Langue française

  • Pourquoi encore parler de formes, de genres ? Comme le dit Henry James, ceux-ci ne sont-ils pas la vie même de la littérature ? Le romancier ajoute qu'il faut aller jusqu'au bout, dans le sens propre à chacun, s'enfoncer profondément dans leur consistance... C'est justement ce que propose cet ouvrage qui examine les grandes théories, avant de présenter des principes de classification : écrire en vers ou en prose ? Long ou court ? Raconter ou donner à voir ? etc. D'autant que la perspective comparatiste permet d'inclure, parmi les littératures du monde, celles d'Afrique, afin d'offrir une poétique de l'oralité qui n'en révèle que mieux, par contraste, les traits fondamentaux des conceptions occidentales. Plus que les similitudes, les dissemblances ne sont-elles pas riches d'enseignement ?

  • Cet ouvrage suit pas à pas la littérature latine qui, apparue au IIIe siècle avant notre ère, produit moins de deux siècles plus tard les oeuvres de Cicéron et de Virgile. Empruntant aux critiques anciens leurs propres conceptions de l'histoire littéraire, l'auteur met en évidence la théorie de l'imitation qui régit le fait littéraire dans l'Antiquité. En s'appuyant sur de nombreux textes cités en latin et en traduction, qui permettent de faire entendre le latin, il montre comment s'élaborait cette littérature, qui tire son originalité et sa richesse d'un perpétuel jeu de références, tant au grec qu'à elle-même. Cette histoire donne ainsi les clés du modèle littéraire, qui sera celui de la civilisation occidentale jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Ce premier tome concerne la période des fondations, depuis Livius Andronicus et son Odyssée imitée d'Homère, jusqu'à la refondation entreprise par Virgile au moment où la République cède le pas à l'Empire. Destiné à un public d'étudiants, cet ouvrage s'adresse, plus généralement, à tous les amateurs de littérature.

  • Ouvrage d'introduction ou cours complet, selon les besoins, ce manuel propose une initiation globale aux problèmes monétaires européens : étudiant les étapes passées, présentes et futures de la construction monétaire européenne, il rappelle les éléments théoriques fournis par l'analyse économique pour évaluer les enjeux et les difficultés de l'intégration monétaire. L'accent est bien sûr mis sur les problèmes liés au passage à l'euro. Public concerné : étudiants en sciences économiques, élèves des IEP et écoles de commerce. Plan de l'ouvrage : Histoire de la construction monétaire européenne ; les enjeux de l'intégration monétaire ; analyse de l'intégration monétaire ; le SME ; l'UEM.

  • La jurisprudence du Conseil d'État est l'une des sources principales du droit public. Cet ouvrage expose, de façon synthétique, comment elle a défini les prérogatives de l'administration et garanti les droits des citoyens. Il permet aussi au lecteur de comprendre l'histoire et l'organisation du Conseil d'État et présente, en tenant compte des derniers développements de l'actualité, sa double mission, de juge et de conseiller. Enfin, il le situe par rapport aux autres institutions - administratives, politiques, étrangères et internationales. Ce voyage à l'intérieur du Palais-Royal, en montrant d'emblée le droit public sous un angle accessible et vivant, offre une excellente entrée en matière aux étudiants des facultés de droit et des IEP qui abordent le droit administratif. Mais cette synthèse originale, enrichissante pour tout lecteur soucieux de s'informer sur les grandes institutions, est aussi conçue comme l'outil privilégié des préparations aux concours administratifs.

  • Cet ouvrage, dans un style clair et pédagogique, fait le point des grands problèmes et débats stratégiques contemporains. Le livre s'ouvre sur la problématique moderne de la stratégie, à la suite des révolutions industrielle, nationale et démocratique du XIXe siècle. Puis, l'auteur explique la rupture majeure du XXe siècle en matière stratégique : le fait nucléaire et ses conséquences sur les choix de défense. Il analyse ensuite la relation stratégique centrale depuis les années 1960 : le dialogue américano-soviétique, dans lequel se mêlent affrontement et coopération. Enfin, l'ouvrage propose un chapitre sur la guerre dans le tiers monde, avant de se clore sur les données stratégiques du continent européen. Synthèse efficace, ce livre permet au lecteur d'appréhender des questions essentielles pour la compréhension des enseignements d'histoire, de géopolitique et de relations internationales, tant dans les facultés que dans les IEP. Il constitue aussi un précieux outil de préparation aux concours administratifs.

