe un problème fondamental des rapports humains dont le problème des rapports entre sexes n'est qu'un aspect particulier. Une femme ne saurait être libre en tant que femme et aliénée en tant qu'être humain, pas plus qu'un homme ne saurait être libre en tant qu'homme et aliéné en tant qu'être humain. Mathilde Niel pense que le processus psychologique qui a rendu possible l'asservissement des femmes, n'est pas fondamentalement différent du processus qui a partagé l'humanité en races, religions, classes, nations rivales et qui a rendu l'être humain étranger à son semblable. C'est ce processus qu'étudie l'auteur. En effet, une véritable égalité ne peut s'instaurer que par la prise de conscience de ce problème fondamental et que par une action qui le transforme radicalement.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Peut-on, par la volonté, modifier sa vie ? C'est là le problème de la destinée, du libre-arbitre, de la prédétermination. D'après Gurdjieff, la vie d'un homme dépend de sa volonté, de son destin, et de l'accident. La volonté est le libre-arbitre, le destin est la détermination résultant du milieu et de l'hérédité, quant à l'accident, c'est la combinaison des événements et des faits acquis. Par la volonté, l'homme peut influer sur le destin et modifier l'accident. Le but de ce livre est de faire prendre conscience des valeurs existant virtuellement en chacun de nous, et de donner les moyens de les développer. Ce qu'apporte ce livre, ce n'est ni une philosophie ni des théories, ni des rêveries humanitaires, politiques, sociales ou religieuses. L'exposé théorique est court ; la partie consacrée aux exercices est la plus importante, car seul l'exercice peut forger une volonté qui rend apte à surmonter les obstacles.

  • Peut-on, par la volonté, modifier sa vie ? C'est là le problème de la destinée, du libre-arbitre, de la prédétermination. D'après Gurdjieff, la vie d'un homme dépend de sa volonté, de son destin, et de l'accident. La volonté est le libre-arbitre, le destin est la détermination résultant du milieu et de l'hérédité, quant à l'accident, c'est la combinaison des événements et des faits acquis. Par la volonté, l'homme peut influer sur le destin et modifier l'accident. Le but de ce livre est de faire prendre conscience des valeurs existant virtuellement en chacun de nous, et de donner les moyens de les développer. Ce qu'apporte ce livre, ce n'est ni une philosophie ni des théories, ni des rêveries humanitaires, politiques, sociales ou religieuses. L'exposé théorique est court ; la partie consacrée aux exercices est la plus importante, car seul l'exercice peut forger une volonté qui rend apte à surmonter les obstacles.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cette collection publiera des ouvrages concernant les problèmes les plus importants qui sollicitent l'homme moderne, comme l'éducation, la démocratie, le danger technique, la guerre, la défense du milieu naturel, l'avenir de l'espèce ; les grandes conceptions de l'homme et de l'univers, etc. Ces ouvrages de culture générale auront également une valeur prospective ; ils s'adresseront à la fois au grand public, aux étudiants et aux chercheurs. Ils seront rendus plus actuels encore par leur ouverture aux grandes valeurs d'un humanisme intégral, ouverture sans laquelle toute connaissance se réduit à une dangereuse et inféconde spécialité. Pour maintenir la masse des esprits cultivés au niveau des recherches les plus avancées, et pour permettre aux spécialistes de garder un oeil ouvert sur l'ensemble des connaissances, il convient d'employer un langage universel, et aussi d'inventer des méthodes appropriées d'exposition et d'explication. Les ouvrages publiés dans cette collection s'efforceront de répondre à cette double exigence.

  • L'homme a besoin de perspectives. Sans elles il ne peut pas se diriger. Si la conduite de son existence est privée de perspectives, elle devient un jeu de scène dans un décor artificiel. La liberté de pensée ne se conçoit pas sans perspectives. Avoir une opinion ou une croyance, c'est donner un cadre à sa vie spirituelle. Mais opinions et croyances doivent se situer parmi d'autres opinions et d'autres croyances, sinon elles s'isolent de la réalité et deviennent des prisons. Savoir se conduire parmi d'autres convictions que les siennes, sans vouloir les détruire pour se justifier soi-même, est le signe du progrès personnel et de la liberté de l'esprit. La série "Perspectives" travaille en faveur de ce progrès et de cette liberté. Des opinions diverses y sont présentées sous la responsabilité de leurs auteurs et avec le vocabulaire qui convient à ceux-ci. Les perspectives qu'elles ouvrent serviront la recherche de ce qui est essentiel à toute vie humaine.

  • Le domaine du vivant est de plus en plus à l'origine du progrès des connaissances humaines. La biologie et l'électronique ont fait naître la bionique, à laquelle on doit de grandes ouvertures sur les sciences de la pensée. Les mathématiques elles-mêmes s'humanisent. On connaît mieux les règles de la « pensée créatrice » et celle-ci découvre de vastes perspectives quant à la personnalité humaine et l'origine de ses pouvoirs créateurs. Mais pour que ces connaissances deviennent familières, il faut que soit vaincue la résistance des conceptions traditionnelles. Cet objectif ne peut être atteint que par étapes successives, chacun faisant le choix des lectures dont il tirera ses appuis pour la conduite de sa vie. L'esprit se cultivera ainsi avec agrément et retrouvera en face des problèmes de la vie la situation dominante qu'il n'aurait jamais dû perdre. Une formule de parution en livrets se prête bien à ce but. Les livrets de la Collection Jean ne sont pas de simples écrits venus au fil de la plume. Ils sont bien insérés dans le vivant car ils sont tirés de conférences, de cercles d'études ou de réunions de travail, et ils sont rédigés dans une forme qui facilite l'étude de chacun des sujets présentés. Nous sommes certains que le lecteur tirera de ces livrets une abondante et bienfaisante nourriture spirituelle. Le Courrier du Livre.

