J'ai lu - Aventures et passions

  • Simon Blair, marquis de Lisburne, est d'emblée séduit par Léonie Noirot. Pragmatique et ambitieuse, cette rousse pulpeuse dirige la célèbre Maison Noirot, un atelier de couture londonien qui a le vent en poupe. Léonie soutient que la mode peut rendre belles toutes les femmes, même les plus communes. Ainsi lady Gladys, la cousine de Simon, sera bientôt la reine de la saison, promet-elle. Amusé, Simon lui prédit un échec cinglant et lui lance un pari : si elle réussit, il lui offre un tableau de Botticelli, si elle échoue, elle lui devra deux semaines de plaisir. Chacun est bien décidé à donner à l'autre une bonne leçon, mais l'enjeu n'est-il pas trop élevé quand on mise son coeur?

  • Différente, Avalon Farouche l'est assurément. Sa beauté est envoûtante mais, à la cour du roi Henri, on la regarde avec crainte. D'aucuns la prennent pour une sorcière. Sa sensibilité exacerbée lui permet de capter certaines pensées et de communiquer avec la nature. Jalousée par les femmes, convoitée par les hommes, Avalon se sent bien seule. C'est alors que revient de croisade celui que plus personne n'attendait : son fiancé Marcus Kincardine, le redoutable laird écossais qu'elle n'a jamais vu. Ce géant brun aux yeux couleur de glace la réclame aussitôt comme sa promise car, selon la légende, elle seule pourra briser la malédiction qui pèse sur son clan.

  • À la mort de son père et de son frère, Eva Russell a dû endosser le rôle de chef de famille qui la condamne à rester vieille fille. Refusant de vendre le domaine ancestral, elle vit grâce à ses talents de peintre à Langdon's End. L'arrivée du fils bâtard du duc d'Aylesbury va bouleverser sa vie casanière. Marchand d'art, Gareth est à la recherche d'une collection de tableaux qui a mystérieusement disparu. Il a aussi une réputation de libertin qui effraie le voisinage. Lorsqu'il fait clairement comprendre à Eva qu'elle l'intéresse, la jeune femme, méfiante, se cramponne à ses principes... qui ne vont pas tarder à fondre sous l'embrasement de la passion.

  • 1117. Accusé d'avoir assassiné sa femme par jalousie, le baron Warwick prend la fuite en compagnie de ses deux enfants, Alister et Kyla. Furieux, le roi Henry somme Roland Strathmore, comte de Lorlreau, de les capturer. Roland se lance donc sur la piste des fugitifs, avec d'autant plus de détermination qu'il était fiancé à lady Kyla. Il la retrouve, désormais seule au monde et pleine de haine à son égard car, pour elle, il est coupable de trahison. Ému malgré lui, Roland parvient à la sauver du courroux royal en réclamant sa main. Les voici mariés... et plus éloignés l'un de l'autre que des ennemis mortels.

  • À la mort de son mari, Olivia Townsend découvre que ce dernier s'était acoquiné avec le vicomte de Clary, sinistre individu qui trempe dans des affaires louches. Or, Olivia a conservé un journal codé compromettant et lord Clary la traque, prêt à tout pour récupérer ce document. Obligée de s'enfuir, elle se réfugie dans un cottage du Kent où la déniche Jamie Weston, son amour de jeunesse. Lui aussi a maille à partir avec Clary et propose à Olivia de s'allier pour lui tendre un piège. En secret, il est résolu à regagner l'amour de la jeune femme. Même s'il l'a honteusement trahie dix ans plus tôt et que bien des secrets les séparent encore.

  • Mariée de force au cruel baron Rauf, Johanna accueillerait sans doute la mort comme une délivrance. Or le baron décède, et elle est enfin libre. Pas pour longtemps. Afin d'échapper aux assiduités du roi, elle doit absolument se remarier et son frère lui conseille d'épouser Gabriel MacBain, chef de clan écossais. Si ce guerrier assoiffé de combats n'a que faire d'une femme, il accepte ce mariage qui lui apportera des terres d'une grande valeur. Pour sa part, Johanna se résout à épouser ce colosse arrogant. Dans ses bras, pourtant, elle va découvrir ce qu'elle n'a jamais connu : le plaisir.

  • Lance Hemingford a hérité du duché d'Aylesbury à la mort de son frère aîné, disparu d'une manière troublante. Percy aurait été empoisonné. Et Lance, bien sûr, est soupçonné. Le juge de paix en profite pour le faire chanter : il fera clore l'enquête si Lance épouse sa nièce, Marianne. Le jeune homme feint d'accepter, mais il a un plan. Il va enquêter pour démasquer le véritable assassin et pendant ce temps il courtisera officiellement la jeune femme, tout en s'arrangeant pour qu'elle le déteste. Ainsi, pas de danger qu'elle accepte sa demande en mariage. Il n'avait pas prévu que cette beauté rousse l'enflammerait d'une passion si forte qu'elle lui ferait oublier toute prudence...

