Langue française

  • Christin Lucas n'est pas né sous une bonne étoile. On le surnomme « Minuit moins cinq », parce que sa tête penche du côté gauche en permanence. La nuit venue, le jeune homme grimpe au clocher de l'église de Cap Maillant et rêve de s'envoler.

  • Douze nouvelles tragi-comiques. Chacune jette un oeil indiscret, quoique sympathique, sur l'intimité des gens dans leur foyer. Une galerie de personnages surpris dans leur quotidien par des événements bouleversants. Des dilemmes très actuels qui nous ramènent à notre propre existence, car on y reconnaît nos habitudes, nos valeurs et nos préjugés. Des récits particuliers et originaux qui font sourire ou grincer des dents : une grand-mère croit avoir perdu le serpent bien-aimé de son petit-fils ; un père de famille tente de protéger les siens contre des ours prédateurs avec un véhicule aérien sans pilote.

    Les thèmes abordés sont nombreux : le traitement des animaux de compagnie, les « hochey moms », les arnaques ciblant les personnes âgées, la santé mentale, l'implication des grands-parents dans la vie de leurs petits-enfants, les conséquences de la pauvreté, etc.

    Ecrit dans un style simple, parsemé de dialogues francs et directs, l'auteure met en scène avec grand art ses observations et ses réflexions sur la société contemporaines. Ses 12 chroniques sont un juste reflet des réalités propres au vécu de gens ordinaires.

  • Souvent confrontés au malentendu, voire à l'opacité d'une société vouée à la rentabilité immédiate, les personnages de Tango prennent le chemin de l'exil. Un exil qui peut tout autant se faire par-delà les frontières géographiques qu'en traversant des limites intérieures.

  • Près d'un an s'est écoulé depuis la « fin » du monde. Vie misérable, chaos et désolation sont le lot des survivants. Jack quitte Mont-
    réal pour rejoindre Main Duck Island où sa famille se serait réfugiée, mais la route lui réserve bien des surprises.

  • Comment décrire Noëlle, héroïne des nouvelles du recueil Grève des anges ? Sachez qu'elle entretient des relations étroites, mais conflictuelles, avec les pommes de laitue en plus de redouter que sa baignoire achève de la rendre agoraphobe.

  • Gratien Beauséjour aurait sans doute pu être le plus heureux des hommes à Saint-Michel-des-Saints, dans sa belle province de Québec, sous la jupette de sa mère Yvette. Le hic ? Sa soif d'aventure qui le pousse à quitter son village dans l'espoir d'améliorer son sort.

  • En nous racontant son histoire, Christophe, un adolescent d'origine haïtienne, nous fait pénétrer dans le monde de l'exil et de ses tourments. Un roman empreint d'amour et d'amitié, qui évoque aussi les cruautés de la vie.

  • Julien, résolu à rompre avec Clara, accepte tout de même de l'accompagner à une pièce de théâtre. L'oeuvre, étrange et bouleversante, met en scène des personnages holographiques qui soliloquent sur les rêves qui les habitent, les absolus qu'ils poursuivent. Cette soirée transformera-t-elle les plans de Julien ou confirmera-t-elle qu'il doit changer de vie ? Peut-être un peu des deux...
    Sur les traces de l'écrivain français Christian Bobin, Dany Rossignol nous invite dans un univers poétique et bucolique, où le temps est suspendu et le coeur, peu à peu apaisé : À l'issue de la nuit se révèle une méditation sur l'art et sa puissance transformatrice.

  • Un plongeur n'a plus que trois minutes à vivre. Un livre relégué au rayon des soldes raconte son destin tragique. Socrate est apostrophé par Dieu alors qu'il se trouve au petit coin. Un enseignant du futur se rebelle contre le système qui l'écrase. Fruit d'une production qui s'échelonne sur 30 ans, ce recueil de 15 nouvelles inclassables navigue finement entre les situations périlleuses, les relations amoureuses mal en point ainsi que les extases et les agonies du monde littéraire.

    Quand on s'abandonne à un auteur d'expérience... Place aux aventures d'un soir fougueuses et amusantes !

  • Hanté par le souvenir de son père emprisonné et torturé au Congo, Emmanuel, jeune étudiant en lettres modernes à Paris, trouve par hasard le portefeuille d'un certain Georges Boudarel... Serait-ce LE George Boudarel, célèbre accusé de crimes contre l'humanité qu'il aurait perpétrés durant la guerre d'Indochine? Si oui, Emmanuel y voit l'occasion de répondre à la question qui lui taraude l'esprit depuis toujours : comment se rend-on aussi loin dans l'horreur?