  • Cet ouvrage présente la monnaie internationale sous une forme moderne, en expliquant les mécanismes monétaires de l'économie mondiale selon une approche à la fois théorique, historique et institutionnelle. Il s'adresse aux étudiants de DEUG des facultés de droit, AES et sciences économiques, ainsi qu'aux élèves des IEP. Rédigé dans une langue volontairement accessible, il fournira également une formation de base à tous ceux qui désirent s'initier à ce sujet (journalistes économiques, élèves des écoles d'ingénieurs). Après avoir exposé l'ensemble des notions à connaître sur l'émission des liquidités internationales, leur composition (les trois monnaies clés : dollar, deutsche mark, yen ; les deux paniers de monnaies les plus utilisés : écu, DTS) et leur utilisation de plus en plus sophistiquée sur le marché des changes, l'auteur explique ce qui détermine la valeur d'une monnaie, pourquoi elle est forte ou faible. Ensuite, le livre aborde l'étude des politiques de change à l'échelle mondiale (c'est-à-dire les politiques d'ajustement structurel des balances des paiements) et à l'échelle d'une région de nations (SME, zone franc), avant de voir en conclusion comment, sur le plan international comme sur le plan national, on passe de la monnaie au financement.

  • Expose le droit pénal général français tel qu'il résulte du nouveau code pénal adopté par quatre lois du 2 juillet 1992.

  • Eléments constitutifs de l'identité française dans le monde jusqu'en 1945. Etude des attributs de la puissance : la France est-elle une grande puissance? Enfin, la France a fait le choix de l'Europe : en ces années 90, quel bilan peut-on dresser de la voie de l'unification européenne?

  • Ce livre a pour objet d'étudier cinquante notions clés de la politique internationale qui, dans leur quasi-totalité, sont omniprésentes dans l'actualité (articles, journaux télévisés, discours politiques...) mais ne sont jamais définies. Alliance, bloc, crise, équilibre... autant de mots constamment utilisés dans des sens très variables. Alors que peuvent-ils vouloir dire exactement ? Cet ouvrage est un lexique. Il ne prétend en aucune manière bâtir un système exhaustif. Au contraire, chacune des notions mentionnées n'est pas posée dans l'abstrait, mais éclairée à partir d'exemples tirés des relations internationales modernes et contemporaines. Ce lexique suppose une connaissance minimale des relations internationales depuis la Révolution française. Il s'adresse aux étudiants des facultés de droit et d'AES, et aux élèves des IEP et des préparations aux concours administratifs.

  • Après la chute du mur de Berlin, tout un pan de l'économie mondiale est passé très rapidement d'un système économique bureaucratique et centralisé, à un système libéral fondé sur l'économie de marché. L'ouvrage analyse les principaux traits de cet événement considérable, sans analogie dans l'histoire et sans référence théorique appropriée. Après avoir dressé un état des lieux des économies des PECO au début de la période de transition, il expose les différentes stratégies appliquées par les gouvernements, puis propose un bilan de la transition selon les pays. Enfin, il traite des problèmes posés, tant aux pays de l'Union européenne qu'aux PECO, par l'élargissement de l'Europe vers l'Est. Ce manuel s'adresse aux étudiants des facultés et aux élèves des classes préparatoires : se référant aux faits les plus récents pour analyser, en un court volume, les politiques économiques de la transition, il leur permet de disposer en la matière d'un précieux outil de compréhension et d'actualisation des connaissances.

  • La Grande-Bretagne au XIXe siècle est caractérisée par de profondes mutations économiques, sociales et politiques. Modernisation de la production et expansion des villes, démocratisation des institutions politiques, déclin des élites terriennes et ascension des classes moyennes marquent ce siècle, qui voit triompher le libre-échange économique et la morale individualiste. Le développement d'un immense empire colonial favorise la diffusion du modèle culturel et politique anglo-saxon. Onze chapitres thématiques analysent, avec méthode et clarté, les réactions de la société britannique aux défis de la modernité, et mettent en évidence les atouts, qui ont assuré la prospérité et la stabilité victoriennes. Une synthèse efficace pour comprendre la montée en puissance, à l'aube du XXe siècle, du premier pays industriel d'Europe. En fin d'ouvrage, un glossaire, un index des noms propres, des cartes, constituent pour le lecteur autant de repères pratiques.

  • On comprend avec ce livre ce qui fait du surréalisme une des plus excitantes aventures du XXe siècle. Les emplois abusifs de l'adjectif surréaliste ne peuvent faire oublier que nous devons à ce mouvement la réhabilitation du rêve, de la folie, l'exaltation de l'amour, du hasard, du merveilleux et des grands mythes modernes. On s'est plu à figer le surréalisme en mouvement artistique : c'était au mépris des textes et de l'histoire. L'ouvrage rappelle d'abord que le surréalisme est un mouvement en devenir, attentif à la politique et à la morale qu'il s'est refusé à dissocier l'une de l'autre comme l'y invitait le cynisme des temps de crise. Explorant ensuite les deux champs opposés du manifeste et du latent que tente de concilier le surréel, il s'attache à saisir à travers des oeuvres mémorables la diversité des pratiques d'écriture, narrative et poétique.