  • John Toogood, qui vient de perdre son emploi de valet, rencontre Sukey Grimes, petite bonne impertinente dont la beauté piquante déchaîne aussitôt ses fantasmes les plus osés. Mais elle est trop innocente pour qu'il profite d'elle. Quand on lui propose un poste de majordome à la condition expresse qu'il soit marié, John demande la main de la jeune fille, qui accepte. Très vite, ils découvrent qu'ils s'entendent à merveille au lit. Pourtant, Sukey la rebelle a bien du mal à supporter l'autorité d'un époux si autoritaire et protecteur.

  • À l'aube de la quarantaine, Dora Debbins mène une vie tranquille à Inglebrook où elle enseigne la musique. Un beau matin, le duc de Stanbrook frappe à sa porte. Ce veuf un brin intimidant, qui a fondé le Club des Survivants, s'ennuie maintenant que ses protégés ont quitté Penderris Hall. Aussi lui propose-t-il d'unir leurs deux solitudes en l'épousant. Dora tombe des nues... et accepte sa proposition. Auprès de cet homme mûr qui lui offre son amitié, elle trouvera un bonheur simple et la stabilité. Elle ne sait pas encore que les secrets du passé ne s'enterrent pas si aisément et refont surface quand on s'y attend le moins.

  • Moncrieffe, duc de Falconbridge, est un personnage craint et peu apprécié de ses pairs, ce dont il se moque éperdument. Pourtant, lorsque sa fiancée le trahit avec Ian Eversea, il est mortifié. Ce camouflet mérite vengeance! Il décide donc de séduire la soeur de celui qui l'a cocufié : Geneviève, jeune fille insipide à qui une récente déconvenue sentimentale a brisé le coeur. Autrement dit, une proie facile. C'est en tout cas ce qu'il croyait car Geneviève, fine mouche, déjoue sa belle stratégie.

  • Fils de duc et avocat, lord Ywain Hemingford reçoit un soir une visiteuse inattendue. Padoue Belvoir vient le supplier d'assurer la défense de son père, éminent professeur qui vient d'être incarcéré à Newgate pour faux-monnayage. Or Ywain lui apprend qu'il travaille en fait pour la partie en charge de l'accusation et qu'ils seront donc adversaires. Néanmoins, il est troublé par cette jeune femme au charme fascinant qui, il le devine, a toutes les qualités requises pour combler sa sensualité exigeante et dominatrice. Qu'elle le veuille ou non, il compte bien la mettre dans son lit.

  • "Une intrigue inepte... Une comédie aussi distrayante qu'une visite chez le dentiste!" Le comte d'Avermore enrage à la lecture de l'article consacré à sa dernière pièce. Lui, le cocaïnomane repenti, sait pourtant que ses vices ont tué son inspiration et qu'il est un auteur fini. N'empêche, être traité en ces termes, c'est intolérable. Cet écrivaillon qui se permet de l'éreinter dans la Gazette et qui signe du nom de «George Lindsay» va s'en repentir. Mais le comte ignore que, sous ce pseudonyme, se cache Daisy Merrick, une journaliste débutante qui n'a pas fini de le surprendre.

  • Après six saisons infructueuses, Minerva Dodger a abandonné l'idée de se marier. Son esprit vif, sa nature indépendante font fuir les prétendants, et seuls les coureurs de dot lui tournent autour. En revanche, elle n'a pas renoncé à la passion. Un soir, le visage dissimulé sous un masque, elle se rend au sulfureux Nightingale Club. Sa rencontre avec le duc d'Ashebury est explosive. Elle découvre le plaisir dans les bras de cet amant expérimenté et, au fil de leurs étreintes, leur complicité sensuelle se mue en une relation plus riche. Mais, terrifiée à l'idée de perdre celui qui est indispensable à son bonheur, Minerva refuse obstinément de lui dévoiler ses secrets.

  • Lorsque Harriet a exigé que le vicomte St. Justin vienne régler une affaire pressante à Upper Biddleton, elle ne pensait pas voir débarquer un géant balafré qui terrifie tous ceux qui le croisent. Surnommé «la Bête», il serait, paraît-il, un monstre lubrique soupçonné même d'assassinat! Par chance, Harriet n'est pas impressionnable, et elle souhaite que Gideon l'aide à arrêter une bande de malfrats qui l'empêchent de se livrer à son activité préférée : la recherche de précieux fossiles. Mais quand tous deux se retrouvent prisonniers dans une grotte, elle réalise son imprudence. Car le charme déroutant de cet homme éveille en elle d'indicibles pulsions...

  • Lassée des prétendants qui ne voient en elle qu'un ravissant visage, lady Clara Fairfax évite la haute société pour se consacrer à ses bonnes oeuvres. Afin d'aider une jeune fille en difficulté, elle contacte Oliver Radford, un avocat aussi brillant que misogyne, et le charge d'une enquête qu'elle entend mener à son côté. Le dédain narquois de Radford disparaît peu à peu lorsque leurs pérégrinations dans les bas-fonds de Londres lui révèlent la vraie Clara, une femme cartésienne, intrépide, qui n'hésite pas à lui tenir tête et ne tarde pas à le rendre fou d'amour. Bien sûr, leur différence de classe lui interdit d'espérer l'épouser un jour. Sauf que rien n'est impossible au meilleur juriste de Londres.

empty