  • Héritier de la maison d'un lointain cousin, Hidalgo Garcia y découvre un carnet de notes abandonné. Dans celui-ci, son cousin relate son étrange rencontre avec un vagabond à Central Park. L'homme prétend être prisonnier d'un village français au Moyen Âge, suspendu depuis 200 ans à l'intérieur d'une même seconde. Hidalgo, en se lançant à la recherche du vagabond, ne soupçonne pas qu'il met le pied dans une histoire diabolique, peuplée de monstres, sérieuse menace à son équilibre mental.

    En multipliant les allers-retours entre les continents et les époques, Gilles Dubois livre un ambitieux et haletant roman fantastique qui risque d'ébranler toutes vos certitudes sur le temps et l'espace.

  • Corsé, généreux, vif... Dans ce recueil enivrant de vingt nouvelles, Laurent Fadanni, poète et vigneron, laisse Bacchus lui inspirer des personnages savoureux et hauts en couleur. Ainsi, un vin frais et léger tel qu'un muscadet donnera naissance à Pierrot, petit garçon espiègle et timide ramassant des coquillages sur la plage en compagnie de son grand-père ; un barbaresco d'Italie, parfumé et tannique, se transformera en Maria, « vieille jeune fille » balayant l'église du village en attendant le retour de son fiancé disparu soixante ans plus tôt.

    Vingt crus délicats et raffinés, en bouche comme sur papier, à lire sans modération !

  • À Vanier, un quartier pauvre d'Ottawa, un adolescent de 13 ans, abandonné par sa mère et vivant avec un père qui dépend du bien-être social, rêve de « traverser la rue », c'est-à-dire de passer de Vanier à Parc Rockcliffe, le quartier riche d'Ottawa. Il lui faudra faire bien des kilomètres et des rencontres avant de pouvoir franchir cette frontière symbolique.

  • Artificier dans l'Armée canadienne pendant plus de 35 ans, Jean-François Lemoyne livre ses captivantes Chroniques hu-militaires. Royaume-Uni, ex-Yougoslavie et Irak : nous sommes transportés sur la ligne de front de grands conflits du 20e siècle dans ces trois récits au ton personnel, où la guerre est dépeinte avec un réalisme foudroyant.

  • Ils ont 20 ans et gravitent autour du café Les aurores : Judith, la barista ; Béatrice, sa collègue ; Frédéric, le cuisinier ; Paul, un séduisant client ; Léa et Carl, les colocs de Judith. Ils ne savent pas encore que cette amitié va durer toute la vie, pour le meilleur et pour le pire.
    Croquée à trois époques différentes, jusqu'à l'aube de la quarantaine, la bande évolue, se rapproche et s'éloigne. À chaque tournant, les répétitions se révèlent, les blessures jamais refermées resurgissent, les deuils perdurent et l'amour change parfois de visage. Sommes-nous condamnés à revivre en boucle les mêmes épreuves jusqu'à la mort, qui flotte autour de nous comme l'odeur familière du gruau ?
    Dans ce premier roman, Alexis Rodrigue-Lafleur observe avec tendresse et lucidité le travail impitoyable du temps sur les liens qu'on croyait indestructibles.

  • Des nouvelles de Cap Maillant propose onze histoires fascinantes. Il s'en passe des choses dans un village ! Histoires d'hommes, de femmes, d'enfants, de vieux, d'animaux, élégamment écrites et bien ficelées par Claudine Ducasse. L'auteure raconte la réalité en utilisant la fiction et le fantastique, qui ouvrent les portes toutes grandes sur un monde insoupçonné. Il ne faut surtout pas se fier à l'image de carte postale qu'un village semble donner.
    Les courts textes de Claudine Ducasse permettent de croiser des espaces parfois menaçants, souvent pleins de sourires. Chose certaine, on y va de surprise en surprise.
    Des nouvelles de Cap Maillant est un beau recueil où se déploie l'humanité avec ses travers et ses qualités. Certes une lecture captivante pour toute personne avide de beauté et de petits bonheurs.

  • Lianne Ménard fait partie de la « génération sandwich »,
    appelée à prendre soin simultanément de ses vieux parents et de ses enfants adultes. Entre les besoins de son père souffrant d'alzheimer, de ses enfants malheureux en couple et de sa petite-fille qui annonce son intention de devenir un garçon, Lianne se sent débordée et épuisée.