  • Durant les décennies qui suivent la Seconde Guerre mondiale, le système international se construit essentiellement autour de l'antagonisme Est-Ouest : les relations internationales s'interprètent à travers l'affrontement de deux idéologies, de deux superpuissances, de deux impérialismes. Mais, à la fin des années 1980, le système éclate. La faillite du communisme en URSS, la chute du mur de Berlin et la décomposition accélérée de l'Empire soviétique donnent naissance à une société internationale désorganisée, à un monde morcelé. En sept chapitres clairs et synthétiques, complétés d'une chronologie générale, ce manuel permet aux étudiants d'assimiler rapidement les étapes et les traits significatifs des relations internationales depuis 1945 et, à la lumière des événements les plus récents, d'appréhender les défis internationaux qui se dessinent à l'aube du XXIe siècle.

  • La communication est au coeur de nos sociétés. La collecte, la diffusion et l'exploitation commerciale de l'information ont lieu sur un marché mondialisé. Les techniques de l'écrit et de l'audiovisuel se renouvellent et étendent le champ des applications multimédias : radio à intégration de services, disque compact, télévision interactive, Internet, etc. Nous sommes entrés dans l'ère du numérique et dans les mondes du virtuel. La sociologie des médias de masse a pour tâche de penser ces nouveaux espaces de communication en perpétuelle mutation. À contre-courant de nombreuses idées reçues sur l'omnipotence des médias, elle s'interroge sur l'état des recherches empiriques quant aux audiences et aux effets des médias de masse, et propose une réflexion sur les transformations du lien social qui résultent de ce nouvel environnement.

  • Dans les divers mouvements et écoles où semblent se disperser le XIXe siècle, le réalisme et le naturalisme, cristallisations successives de l'esthétique réaliste, introduisent, selon les formes différentes mais néanmoins parentes, une interrogation aiguë. Cet ouvrage revisite les implications profondes du réalisme, et il montre dans quelle mesure il impose sa cohérence au siècle.

  • Complément indispensable des manuels de droit des relations internationales, ce recueil rassemble les extraits les plus significatifs des textes, souvent dispersés et difficiles à trouver des traités, résolutions, déclarations, chartes, élaborés et adoptés après la fin du conflit Est-Ouest. Une repartition par thèmes classe les textes selon les grandes problématiques des relations internationales à l'aube du XXI siècle. À visées essentiellement pédagogiques, cet ouvrage familiarise l'étudiant avec la recherche et constitue un support d'exercices idéal pour les travaux dirigés. Plan de l'ouvrage : L'ONU dans un monde multipolaire ; l'Europe vers une nouvelle architecture de paix, de sécurité et de stabilité ; le Proche-Orient à la recherche d'une paix juste, globale et durable ; le tiers monde et le non-alignement ; désarmement et maîtrise des armements dans l'après-guerre froide ; mondialisation et globalisation de la société internationale. Public concerné : DEUG des facultés, IEP, préparations aux concours administratifs.

  • Cette étude dresse un panorama le plus complet possible de cette époque grâce à une documentation archivistique variée. L'ordre chronologique des textes permet de donner une dimension diachronique, sans exclure des articulations thématiques. Présentation, notes, glossaire en font un outil de travail pour les étudiants, mais aussi un outil de référence pour tous.

  • 1856, date de l'avènement du tsar Alexandre II, marque le début d'une ère de réformes, qui doivent permettre à l'Empire de rattraper son retard sur l'Europe. Ces réformes débouchent sur deux révolutions. Celle de 1905 est un échec. La seconde, produit de la Première Guerre mondiale, renverse le pouvoir en deux étapes : février et octobre 1917. Elle ouvre aussi, aux yeux des dirigeants bolcheviks, le temps d'une révolution mondiale qui ne viendra pas. 1953, l'année de la mort de Staline, se caractérise par de nouvelles réformes pour rattraper et dépasser la production du monde occidental. S'ensuivent la grève, à Berlin-Est et dans quelques camps du Goulag, puis la révolution hongroise de 1956. Moins de quarante ans plus tard, l'Union soviétique implose. L'Empire des tsars, comme celui de Staline et de ses successeurs, apparaît aussi fragile, intérieurement, que sa puissance extérieure est imposante.

  • Riche en documents et en outils pédagogiques, cet ouvrage permet aux étudiants de s'entraîner à la lecture critique. Il est particulièrement recommandé aux candidats aux concours (CAPES et agrégation 2001-2002) car il leur fournit les éléments nécessaires pour savoir commenter un document, ou rédiger une dissertation en s'appuyant sur des exemples précis.

empty