LauteurIndépendant

  • 1485 : Un matin du mois de mars, des gens d´armes viennent arrêter Péronne Galibert à son domicile de La Récuquelle, sur la commune de Labruguière. Son crime ? Elle est accusée de sorcellerie, d´empoisonnements et de meurtres. Elle a un peu plus de 36 ans. Mère de trois enfants, elle est veuve de Jean Galibert. Après son arrestation, Mériel, une jeune fille qu´elle a recueillie et hébergée, confie les enfants de Péronne à leur famille. Elle reprend la route de son village natal, dans le Limousin. Son but est de retrouver et d´affronter Bertrand de Louveillac, fils du seigneur de sa région. Bertrand ou « Brentus » impliqué dans la mort de la sorcière. En souvenir de Péronne et de toutes les victimes de ce monstre sanguinaire, Mériel mettra un terme à sa tyrannie criminelle. De nos jours : Julia et Akiko se lancent sur les traces de Péronne Galibert, la sorcière de La Récuquelle. Dans leur chasse aux informations, elles vont trouver la piste de Mériel, fille de Guiraude.
    Qui est-elle ? Comment sa route a-t-elle croisé celle de Péronne ? Autant de questions qui trouveront leur réponse dans une traque qui partira de Labruguière jusqu´aux confins du Limousin.

  • 1558 : Entre les mains du bourreau, Jeanne subit le châtiment réclamé par le seigneur Childéric : la flétrissure, réservée aux prostituées, et le bannissement. Abandonnée inconsciente sur les lieux du châtiment, la jeune fille sera secourue à la tombée de la nuit par de mystérieux inconnus qui, bravant l´interdiction du seigneur de lui venir en aide, lui font quitter la ville au nez et à la barbe des gardes en poste aux portes de la ville, pour l´emmener en sûreté, loin des hommes du seigneur Théobald, lancés sur ses traces.
    De nos jours : Nina, assistante de Ryohei, chef de projet pour la sauvegarde et la restauration de l´église de Saint-Etienne de Florac, attend l´arrivée des jeunes bénévoles, venus des quatre coins de la planète, pour aider l´association « Les Amis de Saint-Etienne » à remettre la petite église en état. Un incident va précipiter les jeunes gens dans une histoire insensée, ramenant sur le devant de la scène, la vie et la mort de Jeanne Fromentier, et le lien qui l´unissait à Saint-Etienne de Florac.

  • Extrait

    Soudain Michel sentit que le sol n’était plus stable. D’un seul coup, son pied partit en avant.
    — Oh ! Oh ! Shesy !!
    Une énorme tête de lézard géant se redressa et fixa Michel en avançant tout doucement vers lui. Il s’était débarrassé des nombreuses feuilles qui le camouflaient et à présent, ce gros lézard tout visqueux le menaçait.
    — Cours Michel ! Allez, vite et ne te retourne pas !
    — Je croyais que les animaux étaient inoffensifs ici !
    — Oui, ils le sont, mais pas quand on leur marche sur la queue ! Hi ! Hi ! Hi !
    Michel détala rapidement pendant que le lézard le poursuivait à une terrifiante vitesse, prêt à le mordre. Tous le regardèrent courir à toutes enjambées, poursuivi par ce qui s’apparenterait à un dragon de Komodo. Draff le premier cria à Michel :
    — Tu ne vas quand même pas traverser la forêt avec ton nouvel ami, hein ?!
    En courant à vive allure, Michel concentré aperçut au loin une énorme branche à bonne hauteur. Il se jeta en avant, en fit le tour et retomba derrière le dragon.

  • Extrait

    Ô ténèbres infligent à ton enfant terrestre
    La morsure du vampire, immortel
    Il poursuivra son œuvre : remplir de roses
    Les jardins de vie.
    B.S 31/10/2013
    Les paroles des chansons d’artistes
    Regorgent de poésies, il vous suffit
    Pour les apprécier de tendre l’oreille
    Le reste c’est votre âme qui s’en charge.
    B.S 18/10/2013



  • Extrait
    Howard se tourna enfin vers le lit à baldaquin. Du luxe voluptueux, on entrait en collision avec l’horreur la plus crue. Un homme entre deux âges avait les mains et les pieds attachés aux quatre montants de bois qui soutenaient une indienne aux motifs sophistiqués. Il portait barbe et était complètement nu, son organe rétréci pendant de manière grotesque entre ses jambes. Un carré Hermès était enfoncé dans sa gorge. Il avait les yeux ouverts et injectés. Des larmes maintenant séchées avaient coulé sur ses joues à présent livides. La literie baignait dans le sang, rendant indiscernable la couleur bordeaux du couvre-lit de celle du liquide corporel. Howard, peut-être trop absorbé par l’observation des détails, commença à sentir l’odeur fétide qui se dégageait du corps. De l’apophyse xiphoïde jusqu’au pubis, l’abdomen avait été ouvert d’une longue incision nette, qui mettait en évidence la couche adipeuse bien épaisse de la victime. Les muscles grands droits avaient été écartés. L’épiploon, gorgé d’un sang veineux et violet, avait été rabattu sur le torse. Les différentes anses de l’intestin grêle avaient été tirées hors de la cavité abdominale et déposées sur les draps. Plusieurs entailles étaient visibles le long du cadre colique et des matières fécales en suintaient, dégageant la senteur nauséabonde que Howard avait reniflée. Visiblement, l’homme avait été disséqué vivant.



