Littérature générale

  • Fille de sang

    Arounwadi

    Une jeune provinciale d'à peine vingt ans paie le prix d'une enfance et d'une adolescence misérables. Pour se venger des sévices, privations et humiliations qu'elle a subis ; pour implorer des bribes de tendresse de la part de parents qui rejettent son amour - son père militaire qui la répudie ou, au mieux, la brutalise ; sa mère, qui change d'homme comme de sarong et se défoule sur elle de ses frustrations - ; par esprit d'autodestruction et en se calquant sur la cruauté ordinaire du monde rural qui l'entoure envers les animaux domestiques : de dope en perf, de fil en aiguille, cette provinciale joue avec son sang. Un récit peuplé de types humains criants de vérité ; un texte dérangeant, au style musclé, au verbe dru, qui donne de la Thaïlande de tous les jours une image authentique à mille lieues des clichés touristiques. AROUNWADI n'avait pas tout à fait vingt et un ans lorsqu'elle a publié ce premier roman, en 1997. Enseignante dans une organisation d'aide aux anciens combattants, à Bangkok, elle a depuis écrit une douzaine d'ouvrages. « Ce roman est basé sur une histoire vraie, mais la réalité n'est pas tout entière dans ce livre. La douleur fait partie de la vie ; elle n'est nullement un divertissement de l'âme. » Traduit du thaï.

  • Radikal

    Olivier Castaignède

    Jakarta, 2014. Hendro est « Radikal », un DJ au sommet de son art. Amateur de sensations fortes, il aime se perdre entre la musique électronique et les drogues qui circulent librement dans le night-club où il mixe. Lorsque des révélations inattendues viennent raviver un traumatisme d'enfance lié au passé de sa mère, ni ses excès en tous genres, ni l'amour de Jasmine, son amie transsexuelle, ne suffisent plus à l'apaiser. Perdu dans un univers où l'islam coexiste avec une prostitution florissante, déchiré entre une société moderne où tout s'achète et un monde de traditions qui le fascine, Hendro a soudain besoin d'autres expédients pour étouffer ses tourments. C'est la faille où viendra se loger la tentation djihadiste.
    L'AUTEUR : né à Metz en 1973, Olivier CASTAIGNÈDE habite en Asie du Sud-Est depuis dix-sept ans. Ingénieur de formation, il a d'abord été conseiller en ambassade, avant d'occuper différentes fonctions marketing et commerciales dans des entreprises basées en Asie, notamment en Indonésie. Depuis 2015, il se consacre principalement à ses projets d'écriture et de voyage. Quand il n'est pas à Jakarta, au Tadjikistan ou en Somaliland, il passe son temps à Singapour où, entre deux romans, il essaie de convaincre sa femme et ses deux enfants de lui apprendre à parler le bahasa.

  • Libre comme l'air et protégé par sa chevelure blonde - gage de bonne fortune pour les Chinois -, Martin, jeune Anglais avide de découvertes, explore Hong Kong et se voit ouvrir des portes normalement fermées aux « Gweilos », ces « pâles individus » qui règnent en maîtres sur la Colonie. Bien écrit, drôle et plein de vie, Gweilo se situe à la frontière entre littérature et document historique. Beaucoup plus qu'une simple autobiographie, ce récit est aussi une magnifique ouverture au monde. MARTIN BOOTH (1944-2004) : poète, romancier, biographe, éditeur et scénariste, né en Angleterre, Booth a plus de 70 ouvrages à son actif dont certains ont pour cadre l'Asie et la Seconde Guerre mondiale. Grand voyageur et subtil observateur, Booth fut également un conteur talentueux, capable d'immerger ses lecteurs dans une autre époque et des lieux inconnus. « À dire vrai, je n'ai jamais complètement quitté Hong Kong, ses rues et ses collines, ses vallées boisées, ses myriades d'îles et ses rivages déserts si familiers au garçonnet de 7 ans que j'étais, curieux, parfois retors, audacieux et inconscient des dangers de la rue. Ce fut mon chez-moi ; c'est là que j'ai passé mon enfance, c'est là que sont mes racines et c'est là que je suis devenu un homme. »

  • Ici, tout tourne autour de la Thaïlande, tous les avions mènent en Thaïlande, centre du monde, centre du plaisir, point G de l'humanité, épicentre du bonheur planétaire. C'est que la vie est légère et facile au pays du sourire béat. Thaïlande guili-guili nous offre un trombinoscope de mines réjouies, chatouillées par l'espoir, titillées par le désir. Entre body-body et stimulation cardiaque, Cyril Namiech réveille les sens et ranime les coeurs.
    Âgé d'une quarantaine d'années, Cyril Namiech partage son existence entre Paris et Bangkok. Il vient d'acheter un terrain au nord de Chiang Mai. Il compte y faire pousser des longanes, des ananas et des ramboutans - et peut-être aussi du saucisson sec. Thaïlande guili-guili est son deuxième livre.