  • Daniel, prof de théâtre, croise un jour Julie, une ancienne étudiante. Ils se revoient, se fréquentent, forment un couple. Pourtant, persuadé qu'il lui volerait sa jeunesse et sa liberté, Daniel se refuse à tomber vraiment amoureux de Julie. Leur relation va lentement s'effriter.

  • Madame Alma, une aristocrate âgée à la santé déclinante, engage un jeune homme pour prendre soin des jardins et des ruches de son gigantesque manoir en Virginie. Un vieil apiculteur est invité à le former : dépassant les simples rudiments du métier, les enseignements transmis au nouveau jardinier provoquent l'éveil de sa conscience et l'ouvrent à la méditation.

  • Tiriganiak, une chirurgienne métisse, s'établit au Nunavut pour y ouvrir une clinique communautaire : elle, son mari, natif de la région, et leur fille, vivent paisi-
    blement dans ce territoire nordique à la fois beau et terrible, mais les démons du passé finissent par les rattraper.

  • Fortement inspirée et touchée par la dimension mystique du livre Cette aveuglante absence de lumière de l'écrivain franco-marocain, Tahar Ben Jelloun, cette lettre qui lui est adressée est à la fois un regard sur la beauté du monde et son inhumanité.

    La narratrice rompt en quelque sorte avec la conscience grégaire où l'on menace de s'endormir, et se met à écrire. Elle est dans un état d'écoute, d'observation, de questionnement...l'écriture, servant ici d'ancrage, de repère, voire même de quête spirituelle, invitant au désert intérieur, à la métamorphose du coeur, pour y découvrir l'universel au fond de soi.

    Ainsi, dans la solitude, et avec pour seul outil, les mots, la narratrice revient sur l'histoire réelle qu'a vécu le personnage du livre de Tahar Ben Jelloun, un prisonnier ayant survécu dans des conditions inhumaines durant 18 ans au fond d'un trou noir, dans un lointain désert du Maroc - et fait un parallèle avec les injustices vécues par un cinéaste irakien, ayant perdu 27 membres de sa famille sous le régime de Saddam Hussein.

    Avec une rare intensité et dans une langue fluide et éloquente, ce récit épistolaire révèle la dimension salvatrice de l'acte d'écrire, qui devient presque un personnage, grave et parfois désespéré, paisible ou révolté, mais toujours en quête de lumière, dévoilant la richesse de la vie intérieure de ceux qui souffrent physiquement ou moralement, et exprimant le refus de rester dans l'oubli, la douleur, la mort.

    Ce récit se veut aussi un hommage à Tahar Ben Jelloun.

  • Aurel est tourmenté par le passé, l'amour et la page blanche. Viennent à son secours des personnages fabuleux, avec leurs potions et leurs talismans. Un périlleux voyage s'amorce au coeur du désarroi d'un homme, qui mènera à des sentiers accidentés.

  • L'aiguille de la balance oscille au-delà du cent kilos, c'est-à-dire dans la zone dangereuse de l'embonpoint, situation qui évoque immédiatement une réalité affligeante, dérangeante, celle de l'obésité. Est-ce vraiment à cela que pensait Tony Miller lorsqu'il eut cette idée géniale pour mousser la publicité de la compagnie aérienne SurfAir de Toronto qui bat de l'aile ?



    Pour Tony la promotion de SurfAir se jouera sur la fibre humanitaire : organiser des voyages d'amaigrissement pour obèses au Bénin, au cours desquels les participants travailleront bénévolement pour un organisme de coopération internationale à construire des maisons pour des gens démunis. L'aventure passe au feu vert. Qui veut s'inscrire ?



    Ils sont huit. Officiellement, ils sont motivés par l'appât de la minceur, d'une meilleure santé, du don de soi à l'échelle planétaire. Cependant, officieusement, ils habitent un monde de rêves et de chaos qu'ils trimballent en même temps que leur surpoids. Plusieurs semaines s'écouleront sur le continent africain pour Tony et les participants qui iront à la rencontre de l'inconnu, de l'autre, mais aussi de soi dans une quête de connaissance et de respect des différences. Et nous, lecteurs, qui ne sommes qu'à un livre et quelques grammes de la réalité de Contrepoids oserons-nous faire le voyage en leur compagnie ?

empty