Dictionnaires / Encyclopédies / Documentation

  • Rire : verbe fondamental de la langue et de l'attitude belge (prononcez bèlchhh ). Et ce ne sont pas les occasions de plaisanter (de soi et des autres) qui manquent en Belgique.Il y a Magritte, « peintre belge, grand amateur de pipes », des plats improbables comme le poulycroc (sorte de poulet reconstitué) et des expressions d'une truculence insoupçonnée. Français de France, savez-vous que raclapoter signifie « rafistoler » ? Qu'un enfant cucuche est tout simplement crasseux ? Et qu'à Bruxelles, on dit non, peut-être pour « oui, sûrement » ? Ne vous y trompez pas : n'est pas belge qui veut !Philippe Genion est né en 1962 (cette année-là, oui). Gros et fier de l'être, il est épicu- tout. Belge, Européen, oenologue et oenophile, naturaliste, puis musicien rock industriel, artificier, critique gastronomique, organisateur de concerts et de conventions, un peu de cinéma et de télé, et à présent, en plus, il écrit. Pff, cet homme est fatigant...

  • « À Johnny Depp, qui fut tendrement lié à la langue française, on demandait quelle était l'expression qui lui plaisait le plus ; il répondit : "de guingois". Car le français va vraiment de travers. - Entrons donc à cloche-pied dans ses bois hasardeux pour y cueillir les fruits les plus piquants de son épinosité. »Conjugaisons précieuses et ridicules comme « amputasses » ou « offrîtes », accents circonflexes décoratifs que l'on ne sait jamais où poser, choix cornélien entre « vous » et « tu » : la langue française donne vraiment du fil à retordre... mais c'est aussi ce qui fait sa richesse ! Pour preuve, ce florilège drôle et rafraîchissant des mots et tournures du français qui agacent autant qu'ils charment.Professeur de français à Toulon depuis 2003, Fabian Bouleau est très attaché à la francophonie.

empty