Les Presses de l'Université Laval (PUL)

  • Le Voyage en Orient (1839-1840) qu'on va lire est signé de Pierre-Gustave Joly, un homme d'affaires français arrivé au Canada en 1827. Devenu « seigneur de Lotbinière » par son mariage, il n'en était pas à son premier voyage dans le vaste monde lorsqu'en 1839, il décida de partir pour ces terres lointaines d'Orient, porteuses de tous les rêves, ouvertes à tous les possibles.

  • Pierre Vadeboncoeur (1920-2010) est reconnu comme l'un des maîtres de l'essai au Québec. Pour la première fois, son parcours intellectuel et artistique fait ici l'objet d'une synthèse. On pourrait tout aussi bien parler d'une biographie, dans la mesure où le lecteur découvrira la vie d'un homme qui a su concilier le syndicalisme et la littérature pendant les deux derniers tiers du XXe siècle québécois, période dont cet ouvrage offre aussi un portrait particulièrement éclairant. Le rapport au passé de Pierre Vadeboncoeur, auquel Un moderne à rebours accorde une place importante, permettra de comprendre comment l'écriture de l'homme a résisté et résiste encore aux vents dominants du cynisme, de la démission politique et de la compromission artistique. Il y a dans cette oeuvre quelque chose d'exemplaire.

  • L´histoire des relations France-Québec, remplie de rêves et d´espoirs déçus, s´est construite autour de figures de «passeurs», individus et organismes actifs dans toutes les sphères de l´activité sociale. Pour parvenir à leurs fins, ces médiateurs empruntent divers moyens, parmi lesquels le livre et l´imprimé sont largement privilégiés. Ils ont servi la cause de ces hommes et de ces femmes qui, à force d´échanges et d´influences, sont parvenus à maintenir un pont entre les deux rives.

  • Cet ouvrage fait suite au bilan présenté dans L'Écriture de l'essai (L'Hexagone, 1994), mais, grâce à la magie du dialogue qui permet de donner la parole à des voix différentes, légèrement discordantes parfois, le ton a complètement changé, suscitant même des apports nouveaux: une analyse détaillée de la valeur suggestive du mot essai, l'élucidation du problème de l'ambiguïté constitutive de l'essai, qui affecte le concept même de littérature, la mise en lumière de la structure ironique de l'essai, l'étude de la nature exacte du je de l'écriture, au coeur de l'essence littéraire de l'essai, la prise en compte de l'hybridité formelle de certains textes et le constat de la regrettable méconnaissance de l'essai comme symptôme d'une désaffection à l'égard de tous les modèles de la culture.

  • Cet ouvrage s'intéresse aux répercussions des rébellions canadiennes de 1837 et 1838 dans la presse française. Que savent les Français de la situation des Canadiens dans cette première moitié du XIXe siècle? Se reconnaissent-ils dans les revendications politiques et identitaires de leurs anciens colons? Développent-ils un attachement particulier pour les combattants de la liberté au Canada ou, au contraire, s'en détournent-ils en les renvoyant à leur statut de sujets britanniques? Les auteurs examinent ici les journaux français les plus populaires, dans les années 1830, pour comprendre l'intérêt ou le désintérêt que les journalistes français, selon leur idéologie politique, vont développer dans leur interprétation de la crise canadienne.

    Dans un deuxième temps, cet ouvrage montre que, si les rébellions ont ressuscité l'attention de la France pour son ancienne colonie pendant un laps de temps relativement court, entre les tensions relatées par la presse britannique à l'automne 1837 et la publication du rapport Durham en janvier 1839, l'insurrection canadienne, souvent oubliée dans les manuels d'histoire britannique, et plus rarement mentionnée dans les ouvrages d'histoire de France, a sa place dans les répercussions qu'elle a pu avoir sur l'histoire des nationalismes européens, grâce au relais de la presse radicale française.

  • Dans cette décennie de crises des années 1930, l'année 1937 a des allures de ligne de partage des eaux entre tradition et modernité. La publication de Regards et jeux dans l'espace de Saint-Denys Garneau, de Menaud maître draveur de Félix-Antoine Savard, de Directives de l'abbé Lionel Groulx, de Séparatisme. Doctrine constructive de Dostaler O'Leary, l'arrivée d'André Laurendeau à la direction de L'Action nationale, l'entrée en vigueur de la loi du cadenas, les caricatures du jeune Robert LaPalme et d'autres signes ont intéressé des historiens, des littéraires, des sociologues, des historiens de l'art, de la musique et du cinéma. Ils ont jeté un regard polyvalent sur cette année qui se révèle avoir été un tournant culturel de l'évolution intellectuelle du Québec.
    />

empty