Presses Internationales Polytechnique

  • Même si l'expression développement durable est de plus en plus connue, le concept lui-même suscite encore de nombreux débats quant à son application et à l'articulation qu'il implique entre l'activité économique, la préservation de l'environnement et le développement individuel et social. Rédigé dans un style accessible aux non-spécialistes, l'ouvrage Vous avez dit développement durable?, deuxième édition, brosse un tableau clair de la situation actuelle et présente les acteurs impliqués. Il propose une réflexion sur les changements que suppose le développement durable dans nos sociétés et notre manière d'appréhender l'économie, y voyant davantage une évolution nécessaire qu'une contradiction insurmontable. L'auteure explore les mécanismes de transformation propres aux sociétés occidentales où les mouvements sociaux, les entreprises et l'État participent à des dialogues souvent conflictuels, mais néanmoins constitutifs d'un nouveau modèle de développement, véritable socle de la civilisation de demain. Elle analyse aussi la position des hauts dirigeants économiques face à l'environnement et au développement durable pour démontrer que, loin de la caricature qu'on en offre encore, ces acteurs sociaux influents ont développé une sensibilité et un discours écologistes qui façonnent la manière d'envisager la problématique environnementale et, par conséquent, l'éventail des solutions privilégiées dans nos sociétés. L'ouvrage comporte, en sus, un lexique qui permet au lecteur de s'approprier la terminologie relative au développement durable.

  • Probabilités, statistique et applications présente toute la théorie essentielle des probabilités et de la statistique ; il constitue un excellent choix comme manuel de classe, peu importe la discipline du génie ou des sciences appliquées dans le cadre de laquelle la matière est enseignée. Après une révision des éléments de base du calcul différentiel et intégral, l'ouvrage traite des principaux résultats des probabilités et de la statistique mathématique ainsi que des applications de la théorie. En effet, l'ouvrage privilégie l'application plutôt que les détails mathématiques, car pour tout étudiant, peu importe son niveau et sa formation préalable, la véritable maîtrise des probabilités et de la statistique passe par la résolution d'un grand nombre d'exercices, de types et de degrés de diffi culté variés. C'est dans cette optique qu'une part très importante de l'ouvrage est réservée aux exercices ; le livre en regroupe près de 600, dont 320 sont résolus.

    S'il s'adresse d'abord aux étudiants de premier cycle en génie et en sciences appliquées, Probabilités, statistique et applications peut aussi servir de manuel de référence pour les étudiants aux études supérieures dont les projets de recherche exigent des connaissances de base en probabilités et en statistique. En outre, les deux derniers chapitres de l'ouvrage, qui traitent de fi abilité et de modèles de fi les d'attente, en font un outil particulièrement intéressant pour les étudiants en informatique et en génie industriel.

  • Enseigner à l'université dans une approche-programme - Guide à l'intention des nouveaux professeurs et chargés de cours aborde le sujet de manière pratique et méthodique. Après avoir mis en lumière tous les avantages qu'offre l'approche-programme, tant pour le professeur que pour les étudiants, l'ouvrage propose une démarche pour développer et évaluer les compétences disciplinaires et professionnelles. Il comporte un grand nombre d'exemples réels tirés de plusieurs disciplines, des conseils pratiques, des démarches opérationnelles et des modèles structurants. De nombreux outils sont fournis sous la forme de tableaux et de figures : tableaux synthèse, aide-mémoire, modèles d'évaluation, etc. Un site Web d'accompagnement vient enrichir le texte.
    Tous les chapitres sont également vendus séparément.

  • A characteristic of this book is to emphasize the algorithmic nature of numerical solution techniques used in reactor physics. Many numerical solution approaches described in the book are accompanied by Matlab scripts and readers are encouraged to write short Matlab scripts of their own in order to solve the End-of-Chapter exercises. A complete chapter is devoted to lattice code physics, representing an important but relatively obscure component of production calculations. Typical numerical solution approaches are proposed to the reader for building small lattice or reactor physics applications. The precise selection of the numerical techniques is based on their legacy characteristics.

