Presses de l'Université du Québec

  • Malgré la gigantesque attention qu'ont reçue les « leaders » et le leadership au cours des dernières années, il a rarement été question des acteurs du monde communautaire et associatif. Pourtant, ces per­sonnes, qui travaillent parfois sans ressources, sans autorité, sans statut, parviennent à exercer une influence majeure sur ceux qui les entourent : elles font évoluer des vies, transforment les possibles et impossibles de ceux avec qui elles agissent, changent le monde ou le préservent... Difficile dans ces conditions de leur dénier le qualificatif de « leader ».

    Le présent ouvrage propose de remédier à cet oubli et de mettre en valeur douze « leaders » du monde communautaire et associatif en s'in­té­ressant à leur parcours, à leur manière d'agir, de diriger, bref, à leur lea­der­ship. Si certains connaissent une relative notoriété, la plupart d'entre eux sont des « leaders » du quotidien, anonymes et pourtant décisifs.

    À travers ces douze portraits, cet ouvrage intéressera les enseignants qui cherchent à utiliser des cas pédagogiques de « leaders » issus du monde communautaire et associatif, mais aussi le lecteur qui veut en connaître davantage sur la question du leadership, en dehors du seul monde politique ou de l'entreprise.

  • L a biographie est l'un des genres littéraires les plus prisés. Les gens adorent se faire raconter des histoires basées sur des faits réels. L'auteure utilise cette forme, dans le présent ouvrage, pour nous présenter cinq leaders hors du commun. S'inspirant des histoires de vie et de réussite de ces personnalités de renommée internationale, l'auteure révèle cinq clés qui permettent de décortiquer le leadership.

    Ces leaders au parcours exceptionnel sont René Angélil (imprésario et mari de la chanteuse Céline Dion), Katharine Graham (éditrice du Washington Post à l'époque du scandale du Watergate), Ève-Lyne Biron (golfeuse de calibre international et ancienne présidente de Biron Groupe Santé), Glenn Lowry (directeur du MoMA, le prestigieux Museum of Modern Art de New York) et Gerard Mortier (directeur de l'Opéra national de Paris). Si tous sont des leaders, ils le sont toutefois dans des domaines et des milieux sociaux, économiques et politiques forts différents. Pourquoi et comment ces différents styles de leadership se sont-ils forgés ? En quoi sont-ils semblables et en quoi se distinguent-ils ? Comment s'inspirer d'histoires de leaders renommés ?

    Le lecteur apprivoisera diverses dimensions du leadership par la découverte des parcours de ces personnages connus. Il explorera ainsi cinq clés du leadership, clés qu'il pourra appliquer à sa propre réalité afin de découvrir ses potentialités de leader et de déceler le leadership chez les autres.

  • Jean-Guy Desjardins, qualifié ici de « phénix de la finance », est peu connu du commun des mortels. Pourtant, c'est une star du milieu des affaires montréalais. Ce financier a eu deux vies professionnelles, l'une aussi réussie que l'autre. Après avoir vendu, à son corps défendant, TAL Gestion globale d'actifs - entreprise de placement qu'il avait menée pendant près de 30 ans vers des sommets inégalés -, il a refusé de s'arrêter. C'est qu'il n'en avait pas fini avec le rêve qu'il caressait. Après quatre mois de repos, et fort des leçons tirées de cet « échec » - qui n'en était pas un -, il décida de repartir de plus belle. Cette fois, rien ne l'empêcherait de viser encore plus haut. En 2003, à l'âge de 58 ans et bien décidé à ne plus faire de compromis, il se relance fièrement à la conquête de la planète en fondant sa deuxième entreprise, qui serait le prolongement de lui-même et dont le nom évocateur est Fiera Capital. Quatorze ans plus tard, Fiera Capital gère plus de 112 milliards de dollars d'actifs et s'apprête à investir toutes les places d'affaires importantes du monde. Voici l'histoire d'un businessman patient et acharné qui a su recommencer sa vie, tel le fabuleux phénix renaissant de ses cendres. À une époque où l'on déplore parfois le manque de leadership dans toutes les sphères de la société, ce livre inspirant m'apparaît comme un must pour tous les gestionnaires chevronnés et pour ceux et celles qui aspirent à le devenir. Monique F. Leroux (extrait de la préface)

  • En 1970, Denise Cléroux quitte Montréal avec son fils pour Madagascar. Laissant un mariage qui battait de l'aile, elle s'engage pour deux ans avec l'ACDI comme enseignante de mathématiques. Séduite par les habitants de ce pays aux paysages époustouflants, elle décide d'y rester. Elle côtoie des milieux contestataires et soutient un journal de combat, dont elle épouse le rédacteur en chef. Le couple s'installe sur une colline en friche, en périphérie d'Antananarivo. Pendant cinq ans, elle mène une vie de ­pionnière et participe à l'action sociale de son mari auprès des paysans exploités.

    De retour à Antananarivo dans des circonstances tragiques, elle devient agente de liaison, puis consule honoraire pour l'ambassade du Canada. À la faveur d'une rencontre inopinée, elle se découvre une âme d'entrepreneure et ouvre un atelier d'artisanat.

    En fabriquant des ceintures en cuir de zébu, des cadres de papier antemoro et les élégants chapeaux Kaminski, vendus par millions à travers le monde, cette « Canadienne de Madagascar » exploita pendant 25 ans les Ateliers Denise Cléroux, où plus de 4 000 ouvrières démunies et, pour la plupart, analphabètes, y apprenaient un métier et y apprivoisaient l'autonomie financière.

    Le parcours de cette « Canadienne de Madagascar » est parsemé de rebondissements, de drames et de décisions dictées tant par ses coups de coeur que par sa vision de gestionnaire et de leader. Il interpellera les lecteurs friands d'aventures et les entrepreneurs actuels et futurs, pour qui le monde est devenu un terrain d'action naturel.

empty