Littérature générale

  • À entendre nos contemporains, il serait presque impossible d'arriver à connaître tous les rouages de la langue française car chacun sait que « c'est en français qu'il y a le plus de cas particuliers et d'exceptions » ! Pourtant, à l'inverse, nombreux sont ceux qui ne jurent que par le français orthodoxe des dictionnaires et autres grammaires, qui s'insurgent de le voir malmené, voire menacé, et stigmatisent les fautes des autres... oubliant souvent qu'ils en font aussi ! Sans plaider pour un laisser-faire illimité, pas plus que pour une réglementation féroce, Chantal Rittaud-Hutinet nous montre au travers de nombreux exemples présents et passés à quels excès, contradictions et erreurs peuvent conduire les idées reçues sur la langue française.

  • « Proust était un esthète décadent », « La Recherche, c'est un roman à clefs », « Illiers, c'est Combray », « Proust ? Un juif sodomite ! », « La Recherche est le roman de la mémoire », « Proust est l'homme d'un seul livre » ... Croisant les idées reçues sur Marcel Proust et celles sur son oeuvre, l'auteur nous permet de mieux connaître l'une des figures majeures de la littérature du xxe siècle.

  • Le voyage est assurément affaire de lieux, de lieux rêvés et imaginés, de lieux habités et pratiqués. Il constitue l'une des modalités inventées par les hommes pour passer d'un registre à un autre, du rêve à la réalité, du quotidien au hors-quotidien.
    Mettre en perspective ces représentations, confronter le lieu d'aujourd'hui à ce qu'il était cinquante ans plus tôt, à d'autres lieux comparables à l'autre bout du Monde, relier ce lieu aux pratiques qui s'y développent, etc. C'est à cet exercice que se livre Rémy Knafou et son équipe de chercheurs, au travers de multiples lieux, symboles de pratiques particulières de voyage : les lieux du désir, les lieux du déplacement, ceux de l'hébergement, les lieux subvertis par la touristifi cation, les lieux métropolitains, les littoraux, les îles... jusqu'aux lieux extrêmes.

  • On peut porter le voile et être militante féministe, être Noir et ne pas aimer danser, être Rom et chercher un emploi sédentaire...La complexité du réel échappe trop souvent aux représentations médiatiques. Ce précis décrypte avec humour les clichés véhiculés de façon récurrente par les médias. La diversité des styles, des sensibilités, des parcours et des générations des contributeurs nourrit une réflexion collective dont l'objectif est d'interpeller sans donner de leçons, car nul n'a le monopole de l'exemplarité. Ni recueil d'anecdotes, ni manuel éducatif bien-pensant, cet ouvrage nous invite à questionner les préjugés dont nous pouvons tous être porteurs. Ont participé à cet ouvrage : David Abiker (Europe 1), Kidi Bebey (indépendante), Abdelkrim Branine (BEUR FM / Mediapart), Rokhaya Diallo (LCP-AN/ La Chaine Parlementaire), Nadia Henni Moulaï (indépendante), Idir Hocini (Bondy Blog, M6), Thierry Leclère (revue XXI), Bérangère Portalier (magazine Causette), Olivier Rogez (Radio France Internationale), Océane Rose Marie (France Inter), François Saltiel (Radio France / Le Mouv'), Raphäl Yem (MTV), Denis Sieffert (hebdomadaire Politis), Gilles Sokoudjou (association « Les Indivisibles »)

empty