Sciences humaines & sociales

  • Croyances et laïcité, un sujet d'actualité au coeur du débat « On ne peut rester indifférent devant le retour en force des intégrismes qui voudraient nous plonger dans les ténèbres. J'ai donc tenté de mettre en pleine lumière ce que peuvent être les valeurs et les convictions d'un athée laïque. » De manière parfaitement documentée, Michel Piquemal apporte ici les arguments de réfutation aux croyances et explique pourquoi, malgré tout, tant de gens ne peuvent s'empêcher de croire. Dans une démonstration enthousiaste et positive, il consolide le socle de valeurs humanistes sur lequel s'appuie l'athéisme, et montre combien les religions ont été ? et restent ? un frein à l'émancipation, au bonheur et à la fraternité du genre humain. À l'heure où les fondamentalistes des trois monothéismes s'entendent pour tenter de balayer le rempart de la laïcité, cet ouvrage apparaît comme une nécessité. EXTRAIT Je suis un athée heureux et joyeux d'être en vie. Or, une idée fort répandue dans notre société judéo-chrétienne voudrait qu'un incroyant soit nécessairement angoissé et désabusé. L'athéisme conduirait au désespoir, enlèverait l'appétit de vivre et rendrait toute chose vide de sens. Étrange raccourci, car je connais bien des athées épanouis et plusieurs prêtres dépressifs ! Paradoxalement, on accuse aussi les athées du contraire. Ils seraient fatalement des débauchés sans morale - celle-ci consistant, paraît-il, à agir selon des lois sanctionnées par un policier divin susceptible de nous punir du haut du ciel. Mais l'homme n'a pas attendu les monothéismes et leur gendarme pour s'organiser en société et élaborer des lois morales. Dès la préhistoire, il crée les conditions du vivre ensemble, avec ses droits et ses devoirs. CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE Ce petit opus [...] résume très bien l'ensemble des arguments soutenant l'athéisme, la faiblesse des reproches faits aux athées et montre bien les contradictions fondamentales des croyances religieuses. - Jacques Savard, Libres penseurs athées À PROPOS DE L'AUTEUR Michel Piquemal se consacre à la transmission des valeurs humanistes (qu'il juge menacées par le libéralisme et le consumérisme) à travers ses nombreux écrits. Auteur de plus de 200 ouvrages (contes, romans, nouvelles, albums, essais, etc.), il s'adresse aussi bien à la jeunesse qu'à un lectorat adulte. Il a notamment publié au Muscadier deux recueils de nouvelles pour adolescents : Les orphelins d'Amérique et Et si demain..., ainsi qu'un essai sur l'athéisme : Heureux sans Dieu ni religion.

  • Le suicide est la deuxième cause de mortalité des 15-25 ans dans le monde, derrière les accidents de la route. En France, un jeune sur douze fait une tentative de suicide avant ses 25 ans. Pourquoi tant d'adolescents, qui ont la vie devant eux, pensent-ils un jour à leur propre mort, à leur propre destruction ? Par quels mécanismes psychiques passe-t-on de l'innocence d'une vie d'enfant à la violence d'une tentative de suicide ? Faut-il lire ce geste comme l'expression d'une détresse individuelle ou comme une difficulté à exister dans le lien aux autres ?
    Ces questions, et bien d'autres, trouveront des réponses dans cet ouvrage, qui met la parole de l'adolescent au centre de son propos, pour mieux le comprendre et l'aider. La recherche progresse chaque jour, l'écoute et la prise en charge des souffrances s'améliore en permanence, et chacun (familles, proches, aidants, soignants, etc.) trouvera ici des outils pertinents pour mieux agir et pour soutenir plus efficacement les jeunes en détresse.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Jonathan Lachal est pédopsychiatre. Il est praticien hospitalier universitaire à la Maison de Solenn et à l'université Paris-Descartes. Au sein de l'équipe « Méthodes et cultures » de l'Inserm, il dirige de nombreux travaux de recherche sur le thème des agressions contre soi (suicide, automutilations) à l'aide de méthodes qualitatives qui donnent la parole aux adolescents et à leurs familles.

empty