  • L'évaluation environnementale et, en particulier, l'évaluation des impacts sur l'environnement (ÉIE) sont des outils majeurs de développement durable. Elles permettent d'inscrire l'environnement dans les processus de décision à diverses échelles, depuis le niveau stratégique de la planification jusqu'à la gestion des opérations. L'évaluation des impacts sur l'environnement - Processus, acteurs et pratique pour un développement durable, quatrième édition, initie le lecteur à l'ÉIE et au développement durable dans une perspective interdisciplinaire et résolument francophone. L'ouvrage introduit les concepts clés du sujet, puis décrit et approfondit le processus et la pratique de l'ÉIE, situant la démarche dans un contexte sociopolitique où les acteurs sont en constante interaction et en apprentissage. Il discute tant des méthodes et des outils de réalisation et d'examen d'une ÉIE que de ceux requis pour l'exercice de la participation publique et pour l'introduction de l'analyse « développement durable » dans l'ÉIE, y compris la prise en compte des changements climatiques et de la biodiversité; ces derniers aspects font d'ailleurs l'objet d'un nouveau chapitre. En outre, l'ouvrage décrit l'évaluation environnementale stratégique.

  • Moyen de transport pratique et confortable, l'automobile est omniprésente dans notre quotidien au point d'en affecter notre mode de vie. Or, ce choix n'est pas sans conséquences individuelles et collectives, surtout dans le contexte de l'accroissement constant du nombre de véhicules sur nos routes. Ses impacts les plus médiatisés sont sans doute ceux qui ont trait à l'environnement, mais le choix de l'automobile entraîne aussi, directement et indirectement, des problèmes sociaux, économiques et de santé. Heureusement, une solution existe : la mobilité durable.

    Appuyé sur une solide documentation, cet ouvrage dresse d'abord la liste des incidences de la surutilisation de l'automobile et explique pourquoi il est impératif de repenser nos façons de nous déplacer. Il définit ensuite la mobilité durable et précise la manière dont on peut l'appliquer concrètement. La deuxième partie du livre vise à outiller les personnes qui désirent contribuer à la mise en oeuvre de la mobilité durable en présentant et en expliquant les facteurs qui concourent à la réussite des projets qui la prennent pour objectif. Une bibliographie exhaustive et un glossaire des termes de la mobilité durable complètent l'ouvrage.

    Ce livre s'adresse à tous ceux qui veulent en savoir plus sur les problèmes liés à la surutilisation de l'automobile et sur leurs solutions, qu'ils soient étudiants, chercheurs, promoteurs de projets en transport, intervenants au service d'une institution publique ou simples citoyens engagés.

  • Même si le Québec semble être un petit acteur sur la scène de l'économie mondiale, cela ne veut pas dire que son rôle soit mineur. Riche de ses ressources naturelles, de sa technologie et de son capital humain, le Québec a des atouts indéniables. Ses avantages comparatifs sont nombreux et peuvent lui permettre de jouer le rôle de partenaire important au sein des chaînes de valeur mondiales. Cependant, le Québec doit considérer les grands changements qui apparaissent en ce début de XXIe siècle pour renforcer sa compétitivité internationale et faire face à de nombreux enjeux. Le Québec trouvera-t-il son chemin au sein d'un monde de plus en plus complexe? Dans cet ouvrage, des auteurs de renom présentent une analyse en profondeur du Québec dans la perspective de la mondialisation. Après avoir posé un diagnostic sur les grandes tendances de ce début de XXIe siècle et sur la façon dont ces grands changements affectent les pays et les régions économiques, une évaluation de la position du Québec dans cette nouvelle donne internationale est proposée. À partir d'analyses et résultats rigoureux, les auteurs illustrent comment le Québec s'emploie (ou pas) à mobiliser ses atouts afin d'en faire de vrais avantages comparatifs au niveau mondial.

  • Le manuel "C++ Résolution de problèmes et programmation" a pour but d'initier les débutants à la conception informatique fondée sur les règles de la programmation structurée. Les auteurs, qui privilégient une démarche pédagogique axée sur la résolution de problèmes, abordent les deux techniques de développement informatique les plus utilisées : le développement procédural et le développement par objet. Des études de cas permettent aux lecteurs d'établir des liens cohérents entre la théorie et la pratique. Chaque chapitre est enrichi de questions, d'exercices et de travaux dirigés.