  • Pablo Mendes

    Bernard Saada

    Bernard, un jeune et brillant avocat, est envoyé à Perpignan par le cabinet qui l'emploie pour régler un litige. Il propose à sa compagne, la belle et charmante Isabelle, de l'accompagner. Un soir, ils se rendent au « Malt à Gogo », dancing réputé pour ses soirées cosies et sa fameuse cave à whiskies. Ils y feront une rencontre qui pourrait bien bouleverser leur vie...






  • Okpè

    Hélène Aballo

    Hélène Aballo est née au Bénin, en Afrique de l'Ouest, en 1948. Quatrième d'une famille de huit enfants, Okpè (qui signifie Grâce dans son dialecte) va subir de nombreuses épreuves.
    Coupée brutalement de sa famille à cinq ans à peine, bagages sur la tête, elle a arpenté les chemins du commerce pour apprendre à gagner sa vie et veiller sur une vieille dame qu'elle a considérée longtemps comme son seul point d'attache.
    Sa ténacité et sa résilience pour braver l'adversité et se jouer du destin en surprendront plus d'un. Une aventure faite d'incroyables circonstances qui vont l'amener jusque sur les bancs d'une école dont elle ne soupçonnait pas l'existence et où l'on déconseillait fortement d'y inscrire les filles. Cette porte de sortie s'est inscrite dans une succession d'étapes qui lui permettront de s'émanciper tout au long de sa vie.
    Pour l'auteur, « Okpè » vise à apporter un témoignage, contribuer à cette évolution tant souhaitée et indispensable de la situation faite aux femmes dans nos sociétés.
    Ce tout premier contact avec l'écriture a été le fruit de deux ans de travail appliqué qui mérite une réelle découverte.

  • Croyez-vous aux fantômes ? Ceux de l'intérieur existent, l'auteur les a rencontrés.
    Croyez-vous à la réincarnation des animaux ? De Poupousse l'écureuil à Poupousse le chien, l'auteur a osé !
    Toutes ces questions farfelues se bousculent aux portillons d'une vie apparemment dépourvue de sens mais que des fantômes tout comme des animaux vont révéler, chacun à leur manière.
    A travers une enquête pointue, menée par le narrateur, nous débusquons ce que l'identité véritable doit à l'ouverture du Coeur dont Lui seul peut éteindre la question car Lui seul l'engendre. C'est du moins ce qu'enseignent les petits animaux de ce récit, véritables zoothérapeutes et maîtres spirituels par la même occasion.
    Et même les fantômes se prêtent de mauvaise grâce à ce travail de reconquête de Soi...







  • Évasion

    Bernard Saada

    Je livre ici des extraits de mes trois recueils de poésies qui j'espère, vous enchanteront, vous inviteront au voyage où souvent les pensées s'échappent, s'envolent tel un oiseau... Simple, le lecteur n'a plus qu'à ouvrir le livre pour savourer ces chants poétiques.






  • L'ouvrage a été élaboré afin d'apporter les informations nécessaires à toute personne qui s'intéresse au monde associatif au Togo ou porteuse de projets associatifs, désirant s'imprégner de l'environnement législatif, réglementaire et administratif y afférant.
    Il présente le cadre juridique des associations et ONG internationales au Togo, la réglementation et les procédures administratives à suivre pour l'installation de ces entités ainsi que les accords qu'elles sont appelées à conclure dans le cadre de la consolidation du partenariat et de la mise en oeuvre des programmes et projets dont elles sont porteuses.
    L'ouvrage expose également les droits et privilèges dont les associations et ONG internationales peuvent bénéficier du fait de leur installation sur le territoire national et de la conclusion d'accords. Il traite également de la responsabilité de ces associations et ONG tant à l'égard des administrations publiques que des collectivités locales.

  • Audrey n'aime plus Claude, parce qu'il est violent et jaloux comme un singe. Elle cherche du réconfort auprès de Nicolas. Elle court les bois avec lui, suivant les commères. Claude punit sa femme à coups de ceinture. Elle se réfugie chez sa mère, Jeanne. Désormais, elle ne cache plus sa liaison avec Nicolas. Sa mère la tance tous les soirs, leurs rapports deviennent compliqués. À bout, elle prend la route vers Paris, cherche l'appui de son frère ainé. Mais il est absent. Alors elle erre à travers les rues. À l'aube, elle se met debout au milieu de la chaussée, manquant d'être renversée par Julio. Leur premier contact est tendu ; ils se retrouvent au commissariat. Pourtant, elle n'hésite pas à flouer les policiers pour protéger Julio. Il apprécie ce geste complice et va devenir à la fois le soutien et l'espoir de renouveau dans le drame conjugal vécu par Audrey.






  • Grimper jusqu'à la rime Nouv.

    Ici, j'use de la langue afin de me dépeindre en train de savourer ma muse avec la langue...

empty