FeniXX réédition numérique (Roblot)

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La vie est plus affaire d'interrogation que de réponse, de doute que de certitude, de tolérance que de fanatisme. Écrit lentement, épuré par le temps, ce journal vous dévoilera ses réflexions sur la politique, sur l'amour, sur la vie et ce moraliste d'occasion, qui appartient en réalité au monde de l'industrie, vous attachera par la liberté de son esprit et le charme de son style, d'un dépouillement tout classique.

  • Le premier volume de cet ouvrage remonte aux sources de l'intolérance et s'arrête à la Révolution française. Voici, aujourd'hui, la suite attendue, De la Révolution de 1789, à la fin de la IVe République incluse. C'est un peu plus d'un siècle et demi d'histoire de France que passe en revue Gabriel Bonnet, avec l'oeil critique du citoyen sensible aux atteintes à la tolérance, donc à la liberté. Les événements ainsi observés acquièrent alors une dimension nouvelle : la longueur de chaque chapitre du livre n'est évidemment pas proportionnelle à la durée du régime qui y est traité. On ne s'étonnera pas, par exemple, que le régime de Vichy occupe - et préoccupe - davantage l'auteur que la IIIe République... Gabriel Bonnet, à qui l'on doit de nombreux livres d'histoire, est bien connu de nos lecteurs : outre le tome I de « La France et l'intolérance », écrit en collaboration avec son fils, Jean Bonnet, il a publié aux Éditions Roblot Drame Cathare et Destinées Occitanes.

  • La présente étude, qui remonte aux sources de l'intolérance, s'arrête à la Révolution de 1789. Laissez-vous conduire, comme Dante par Virgile, dans cet Enfer : vous pénétrerez dans la Rome antique et traverserez le Moyen Âge, en vous intéressant tour à tour au drame des Cathares, au fléau de l'antisémitisme, au sursaut des révolutions populaires, au phénomène de l'Inquisition, au « martyrologe de la raison » ; vous assisterez aux guerres de religion, vous réfléchirez sur leurs prolongements et apercevrez enfin l'ère des lumières. « La France et l'intolérance », politique, économique, sociale, raciale et religieuse, comprendra, outre celui-ci, deux autres tomes : le second sera consacré à la période allant de la Révolution à la IIe Guerre mondiale, et le troisième à la société contemporaine. Dans « La France et l'intolérance », Gabriel et Jean Bonnet évoquent les drames nés de l'asservissement et de la tyrannie, des origines à nos jours. Ils explorent, dans leur contexte économique, sociologique et politique, les époques les plus significatives à cet égard. Ils le font sans passion, mais sans complaisance, avec l'objectivité du praticien qui soumet les idées à l'épreuve de la critique. Ils analysent les formes, les caractères et la portée de l'intolérance, l'une des maladies sociales les plus dangereuses et la cause de beaucoup d'autres ; ils stigmatisent les crimes perpétrés par ceux qui, au nom d'un dogme, d'un mythe ou d'un pouvoir, attentent aux droits de l'esprit et engendrent partout souffrances et humiliations.

  • Le mérite de cet ouvrage, c'est de constituer un document humain - d'après des scènes vues et entendues dans la Résistance - qui nous persuade que le vrai peut quelquefois n'être point vraisemblable. Ce livre s'enrichit d'une préface du Professeur René Cassin, Membre de l'Institut, Prix Nobel de la paix, Compagnon de la Libération, et d'un avant-propos du Colonel Henri Romans-Petit, Chef des Maquis de l'Ain et du Haut Jura, Compagnon de la Libération.

empty