    Respectant fidèlement la norme ANSI/ISO du langage C++, cette troisième édition est additionnée d'une rubrique sur la représentation interne des données et les différents formats de représentation binaire des nombres, et elle incorpore le traitement des chaînes de caractères avec la classe string. De plus, les programmes y sont rédigés conformément aux conventions d'écriture relatives au langage C++ communément admises dans la communauté de développement.

    L'introduction aux opérateurs et aux fonctions d'entrée et de sortie, à la transmission de paramètres par adresse ainsi qu'aux opérateurs new et delete s'effectue dans le cadre d'un développement procédural. Une méthode de développement par objet correspondant à un sous-ensemble des techniques et des outils de la modélisation UML est aussi présentée.

    Cet ouvrage de base conçu pour les novices intéressera tant les étudiants que les praticiens et les autodidactes désireux de se familiariser avec la programmation en C++.

  • Chapitre extrait du livre Productivité, efficience et valeur ajoutée. Dans ce chapitre, nous allons : développer toutes les équations de base du SIMAV et illustrer leur application; montrer comment toutes ces équations peuvent être reliées afin de créer le modèle complet du SIMAV; mesurer les deux écarts qui expliquent le changement net de contenu de valeur; appliquer le modèle; présenter comment le SIMAV peut s'intégrer dans un modèle plus global d'analyse de l'évolution des dépenses entre le réel et l'optimum d'une même période; isoler les deux écarts de variation des dépenses totales : la variation due au changement des coûts unitaires et la variation due au changement net de contenu de valeur; intégrer le SIMAV dans un Système intégré de mesure et d'analyse de la valeur et de la profitabilité (SIMAVF) entre le réel et l'optimum d'une même période; réviser le processus d'obtention des données optimales; appliquer le SIMAV à une étude de cas.

  • Chapitre tiré du livre Développement durable et responsabilité sociale.
    La sociologie de l´environnement a largement contribué à l´analyse des mouvements écologistes depuis leur émergence, dans les années 1960, jusqu´à aujourd´hui, et à la compréhension de leur rôle dans l´apparition du concept de développement durable. Dans le cas du Québec, Jean-Guy Vaillancourt est sans doute celui qui a le plus développé cette « écosociologie » du mouvement vert. Dans un texte faisant le point sur l´évolution du mouvement vert québécois, il montre que la diversité idéologique reste de mise au sein de la pensée écologiste actuelle, mais que cela n´empêche pas la construction d´alliances et de coalitions ponctuelles touchant à toutes les thématiques liées aux luttes pour la protection de l´environnement. C´est d´ailleurs la question du passage de la mobilisation à l´institutionnalisation qui se profile en trame de fond, d´où l´importance d´une telle analyse des mouvements écologistes dans le contexte du présent ouvrage.

  • Chapitre tiré du livre Développement durable et responsabilité sociale. Par l´analyse de l´émergence des mouvements alternatifs en Allemagne au cours des décennies 1970 et 1980, notamment des « nouvelles » mobilisations écologistes, Florence Rudolf aborde de front une question à la fois préalable et centrale à l´objet de l´ouvrage : jusqu´où les mobilisations peuvent-elles être efficaces à l´égard de leur mission de transformation sociale? L´auteure révèle clairement que les écueils auxquels se heurtent les NMSE pourraient ne pas être étrangers aux expériences des nouveaux mouvements sociaux qui les ont précédés : difficultés d´autoaffirmation, problèmes d´institutionnalisations, inévitabilité de la récupération par des acteurs plus puissants de l´industrie, etc. Si en Allemagne - malgré l´énorme défi qu´a représenté la réunification - les nouveaux mouvements sociaux, et particulièrement ceux d´inspiration écologiste, ont réussi à contribuer à l´inflexion de la modernité, il demeure pertinent de s´inquiéter de l´absorption et de la mutation de l´idéal militant par la société de consommation.

