Sciences humaines & sociales

  • Pourquoi encore parler de formes, de genres ? Comme le dit Henry James, ceux-ci ne sont-ils pas la vie même de la littérature ? Le romancier ajoute qu'il faut aller jusqu'au bout, dans le sens propre à chacun, s'enfoncer profondément dans leur consistance... C'est justement ce que propose cet ouvrage qui examine les grandes théories, avant de présenter des principes de classification : écrire en vers ou en prose ? Long ou court ? Raconter ou donner à voir ? etc. D'autant que la perspective comparatiste permet d'inclure, parmi les littératures du monde, celles d'Afrique, afin d'offrir une poétique de l'oralité qui n'en révèle que mieux, par contraste, les traits fondamentaux des conceptions occidentales. Plus que les similitudes, les dissemblances ne sont-elles pas riches d'enseignement ?

  • Eléments constitutifs de l'identité française dans le monde jusqu'en 1945. Etude des attributs de la puissance : la France est-elle une grande puissance? Enfin, la France a fait le choix de l'Europe : en ces années 90, quel bilan peut-on dresser de la voie de l'unification européenne?

  • La Grande-Bretagne au XIXe siècle est caractérisée par de profondes mutations économiques, sociales et politiques. Modernisation de la production et expansion des villes, démocratisation des institutions politiques, déclin des élites terriennes et ascension des classes moyennes marquent ce siècle, qui voit triompher le libre-échange économique et la morale individualiste. Le développement d'un immense empire colonial favorise la diffusion du modèle culturel et politique anglo-saxon. Onze chapitres thématiques analysent, avec méthode et clarté, les réactions de la société britannique aux défis de la modernité, et mettent en évidence les atouts, qui ont assuré la prospérité et la stabilité victoriennes. Une synthèse efficace pour comprendre la montée en puissance, à l'aube du XXe siècle, du premier pays industriel d'Europe. En fin d'ouvrage, un glossaire, un index des noms propres, des cartes, constituent pour le lecteur autant de repères pratiques.

  • On comprend avec ce livre ce qui fait du surréalisme une des plus excitantes aventures du XXe siècle. Les emplois abusifs de l'adjectif surréaliste ne peuvent faire oublier que nous devons à ce mouvement la réhabilitation du rêve, de la folie, l'exaltation de l'amour, du hasard, du merveilleux et des grands mythes modernes. On s'est plu à figer le surréalisme en mouvement artistique : c'était au mépris des textes et de l'histoire. L'ouvrage rappelle d'abord que le surréalisme est un mouvement en devenir, attentif à la politique et à la morale qu'il s'est refusé à dissocier l'une de l'autre comme l'y invitait le cynisme des temps de crise. Explorant ensuite les deux champs opposés du manifeste et du latent que tente de concilier le surréel, il s'attache à saisir à travers des oeuvres mémorables la diversité des pratiques d'écriture, narrative et poétique.

  • Durant les décennies qui suivent la Seconde Guerre mondiale, le système international se construit essentiellement autour de l'antagonisme Est-Ouest : les relations internationales s'interprètent à travers l'affrontement de deux idéologies, de deux superpuissances, de deux impérialismes. Mais, à la fin des années 1980, le système éclate. La faillite du communisme en URSS, la chute du mur de Berlin et la décomposition accélérée de l'Empire soviétique donnent naissance à une société internationale désorganisée, à un monde morcelé. En sept chapitres clairs et synthétiques, complétés d'une chronologie générale, ce manuel permet aux étudiants d'assimiler rapidement les étapes et les traits significatifs des relations internationales depuis 1945 et, à la lumière des événements les plus récents, d'appréhender les défis internationaux qui se dessinent à l'aube du XXIe siècle.

  • La communication est au coeur de nos sociétés. La collecte, la diffusion et l'exploitation commerciale de l'information ont lieu sur un marché mondialisé. Les techniques de l'écrit et de l'audiovisuel se renouvellent et étendent le champ des applications multimédias : radio à intégration de services, disque compact, télévision interactive, Internet, etc. Nous sommes entrés dans l'ère du numérique et dans les mondes du virtuel. La sociologie des médias de masse a pour tâche de penser ces nouveaux espaces de communication en perpétuelle mutation. À contre-courant de nombreuses idées reçues sur l'omnipotence des médias, elle s'interroge sur l'état des recherches empiriques quant aux audiences et aux effets des médias de masse, et propose une réflexion sur les transformations du lien social qui résultent de ce nouvel environnement.

  • Cette étude dresse un panorama le plus complet possible de cette époque grâce à une documentation archivistique variée. L'ordre chronologique des textes permet de donner une dimension diachronique, sans exclure des articulations thématiques. Présentation, notes, glossaire en font un outil de travail pour les étudiants, mais aussi un outil de référence pour tous.

  • 1856, date de l'avènement du tsar Alexandre II, marque le début d'une ère de réformes, qui doivent permettre à l'Empire de rattraper son retard sur l'Europe. Ces réformes débouchent sur deux révolutions. Celle de 1905 est un échec. La seconde, produit de la Première Guerre mondiale, renverse le pouvoir en deux étapes : février et octobre 1917. Elle ouvre aussi, aux yeux des dirigeants bolcheviks, le temps d'une révolution mondiale qui ne viendra pas. 1953, l'année de la mort de Staline, se caractérise par de nouvelles réformes pour rattraper et dépasser la production du monde occidental. S'ensuivent la grève, à Berlin-Est et dans quelques camps du Goulag, puis la révolution hongroise de 1956. Moins de quarante ans plus tard, l'Union soviétique implose. L'Empire des tsars, comme celui de Staline et de ses successeurs, apparaît aussi fragile, intérieurement, que sa puissance extérieure est imposante.

  • Riche en documents et en outils pédagogiques, cet ouvrage permet aux étudiants de s'entraîner à la lecture critique. Il est particulièrement recommandé aux candidats aux concours (CAPES et agrégation 2001-2002) car il leur fournit les éléments nécessaires pour savoir commenter un document, ou rédiger une dissertation en s'appuyant sur des exemples précis.

empty