  • C´est un adage bien connu : il ne faut jamais dire « Fontaine... ». Après avoir plusieurs fois abordé le sujet (sur lequel on peut toujours s´étendre) au cours de mini-reportages, et encouragé par des amis pourtant hétéros purs et durs, le journaliste en herbe fait une incursion dans l´univers étrange des transsexuels, et, même s´il en est revenu depuis, découvre une réalité très éloignée de celle présentée par les médias. Préférant le récit à l´analyse, il se contente de coucher (sic) ses impressions du moment, parfois naïvement, mais toujours avec sincérité, de façon à garder les traces de son passage [à l´acte] dans ce que beaucoup pourraient considérer comme une transgression. Loin de tout militantisme et de toute provocation, il ne s´agit ici que de dévoiler une des mille facettes de la nature humaine, complexe et mystérieuse. Ce faisant, ces confessions sur l´oreiller permettent aussi de démontrer que, en respectant les règles et les personnes, on peut transformer Pattaya la sulfureuse en une sorte d´abbaye de Thélème (« Fais ce que voudras ») chère à Rabelais, avec une énorme différence : loin d´être une utopie réservée à une élite, cette réalité est très accessible [aux citoyens lambda], pour peu que l´on s´en donne les moyens et que l´on adopte la bonne attitude.

  • Magie thaïe

    Cyril Namiech

    Donatien et Alex vivent à Bangkok, où le premier vend des huîtres d´importation et le second fait se rencontrer les âmes soeurs. Les deux amis sont comme cul et chemise.
    Un beau jour, la petite amie thaïlandaise de Donatien, biologiste cellulaire et adepte de la magie noire, lui lance un sort pour le punir de son incorrigible misogynie. Le voilà affublé désormais d´un sexe de femme en lieu et place de ses organes virils.
    Sa petite amie lui explique alors qu´il devra passer quelques épreuves féminines s´il veut recouvrer ses attributs mâles. En bon copain, Alex sera mis à contribution. Donation apprendra-t-il enfin les bonnes manières ?
    Né en 1968, Cyril Namiech partage son existence entre Paris et Bangkok. Il a acheté un terrain dans le Nord de la Thaïlande. Il y fait pousser des longanes et tente désespérément d'y faire pousser du saucisson sec. Peintre matiériste en hibernation, il est l'auteur de trois livres.

  • À l´Alcazar ou au Tiffany´s, la précarité, le besoin de se battre pour devenir une femme jusqu´au bout de la nuit, côtoient les rires, les paillettes et le strass. La plupart des ladies sont des stars déracinées, épuisées par la cadence de travail.
    Pourtant, aucune ne se plaint. « Sabaï, sabaï, quelques minutes de lumière suffisent à nourrir le reste de nos jours. » Sur scène, face aux applaudissements, elles s´affichent, magnifiques. Mais dans l´agitation des coulisses, elles deviennent plus belles encore, car elles tombent les masques.
    Alors, affleure leur existence, la vraie, fragile et sans fard, comme un souvenir des « marais salants » de l´enfance. S´inspirant librement des photographies de Simon Kolton, Mireille Disdero révèle avec dix courts récits la beauté des transsexuels thaïs derrière la scène, les paillettes et la représentation.
    Mireille Disdero est écrivain et bibliothécaire, originaire de la région d´Aix-en-Provence. Elle a obtenu un DEA en Lettres et Arts, et ses trois derniers romans sont parus aux éditions du Seuil. Depuis 2012, elle vit à Bangkok, en Thaïlande, où elle se consacre à l´écriture.
    Simon Kolton, photographe, graphiste et réalisateur français vit en Thaïlande. Son sujet de prédilection : les gens. Les photos présentées ici sont extraites d´une série intitulée Cabaret qui a été montrée pour la première fois au public lors d´une exposition, en 2013, à Bangkok.

  • Bangkok, qui est plébiscitée par les voyageurs et les candidats à l´expatriation, est aussi réputée pour sa vie nocturne. Cette dernière est un vortex qui aspire toutes sortes de femmes et d´hommes, des transsexuels, de toutes nationalités, dont seuls les plus forts et les plus chanceux arrivent à en échapper et à en sortir indemnes. La nuit bangkokoise les révèle, quelquefois malgré eux, et les visages que nous découvrons peuvent être en contradiction avec ceux qu´ils nous présentent ou croient nous présenter dans leur vie de tous les jours, cette vie prétendue normale.


    Bangkok la Noire est un monde qui ne voit jamais la lumière du jour, ni aucun rayon de soleil. Tout n´est que ténèbres, néons rougeoyants et autres éclairages artificiels multicolores, clignotants, réfléchis...


    « Alors, les dernières filles de là-bas Reprennent ensemble le blues du paysan d´Isan La complainte de sa chienne de vie Qui les a poussées, elles, vers la Ville » « 30 ans en Asie, Hong Kong, Jakarta Singapour, Shanghai, Saïgon Et Bangkok où il joue et jouera jusqu´à la fin [...] Il use tellement de vies Qu´il en oublie de les compter » « Les nuits de Bangkok Sont remplies de petits amis Des toms et des dees Et tout ce qui va avec Regarde autour de toi ! »

empty