Vie pratique & Loisirs

  • « On est un groupe, mais si on veut devenir une équipe il faut qu'on partage les mêmes valeurs. »

    Simon, le coach, et Jérôme, le capitaine, nous content la construction d'une équipe de rugby, de la cour du collège Georges Braque dans le 13ème arrondissement de Paris aux pelouses du Championnat de France scolaire.
    Paul, Jimmy, Gilibert, Willy, Kosta, Samuel, Jojo, Mousse, Jérôme, Tristan, Max, Léo, Taka, Wesley, Quentin, Michel, Jules, Stephen, Jacquot, Tim, une bande de gamins - des voyous pensent certains - d'un établissement réputé difficile du sud de la capitale, apprend à se connaître et à se dépasser, individuellement et collectivement, en pressant un ballon ovale contre leur coeur.
    Récit initiatique, plongée dans le quotidien d'un collège parisien, hymne au rugby, manuel d'entraînement, ce livre est avant tout un magnifique guide pour la vie, dans lequel l'émotion et la passion transpirent à chaque page.

    Professeur agrégé d'EPS, Serge Collinet est un ancien rugbyman de première division. Créateur de la section sport-études rugby du collège Georges Braque à Paris, il a initié et formé de nombreux jeunes rugbymans dont certains sont devenus professionnels, internationaux, champions du monde U20.

  • Voici des chroniques écrites par des bourrins, coquins, pudiques ou extravertis, meilleurs potes et meilleurs adversaires.
    AVERTISSEMENT : CE LIVRE EST UNE ESCROQUERIE !
    J'aime autant lâcher le morceau tout de suite. On vous expliquera que dalle. Les gars, faut être lucides, dans le Rugby y'a rien à comprendre. Tout se fait à l'inverse de la logique de base. Donner le ballon en arrière pour avancer, faut quand même être un peu con pour inventer ça.

    « Pourquoi le rugby est-il une secte ? » ou « Comment s'embrasser après une générale ? », voilà des questions que vous ne vous poserez plus après avoir lu ce livre.
    Un condensé d'impressions à trois voix, une bouffée de nostalgie, un souffle de couillonnades, un zeste de larmes qu'on écrase à la va-vite, pour pas qu'on te voie faire le sentimental. Les auteurs ne sont pas des danseuses d'opéra, quoique si, un peu, en réalité. Voici des chroniques écrites par des bourrins, coquins, pudiques ou extravertis, meilleurs potes et meilleurs adversaires.
    Tous ceux (et celles) qui ont un jour enfilé un maillot retrouveront dans cette lecture des souvenirs de matchs ou de troisièmes mi-temps, des émotions, des coups de gueule aussi. Le monde de l'ovalie, quoi !

    Préface de Monsieur Rusigby

empty