  • Chapitre tiré du livre Développement durable et responsabilité sociale. Si la récupération des idéaux des mouvements sociaux semble si facile, c´est peut-être parce que leurs fondements sont compatibles avec « l´esprit » de la société libérale. La question est traitée ici par Fabrice Flipo sous l´angle du rapport entre altermondialisme et libéralisme. Le mouvement altermondialiste est-il une forme de libéralisme?
    La question est pertinente parce que c´est dans un contexte de libéralisme économique - ou encore de néolibéralisme - qu´émergent les NMSE.
    Quant au mouvement altermondialiste, il semble nettement apparenté à un libéralisme politique de conception lockéenne, mais aussi fortement opposé au néolibéralisme. La réflexion de l´auteur sur les défis que cette position implique alimente généreusement les interrogations de l´ouvrage concernant les différentes directions empruntées par les NMSE ainsi que leur cohésion. Plus largement, la pertinence des considérations sur le mouvement altermondialiste pour l´étude des NMSE est évidente dans un contexte où les mouvements sociaux semblent prendre de plus en plus d´espace à l´échelle planétaire : tous tentent de combler le déficit qu´accusent les États en matière de régulation et de contrôle des firmes transnationales.

  • Chapitre tiré du livre Développement durable et responsabilité sociale. Dans plusieurs pays en développement, des mouvements citoyens se réapproprient les enjeux économiques et environnementaux qui les concernent directement et dont la responsabilité échoit normalement aux mains démunies de gouvernements qui n'arrivent pas à contrôler les activités des firmes transnationales qui font affaire sur leur territoire - ou qui n'ont pas l'intention de le faire. C'est ce que relate le chapitre de Myriam Laforce sur les mobilisations communautaires contre les activités des sociétés minières étrangères au Pérou, qui se traduisent par l'émergence de mouvements sociaux organisés qui réussissent à s'imposer comme interlocuteurs incontournables dans un secteur économique de première importance. S'il faut bien sûr comprendre le contexte dans ses aspects historiques et politiques, notamment en tenant compte de l'impact des politiques d'ajustement structurel qui ont été appliquées dans plusieurs pays du Sud, il faut aussi considérer ces mouvements comme des manifestations originales de revendications faisant appel à la notion de développement durable et jouant stratégiquement sur les intérêts des États et des entreprises multinationales, selon un objectif commun à ces derniers et aux NMSE : repolitiser la sphère économique.

  • Chapitre tiré du livre Développement durable et responsabilité sociale. Mais existe-t-il, pour les mouvements sociaux, des réalités telles que des sphères politiques ou économiques, exclusives les unes aux autres et identifiables selon leur logique propre? Dans leur processus de développement, et parfois d'institutionnalisation, les mouvements sociaux chevauchent très souvent ces « mondes antagonistes » faussement présentés comme distincts. C'est dans cet esprit que l'étude de Sylvain Lefèvre sur la stratégie de la collecte de fonds de l'organisation non gouvernementale Greenpeace explore « la complexité d'une configuration fluctuante où s'enchaînent importation, réappropriation, contestation ou reconduction de logiques a priori contradictoires ». En conséquence de cette complexité croissante à l'échelle de l'organisation s'entremêlent des questions à saveur de dilemme que l'auteur ne manque pas de relever : la stratégie marketing de Greenpeace représente-elle l'incursion du marché dans la logique du mouvement, ou bien porte-t-elle les germes d'un verdissement de l'entreprise? Peut-on douter que cette complexité soit également le fait des logiques de justification ou de légitimation des NMSE?

  • Chapitre tiré du livre Développement durable et responsabilité sociale. La contribution du Collectif d'études sur les pratiques solidaires (CEPS) - avec ses dimensions méthodologiques et analytiques exemplaires - replace certains NMSE dans le cadre plus large des pratiques économiques solidaires telles qu'elles se manifestent au Québec. À la réflexion sur les NMSE, ce chapitre apporte un important approfondissement des notions de producteur et de consommateur et montre que, dans un contexte de reconfiguration des modalités de régulation, ces notions se métamorphosent selon les objectifs socioéconomiques et les pratiques privilégiées par les initiatives. À côté de la distinction radicale entre producteur et consommateur qui est proposée dans le système économique dominant, il existe donc une multitude de phases intermédiaires permettant de rapprocher, voire de conjuguer, ces deux figures. Le travail du CEPS démontre aussi la présence d'une grande variabilité dans le degré de conformisme ou d'indépendance des pratiques solidaires vis-à-vis du système économique, ce qui influe d'autant sur leur potentiel de transformation. On pourrait dès lors considérer les NMSE comme des variantes plutôt conformistes de ces pratiques économiques solidaires.

empty