  • La spiritualité des temps nouveaux doit être libératrice. Elle doit libérer l'homme des mystifications et des mythologies du passé, comme aussi des mystifications et des mythologies du présent. Elle doit le libérer des tutelles de son inconscient et notamment des tyrannies des tribunaux intérieurs fabriqués par les sociétés ou par les difficultés de l'expérience personnelle. La spiritualité des temps nouveaux doit, de plus, s'inscrire dans un mouvement général de maturation personnelle et collective qui soit capable d'assumer le développement de personnalités religieuses autonomes et de communautés spirituelles majeures. En effet, la liberté et l'indépendance individuelle ne signifient pas solitude, mais participation spontanée à La spiritualité des temps nouveaux ne saurait se définir par son opposition aux traditions, mais bien par l'effort constructeur qu'elle est appelée à fournir. Libre de tout esprit de compétition, la spiritualité à venir doit être nourriture vivante pour les générations qui montent. Nourriture vivante tout au cours des besognes et des tâches obscures de la vie quotidienne. Nourriture vivante à l'occasion des grands événements d'une vie humaine. Psychiatre ayant assumé, analysé et dépassé sans la renier une vocation qui l'a précocement confronté aux réalités spirituelles et religieuses, le Dr Guilhot présente concrètement un problème que son oeuvre ne prétend pas épuiser car elle ouvre, justement, une perspective d'avenir.

  • Depuis deux décennies la neurophysiologie étudie le fonctionnement des centres nerveux situés à la base du cerveau et qui assurent l'autorégulation des fonctions physiologiques et de l'activité du cerveau. Elle explique comment le cerveau, avec des « structurations » d'analyse et de synthèse, s'interpose entre la cause (stimulation) et l'effet (réaction) pour surclasser la régulation des noyaux de base. Le rôle de ces centres nerveux a été méconnu par les savants et les philosophes, jusqu'à présent. Mais, depuis deux mille ans, l'expérimentation des ascètes chrétiens leur a dévoilé les conditions de l'activation de l'écorce cérébrale ainsi que les rapports entre le cerveau et l'organisme. Ainsi, étudier l'aspect organique des opérations de l'esprit ne revient pas à confondre le domaine de la théologie ou de la mystique avec celui de la science. Les lois neurophysiologiques du fonctionnement du cerveau sont également celles d'un comportement pleinement humain. Est moral, tout ce qui favorise la maîtrise de l'excitabilité du cerveau. Est moral, tout ce qui développe le rôle coordonnateur, harmonisateur et intégrateur du cerveau.

  • Les découvertes scientifiques avancent sur un front continu. La science pénètre dans la nature intime de la matière et explique les structures de l'univers. Dans le domaine de la vie, la neurophysiologie rend compte de la conscience, de la volonté, de la pensée et de la liberté. Les calculateurs électroniques amplifient la puissance du cerveau humain, et la cybernétique permet le gouvernement des machines pour décupler les forces de l'homme. Par ce progrès continuel, la civilisation est-elle emportée vers un scientisme totalitaire où la conduite de la vie obéira à des motivations rigoureusement déterminées en prospective, et où les convictions personnelles seront acceptées dans une tolérance indifférente. À l'abri des grands remous, la neurophysiologie étudie le rôle des noyaux nerveux situés à la base du cerveau. Ces centres sont responsables de l'unité organique ; ils assurent la régulation du cerveau et celle de la vie végétative, des instincts et de l'affectivité. Ces découvertes révolutionnaires vont-elles porter aux théologiens un coup d'assommoir ? Ou bien apporteront-elles une justification de la morale ? L'auteur présente une analyse lucide et captivante.

  • Lumière sur le Yoga royal est le livre le plus complet jamais édité portant sur le Râjayoga dont les textes canoniques sont les Yogasutras de Patañjali. Il dissipe tous les mystères des Yogas dont ceux de la méditation. Par sa rigueur et sa clarté, il procure un réel plaisir de lecture à toute personne, qu'elles qu'en soient la formation et la culture, désireuse d'aller vers son propre épanouissement personnel. Cette lumière est un phare vers le bonheur dont les signaux, réalisant l'équilibre entre le rationnel et le spirituel, rassurent tous les hommes. La lumière apportée au Yoga Royal le resitue à sa juste place, dans l'océan mouvementé des philosophies de l'Inde, comme partenaire accouplé au Samkhya - ici parfaitement expliqué - l'un des darsanas (points de vue sur le monde) fondateur de la culture indienne. Le message de ce livre, à l'instar de la lumière, est et restera universel.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty